Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail bénévole (juillet 2002).

TOUT EN BAS! Ascenseur expressDes scientifiques visent la réalisation de viande de laboratoire

 

La viande cultivée en labo dans des draps qu'on étire! Nous restons pantois...

 

Vos réactions à ce sujet :

Vous avez été nombreux à réagir à cet article ahurissant. Extraits:

environnement, nature, écologique, bioDe marthelene.bernard@wanadoo.fr  le 19 08 2005 :

Je suis globalement d'accord avec tous les avis qui se sont exprimés "contre" la possibilité de commercialiser, un jour, de la viande de synthèse pour nourrir les populations.


Il semble bien que l'on puisse déjà ressentir l'âpreté aux gains et la convoitise compulsive de groupes humains bien typés se dessiner à l'horizon ; la science fiction avait déjà ébauché quelques décors à ce type de phénomènes et certaines marchandises alimentaires proposées aujourd'hui aux consommateurs par les industirels sont déjà tellement éloignées de
l'alimentation naturelle, tellement "élaborées... mixtures chimiques auxquelles sont données les apparences d'aliments traditionnels... qu'il
nous revient de nous inquiéter quant aux aptitudes des consommateurs à reconnaître les goûts et parfums d'aliments exclusivement naturels...

Quant au fallacieux prétexte d'apporter des aliments aux plus démunis... la musique est connue ; si les bonnes volontés le pouvaient réellement il y a, aujourd'hui, de quoi nourrir et abreuver sainement la planète, encore
faut-il que cela se passe dans la notion de partage, voire d'échange, mais sans attente de "bénéfices financiers" de la part de ceux qui décident que l'heure de travail de base ne vaut pas le même salaire selon l'endroit du
monde où l'on se trouve.

Tout mon soutien à Terre sacrée ; cordialement.

 

environnement, nature, écologique, bioDe p.b7@free.fr le 19 08 2005 :

A l'heure ou l'on n'en finit pas de contempler les ravages d'une alimentation et d'un environnement trafiqué sous le principe de cancer et de dégénérescences de toutes formes, on peut vérifier que cette pseudo "science", je précise cela car ce n'est que la science financée par et pour les industriels voire les labo dont je parle, affirme donc un peu plus fort encore sa débilité, sa présomptuosité et sa dangerosité: bravo un grand succès!
 
Puisque leur fond de commerce ce sont nos maladies ( et non pas notre santé!) pourquoi donc ne nous injecte-t-il pas des maladies dés la naissance pour être sur que nous puissions leur verser des rentes à vie?

Peut être est-ce la solution pour que l'on cesse de voir ces annonces traduisant des recherches toujours plus extraordinairement déplacées sinon débiles?!

 

environnement, nature, écologique, bioDe cat641@free.fr le 18 08 2005 :

A l'heure où l'homme est de plus en plus virtuel, il paraît logique que sa nourriture le devienne également ... la viande de labo, les OGM, le clonage ... nous atteignons des sommets ! je doute qu'il s'agisse de progrès !
catherine

 

environnement, nature, écologique, bioDe devienne@grignon.inra.fr le 17 08 2005:

J'avoue sincèrement être, en tant que scientifique et chercheur, être complètement ébahie par ce genre de recherche. A l'heure où la question
de notre avenir énergétique et environnemental se pose, faire ce genre de recherche est incroyable...

En tant que personne lambda et "consommateur", j'avoue que je n'aurais
absolument pas envie de consommer ce genre de viande, ni de viande  clonée, d'ailleurs. Je ne suis pas végétarienne, mais faible  consommatrice de viande et, à choisir, je préférerais manger  de la
viande produite en ferme que ce genre de produit.
Bien sûr, se pose la question des régions où règne la famine. Ce mode de "production" pourrait être envisagé comme une solution; Mais
n'existe-t-il pas de solutions naturelles, notamment en révisant totalement notre façon de vivre, de consommer, de nous chauffer, etc...
en n'utilisant que des énergies renouvelables et naturelles et en partageant les ressources (commerce équitable, exportation de
technologies ne se basant que sur des énergies renouvelables, etc...) ?

Florence Barret

 

environnement, nature, écologique, bioDe alvn@netcourrier.com  le 17 08 2005 :

au cours de mes experiences personnelles et intérieures, de mes lectures et constatations j'en arrive à la conclusion suivante: à partir du moment où nous quittons le chemin que la nature à mit des milliard d'année à élaborer nous en patissons, il manquera forcément quelque chose. De plus la qualité d'un aliment ne se mesure pas seulement en termes de lipides protides glucides, il y aussi un tas d'autres molécules anodines dont les organismes vivants ont besoins. Ainsi une viande poussée en alpage et un en
bord de mer auront des qualités différentes auquelles l'organisme est sensible.

Reste enfin l'energie vibratoire des aliments. Ce point est bien connu pour les personnes qui savent comparer un aliment bio d'un autre: le taux vibratoire (qui peut aussi caractériser un lieu ou une personne). Plusieurs études l'ont mis en évidence de façon interessante. Seul un aliment vivant, développé dans les conditions naturelles posséde de trés bonnes qualités vibratoires. Une personne ne mangeant que des aliments chimiques copiés de la nature (par exemple la vitamineC chimique n'a pas la même forme moléculaire que la vitamineC naturelle, et donc pas les mêmes propriétés), non frais (légumes de plus de 4 jours), mort (biscuit et autre plats préparés), poussé de façon non réspectueuse (la pluspart des aliments!) verra sont energie vitale (appelons cela comme on veut) faiblir. L'expérience est simple a réaliser: changer sont alimentation et observer les modifications. Biensur les radicaux libres et autres bio molécules interviennent de façon significative mais ne font pas tout.

En conclusion il ne faut pas se couper de la nature, notre nature même, et ses vibrations subtiles. Et l'industrie agroalimentaire ne s'en préoccupe absolument pas, seul compte l'argent et le pouvoir qui découlent de telles inventions!!!

la vie naturellement jean-michel BIANCAMARIA
 

 

environnement, nature, écologique, bioDe margotv@club-internet.fr le 17 08 2005 :

Chaque jour des "progrès" dans le fabriqué... Aucune loi n'empêchera des scientifiques d'avancer dans le sens du clonage et de la fabrication de produits non naturels. C'est un peu comme la bombe H qui n'a pu être évitée,
si Einstein n'y avait pas mis son nez, quelqu'un d'autre y serait arrivé.

Alors attendons de voir ce que cela amènera...
Je suis d'avis que c'est à chacun de voir comment il veut se nourrir. Les épidémies de vache folle et autres ont déjà amené de nombreuses personnes à diminuer fortement leur consommation de viande, voire à la supprimer. Je ne consomme pas de viande, non pas par principe moral pour ne pas tuerd'animaux ni par conviction religieuse, mais par raison. Nous ne sommes pas dans un pays où la consommation de viande est obligatoire, car nous avons tant d'autres aliments ! Si je vivais au Gröenland ou en Mongolie, je devrais m'alimenter avec ce qu'il y a sur place, mais en France, nous sommes dans l'abondance.

Quelques raisons pour ne pas consommer de viande :
- les animaux sont tellement gavés d'antibiotiques, vaccins et autres
produits que je n'ai absolument pas envie d'ingérer cela.
- ils ne sont pas nourris naturellement la plupart du temps. Je vis en Alsace où la plupart des vaches sont toute l'année à l'étable, elles ne
paissent pas dans les prairies.
- Avec le budget consacré à la nourriture pour élever un boeuf, on peut nourrir plus de personnes que le boeuf lui-même n'en nourrira.
- les médecins parlent beaucoup d'éliminer les toxines. La consommation de viande en apporte beaucoup. Consommer moins de toxines, c'est enlever une surcharge de travail à l'organisme.

En bref, je ne consommerai pas plus de viande fabriquée en laboratoire que de viande ordinaire. Je crois que certaines personnes auront le bon sens de se méfier de cette viande fabriquée, que d'autres en consommeront et serviront de cobayes. Si ces dernières ont des carences ou de nouvelles maladies, leur démarche aura servi à éclairer les autres, puisque jusqu'à
présent il faut des "catastrophes" pour faire réfléchir. Alors merci d'avance à ceux qui testeront les yeux fermés !

Marguerite Vidal
Elsenheim/France

 

environnement, nature, écologique, bioDe gwaringo002@cegetel.rss.fr le 16 08 2005 :

Quoique pas encore complètement végétarienne, je suis pour une alimentation naturelle.
Manger de la viande artificielle me paraît  complètement aberrant.Il vaudrait mieux convaincre une plus grande partie de la population de se tourner vers les protéines végétales.
De la viande artificielle et après  que nous réservera-t-on? Cela fait penser au film soleil vert...
Ghislaine du Tarn

 

environnement, nature, écologique, bioDe odessole@yahoo.fr  le 16 08 2005 :

Je ne suis pas un assoiffé de sang ni un chasseur ni même un pêcheur mais je crois que la survie de certaines espèces est subordonnée à leur "fourniture" de viande (cf chevaux de trait). Je ne pense pas qu'il faille que l'espèce humaine se précipite dans l'artificiel : nous allons avec ce genre de découvertes à l'encontre de tout équilibre naturel ( finie la biodiversité) et qui plus est tout droit à la merci d'un savant fou qui aura l'humanité dans le fond de sa main. D'ailleurs est-ce que cette perspective ne serait-elle pas du gout de certains lobbies américains pour qui nourrir la planète serait un nouveau marché "captif" bien juteux quand il n'y aura plus d'alternative aux proteines de laboratoire ?

 

environnement, nature, écologique, bioDe ddrsvpa@wanadoo.fr  le 16 08 2005 :

Si l'on se place dans une certaine optique, je vois très bien dans le futur "mondialisé" les animaux réservés pour la consommation "d'élus" et... la
bouillie pour les autres... à qui on ne demanderait pas leur avis !

 

environnement, nature, écologique, bioDe zano@lavaux.ch  le 16 08 2005 :

Mais oui !
On pourrait aussi avaler des pilules bleues procurant les orgasmes à
répétition l'heure désirée !

Quel beau programme.

 

environnement, nature, écologique, bioDe Fcmidy@aol.com le 16 08 2005 :

Ce genre d'information est très troublante.
Je ne crois pas que la science puisse résoudre. Si on peut produire une viande aussi saine, aussi bonne au gout, aussi nourrissante que la bonne viande d'élevage, pourquoi pas  Cela résoudrait de nombreux problèmes de souffrance, de mauvaise conditions d'élevage et d'environnement
MAIS, il faut penser à tous ceux qui travaillent et vivent de cette activité. Avec l'état d'esprit de la recherche actuelle, les brevets, comme ceux des OGM, seront entre les mains de quelques laboratoires qui auront une puissance énorme et domineront la Planète, rien que pour cela je suis contre. A moins que l'humain ayant évolué et que l'argent ne soit plus le moteur qui justifie TOUT, alors ce serait, peut-être, une solution envisageable. Il y a trop de
MAIS  et je n'y croit pas beaucoup.
Amicalement
François CM

 

environnement, nature, écologique, bioDe cofram@hotmail.com  le 5 09 2005 :

Quand on pense à tous les animaux qui endurent des conditions d'élevage terribles, sont mutilés, séparés de leurs petits, débécqués, brutalisés, puis saignés, égorgés ou ébouillantés, on se dit que ce serait bien pour eux que la viande soit à l'avenir élaborée de cette manière!
Il est étonnant que l'on s'émeuve de cette nouvelle méthode pour obtenir de la viande (simplement parce qu'on n'y est pas habitué), mais que la souffrance animale laisse tant de gens encore indifférents...
Pour ma part, je ne sais pas si j'en consommerais car, étant végétarienne, je n'ai pas mangé d'animaux depuis neuf ans, et ai pris l'habitude de consommer des steaks de soja et autres préparations végétales bourrées de protéines (et délicieuses). En effet, la viande n'est en aucun cas nécessaire à la santé, contrairement à ce que l'on voudrait parfois nous faire croire! Mais si d'autres souhaitent goûter à cette nouvelle viande de laboratoire, je ne vois là rien de choquant.
Au lieu de se focaliser sur notre petite santé et d'entretenir des peurs irrationnelles envers tout ce qui est nouveau, je trouve plus important de prendre conscience de ce qu'endurent des millions d'êtres sensibles qui, incapables de se défendre, payent de leur vie le goût des humains pour leur chair.
Traduction inédite et bénévole de Celine Marchand pour Terre sacrée le 16 août 2005. Un grand merci à elle. Source en anglais BBC News.

________________________


 

Une équipe de chercheurs internationale a proposé de nouvelles techniques qui pourraient conduire à la production de masse de viande élevée non dans une ferme mais en laboratoire.

Selon ces chercheurs, les avancées de l'ingénierie tissulaire montrent que la culture des cellules des animaux pourrait donner directement de la viande en laboratoire.

Les scientifiques pensent que cette technologie est déjà utilisable pour créer de la viande industrielle comme un nugget de poulet. Cette technologie serait profitable tant aux être humains qu'à l'environnement. « avec une seule cellule, vous pourriez théoriquement produire les besoins mondiaux annuels en viande. Et vous pourriez le faire d'une façon qui est meilleure pour l'environnement et la santé humaine.

« Dans le long terme, c'est une idée très faisable. » a dit Jason Matheny de l'Université du Maryland, membre de l'équipe dont les recherches ont été publiées dans le Journal de l'Ingénierie Tissulaire.

Produire de la viande sans animaux diminuerait le besoin de maintenir des millions d'animaux dans des endroits exigus et réduirait les dommages causés à l'environnement par la production de viande.

La viande de laboratoire pourrait également être meilleure pour la santé, exposent ses partisans.


Manger de la « bouillie »

Les techniques d'ingénierie tissulaire ont été d'abord développés pour un usage médical et de faibles volumes de chair de poisson ont été « cultivés » au cours de recherches menées par la NASA.

Pour industrialiser le process, les chercheurs ont suggéré que les cellules soient cultivées sur de grands draps (feuilles?) qui seraient étirés pour fournir « l'exercice » nécessaire aux cellules en croissance.
« Si vous ne les étirez pas, ce serait comme de manger de la bouillie » déclara Mr Methany.

Bien que la technologie pour produire la viande soit là à présent, faire un steak or une escalope de poulet n'est pas pour demain, disent les chercheurs.


Questions :

Les nouvelles techniques pourraient également confronter les végétariens à un dilemme.

Certains pourraient être d'accord pour manger de la viande créée sans qu'un animal ait été blessé.

D'autres pensent que la question est de savoir comment les cellules seraient prélevées sur les animaux.

« Une personne qui a laissé tomber la viande ne recourra pas à cela parce qu'elle pense que c'est moralement condamnable de manger de la chair, de même que ne recourra pas à cela une personne qui ne veut rien manger de non-naturel » déclara au journal le Guardian Kerry Bennett de la UK Vegetarian Society.

On ne sait pas encore comment le législateur réagirait.

La DA américaine a demandé aux entreprises de ne pas mettre sur la marché des produits issus d'animaux clonés jusqu'à ce que leur sécurité soit évaluée.

 

Source en anglais : http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/4148164.stm

 

SOS-planete
Pour ou contre la viande cultivée en labo.

Résultats

 

 

S. M., le 23 janvier 2997

 

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

 

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS    nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

  Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de demainlhomme.info, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - demainlhomme.info


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de demainlhomme.info

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de demainlhomme.info