Notre bonne étoile!

TOUT EN BAS! Ascenseur expressNÉS SOUS LE SOLEIL : RAYONS ULTRAVIOLETS ET ORIGINE DE LA VIE

 

 

Vos réactions à ce sujet :

"Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service."

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète Terre

*Nos autres awards

Traduction inédite (pour Terre sacrée) de Thibaud FAGUER-REDIG. 28 mai  2003.

 ______________________________________________________

L'évolution primaire de la vie telle qu'on la connaît actuellement dépendait
probablement de la capacité de l'ADN à absorber les ultraviolets : cette
plongée dans les premiers instants de la vie sur Terre est le fruit d'une
étude récemment publiée dans le bulletin 'BMC Evolutionary Biology'.

Cette étude éclaire une grande partie des zones d'ombre qui subsistent dans
la compréhension des origines de la vie : comment des molécules simples
ont-elles pu être capables de s'agréger pour former des molécules à longue
chaine et autoreproductrices d'acide ribonucléique (ARN), l'ancêtre de l'ADN
? Selon Armen Mulkidjanian et ses collègues (de l'Université d'Osnabrück,
Allemagne, en collaboration avec divers instituts de Santé Publique
américains), les expériences menées fournissent « davantage d'éléments sur
les toutes premières étapes de l'évolution. »


Dépourvue la couche d'ozone, la planète à son état primaire ne représentait
qu'un endroit hostile. Cela était surtout valable pour les chaînes de
molécules qui risquaient d'être brisées du fait des radiations des
ultraviolets, qui étaient alors cent fois plus intenses qu'aujourd'hui. La
plupart des théories actuelles sur l'évolution de la vie excluent les formes
primaires de vie directement exposées à la pleine lumière. A contrario, le
Professeur Mulkidjanian et ses confrères ont approfondi l'idée que les forts
taux de radiation UV qui frappaient la Terre à cette période étaient
essentiels à la survie de l'ARN.

Les chercheurs ont utilisé une technologie de modélisation informatisée afin
d'évaluer la capacité de l'ARN à former ses différentes composantes
-phosphates et bases azotées- avec et sans lumière UV significative. Ils ont
constaté que des bases azotées capables d'absorber et de décomposer les
rayons UV pouvaient protéger la structure de l'ARN primaire des 'cassures'
précoces. À un haut niveau de rayonnement ultraviolet, les molécules d'ARN
se révélaient plus stables que d'autres molécules de cette dimension, ou les
petites molécules qui forment l'ARN. Cela confère aux molécules d'ARN un
avantage particulier : leur présence en est renforcée tout au long du
processus (simulé) de sélection naturelle. De plus, une partie de l'énergie
issue des UV ainsi absorbés aurait pu éventuellement contribuer à
l'élongation des chaînes d'ARN.

Pour les auteurs de l'étude, « le mécanisme appliqué fait apparaitre que les
forts taux de rayonnement UV, perçus auparavant comme un obstacle avéré aux
formes primaires de la vie sur Terre, peuvent en fait constituer le facteur
décisif du processus de sélection dans son ensemble. »

« Il semble peu probable que l'absorption extrêmement efficace des UV par la
plupart des principales bases azotées soit simplement une coïncidence. On
peut supposer que ces bases ont été peu à peu sélectionnées pour assurer la
fonction protectrice des UV avant même que leur rôle ait été de conserver
les données génétiques lors des transferts et divisions cellulaires. Dans ce
monde primaire, les bases azotées ne constituaient alors qu'un mécanisme de
protection. En conséquence, ces 'unités' n'étaient pas uniques mais
pouvaient se décliner. Précisément, cette variabilité a pu ouvrir la voie à
la diversité des futurs génomes. »

Trois des quatre bases azotées qui protégeaient l'ARN des UV à cette époque
sont identiques à celles qui composent le code génétique actuel qu'est
l'ADN. Paradoxalement, la capacité de l'ADN à absorber le rayonnement UV est
de nos jours responsable de la majorité des décès qui font suite à des
cancers de la peau. Lorsque les bases de l'ADN absorbent ces ultraviolets,
elles subissent des dommages structurels, bien que la structure hélicoïdale
de l'ADN reste intacte. Si des dégâts similaires surviennent au sein d'un
gène, ce dernier peut en être altéré et ainsi provoquer un cancer.


###

Depuis sa publication le mercredi 28 mai 2003 (13h G.M.T.), cet article est
disponible gratuitement en version originale sur
http://www.biomedcentral.com/bmcevolbiol, conformément aux principes
appliqués par BioMed Central sur l'accès aux articles scientifiques :
Armen Y. Mulkidjanian, Dmitry A. Cherepanov, Michael Y. Galperin
(BMC Evolutionary Biology)
*   *   *
Contacts :

Le Dr. Mulkidjanian est joignable par téléphone au +49-541-969-2871
(Allemagne) ou par courrier électronique  
mulkidjanian@biologie.uni-osnabrueck.de.

Le Dr. Galperin est joignable par téléphone au +1-301-435-5910 (USA) ou par
courrier électronique   galperin@ncbi.nlm.nih.gov.

Pour tout autre renseignement, merci de contacter Gemma Bradley par email  
press@biomedcentral.com ou par téléphone au +44-0-20-732-30323 x2331. (USA)

BMC Evolutionary Biology (http://www.biomedcentral.com/bmcevolbiol/) est
édité par BioMed Central (http://www.biomedcentral.com), maison d'édition
indépendante sur le Net destinée à promouvoir l'information entre
scientifiques des secteurs biologique et médical. Cet engagement repose sur
le principe que l'accès facilité à la recherche est essentiel à une
communication rapide et efficace de la Science. Parallèlement à ce portail
d'accès direct à la recherche, BioMed publie également des revues et autres
publications disponibles par abonnement.

Mot exact résultats par page

Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

Logo de Terre sacrée. Louis Rocquin.   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

 

 

https://www.terresacree.org   Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le saviez-vous? En 2003 un enfant meurt de la faim toutes les 7 secondes sur la terre. (Jean Ziegler Rapporteur spécial des Nations Unies pour l'Alimentation)


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme