Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Et si le nucléaire nous assurait pour 10 000 ans de confort technologique?

Fukushima

Vous croyez pouvoir un jour sortir du nucléaire.

Par la force des choses, pensez-vous en humain averti, dans trente ans, en 2040, lorsque les gisements d'uranium seront épuisés ou en tout cas plus rentables.

Et bien vous vous trompez sur toute la ligne.

Vous êtes un doux rêveur!

Lorsqu'il n'y aura plus d'uranium pas cher, plus de pétrole, il y aura encore... du thorium.

Olala! Mais qu'est-ce donc que le thorium?

Quoi vous ne savez pas! Quelle immense lacune;o)

Parce que les américains, les indiens, les chinois et les japonais eux connaissent cet élément, baptisé du nom du dieu scandinave Thor, dieu du tonnerre.

Et si le nucléaire nous assurait pour 10 000 ans de confort technologique?

Pourquoi pas les français?

Réponse : parce qu'on leur cache la vérité, toute la vérité.

En effet, la France regorge de thorium, la Bretagne plus exactement.

Le Thorium 232 est un métal de la famille des actinides. C'est un isotope radioactif fertile qui peut-être utilisé comme combustible dans un réacteur nucléaire en présence de très petites quantités d'uranium.

Facile à extraire, il est trois fois plus abondant que l'uranium et aussi commun que le plomb. On en trouve de partout dans le monde y compris en Antarctique.

Cerise sur le gâteau : un réacteur à sels fondus de thorium produit 200 fois plus d'énergie que la même masse d'uranium.

Il y aurait ainsi de quoi fournir de l'électricité à toute la planète pour des dizaines de siècles, voire des millénaires.

Olala! Mais alors c'est du nucléaire durable?

Et pas de rejets de gaz à effets de serre nuisibles! Pas de déversements de particules nocives!

Dîtes voir, mais c'est de l'atomique vert?

Gâteau sur la cerise : le procédé français -dit HTR- ne génèrerait presque pas de déchets radioactifs.

Enfin "presque pas".

Pour tout dire quelques actinides à demi-vie courte et... de l'uranium 233 -radioactif mais non fissible- dont la demi-vie est de 159 000 ans. Soit énormément plus que le plutonium.

Ciel! Mais pourquoi n'ont-ils pas utilisé le Thorium, dès le début, dans les années 60, plutôt que l'uranium, bien plus rare?

D'autant plus qu'on apprend qu'entre 1965 et 1976 la France a expérimenté avec succès des réacteurs à sels fondus de Thorium.

Suite

C'est simple. Le fission de l'uranium crée beaucoup,  beaucoup plus, de plutonium. Et le plutonium sert à la fabrication des bombes thermonucléaires modernes.

La boucle est bouclée. Le mensonge dure depuis 1960.

La fin de l'énergie fossile radioactive n'est donc pas pour demain et on n'est pas prêt de sortir du nucléaire.

Lorsqu'il n'y aura plus ni uranium, ni pétrole, ni gaz, ni charbon, il y aura toujours les chaudières à thorium pour vous rappeler que vous n'êtes pas au paradis... mais que vous pouvez tout de même dire NON!

Alors, le thorium, vous avez dit "nucléaire durable"? "Atomique vert"?

Et si, pour être vraiment propre, on obligeait les grands dirigeants à investir en quatrième vitesse dans les algues bleues dépolluantes, capables de fabriquer 75% de leur poids en bio-éthanol et n'entrant pas en concurrence avec les aliments des pauvres.

Dans les algues bleues...

 

Michel Walter, unité carbone, pour Terre sacrée, le 30 mars 2011


L'Inde pourrait alimenter ses centrales au Thorium



L'Inde pourrait être en 2020 le premier pays au monde à produire de l'énergie nucléaire à partir de thorium, dont elle possède 1/4 des réserves mondiales.
Thorium

Pour faire face à sa consommation croissante d'énergie, l'Inde entend développer activement son programme nucléaire civil. Elle dispose actuellement de 12 centrales nucléaires, et 4 sont en cours de construction.

Problème : le pays, qui ne dispose que de 1% des réserves mondiales d'uranium, soit 70 000 tonnes, est interdit d'importation du combustible depuis 1974, date de son premier essai nucléaire. Le futur du nucléaire indien dépend donc d'un accord sur le nucléaire civil avec les Etats-Unis, politiquement incertain.

L'alternative : se passer progressivement de l'uranium et du plutonium en exploitant une ressource bien plus présente dans le pays : le Thorium.

L'Inde dispose en effet sur son territoire d'1/4 des réserves mondiales de ce métal convertible en uranium 233, matière fissile introuvable à l'état naturel. Le thorium possède également l'avantage de produire moins de déchets que l'uranium.

Actuellement, l'Inde teste un mini-réacteur à thorium d'une puissance de 30 Mw. Elle lance en ce moment un programme de réalisation d'un prototype de centrale, qui pourrait ouvrir la voie à une exploitation commerciale dès 2020.


Source : http://www.enerzine.com/

environnement, nature, écologique, bioUn entretien audio de Radio Canada : le Thorium va-t-il alimenter les réacteurs du futur? (8 mn 06)

 

environnement, nature, écologique, bioEn savoir plus sur le Thorium et le HTR (Haute Température Réacteur)

 

environnement, nature, écologique, bioDes centrales nucléaires "vertes"?

 

environnement, nature, écologique, bioUranium? Non merci, pour la Chine ce sera le Thorium

 

Réacteur nucléaire

 

Il y aurait des réserves de Thorium pour des centaines d'années!

 

Le thorium est un élément chimique, un métal de la famille des actinides, de symbole Th et de numéro atomique 90.


Ce métal radioactif se trouve en petites quantités dans la plupart des roches et sols, il est environ trois fois plus abondant que l'uranium, à peu près aussi fréquent que le plomb. Un terrain normal contient en moyenne environ 12 parties par million (ppm) de thorium.

Le thorium se rencontre dans plusieurs minéraux. Les minerais de thorium sont la thorite ThSiO4, la thorianite ThO2 et surtout la monazite (Ce,La,Nd,Th)PO 4, le plus commun, phosphate de thorium et de terre rare, qui peut contenir jusqu'à environ 12% d'oxyde de thorium.


Il en existe de grands gisements en Bretagne, en Australie, en Inde et en Turquie . On trouve de la monazite à forte teneur en thorium en Afrique, en Antarctique, en Australie, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Le thorium 232 est un émetteur alpha très radiotoxique. Pour cet isotope, la limite annuelle d'incorporation (LAI) par inhalation est de 90 Bq/an, en comparaison de celle du plutonium 239 qui est de 300 Bq/an. C'est-à-dire que le thorium 232 est considéré presque 3,3 fois plus radiotoxique que le plutonium [CIPR 90].

 

Le thorium est également dangereux en raison de sa chaîne de décroissance. Les descendants du thorium 228, qui ont des périodes courtes s'accumulent rapidement.  Ils comprennent le radon 220 (thoron), un gaz qui relâche des particules alpha ; puis le bismuth 212 et le thallium 208, qui émettent des rayons gamma de haute énergie. Quarante ans après la séparation du thorium de son minerai porteur, le thorium 232 et ses descendants sont cinq fois plus actifs que le thorium 232 et 228 au moment de leur séparation [Benedict 81].

 

Source

 

 

 

 

A suivre!

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

environnement, nature, écologique, bioL'uranium : les gisements presque épuisés en 2040

Dates d'épuisement des richesses exploitables

environnement, nature, écologique, bioEn 2025, dans 17 ans déjà : la fin du zinc et de l'acier galvanisé

 

Fil d'info RSS     environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-là
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


 
   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC