Photo anne.esperet@free.fr Autres oeuvres superbes sur le site Matrix (La Matrice)  Warner : En l'an 2100, les humains sont élevés par les processeurs qui leur font croire que la Terre est un paradis. En fait, les humains servent d'énergie aux machines.Samedi 17 juin 2000.

Bio-invasion : De la science fiction dans nos assiettes!

Tout en bas!Par M.W., administrateur de Terre sacrée.

Pas d'ascenseur!

Et si nos assiettes devenaient subitement des soucoupes volantes et s'envolaient?

Que deviendrait la soupe lumineuse de Monsanto & Cie

Des centaines de lignées de mouches transgéniques existent dans le monde...La Véri, personne ne la connaît. Et Terre sacrée, pas plus que les autres! Donc, nous sommes tous obligés, pour percevoir le monde, de nous baser sur notre propre expérience (ce que nous ressentons) et de tenir compte des "découvertes" de la recherche fondamentale.

Car nos cinq sens nous trompent. Explication : Si, en juin 2000, vous goûtez "Plaisir aux noix"© de Brossard, jamais vos papilles ne vont vous indiquer que ce gâteau contient des OGM et qu'en en consommant régulièrement vous êtes en train, non seulement de vous abîmer les dents, mais aussi de laisser se produire un crime géant contre le Vivant.

Dure réalité : nos sens, quoiqu'évolués, sont imparfaits. Nous voyons rarement ce qui est sous nos yeux. Nos sens ne nous montrent pas toute la réalité, mais une infime partie, un certain aspect. En plus ils sont conditionnés par la culture environnante. C'est qu'ils sont allés à l'école, les bougres, et on leur a administré des coups de règle.  (1)

Nos sens sont par exemple vite saturés des informations qu'ils savent filtrées par les médias, et les cellules grises deviennent rapidement incapables d'extraire l'essentiel, une synthèse juste, de cette masse exponentielle. C'est le raz le bol général. "Je m'en fou, entend-on, que l'Amazonie meurt, que des traditions ancestrâles, liées à des plantes sacrées, disparaissent à jamais, du moment que je peux encore cultiver mes choux et mes poireaux dans mon coin." De toute façon, la lucidité, disait Ferré, "se tient dans mon froc!".

Pouvons-nous en déduire que nous sommes tous enchaînés à un "$ystème", comme on l'appelait en 1968, esclaves de la "Matrice", comme le suggère aujourd'hui la Warner? Ici, des lignées de gens pas très nets, des rois plein aux as, des papes cornus... tirent en effet bel et bien les ficelles depuis la nuit des temps. Et pas besoin d'agrandir les trous :  Nous sommes tous marqués dès la naissance.

En fait, le monde réel va mal. Bien plus mal qu'on ne croit. Mais si Jean Pierre  Foucault est toujours dans le courant de son ventilateur, c'est que la Terre tourne encore. Pas vrai? Alors pourquoi s'en faire? On nous maintient dans l'illusion? Et alors? La belle affaire!

En fait, dans la cuisine, mijotte un drame.

Dores et déjà, il y a de quoi se forger sa propre opinion et cesser d'être dûpes!

nature

Pourquoi Terre sacrée lutte-elle avec tant de "pugnacité" contre les OGM?

Pyrale male, parasite du maïs, déjà bio-résistante. Comme nous, l'insecte se creuse les méninges pour venir à bout de Monsanto, Novartis & Cie, bref du Complexe génético-industriel. ;0) Grâce à une mutation brutale de son intelligence, elle s'est subitement mise à réfléchir et a décidé de s'attaquer directement au blé et à l'oseille, encore intacts. On se demande si un savant indépendant n'a pas donné un coup de main à la Pyrale en lui implantant le fameux gène de la sous-unité NR2B (gène d'intelligence déjà greffé germinalement sur des souris de laboratoire).En fait c'est plutôt un combat POUR le respect. Dans certaines situations, le plus difficile est de rester zen, tant la passion bouillonne. Mais c'est aussi pour secouer! L'énergie fait son travail. Parce qu'il est difficile de se faire entendre, l'information de base n'étant pas encore intégrée, digérée, par tout le monde, nous sommes bien obligés d'utiliser des idées flash, mais bien réelles, quitte à faire peur, quitte à passer pour des allumés, voire des illuminés...

On nous a pris pour des hallucinés l'an dernier, alors qu'on ne faisait que retransmettre l'information de l'existence des patates lumineuses qu'avaient assemblées des étudiants écossais de la faculté d'Eddimbourg, pommes de terre du jardin relookées avec des gènes de méduse, OGM auxquels les journalistes de Marianne ne voulaient pas croire. On sait maintenant qu'elles existent et on en est même au ver à soie transgénique. Au passage, quelqu'un a-t-il des nouvelles de l'embryon de singe OGM phosphorescent? Peut-être a-t-il rejoint à la poubelle les fraise-poissons résistantes au gel?  @ suivre.

Nous refusons simplement de laisser aux firmes multinationales du Complexe génético-industriel le soin de remodeler le monde (et l'Homme) comme elles l'entendent, répandant, à leur gré et aux quatre coins du globe et de notre être, leurs collantes chimères surdouées qui, en une seule génération, prendront inévitablement la place de la plupart des plantes sauvages et cultivées depuis des siècles selon des méthodes traditionnelles, faisant disparaitre peu à peu toute diversité naturelle. C'est de l'inconscience pure, de la désinvolture! Qui nous dit que certains dirigeants de ces firmes ne sont pas racistes et fascistes dans l'âme? Que ce ne sont pas eux les loups du troupeau? calopterixQu'il n'y a pas dans leur meute de grands malades avides de domination?

En tout cas, ce ne sont pas des philantropes et leurs bonnes intentions ne devraient pas leurrer longtemps les six milliards de consommacteurs.

Laisser aujourd'hui entr'ouverte la porte des OGM, c'est permettre l'engouffrement sur Terre d'un IIIème Reich modifié, d'un monde absurde issu des pires cauchemars, c'est permettre aux industriels de retapisser la planète à leur goût, de mettre des artichaud-chouettes là où il y a une forêt de Cèdres, voire de cultiver directement les humains en serres ou en pleine terre. Monde parfait exige! Qui se charge de tirer la chasse d'eau?

Il semble préférable pour le moment de refermer à double tour la porte du château de Frankenstein. D'ailleurs, après cette introduction silencieuse, sournoise et massive d'une première génération d'OGM dans le plat du consommateur, la confiance de ce dernier a été inévitablement altérée. Il faut mettre sur pause. De toute façon, les clefs ne vont pas s'envoler. Peut-être qu'un jour il y aura urgence dans le domaine. On devra peut-être fabriquer des créatures pour vivre sur Mars. Mais pour l'heure les OGM doivent quitter champs, auges et assiettes. Qu'ils aillent donc faire des trous sur la Lune!

En attendant, en France, il y a de quoi être fiers : du plus petit paysan jusqu'au grand Président, en passant par le Gouvernement, les ONG, même les clubs de jardiniers et jusqu'à un comité de sages réuni exceptionnellement, chez les Celtes et les Ligures, la résistance fait rage!

Astérix a même réussi à réveiller l'oncle Sam qui ne se rendait compte de rien, tant virtuel et réel se mélangeaient dans ses rêves de puissance. Eh oui! La France devient consommactrice.

Quant à l'Europe, si elle tient à son intégrité et à son indépendance, si quelques radicelles oubliées la démange où l'on pense, l'Europe devra entendre l'avis de la Commission environnementale de son propre Parlement, laquelle s'est clairement prononcée contre les OGM et contre les brevets sur les gènes.

Quant aux Américains, aux Canadiens, aux Argentins, aux Chinois... qu'ils se méfient du mouton qui aboie. Même si mouton qui aboie ne mort pas.

Un soir, une adhérente du SEL me dit brutalement : "Mais pourquoi avoir peur des OGM? La nature s'est toujours transformée. Terre sacrée aurait-elle peur de la nouveauté? Vous dîtes que nos enfants n'auront pas la chance de connaitre la biodiversité, mais qui regrette les dinosaures?"

Peur, répondis-je? Nous tremblons en effet comme des carcasses à l'idée de mourir foudroyés par une fraise-cochon ou une mite-orite. Je vois que vous nous avez capté. Mais le sujet est sérieux. La vie mute en permanence. C'est une de ses merveilleuses propriétés. Mais elle le fait en prenant heureusement son temps, pas en courant au labo l'matin, pas entre deux éprouvettes. L'homme, la laitue et la girafe ne sont pas apparus entre deux week-end ou en faisant des heures sup. Il a fallu des milliards d'années de tatonnements, d'erreurs, d'essais peu concluants et mal adaptés.

Bref, cela n'a pas été évident. Mais quelle évolution! De la haute Magie! Vous vous rendez compte : on pourrait tout aussi bien ne pas être là à en parler. Vous parliez des dinosaures? Ces créatures régnaient jadis en maîtres sur cette planète. Maintenant les généticiens vont pouvoir développer de leur vivant une vache-éléphant (plus de lait!), de l'oseille-kangourou (no-comment!)... ou encore faire pousser des cuisses aux escargots menu gastroombilic et se prendre pour qui? C'est pas l'imagination qui manque. Bill Gates devrait investir dans un Jurassic Park ou dans un centre de résurrection pour momies égyptiennes, mamouths et autres yétis. Les Disneyland, ça marchera toujours, chacun le sait.

En matière d'OGM, comprenons qu'il ne s'agit plus de changements infimes, de banales modifications, mais d'une refonte globale de l'homme et de son environnement. Garre! La nature va être cuisinée à la sauce extraterrestre hypocritement signée Dupont ou Monsanto.

C'est en vérité un anéantissement programmé.Un naturicide! Si nous restons sans rien faire, nos enfants risquent de payer cher l'air qu'ils respireront, produit par photosynthèse par les rangs et les rangs d'OGM de Pharmacia & Cie.prosarthria

La seule crainte qu'on puisse avoir (Rassurez-vous : elle est minuscule!) c'est que plus aucune différence n'existe, que tout finisse par s'uniformiser, qu'aucune différence ne puisse même plus être faite par qui que se soit, nulle part, entre réel et virtuel, c'est que, dépassé, blasé, s'ennuyant au milieu de ses morceaux de jouets, l'Homme ne sache plus quoi faire, quoi penser, quoi être...

Au fait, n'oubliez pas de monter à bord de votre assiette. Et bon voyage à l'intérieur de vous-mêmmmmmmmmeeeeee!!!!!!!

Dans la cuisine mijote un drame...

Moi est plusieurs!

M.W. consomm@cteur! Reproduction encouragée.

 

Samedi 17 juin 2000, sur la liste du Collectif OGM-Danger : "Monsanto communiquera bientôt les signatures de deux morceaux de gènes qui ont été insérés dans son soja par errreur. C'est une des premières plantes OGM et on découvre maintenant qu'il y a des machins en plus ..." Hervé Le MeurPlus bas! lemeur@diligo.fr

(1) : C'est pourquoi l'étiquettage est obligatoire;0) Retour - Des chercheurs corrigent des gènes déficients de la mouche drosophile - Des fragments d'ADN humain dans la carte génétique de la mouche! - Notre patrimoine décrypté par "Celera" - Les sages contre les brevets - Liens résistants - Non au ©opyright sur les gènes - Si vous êtes perdus, ce site est équipé de robotaupes au top

Le point sur les OGM

Retour au sommet de la pageLe Round Up de Monsanto : Boycottez!.. Vous savez? pardon! Pour revenir à la porte du site, cliquer ici!

Version avec frames - - Porte - Jardin

Pour revenir à cette page, prière d'utiliser ce bouton Sommaire simplifié - ROBOTS TR@QUEURS - Le point sur les OGM

Jardin de la base  Menu Flash (portillon de la base)


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de demainlhomme.info, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - demainlhomme.info


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de demainlhomme.info

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de demainlhomme.info