A noter que certaines pages anciennes ne sont pas compatibles avec les smartphones. La version pour les mobiles est ICI

TOUT EN BAS! Ascenseur expressDes OGM stériles et sans danger?

 

Note de terresacree.org : Dès lors pourquoi ne pas imposer ce gène répresseur  et celui de stérilité à tous les OGM?

Tout le monde serait content, non?

Vos réactions à ce sujet :

Jean-Benoit Legault - Réseau Proteus

D'après Presse Canadienne, 6 mai; BBC News, 8 mai 2003.

 

9 mai 2003 - Des chercheurs canadiens ont découvert une méthode pour
empêcher les plants modifiés génétiquement de se reproduire avec leurs
cousins sauvages.

Les chercheurs ont inséré dans un plant de tabac modifié génétiquement un
gène de stérilité contrôlé par un gène répresseur. Si ce plant OGM essaie de
se reproduire avec un plant sauvage, l'absence du gène répresseur dans le
second plant permet au gène de stérilité de s'exprimer, ce qui empêche les
deux plants de combiner leurs gènes pour créer une plante hybride.


Toutefois, si le plant OGM essaie de se reproduire avec un autre plant OGM,
la présence du gène répresseur dans les deux plants empêche le gène de
stérilité de s'exprimer, ce qui permet une reproduction normale.

La méthode n'a jusqu'à présent été testée qu'en laboratoire et que sur des
plants de tabac, mais les chercheurs croient qu'elle devrait être toute
aussi efficace pour d'autres plantes. Les groupes environnementaux
s'inquiètent régulièrement de voir les plantes OGM transmettre leurs gènes à
des plantes sauvages, ce qui pourrait donner naissance à des plantes
mutantes incontrôlables.

Par ailleurs, au Royaume-Uni, la Société royale - l'académie nationale des
sciences du pays - affirme que les organismes génétiquement modifiés (OGM)
ne sont pas plus dangereux à manger que leurs cousins non modifiés.

Dans un document remis au gouvernement anglais, la Société affirme que les
OGM ne sont pas plus susceptibles de provoquer des réactions allergiques que
les autres aliments. Elle affirme de plus que les risques de voir les OGM
modifier la valeur nutritive des aliments ne sont pas plus grands que ceux
générés par les croisements agricoles conventionnels.

Au Canada, environ 70 % du colza cultivé a été modifié génétiquement,
pendant qu'au Québec c'est le cas pour une proportion similaire du maïs. La
réglementation canadienne n'exige pas des manufacturiers qu'ils indiquent
sur l'emballage si leurs produits ont été confectionnés à partir d'OGM.

Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

Le point sur les OGM

https://www.terresacree.org   Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le saviez-vous? 2 milliards d'hommes survivent avec moins d'un euro par jour


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


 










Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC