o

TOUT EN BAS! Ascenseur expressLe "zoo congelé" de San Diego clone des espèces en voie de disparition

 

Programme SETI de recherche de vie extraterrestre technologique

 

Vendredi 1 novembre 2002

SAN DIEGO (AP) - Dans une pièce de l'hôpital du zoo de San Diego se trouve une arche
de Noé version moderne. Une ménagerie composée des espèces d'animaux les plus rares
de la planète -pandas, condors et même une baleine grise de Californie- est stockée
dans quatre réservoirs. Bien sûr, il est impossible d'admirer ces animaux: chacun
d'entre eux se compose d'échantillons de tissus placés dans des fioles congelées dans
du liquide nitrogène à moins 196 degrés.

Lorsque des chercheurs ont créé il y a 25 ans le "Frozen Zoo", ils n'avaient aucune
idée de ce qu'ils en feraient. Il leur semblait simplement bien de congeler des
cellules vivantes. Aujourd'hui, cette initiative est sur le point de payer. Les
scientifiques ont bon espoir de voir la vie éclore d'ici le mois de mars dans leur
ménagerie congelée.

Broutant dans une ferme de l'Iowa, onze vaches enceintes attendent des bantengs
(buffles sauvages). Chassés pour leurs cornes fines et recourbées, ces animaux aux
pattes blanches, communément appelés boeufs de Bali, sont à peine 8.000 dans le monde
et sont pour la plupart regroupés en petits troupeaux sur l'île de Java.

Les chercheurs de la société Advanced Cell Technology (ACT), qui avait causé des
remous en novembre dernier en annonçant avoir cloné des embryons humains, ont
introduit de l'ADN de banteng dans les ovules de trente vaches et prédisent désormais
la naissance de six boeufs de Bali clonés. "Nous allons avoir un petit troupeau",
souligne le Dr Robert Lanza.

Qu'en faire ensuite reste pour l'instant une question sans réponse. L'objectif final
est de les placer avec les bantengs non clonés présentés au zoo de San Diego. Mais
les scientifiques veulent d'abord s'assurer que les clones sont en bonne santé et
qu'ils ont l'esprit suffisamment social pour s'intégrer et s'épanouir au sein de leur
espèce.

Nombreux sont ceux qui espèrent que ces expérimentations deviendront rapidement une
routine dans la conservation des espèces en voie de disparition et, peut-être, dans
le retour des animaux disparus. "C'est une nouvelle arène et nous avons la
responsabilité de vérifier quels bénéfices peuvent être tirés de cette technologie",
commente Oliver Rider, le directeur du "zoo congelé".

Comment ramener à la vie des espèces disparues a toujours été une énigme pour les
conservateurs. Pour Rider et ses collègues, le clonage n'est pourtant pas LA
solution. Ils prônent la préservation de leurs habitats naturels, l'interdiction de
les chasser ou d'autres méthodes. Selon eux, la technologie peut néanmoins s'avérer
utile, particulièrement lorsqu'il s'agit de diversité génétique.

Au lieu de compter uniquement sur les gènes des animaux encore vivants, les
chercheurs espèrent pouvoir utiliser le clonage pour réintroduire les gènes d'animaux
disparus depuis longtemps. Les foetus de bantengs actuellement portés par les vaches
proviennent tous de la cellule d'un banteng décédé il y a vingt ans. Des discussions
tournent également autour du retour à la vie d'animaux disparus, comme le mammouth,
une perspective irréaliste selon Oliver Rider. "C'est Jurassic Park. Intéressant,
mais irréaliste".

Le manque d'ADN viable est un des freins à ce clonage. Les scientifiques ont besoin
d'une certaine quantité de tissus vivants pour réussir un clonage, et même alors, il
leur reste des barrières technologiques et éthiques à franchir. Les défenseurs de la
cause animale dénoncent le faible taux de réussite, comparé à ce qu'ils qualifient de
cruauté envers les animaux. Les conservateurs religieux, les activistes anti-clonage
et les mouvements féministes redoutent pour leur part que cette technologie ne soit
utilisée pour créer des êtres humains. AP

ir/v0/JmC

http://fr.news.yahoo.com/021101/5/2tv66.html

Sur le Net:

www.sandiegozoo.com

nature

     Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

L'actualité des clones

Le saviez-vous? Si l'on contracte l'évolution de la vie à une année, l'homme fait son apparition dans les 11 DERNIERES minutes. Vous êtes vivant depuis 3 ou 4 dixièmes de seconde et l'homme a réussi en une seule seconde à détruire des espèces qui ont mis 2, 4, 6 mois, voire plus, à se développer


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme