Yvan Marzin

TOUT EN BAS! Ascenseur expressLes Zoulous adoptent les OGM et ils savent pourquoi

 

 

Vos réactions à ce sujet :

De Andrée ROGOVITZ "rfamille2@wanadoo.fr"  le 6 janvier 2005 :

Ce texte transmis avec pour seule signature "J.Janin" pourrait laisser
penser que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes OGM...
Un clic sur Google"J.Janin, en dit long sur l'auteur du rapport...
Vous le connaissiez peut-être, moi pas... (En fait, c'est Joël Janin)
C'est un chercheur CNRS "Laboratoire d'Enzymologie et Biochimie
structurales" Université Paris Sud. Ce responsable d'équipe assure la
formation, avec d'autres intervenants, d'un master de biologie dont les
objectifs professionnels sont, entre autres possibilités, la recherche et
développement dans les secteurs des biotechnologies, industries
pharmaceutiques et AGRO-ALIMENTAIRES...

Je vous transmets ceci en pensant au conte de la chèvre, les 7 chevreaux et
le loup : mais il ne suffit plus à l'heure d'internet de tremper la patte
dans la farine pour montrer... patte blanche.

J'aurais aimé que SOS Planète signale, puisque J. JANIN ne l'a pas fait, la
qualité de l'auteur...

1er janvier 2004

________________________________

Une confrontation sociologiquement des plus intéressantes a en lieu, sous l'égide de Monsanto, sur le plateau de Makhathini, près du village de Jozzini, dans le KwaZuluNatal, au sujet de l'utilisation de semences de coton OGM de la variété Bollgard.

 

Micro-exploitations

 

D'abord le cadre: une salle d'école toute simple avec deux rangées de chaises.

A gauche, quelques dizaines de femmes, à droite autant d'hommes, séparés les unes des autres comme dans nos églises, il y a cinquante ans. Dans cette contrée, les deux tiers de la population connaissent le chômage. Les exploitations sont très petites: 1 à 3 ha de maïs, haricots et autres légumes, fruits pour la subsistance. A raison de 90%, ce sont les femmes qui se vouent à la culture des champs.
Mais ce sont les hommes qui répondent à nos questions. Une unique femme s'exprimera après avoir été personnellement interpellée.

Depuis la construction d'un barrage de retenue à proximité, de grandes surfaces sont devenues irrigables, d'où la possibilité de cultiver du coton. Aujourd'hui, cette culture occupe une surface de l'ordre de 6000 à 10 000 ha suivant les années et procure un revenu à quelque 4500 agriculteurs. Cette culture a été introduite il y a une dizaine d'années, avec des variétés conventionnelles.

 

le coton BT est plébiscité

 

Voici cinq ans, Monsanto a proposé aux cultivateurs qui le voulaient de substituer sa semence OGM aux variétés traditionnelles. Le coton Bt a la propriété de contenir un gène sécrétant une protéine toxique pour différentes sortes de chenilles susceptibles de réduire le rendement de 50 à 90% et dont la lutte exige six à dix pulvérisation d'insecticides par saison.

Le transfert s'effectue progressivement: 75 producteurs pour 200 ha la première année, 410 cultivateurs pour 800 ha, l'année suivante sur un total de 6'000 ha, 650 exploitants pour 1250 ha aux dernières nouvelles.

Pourquoi êtes-vous passés au coton OGM, quels avantages en retirez-vous?

«Au lieu de six à dix traitements par saison, deux au maximum suffisent dorénavant. Comme nos champs sont souvent éloignés de notre habitation et que nos instruments sont rudimentaires, plusieurs passages dans nos cultures représentent des kilomètres et beaucoup d'heures de travail pénible.

Le cout un peu plus élevé de la semence OGM est largement compensé par l'économie sur les insecticides et un rendement physique et économique de la nouvelle variété supérieur de 25 à 30%. Il n'est pas négligeable, non plus, de réduire la manipulation d'un produit chimique dangereux pour l'utilisateur et les enfants dans des conditions où le même récipient sert souvent également au transport de l'eau potable.»

Ne craignez-vous pas la complète dépendance d'une multinationale capitaliste et n'êtes-vous pas au courant de la résistance aux OGM des consommateurs européens et des inconnues que les OGM font planer sur l'environnement?

Vos préoccupations sont celles d'une société jouissant d'un bon niveau de vie. Pour nous, il s'agit d'une question de vie ou de mort dans l'immédiat. L'économie de frais de production, la réduction de la pénibilité du travail, la suppression de dangers pour la santé, et surtout l'amélioration de notre revenu sont des avantages primordiaux que nous expérimentons, sans obligation, depuis 1998.

Dans nos conditions, dépendre d'un seul fournisseur de semences, voire d'un seul acheteur de coton, c'est déjà mieux que de n'en point avoir!

Et, pour conclure, le président du groupement local des cultivateurs de relever, non sans ironie: «Nous, les Zoulous, qui passons pour des arriérés, avons de la peine à comprendre la résistance que les Blancs des pays développés, réputés rationnels et progressistes, opposent aux OGM».
Les plus fétichistes des sociétés ne sont pas celles que l'on pense.

 

j. janin

 

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Le point sur les OGM

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, écologie, bio, vert  b nature, environnement, écologie, bio, vert    nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

environnement, nature, écologique, bio   Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC