Sauve la Terre!

 

FRANCE : L'INTERNET LIBRE EST MORT. IL DEVIENT UN INTRANET CENSURE PAR L'ETAT COMME EN CHINE

Non à la censure du Web!     

Signer la pétition en ligne pour un recours auprès du Sénat contre l'article 4 (censure administrative d'Internet par le Ministère de l'Intérieur, sans décision de justice) et contre l'article 32 (interdiction de l'habitat alternatif) de la loi Loppsi 2, adoptée le 21 décembre 2010 par l'Assemblée Nationale


ATTENTION!


Ce site dérange les guignols qui nous mènent en bateau vers un naufrage assuré.

Avec l'article 4 de la loi LOPPSI 2, adoptée le 15 décembre 2010 par 27 députés sur 577 -quel scandale!- les sites internet, non conformes aux idées du pouvoir en place, risquent de se retrouver sur la fameuse liste noire secrète du ministère de l'intérieur.

Les sites politiquement incorrects, aux yeux de la pensée unique, carrément rayés de la toile, sans autre forme de procès! Plus de justice! Le bulldozer remplace!

Par ailleurs l'article 32 de cette même loi pétainiste signifie, lui, plus de yourte, plus de tipi, ni de cabane au fond du jardin... On javellise direct. On domestique. On éradique d'office. On élimine tout mode de vie alternatif, toute diversité, tout contre-pouvoir, toute liberté basique. En plus, on fait des économies de juges. Plus de justice! Le bulldozer remplace!

Et on distribuera des amendes aux élus qui refuseront de dénoncer les "contrevenants". Sans rire, n'est-ce pas le devoir de chacun de résister à cette sinistre "démocrature", au pays des droits de l'Homme?


Signer la pétition en ligne

Faites circuler parmi tous vos contacts


Postée le
16/12/2010 à 17h39



Titre original/LOPPSI: Censure administrative du Net adoptée

Filtrage d'internet français décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur


France : L'Internet libre est mort. Il devient un intranet censuré par l'Etat comme en Chine


Note de Roland webmestre belge :

Internet français : Date du décès le 15 décembre 2010 à 22h20

Ce soir, j'ai assisté en direct streaming de l'Assemblée Nationale au vote de l'article 4 de la Loppsi ... dans un hémicycle quasi vide :

1. Filtrage d'internet décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur
2. Sans intervention de l'autorité judiciaire
3. Liste noire secrète des sites web filtrés
4. Aucun contrôle possible par une entité extérieure

Avec Hortefeux aux manettes ...

Parodie de Démocratie.

Je publierai les noms des quelques parlementaires défaillants qui ont exécuté l'internet français. Le Pays aura des questions à leur poser.



Censure administrative du Web



L'Assemblée nationale a adopté l'article 4 de la LOPPSI mettant en place le filtrage administratif d'Internet, via le cheval de Troie de la protection de l'enfance.

Un tel dispositif permettra de généraliser la censure des contenus sur Internet, tout en laissant les pédophiles et la pédopornographie prospérer. Le rejet de la supervision par le juge illustre clairement la volonté de l'exécutif de contrôler Internet.

Loppsi, non à la censure du net

Les députés ont cédé en laissant au gouvernement la possibilité de recourir au filtrage du Net sans supervision de l'autorité judiciaire.

Sans moyen pour les citoyens de contrôler les conditions dans lesquelles les sites seront censurés ou de s'opposer aux décisions, le pouvoir exécutif pourra désormais faire la police sur le Net au mépris des droits fondamentaux. Il s'agit d'une dérive d'autant plus inquiétante que le filtrage administratif pourra être étendu à d'autres domaines.

« Alors que le gouvernement semble chercher à interdire WikiLeaks sans respecter le droit au procès équitable, il est extrêmement inquiétant de voir les députés donner leur aval au filtrage administratif du Net.

Nul ne pourra contrôler la façon dont ces mesures de filtrage seront mises en place, par une liste noire secrète, et il n'y aura pas moyen de les contester. De telles mesures constituent une violation patente de la la liberté d'expression et de communication, notamment dans le cas d'inévitables censures collatérales, et contreviennent à la séparation des pouvoirs »1, indique Félix Tréguer, chargé des affaires juridiques et institutionnelles à La Quadrature du Net.

Le filtrage de sites pédopornographiques revient à se donner bonne conscience au mépris de la liberté de communication. En effet, le blocage de sites n'empêchera en rien les criminels de prospérer en se livrant à la production et à la distribution de contenus à caractère pédopornographique2.





« Le gouvernement a fait le choix hypocrite et honteux de ne rien faire pour retirer les contenus pédopornographiques en ligne, tout en prétendant régler le problème. Au même titre que l'HADOPI n'apporte rien aux artistes et évite la question du financement de la création à l'ère numérique, le blocage de l'accès aux sites ne règlera absolument rien au problème de la pédopornographie.

Le cheval de Troie de la protection de l'enfance ouvre la porte, par ce vote, à la censure généralisée du Net. Le rejet par les députés du contrôle par le juge en est la preuve éclatante », conclut Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.


___________________



Note des unités carbone (at)ssociées :

ATTENTION! ça grouille, ça grouille de partout dans l'univers; ça grouille sur Terre, dans nos termitières, faut se grouiller de ne pas rater le prochain bus pour la vraie Terre, celle de nos rêves!

ATTENTION! Ce site dérange les guignols qui nous mènent en bateau vers un naufrage assuré. Avec la loi LOPPSI 2, adoptée le 15 décembre par 27 députés sur 577 (quel scandale!) SOS-planete peut être carrément rayé de la toile, sans autre forme de procès. Economie de juges? Sans rire, n'est-ce pas le devoir de chacun de résister à cette sinistre "démocrature"?




Démocrature


Ce joli néologisme désigne “un régime qui, sous l’apparence d’une démocratie, fonctionne en réalité comme une dictature.

Une constitution est en place, des élections ont lieu régulièrement, la liberté d’expression est garantie dans les textes, cependant les élites en place manipulent ces institutions afin de conserver leurs privilèges.

Cela peut être aussi le cas lorsqu’il existe une collusion entre les médias et le pouvoir en place.” source. Ou plus simplement, comme j’ai pu le lire ailleurs, c’est “le gouvernement des plus forts par les plus forts et pour les plus forts“.

Ce terme est généralement employé pour désigner républiques bananières, Russie (sous Poutine), Chine, … Il s’applique de plus en plus facilement à l’égard de la France.

Des amateurs de bananes, il y en a partout...

Exagéré ?

Vous rappelez-vous certains problèmes de népotisme ? Les menaces sanglantes envers les adversaires politiques de notre président ? Les intimidations de journalistes, le démantèlement de RFI et plus généralement les tentatives pour limiter la liberté de la presse ?

Plus récemment, la réforme des retraites à été voté malgré une mobilisation exceptionnelle : plus de 3 000 000 de personnes sont descendus, manif après manif, dans les rues.

Moins d’un mois avant, des sondages estimaient que 67% de français approuvaient les grèves et les manifestations, et que 65% désapprouvaient la « fermeté de Nicolas Sarkozy face aux grèves et aux manifestations ». Malgré ce criant désaveux, notre monarque est passé outre…

Mais la presse écrite, malgré quelques sombres histoires de fadettes et d’étranges vols d’ordinateurs, n’inquiète pas vraiment Sarkozy.

Le web est bien plus dangereux, il faut donc à tout prix le museler. Hadopi n’ayant pas eu l’effet escompté, voilà qu’il remet le couvert avec la LOPPSI. Voici un bref résumé de cette loi voté hier soir dans la plus grande indifférence :

* Filtrage d’internet décidé uniquement par le Ministère de l’Intérieur
* Sans intervention de l’autorité judiciaire
* Liste noire secrète des sites web filtrés
* Aucun contrôle possible par une entité extérieure

Le prétexte ayant permis le vote de cette loi était la lutte contre la pédopornographie. Prétexte non seulement absurde, mais même dangereux selon l’Ange Bleu (Association Nationale de Prévention et d’Information Concernant la Pédophilie). Ce filtrage d’internet ravale la France au rang des pays les plus liberticides en matière d’information.

Et le flash-ball dans tout ça ?

A l’instar de nombreux pays regardés par le citoyen lambda comme des parodies de démocratie, les exactions policières ne cessent de se multiplier. Le flash-ball devient un symbole de cette violence. Arme supposée non-létale, son emploi se généralise à une vitesse alarmante.

“Autant qu’une arme, le flash-ball est un thermomètre politique. Pour température, il indique l’évolution et la mutation du maintien de l’ordre, c’est-à-dire de la façon dont le pouvoir entend maîtriser et réprimer toute velléité de contestation.

Son usage de plus en plus fréquent et les blessures qu’il provoque incarnent tout aussi parfaitement la politique sécuritaire agressive souhaitée de longue date par Nicolas Sarkozy.” analyse article XI. Je vous invite également à lire cette interview de Hacène Belmessous : « Le pouvoir sarkozyste mène une guerre à deux faces dans les banlieues, une guerre totale ».

Il y a de quoi avoir peur… Nicolas Sarkozy se prépare visiblement à réprimer une révolte populaire (une révolution ?) à l’aide de l’armé, dans la violence et le sang.

Démocrature. Exagéré disiez-vous ?


Source : le glob du Bageo


N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial



Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE.


Deviens lanceur d’alertes


Dans l'oeil du cyclone!

Auteur : La Quadrature du Net
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in



Sur le Point :

Dispositif inefficace à l'étranger

Les expériences de listes noires à l'étranger ont toutes été des fiascos. La pire étant la liste australienne, dont le contenu avait été dévoilé en mars 2009 par WikiLeaks. Parmi les 2.000 sites pédophiles, censés être les seuls visés par la loi, on trouvait des adresses inattendues. Ainsi, des sites de poker en ligne, des vidéos de YouTube ou encore la page personnelle d'un dentiste étaient filtrés. Tout comme certaines pages de WikiLeaks, qui devenait politiquement dérangeant pour le gouvernement australien.

Les récents événements liés à l'hébergement de WikiLeaks en France font craindre le pire aux associations. Le ministre de l'Industrie et de l'Économie numérique Éric Besson a souhaité forcer la main à OVH, hébergeur français de WikiLeaks, pour qu'il suspende le site spécialisé dans la révélation de documents confidentiels.

Avec l'article 4 de la Loppsi 2, le ministre aurait-il pu filtrer WikiLeaks en France ? "Pas sûr", tempère Patrick Bloche. De son côté, Laure de La Raudière n'exclut pas des dérives, mais "seul l'avenir nous dira" si les craintes sont fondées.

Ce qui est sûr, selon Patrick Bloche, c'est que "si on dépensait autant d'efforts techniques contre les sites pédopornographiques que contre WikiLeaks aujourd'hui, on pourrait presque les éradiquer".



Lire l'article en entier





LOPPSI 2 : SOUS WINDOWS, N'Y A-T-IL PAS DEJA LE CONTROLE PARENTAL?

Postée le 17/12/2010 à 19h43


Ce site est édité par un citoyen français des Bouches du Rhone qui a souhaité faire connaitre au plus grand nombre la loi Loppsi.

(...)

Loi d'Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure (LOPSI 2 ou LOPSI 2009)


A ne pas confondre avec la loi LOPSI adoptée en 2003, ce nouveau projet de loi, aussi nommé LOPSI 2009 révise totalement les libertés individuelles et ceux notamment sur Internet...

Ce projet de loi pourrait être présentée pendant l'été en catimi pour éviter une mobilisation des citoyens.

La ministre de l'Intérieur, Michelle Alliot-Marie a annoncé lors du Forum International Cybercriminalité, que la France allait accroitre son action pour lutter efficacement contre la cybercriminalité, en renforçant notamment les sanctions encourues par les personnes qui se livrent à de telles activités.

Ces mesures s'ajoutent à celles récemment mise en place, telles que l'augmentation du nombre des cyber-enquêteurs, la création d'une plate-forme de signalement des contenus illicites et d'un groupe dédié aux escroqueries sur internet.





On apprend ainsi que le projet d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2), qui sera présenté devant le Parlement sous peu et après avis du Conseil d'Etat, contiendra des mesures visant à renforcer la sanction en cas d'usurpation d'identité sur internet, à faire bloquer les contenus à caractère pédopornographique par les fournisseurs d'accès à internet, et à autoriser la captation de données numériques à distance.

Ce texte aura également pour objectif d'améliorer la performance de la sécurité intérieure par une modernisation technologique favorisant les capacités d'investigation (ex : vidéoprotection, lecture automatique des plaques d'immatriculation), un renforcement de l'équipement (ex : achat de kits salivaires permettant de dépister l'absorption d'alcool et de stupéfiants) ainsi que de la protection des personnels (nouvelles tenues), et une approche valorisant l'accompagnement social (effort en matière de logement des agents), mais aussi de financer les projets de mutualisation favorisés par le rapprochement entre la police et la gendarmerie (ex: achat d'hélicoptères de manoeuvre).

Parallèlement, la France va accroitre la coopération internationale à travers l'adoption par le Conseil des ministres de l'Union européenne de la création d'une plateforme européenne de signalement des infractions relevées sur internet, qui sera mise en place en 2009, et la poursuite de la coopération bilatérale, notamment avec les Etats-Unis ou la Russie.





En outre, un Conseil national du numérique, chargé de la concertation avec les acteurs du secteur, sera créé dans le cadre du plan France numérique 2012.


(...)


Ce que cela induit pour l'Internet est cité dans l'article 6 de ce projet de loi : "impose(r) aux fournisseurs d’accès à Internet l’obligation d’empêcher sans délai l’accès aux contenus illicites dont les adresses électroniques sont désignées par arrêté du ministre de l’intérieur sous peine d’un an d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende."

Cette loi va donc instaurer un délit d'usurpation d'identité sur Internet mais permettra également la mise en place de la géolocalisation des internautes, le blocage des sites illégaux, dont la liste sera fournie par le Ministère de l'Intérieur, mais surtout que la captation à distance de données numériques par des logiciels mouchards, dont les utilisateurs (services de l'Etat) ne seront plus obligés de vérifier la légalité.

Ceci impliquera une intervention des fournisseurs d'accès Internet, qui devront installer sur leurs infrastructures réseau un certain nombre de dispositifs techniques de filtrage et de surveillance...

Loppsi pourrait également un avant-goût du traité international ACTA qui permettrait à une majorité de pays de limiter la contrefaçon.






Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.


N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial


Deviens lanceur d’alertes


SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : citoyen français des Bouches du Rhone qui a souhaité faire connaitre au plus grand nombre la loi Loppsi





LOPPSI 2 : LES DICTATEURS EN ONT REVE, SARKOZY L'A FAIT

Postée le 17/12/2010 à 17h46




(...)


c'est fait, c'est voté

L'adoption de Loppsi 2 signe la fin de la neutralité du réseau en France (RIP) d'aprés Linkzilla

Alors que TF1, dans ses journaux de mayrde, nous bassine sur le froid et la neige, la loi Loppsi 2 (Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) vient d'être adoptée par 27 députés sur 577, les autres ayant été bloqués par le blizzard sibérien ou ayant piscine.

Cette loi, véritable fourre-tout judiciaire, confère aux policiers et aux Gendarmes un nouvel arsenal technique et judiciaire dans des domaines très variés comme l'insécurité routière, la cyber criminalité ou encore contre les habitats illicites.





Deux articles de la Loppsi 2 sont très controversés et font hurler les défenseurs des libertés publiques et les acteurs du net, voici lesquels et pourquoi.

Article 4 - Le filtrage des sites Pédopornographique.

Cet article, qui permet d'instaurer le blocage de sites pédopornographique par les FAI, est la bête noire des blogueurs, des FAI et des associations luttant contre la pédophilie, qui estiment qu'il s'agit tout simplement et bonnement de la mise en place d'un système de filtrage organisé du web sous couvert de vouloir bloquer des sites pédophiles.



loopsi



De plus cet article est jugé dangereux et inefficace, car :

* Les échanges de contenus pédopornographique se produisent via IRC ou via des réseaux P2P (pour ne citer qu'eux) et non plus sur des sites internet comme auparavant.
* Il est facile de contourner le blocage d'un site (grâce à un VPN ou un Proxy).
* La traque de ces contenus et de leurs auteurs sera rendue plus difficile car ceux-ci trouveront d'autres techniques plus discrètes et sécurisées pour poursuivre leurs échanges.
* Cela favorisera le développement de professionnels de la distribution de contenus pédopornographique.

En plus d'être inadapté, cet article fait craindre des abus au niveau du filtrage, les autorités en profitant pour bloquer des sites n'ayant aucun rapport avec de la pédopornographie.





D'autant plus que la liste des sites bloqués ne sera pas rendue publique ni contrôlée par une autorité de régulation, cerise sur le gâteau, le fichier ne pourra pas être audité pendant 2 ans et sa gestion relèvera directement du ministère de l'intérieur (Brice si tu nous écoutes !).

Mais ce n'est pas fini !! Le blocage d'un site internet ne sera pas soumis à l'aval d'une décision de justice ! Et ça c'est plein de win pour le gouvernement à la veille des élections présidentielles !

Des pays comme la Finlande et l'Australie qui avaient adopté une mesure similaire, avaient bloqué arbitrairement des sites non criminels et sans aucune dangerosité.

Jérémie Zimmermann, de la Quadrature du net, estime que l'extension du filtrage est d'or et déjà prévue notamment pour les sites de jeux en ligne et pour les sites de téléchargements illégaux.

Cet article signe bel et bien la mort de la neutralité du réseau en France, qui est un principe fondateur du web, selon lequel il est exclu de discriminer la source, la destination ou encore le contenu de l'information transmise sur le réseau.





L'article 23 - Captation de données informatique à distance

Elle permet, en cas de crime grave, la captation de données à distance grâce à des mouchards installés sur un ordinateur ou encore l'activation à distance d'une webcam (vidéo et micro), le tout ordonné par un juge d'instruction (nous voilà rassurés !).

Là encore la plupart des blogueurs et les défenseurs des libertés craignent des dérives.

Création d'un délit d'usurpation d'identité :

La loi crée un délit d'usurpation d'identité sur internet d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende donc vous ne pourrez plus vous faire passer pour Maurice Billon ou Clara Morgane sur le web.

Conclusion :

Certains journaux étrangers comme Der Spiegle et The Register font remarquer que la France vient de se doter de la loi la plus répressive au monde en matière de cybercriminalité.

Plus qu'a rester vigilant sur l'utilisation de cette loi...


Lire l'article dans sa totalité, cliquer sur Source ou Lien utile






Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.

N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial


SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : L'Express repris par le Post

 

2017 : DES LOTISSEMENTS A PERTE DE VUE! CETTE FRANCE, CA VOUS BRANCHE?

Postée le 18/12/2010 à 17h58


Note des unités carbone (at)ssociées :

Ci-dessus, l'aspect qu'aura la France de Sarkozy en 2017.

En zoomant on voit que chaque propriétaire porte la cravate, même en ronflant;o)




Titre original : La Loi LOPPSI contre les mal-lottis !



NDTS : loi fourre-tout adoptée par 27 députés sur 577!!! Du jamais vu!



A ceux d'entre vous qui vivent ou ont vécu en camion, cabane, yourte etc...

A ceux qui auraient bien voulu mais... et pour qui ça risque d'être trop tard,

A ceux qui n'en ont pas eu envie mais ne supportent pas qu'on l'interdise,

Pour toutes les familles pour qui ces types d’habitats restent le SEUL logement encore accessible.

Le 14 décembre est passée la loi loppsi 2 :
Vivre dans des camions, yourtes, tipis roulottes, cabanes deviendra illicite!

Une lettre sera envoyée a tous les maires et préfets qui seront redevables d'une amende de 3 700 EUR en cas de non-DENONCIATION!!!

Nos habitats peuvent être détruits dans les 48h!!
Cette loi va passer ... parce que personne n'en a entendu parler!!

Faites circuler, et agissez!!

Tous les textes sur ce lien



Faîtes vite, sinon en 2017 on sera tous dans cette position :




Bref on l'aura tous dans le $censuré$.



LOPPSI 2, Le Gouvernement fait la guerre aux mal-lotis et à ceux qui ont fait des choix de vie et d'habitat alternatifs :

Non à la pénalisation et à l’expulsion arbitraire des habitants de logements de fortune...

ROMs, gens du voyage, habitants de bidonvilles, de cabanes, de maisons sans permis de construire, et de toutes formes d’habitats légers, mobiles et éphémères, tous sont visés...

A l’heure où le Gouvernement est attaqué de toute part sur sa politique répressive et raciste à l’égard des Roms, des gens du voyage et en règle générale, des populations précaires, il fait adopter en force l’article 32 ter A de la LOPSSI 2 à l’encontre des habitants de bidonvilles, d’habitations de fortune, de campements de sans abris comme dans le bois de Vincennes, et également à l’encontre de personnes ayant choisi d’habiter caravanes, roulottes, camions, tipis, yourtes, auto et éco-constructions.

(...)

L’article 32 ter A de la LOPPSI 2 est une mesure d’exception car elle bafoue les principes de la protection par le juge du domicile, des biens, de la vie familiale et privée, et donne un pouvoir arbitraire et disproportionné au Préfet : en effet, la procédure d’expulsion en vigueur actuellement sur les logements de fortune, nécessite une décision du juge, elle protège d’une expulsion en hiver, elle permet d’être pris en compte dans des dispositifs de relogement voire d’hébergement, elle doit respecter des délais et des actes de procédure délivrés par un huissier, elle prévoit la protection des biens des personnes expulsées....

Elle est une mesure arbitraire car elle est justifiée par « un risque grave d’atteinte à la salubrité, à la sécurité, à la tranquillité publiques », notions extensibles et floues qui laissent la place à toutes les interprétations.

(...)







Cette disposition vise et accable les personnes les plus gravement touchées par la crise du logement.

(...)

En effet, alors que le Gouvernement prétend mettre en oeuvre le droit au logement, il n’est prévu ni relogement ni hébergement pour les expulsés. Ils doivent quitter les lieux et se rendre invisibles.

Nous demandons le retrait de cet article, le retour et le respect de la Loi d’origine sur les terrains d’accueil, adoptée en 2000 dans le cadre de la Loi SRU, et des mesures législatives qui reconnaissent la qualité de domicile et son caractère permanent à l’habitat choisi, au lieu de le réprimer et le stigmatiser.

Nous exigeons que la politique de résorption des bidonvilles et des habitats de fortune s’inscrive dans les politiques du logement, la mise en oeuvre de la loi DALO et des procédures d’insalubrité,... afin que chacun et chacune puissent être logés dignement.

Nous dénonçons la politique répressive et stigmatisante du Gouvernement qui s’attaque aux plus modestes et aux plus fragiles, et demandons l’abandon de tout projet anti-squat.


Pour lire le texte dans sa totalité, cliquer sur Source






SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : unités carbone (at)ssociées





L’INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE VRAIMENT SUR LES RAILS

Postée le 16/12/2010 à 17h30


Ce devait être la toute première initiative citoyenne européenne. Plus d’un million de signatures présentées jeudi dernier pour réclamer un moratoire sur les OGM.

Les organisations Greenpeace et Avaaz croyaient pouvoir forcer la main de la Commission, à tort…

“Nous ne pouvons accepter aucune initiative à ce stade”, avait rétorqué le commissaire en charge du dossier John Dalli.

Trop tôt, en somme. Il fallait encore que l’initiative citoyenne et sa procédure soit validées. Le Parlement européen l’a fait ce mercredi, en concrétisant enfin une promesse du Traité de Lisbonne aux Européens.

“Ils gagnent le droit d’interpeller directement, publiquement, massivement, ceux qui décident en Europe, par-dessus la tête de leurs gouvernements et de leurs élus”, explique l’eurodéputé Alain Lamassoure.

La pétition devra rassembler un million de signatures en provenance d’au moins un quart des Etats membres. Une fois jugée recevable, elle sera examinée par la Commission, qui aura quatre mois pour y répondre.

“Après le vote, les Vingt-sept Etats membres disposeront de 12 mois pour transposer dans leurs droits nationaux respectifs cette initiative citoyenne.

Rendez-vous fin 2011 pour la première utilisation possible de ce nouvel instrument démocratique à la portée de tous les citoyens de l’Union”, conclut notre envoyé spécial à Strasbourg.


Note de Jacques : En même temps que l'on constate toutes les difficultés pour que soient prises en compte les initiatives citoyennes européennes, nous avons le culot de donner des leçons de démocratie à l'Afrique !

Rendons-nous compte que plus d'un million de personnes ont osé dire non à ce qu'on veut nous imposer ! En réalité nous sommes bien plus nombreux mais trop encore ont peur d'être marqués à l'encre rouge en signant ! Alors un peu de courage et de conviction peut nous faire gagner la bataille du sens.


Notre dossier OGM


Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.
Devenez lanceur d’alertes

Auteur : Rédaction fr.euronews.net
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

MANGEZ DES ORANGES ET DES CITRONS CANCERIGENES

Postée le 16/12/2010 à 17h10


Titre initial : Mangez des Oranges et des Citrons Cancérigènes traités à l’Imazalil

ls sont beaux, ils sont jaunes et toxiques… mes citrons. Oh merci Mr Edouard Leclec de proposer avec votre marque discount Eco+ des agrumes pas cher pour les classes populaires, les distraits ou les stressés de la vie. Rassurez-vous chez Auchan: ils font différemment et pire.

Là en magasin, on vous affiche le nom de chaque traitement avec le numéro en face. Numéro que vous retrouvez sur les panonceaux de chaque corbeille d’agrumes.

Sur l’autel de la transparence, l’usage des pesticides est pleinement assumé.

Car répéter à chaque fois des noms imprononçables en lil ou en ol, pourrait faire fuir la clientèle.
Et puis, le client est pressé, alors il n’ira pas voir à quoi se rapporte le numéro.

Quant aux étiquettes à même le produit, il les consultera après achat voire pas du tout. L’essentiel c’est de vendre, n’est-ce pas?

Mais alors Imazalil c’est quoi. Ce qui pourrait faire penser à une destination de vacances voire une ile paradisiaque est en fait un fongicide couramment employé.

Un produit tellement inoffensif qu’il faut…une autorisation de marché. Notre wikipédia préféré nous informe sobrement que:

« Selon l’Environmental Protection Agency U. S. EPA l’Imazalil est classée comme cancérogène probable, car se sont produits dans les études chez l’animal »
« Chez les souris, l’Imazalil conduit à des troubles du développement et de la reproduction. »

Un produit que vous ingérez tellement sympa que les bidons le contenant portent les logos (Source images: wikipédia.org):





Et si on mettait ces logos sur les fruits et légumes traités?

Oui le deuxième signale une pollution et une nocivité sur l’environnement. Réjouissant non?

Cpolitic vous propose de vous vacciner d’acheter ce genre d’agrumes en vous invitant à aller sur pesticideinfo avec un joli résumé:

Toxicity: Link to information on toxicity to humans, including carcinogenicity, reproductive and developmental toxicity, neurotoxicity, and acute toxicity.

Water: Water quality standards and physical properties affecting water contamination potential.

Poisoning Symptoms: Signs and symptoms of poisoning, first aid, and links to treatment information for this chemical.

En français, dans le texte: une véritable saloperie probablement cancérogène qui peut aussi affecter le système nerveux comme vos capacités de reproduction. Un petit cancer des testicules ou des ovaires, ça vous dit?

Et de nous interroger comme le fait cet autre blog, sur les taux résiduels de pesticides et la qualité des contrôles s’y rapportant, comme sur le mariage des produits pesticides et fongicides, le mélange faisant un cocktail encore plus dangereux pour la santé publique.

C’est d’ailleurs la technique de Monsanto pour avoir l’accord des autorités: la législation, influencée voire créée par son intense lobbying, exige des contrôles sur chacune des substances actives…mais pas sur les combinaisons de ces substances, même si elles se trouvent dans le même produit final.

D’où l’impunité de leur fameux Round Up comme de leurs semences transgéniques ou des OGM tueurs d’abeilles!

De la même manière que l’Imazalil, éviter son collègue, le Thiabendazole, E233, un produit toxique et écotoxique dont l’utilisation est étroitement régulée au Canada, interdite en tant qu’additif en Russie mais autorisée en Europe!

Diantre! La même substance ne produirait-elle pas la même réaction avec la même dose suivant notre nationalité ou l’endroit de consommation?

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les additifs alimentaires suspectés d’accroitre l’hyperactivité infantile…

Ne souhaitant pas vous empêcher de consommer des agrumes (orange, clémentine, mandarine) mais aussi pommes de terre – et oui Imazalil demeure multi-usage – voici deux solutions:

- préférez le jus de citron acheté en bouteille avec du disulfite de potassium, un conservateur et antioxydant moins toxique que l’imazalil. On le retrouve sous l’appellation poétique E224.

Comme tout produit chimique, ne pas en abuser et limiter les doses, d’autant qu’il peut être source d’allergie, à éviter les asthmatiques. (attention il peut dénaturer le goût du citron avec le temps)

- meilleure solution, l’ultime même: les produits Bio certifié AB.

A propos de ces produits Bio….


Pour lire la suite, cliquez sur "source"


Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.
Devenez lanceur d’alertes

Auteur : Rédaction lepost.fr
Source : www.lepost.fr
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

DES ELEMENTS ESSENTIELS A LA VIE RETROUVES DANS UNE METEORITE

Postée le 16/12/2010 à 16h51


Des scientifiques affirment avoir découvert des acides aminés, éléments essentiels à la vie, dans une météorite, alors qu’ils ne s’y attendaient pas.

La découverte d’acides aminés dans cette météorite est une preuve supplémentaire, pour les scientifiques, que les éléments clés qui ont permis la vie sur Terre se sont formés dans l’espace.

Ils auraient été introduits sur notre planète il y a très longtemps grâce aux impacts météoritiques.

La météorite en question est née d’une violente collision et se serait finalement écrasée sur le nord du Soudan. Elle "a été formée lorsque deux astéroïdes sont entrés en collision", a expliqué Daniel Glavin de la Nasa à Space.com.

"Le choc de cette collision aurait conduit à une hausse de la température, environ 1.090 degrés Celsius, suffisante pour détruire des molécules comme les acides aminés, mais nous les avons trouvées".

Ces acides aminés sont des molécules qui permettent de former les protéines essentielles à la vie.

"Les trouver sur ce type de météorite suggère qu’il y a plus d’une façon d’obtenir des acides aminés dans l’espace", ce qui augmente nos chances de trouver de la vie ailleurs dans l’univers, selon Daniel Glavin.

A l’instar des 26 lettres de l’alphabet, qui peuvent être réoganisées pour donner des combinaisons à l’infini, la vie utilise 20 acides aminés différents, combinés pour donner des protéines différentes par millions.

Les experts ont voulu être sûrs que les acides aminés de la météorite ne viennent pas de la Terre, qui l’auraient "contaminée".

Les molécules des acides aminés sont formées de deux manières : il y a d’un côté les acides aminés "gauchers" et de l’autre les "droitiers".

La vie sur Terre existe grâce aux premiers, uniquement. Or, les acides aminés retrouvés sur la météorite sont des deux types, mélangés.

L’équipe qui les a observés pense qu’il y a donc une autre manière dans l’espace de créer ces acides aminés. D’autres expériences sont prévues pour en savoir plus sur la formation de ces molécules.


Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.
Devenez lanceur d’alertes

Auteur : Rédaction maxisciences.com
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

REFUSONS LE CONTROLE DE L’EXPRESSION SUR INTERNET

Postée le 15/12/2010 à 21h30
Refusons le contrôle de l’expression sur internet


Pétition d'Avaaz


Chers amis en France,

Aujourd'hui, les membres du Parlement vont adopter les premiers articles d'une nouvelle loi répressive sur la sécurité qui instaurent une censure consistant à filtrer des sites internet. Si nous soulevons une vague massive de pression citoyenne partout en France, nous pourrons obtenir le rejet de ce texte dangereux.

Dans les prochaines heures, les membres du Parlement vont adopter les premiers articles d'une nouvelle loi répressive sur la sécurité qui instaurent une censure consistant à filtrer des sites internet -- une attaque dangereuse contre notre libertés démocratiques fondamentales.

Ceux qui défendent ces mesures prétendent qu’elles aideront à lutter contre la pédopornographie -- mais ils ont tout faux: des groupes de citoyens et de lutte contre la pornographie infantile ont dénoncé la loi en indiquant qu’au contraire elle contribuerait à aggraver le trafic sexuel des enfants. Et leurs propositions alternatives n’ont pas été prises en compte par la majorité au pouvoir.

Le but réel qui se cache derrière ce texte est de réduire la liberté offerte par internet, outil permettant d’exposer au grand jour les abus de pouvoir ou la corruption.

Dans le monde entier, les gouvernements sont en train de s’en prendre au site WikiLeaks et de réprimer les libertés offertes par internet. A nous de protéger notre démocratie et les défenseurs des enfants -- si nous soulevons une vague massive de pression citoyenne partout en France, nous pourrons obtenir un vote allant dans le bon sens!

Les Parlementaires ont 24 heures pour rejeter cette mauvaise proposition;

cliquez pour envoyer un message urgent, puis faites-le suivre à tous.





Le gouvernement français s'abrite derrière des objectifs de sécurité et de lutte contre le crime pour introduire des régulations sévères remettant en cause la liberté d’expression. La semaine dernière, le Secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique Eric Besson à appeler à interdire Wikileaks des serveurs français, et ce sans tenir compte de la procédure légale prévue pour ce genre de décision.

Et de nouvelles mesures ciblées ont été réintroduites dans les dernières jours du débat sur la Loi d'Orientation et de Programmation Pour la Sécurité Intérieure (LOPPSI). Ces mesures prévoient donc le filtrage et le blocage administratifs de sites internets offrant des contenus pédopornographique -- mesures prises sans contrôle judiciaire. Et elles ne prévoient aucune période d’expérimentation permettant de voir si le dispositif fonctionne. Pourtant un dispositif similaire a été récemment abandonné en Allemagne suite au filtrage abusif de nombreux sites en règle et les autorités ayant constaté que ces mesures fragilisaient le combat crucial contre le trafic sexuel des enfants.

Les experts spécialisés dans la protection des enfants indiquent en effet que l’approche visant à censurer le web ne fait que renforcer le pouvoir des réseaux criminels du trafic sexuel, car ces réseaux savent très bien comment contourner les blocages et les filtres, alors que l’accent devrait plutôt être mis sur la prévention.

Ces préoccupations ont conduit des Parlementaires européens à s’opposer à des méthodes de filtrage du net similaires -- mais en France le gouvernement et le parti majoritaire ont refusé de considérer quelque amendement que ce soit à l’article concernant le filtrage du net.

Au final, cette proposition ne vise pas la protection des enfants -- elle vise à instaurer un contrôle de l’expression sur internet. Nous avons 24 heures pour empêcher le Parlement de mettre à mal cette liberté fondamentale et de saper les efforts réels de lutte contre le trafic des enfants.


Cliquez sur Source ou Lien utile pour envoyer un message urgent

Avec espoir,

L'équipe d'Avaaz


N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial



Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.


Deviens lanceur d’alertes


SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : Ben, Benjamin, Alice, Ricken, Milena, Mia, Pascal et le reste de l’équipe d’Avaaz
Source : https:
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

NOUS ON FAIT CA : ARRESTATION D’UN MILITANT INDIGENE DE BORNEO

Postée le 15/12/2010 à 21h20
Nous on fait ça : Arrestation d’un militant indigène de Bornéo


Nous on laissera ce témoignage à nos descendants : Palmeraies à Bornéo en lieu et place de forêt tropicale totalement vierge, notre berceau!



Titre original : Arrestation d’un militant indigène de Bornéo lors d’un conflit à propos de l’huile de palme 15 Décembre


Un Iban du Sarawak (partie malaisienne de l’île de Bornéo), a été arrêté et accusé de tentative de meurtre suite à un conflit avec les ouvriers d’une compagnie d’huile de palme.

Liam Rengga qui conteste cette accusation affirme que la compagnie a empiété sur la terre ancestrale de son peuple.

Rengga et plusieurs autres militants sont sur le point d’entamer une procédure judiciaire contre la compagnie, soutenant qu’elle a spolié leur terre pour y planter des palmiers à huile sans leur consentement.

Les tribus du Sarawak, dont les chasseurs-cueilleurs penan, tentent par tous les moyens d’empêcher la destruction de leurs forêts par les compagnies d’exploitation forestière et d’huile de palme.

Les Amis de la Terre Malaisie (Sahabat Alam Malaysia) ont émis un communiqué en soutien à Rengga : ’L’arrestation et la probable inculpation pour meurtre à l’encontre de Liam dans le seul but de l’intimider et de le faire taire se situe au premier rang de nos préoccupations’, y déclare son président, SM Mohamed Idris.

Le communiqué des Amis de la Terre mentionne deux précédents cas d’arrestation et de détention arbitraires de militants indigènes du Sarawak qui défendaient leurs droits territoriaux.

Rengga a déclaré : ‘Je vais continuer à défendre nos droits. Je suis beaucoup plus déterminé que jamais et je me battrai jusqu’au bout’.



Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.





Deviens colibri


Les Mayas, eux, faisaient ça :























Dossier complet sur l'huile de palme

Auteur : Survival
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

LE CADAVRE D'UN LOUP D'EUROPE, ESPECE PROTEGEE, RETROUVE EN ISERE

Postée le 15/12/2010 à 21h08
Le cadavre d'un loup d'Europe, espèce protégée, retrouvé en Isère


Le cadavre d'un loup d'Europe, une espèce protégée, a été retrouvé flottant à la surface d'un étang en Isère, hier. L'animal avait été abattu par balle.

Le loup, qui d'après des sources citées par l'AFP, a probablement été tué le week-end dernier, était enfermé dans un sac plastique lesté de pierres. Son cadavre présentait une trace de balle sur le flanc.

L'animal mesurait un mètre quarante et pesait trente-cinq kilos. Il s'agissait d'un mâle âgé de trois ans environ. Sa carcasse a été récupérée par les gardes de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) afin que soit réalisée une autopsie. Cet office recense à ce jour 220 loups sur l'ensemble du territoire.

Les animaux vivent en majeure partie dans l'arc alpin, mais aussi dans le Massif central et les Pyrénées. Protégée, l'espèce aurait vu au cours de ces dernières années, sa population augmenter de 15% à 20% par an, étendant sa zone de présence vers la moyenne montagne, indique également l'ONCFS.

Mais cette progression entraîne de violents conflits entre loups et éleveurs. Ainsi en 2009, 992 attaques de loups ont fait en France quelque 3.161 victimes animales, a déploré la députée UMP des Hautes-Alpes Henriette Martinez.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : Info rédaction
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

DES SCIENTIFIQUES ESTIMENT AVOIR DECOUVERT DES PREUVES DE L'EXISTENCE D'AUTRES UNIVERS

Postée le 15/12/2010 à 20h56
Des scientifiques estiment avoir découvert des preuves de l'existence d'autres univers


ASTRONOMIE - Mais tout le monde n'est pas d'accord avec leurs conclusions...

De notre correspondant à Los Angeles

Quand un astronome se trouve à un dîner, il doit en général répondre à deux questions existentielles: qu'y avait-il avant le Big Bang; et dans quoi l'univers grandit-il? A en croire l'annonce faite par des scientifiques britanniques, lundi, il faudra peut-être poser cette dernière question au pluriel.

Stephen Feeney de l'University College London et ses collègues affirment en effet avoir découvert des preuves de l'existence d'autres univers –un concept en vogue, notamment dans la théorie des cordes. Plus précisément, ils expliquent que des anomalies détectées dans le rayonnement cosmique (considéré comme «l'écho» du Big Bang, survenu il y a un peu moins de 14 milliards d'années) seraient des sortes de «bleus» provoqués par la collision avec d'autres univers. Dans ce modèle, notre univers ne serait qu'une bulle parmi d'autres dans un vaste cosmos.
Résultats contestés

La communauté scientifique semble largement divisée. Le mois dernier, Roger Penrose, considéré comme l'un des esprits les plus brillants encore en vie, avait vu dans ces anomalies du rayonnement cosmique la preuve de l'existence d'un univers pré-Big Bang. Selon son modèle cyclique, notre univers ne serait ni le premier, ni le dernier.

Problème, d'autres chercheurs balaient ces observations. Selon Adam Moss, la seule chose que Pernrose a découvert, «c'est la preuve que le rayonnement cosmique possède une structure». Pour lui, ces pseudo «cercles» observés appartiennent à notre univers.

Qui a raison? Impossible de trancher dans l'immédiat. Pour la Technology Review du MIT, des données plus précises sont nécessaires. Dans l'immédiat, chaque astronome voit dans les observations actuelles la validation de ses théories. Une sorte de test de Rorschach cosmique, en somme.
Dieu et l'univers

Un univers, plusieurs univers, quelle différence? Les conséquentes touchent autant à la science qu'à la religion. Comme l'explique l'astronome Seth Shostak, «l'architecture de notre univers semble particulièrement bien bâtie pour la vie», un des arguments de ceux qui défendent le créationnisme divin. «Si la gravité était un peu plus faible, ou un peu plus forte, les étoiles n'existeraient pas, et vous non plus», poursuit-il.

Il existe tellement de constantes qui doivent être «parfaites», poursuit-il, que la probabilité qu'elles le soient toute en même temps dans un unique univers, par pure chance, peut sembler suspect. En revanche, s'il existe de multiples univers, certains similaires, d'autres totalement différents, alors le nôtre deviendrait tout à coup moins spécial. C'est l'un des arguments avancés par Stephen Hawking dans son dernier livre. Selon lui, Dieu n'est pas nécessaire pour expliquer la création de l'univers.

«Les lois de la gravité et la théorie quantique permettent à des univers d'apparaitre spontanément, à partir de rien», affirme-t-il. Pas sûr que ça vous permette de mieux dormir ce soir.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : Philippe Berry
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

BILL GATES + MONSANTO

Postée le 15/12/2010 à 20h44
Bill Gates + Monsanto


Bill Gates + Monsanto

Peu d’entre nous ont été dupes, quelques-uns s’y sont laissés prendre… Bill Gates, l’homme le plus riche du monde, le fondateur/profiteur de Microsoft, a lancé une Fondation prétendûment philanthropique et écologiste.

C’était une couche de peinture pseudo-humanitaire verdâtre. La fondation Bill Gates achète aujourd’hui des paquets d’actions Monsanto. Voici quelques-unes des infos qu’on peut lire dans la revue en ligne Sauve la Terre, la gazette des lanceurs d’alerte

Créée en 1994, la Fondation Bill et Melinda Gates gère un capital de 33,5 milliards de dollars. Ce pactole est désormais investi à hauteur de 23 millions de dollars dans l’achat de 500 000 actions de la firme Monsanto. Oui : Monsanto, le temple des OGM, le fabricant de l’agent orange (à la dioxine) déversé par tonnes durant la guerre du Vietnam, ou encore du sinistre herbicide Roundup…





Gates-Monsanto : l’union de deux des monopoles les plus cyniques et les plus agressifs de la planète ! 90 % du marché mondial de l’informatique pour le premier, 90 % du marché des OGM pour le second… La Fondation Gates coopère aussi avec la Fondation Rockefeller, fervente promotrice des OGM à destination des pays pauvres.

Tous ces humanistes se sont alliés pour créer l’Alliance for a green revolution in Africa (Agra) (« Alliance pour une révolution verte en Afrique »), qui ouvre le continent Noir aux OGM et aux produits agrochimiques.

Comme si ce n’était pas encore assez, la Fondation Gates s’est assuré les bonnes grâces des ministres des Finances des États-Unis, du Canada, de l’Espagne et de la Corée du Sud, lesquels ont mis sur la table 880 millions de dollars pour un « Programme mondial d’agriculture et de sécurité alimentaire » (Global agriculture and food security program).

L’avenir des paysans (et des consommateurs) du monde est entre les meilleures mains.


N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial


Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.


Deviens lanceur d’alertes


SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : yves-paccalet.fr/Altermonde.fr
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

UN VOLCAN DE GLACE SUR TITAN ?

Postée le 15/12/2010 à 20h40
Un volcan de glace sur Titan ?


Le radar de la sonde Cassini a permis de connaître les altitudes d'une étrange montagne identifiée depuis des années sur Titan, le principal satellite de Saturne. Sotra Facula (c'est son nom), culmine à 1500 m et affiche une ressemblance avec l'Etna, le célèbre volcan sicilien. Il n'en faut pas plus pour que les scientifiques avancent qu'il s'agit d'un volcan.

Des éruptions de méthane ?

L'idée de volcans éjectant de l'eau et du méthane — au lieu de roches en fusion — à la surface de Titan date des premières explorations menées par la sonde Cassini, dès 2004. Certains reliefs observés laissaient penser à de tels édifices. De plus, le méthane présent dans l'atmosphère de Titan devait avoir une source régulière, faute de quoi, il aurait été détruit rapidement par le rayonnement solaire. D'où l'idée d'un cryovolcanisme, ou volcanisme de glace, injectant dans l'atmosphère du méthane venu de l'intérieur du satellite.

Une géologie de glace par -180°C

Sotra Facula présente toutes les caractéristiques attendues pour un de ces volcans de glace. Il est fait de deux pics à plus de 1000 m. Il comporte un cratère profond et tout autour, des « coulées » en forme de doigts s'en échappent sur des terrains avoisinants très chargés en sable.

Les seules différences avec les volcans terrestres, ce sont sa composition et la température. Par -180°C, la glace tient lieu de roche pour constituer la croute de Titan. Et c'est de l'eau, initialement liquide venue des profondeurs, qui remplace les roches en fusion, faisant office de « lave ». Le méthane, quant à lui, serait éjecté sous forme gazeuse, ce qui lui permet de se mélanger à l'atmosphère.

Survol d'un cryovolcan

Les données radar de la sonde Cassini ont été reconstituées en 3D pour fournir une vue plus compréhensible aux chercheurs. L'animation ci-dessous a été créée à partir de cette vue et offre un survol de ce qui est peut-être le premier volcan clairement identifié à la surface de Titan.


Pour voir la vidéo, cliquer sur « Lien utile ».


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : cieletespace.fr
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

O LA BELLE SUPER NOVA!

Postée le 15/12/2010 à 19h43
O la belle super nova!


La supernova en forme de bulle photographiée par le télescope spatial Hubble ressemble à un ornement de fêtes

Une délicate sphère de gaz, photographiée par le télescope spatial Hubble, flotte sereinement dans les profondeurs de l'espace. L'enveloppe primitive, ou la bulle, est le résultat du gaz qui est choquée par l'onde de choc en expansion d'une supernova.

Appelée SNR 0509-67.5 (ou SNR 0509 pour faire plus court), la bulle est le reste visible d'une puissante explosion stellaire dans le Grand Nuage de Magellan, une petite galaxie à environ 160 000 années-lumière de la Terre.

Les ondulations à la surface de la coquille peuvent être provoquées par de subtiles variations dans la densité du gaz interstellaire ambiant, ou être probablement chassées de l'intérieur par des morceaux de la matière éjectée. L'enveloppe de gaz en forme de bulle est de 23 années-lumière et s'élargi à plus de 5 000 kilomètres par seconde.

L'instrument ACS (Advanced Camera for Surveys) d'Hubble a observé le reste de supernova le 28 Octobre 2006, avec un filtre qui isole la lumière de l'hydrogène rougeoyant vu dans la coquille en expansion.

Ces observations ont ensuite été combinées avec des images en lumière visible du champ d'étoiles environnantes qui ont été imagées avec l'instrument WFC3 (Wide Field Camera 3) d'Hubble le 04 Novembre 2010.


Deviens lanceur d’alertes


SOS-planete, le site géant qui déchire!

Auteur : Crédit : NASA / ESA / and the Hubble Heritage Team (STScI / AURA)
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

LES DEFENSEURS DES ANIMAUX RECLAMENT PLUS DE POURSUITES

Postée le 15/12/2010 à 19h09
Les défenseurs des animaux réclament plus de poursuites


Une cinquantaine de défenseurs et amis des animaux se sont donné rendez-vous mardi midi devant le palais législatif de Winnipeg.

Ils manifestaient afin d'attirer l'attention du gouvernement sur la recrudescence des cas de maltraitance envers les animaux ces derniers mois dans la province, ont-ils indiqué.

Le dernier cas en date a été mis au jour début décembre à Swan River où la GRC a retiré 27 chiens, 15 chevaux et deux ânes à leur propriétaire pour cause de mauvais traitements. En juin dernier, 500 porcs avaient été retrouvés morts et en état de décomposition à Notre-Dame-de-Lourdes.

Le gouvernement fait preuve de trop d'immobilisme, selon plusieurs organismes de protection des animaux, qui estiment que trop peu de poursuites sont intentées contre les propriétaires d'animaux maltraités, compte tenu du nombre de cas rapportés.

Pour résoudre les problèmes de lenteur administrative, la directrice du Papa's Ranch Equine Rescue, Bonnie Riddell, en appelle à une meilleure collaboration entre les services vétérinaires de la province et les organismes de protection des animaux.

C'est déjà le cas, estime pour sa part le Vétérinaire en chef pour la province du Manitoba, Wayne Lees, pour qui il est primordial de respecter les procédures en place si l'on veut que la situation s'améliore.

La loi sur la protection des animaux a été renforcée en septembre dernier et les amendes ont été doublées.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : radio-canada.ca
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

MAREE NOIRE : LES ETATS-UNIS SE JOINDRAIENT AUX PLAINTES CONTRE BP

Postée le 15/12/2010 à 18h48
Marée noire : les Etats-Unis se joindraient aux plaintes contre BP


Les Etats-Unis devraient se joindre à des dizaines de procédures et porter plainte mercredi contre BP, qui exploitait la plate-forme pétrolière à l'origine de la marée noire dans le golfe du Mexique survenue fin avril, affirme le Wall Street Journal mardi. "Le département de la justice [DoJ] devrait chercher mercredi à se joindre aux plaintes au civil résultant de la marée noire, ce qui serait la première procédure légale engagée par l'Etat fédéral" contre le géant pétrolier britannique, explique le quotidien sur son site Internet, citant des sources proches du dossier.

Des dizaines de plaintes individuelles ont été regroupées à la cour fédérale de La Nouvelle-Orléans pour former des plaintes en nom collectif comprenant plusieurs Etats américains. Les plaignants cherchent à obtenir des réparations pour les dommages causés par BP et ses sous-traitants lors de la plus grosse marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Dans sa plainte, le DoJ devrait accuser BP d'enfreintes aux réglementations sur la protection de l'environnement, susceptibles d'entraîner des sanctions d'après la loi sur la propreté de l'eau et celle sur les pollutions pétrolières, ont expliqué ces sources. En se joignant à ces plaintes, le DoJ pourrait jouer un rôle majeur dans les étapes légales de ces procédures, y compris en présentant des témoins clés, poursuit le quotidien.

Le Wall Street Journal ajoute que ces mesures ne seraient que les premières d'une "salve" d'actions en justice alors que le gouvernement et les entreprises impliquées cherchent des responsables pour la marée noire provoquée par l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon le 20 avril.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : LEMONDE.FR
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

L'AGRICULTURE PAYSANNE ENCAISSE UN MAUVAIS COUT

Postée le 15/12/2010 à 18h44
L'agriculture paysanne encaisse un mauvais cout


Communiqué de presse commun

Confédération paysanne - Nature et Progrès - FNAB

Afin de faire des « économies », le gouvernement fait flèche de tout bois, s’attaquant aujourd’hui au crédit d’impôt pour l’agriculture biologique en le divisant par deux.

Le projet de loi de finances 2011, qui vient d’être adopté par le Sénat, réduit de 4 000 à 2 000 € le montant du crédit d’impôt sur le revenu dont bénéficient les agriculteurs convertis à l’agriculture biologique. Une mesure drastique à l’échelle des fermes, sous couvert d’économie d’argent public, mais une économie globale somme toute bien dérisoire comparée aux autres pôles de financement prévu par le projet de loi.

Ce crédit d’impôt avait comme principal mérite de remettre un peu de justice dans l’attribution des aides, notamment parce qu’il ciblait surtout les petites structures qui n’en percevaient pas ou très peu. L’annonce du doublement de

celui-ci avait été faite en fanfare à la suite du Grenelle de l’environnement. Elle n’aura pas été effective bien longtemps…

L’agriculture biologique est aujourd’hui la plus à même de préserver concrètement et durablement les ressources naturelles, la biodiversité et la richesse des sols. Cette mesure financière est un message très négatif adressé à la Bio et une trahison complète des objectifs affichés par le Grenelle de l’environnement. Cela n’emp

êche pas la France de clamer son soutien au développement du mode de production biologique afin de réduire l’usage des pesticides. Lancé en 2007, : le plan « Agriculture biologique : horizon 2012 » visait à tripler les surfaces cultivées en bio pour les porter à 6 % de la surface agricole française en 2012.

On est encore bien loin de cet objectif puisque les surfaces cultivées en bio s'élevaient fin 2009 à 670 000 hectares… soit seulement 2,6 % de la surface agricole utilisée. Cette coupe franche dans les crédits ne va sûrement pas aider !

Alors que la demande française de produits bio va croissant, que les taux de surface en conversion n’y suffisent pas et que la relocalisation fait des émules, que restera t-il au marché Bio français pour s’approvisionner ? L’importation ? Est-ce vraiment une solution souhaitable et pérenne ? En aucun cas !

Ne serait-il pas plus cohérent d’encourager la production biologique locale ?

Nature & Progrès, la Confédération Paysanne et la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) demandent vivement à ce que le Ministère de l’économie revoit sa copie, en accord avec les annonces du Grenelle.

Les exemples ne manquent pas pour affirmer que les économies de bouts de chandelle d’aujourd’hui se paieront au prix fort demain.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : confederationpaysanne.fr
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

METTRE FIN AUX CARNAGES AU NEPAL

Postée le 14/12/2010 à 23h08
Mettre fin aux carnages au Népal


Au nom de la tradition et de la religion, des centaines de milliers d’animaux sont cruellement sacrifiés chaque année au Népal. One Voice s’engage aux côtés d’Animal Welfare Network Nepal pour mettre fin à ces rites indignes d’une société aspirant à plus de « démocratie et d’égalité ».

Du Népal, on connaît les hippies Occidentaux partis vivre, ou se retirer, dans un pays loin de la société industrielle et consumériste dans laquelle ils vivaient dans les années 70. Le touriste, lui, est captivé par l’intensité des couleurs, la richesse des odeurs, la hauteur des montagnes, ou par la spiritualité qui cohabite avec le quotidien.

Le Népal est, entre autres, le pays de Bouddha. A côté de ces réalités qui font le charme et l’attrait de ce petit pays d’Asie, il en existe une autre, moins connue, alors qu’elle place le Népal en tête des pays pratiquant les sacrifices d’animaux de par le nombre des sacrifiés.

Pour la fête de Gadhimai, par exemple, pas moins de 250 000 animaux sont égorgés, mutilés et décapités en l’espace de 48 heures.

Rites barbares

Au-delà du rite sacrificiel, la dévotion à la déesse de la puissance donne lieu à un véritable carnage. Des animaux de cinq espèces sont d’abord égorgés au couteau.

Puis 20 000 bovidés, enfermés depuis des jours dans un enclos, sont massacrés à coups de sabre par 200 apprentis bouchers. Les animaux, qui n’ont pas péri de faim et de soif et qui ne tombent pas sous la première lame, sont mutilés de leurs deux pattes arrière avant d’être laminés à coups de sabre jusqu’à ce que leur tête soit tranchée. Parfois, 25 entailles sont nécessaires pour les plus grands bovins.

Cette fête d’une cruauté inouïe réunit jusqu’à deux millions de personnes, adultes comme enfants, et est retransmise à la télévision.

Divertissement à grande échelle

Si Gadhimai n’est fêtée que tous les cinq ans, tout au long de l’année des rituels similaires ont lieu dans les temples et certaines places publiques. Tous les clans, toutes les ethnies y participent avec parfois la contribution de l’Etat et de l’armée. Une fois par an la célébration de Dashain entraîne, à travers le pays, la mort de centaines de milliers de chèvres, bœufs, canards, poulets… dont une partie est tuée par les militaires.

Certains rites imposent de boire le sang directement de la jugulaire de l’animal égorgé (danses de Navadurga). D’autres demandent à neuf adolescents de dépecer une chèvre vivante avec leurs dents (fête de Khokana)…

La barbarie envers les animaux ne s’arrête pas aux seuls rites religieux. Dans le divertissement aussi les animaux sont maltraités qu’il s’agisse du polo à dos d’éléphant, des charmeurs de serpents, des montreurs d’ours, etc. Pour parvenir à leurs fins, les hommes usent et abusent de la cruauté et de la peur.

L’avenir de la société hypothéqué par les intérêts financiers

En plus des risques pandémiques que fait courir la mise à mort massive non réglementée, la cruauté est néfaste à la société. Toutes les études montrent qu’elle généralise l’insensibilité face à la souffrance des êtres vivants, notamment chez les enfants, et qu’elle banalise la violence y compris envers ses semblables.

Les textes sacrés hindous ne prescrivent pas les sacrifices. Pas plus que le bouddhisme qui enseigne la compassion envers les animaux.

Seuls les intérêts financiers de ceux qui exploitent les croyances et superstitions ancestrales permettent de perpétuer de telles traditions. Des traditions qui bien souvent ruinent les plus nécessiteux.

L’absence de loi de protection des animaux au Népal contribue également à la persistance d’une brutalité d’un autre temps dans une société qui, pourtant, vise à devenir plus démocratique, égalitaire et moderne.

Mobilisation internationale

Parce que chaque être vivant de la planète a le même droit au respect, une coalition internationale s’organise pour mettre fin aux sacrifices et jeux cruels au Népal.

One Voice en est le partenaire pour la France. Initiée et coordonnée par l’ONG népalaise AWNN, cette coalition a vocation, entre autres, à mettre en place des campagnes d’éducation et de sensibilisation de la population, des autorités et des médias ; à faire pression sur les politiques pour l’adoption d’une loi de protection des animaux ; à rassembler une base de données statistiques sur les mises à mort au Népal.


Agir en citoyen de la planète

Les récentes actions menées par l’AWNN, notamment au cours d’une fête commémorative en l’honneur des animaux sacrifiés à la date anniversaire du dernier « hommage » à Gadhimai, laissent entrevoir une lueur d’espoir.


Pour lire la suite de l’article, cliquer sur « Source ».


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : ONE VOICE
Source : www.lepost.fr
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

SOMMET DE CANCUN SUR LE CLIMAT : ENTRE ESPOIR ET DECEPTION

Postée le 14/12/2010 à 22h53
Sommet de Cancun sur le climat : entre espoir et déception


Quel bilan établir pour la Conférence de Cancun sur les changements climatiques (29 novembre au 10 décembre) ? Mitigé ? Certainement : si les négociations ont pris une tournure bien plus encourageante qu’à Copenhague (2009), il n’en reste pas moins qu’aucun accord véritablement contraignant n’a encore été trouvé au Mexique. La patate chaude est renvoyée à Durban, en Afrique du Sud, dans un an.

« Alors que certains prédisaient un échec des négociations à Cancun, je suis très heureuse que la détermination et la volonté partagée par tous les pays d'avancer aient permis de franchir une nouvelle étape dans la lutte contre le réchauffement climatique. L'accord obtenu comporte des avancées concrètes notamment en matière de lutte contre la déforestation, de transfert de technologies et de financement. Il lance une vraie dynamique en vue de la conférence de Durban l'année prochaine. Enfin et surtout, il sauve le système multilatéral de lutte contre le changement climatique de l'enlisement et de la faillite ».

La ministre française de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pas tout à fait tort : à Cancun, le monde a avancé. Les actions et objectifs nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont désormais officiellement reconnus et suivis dans le cadre du processus multilatéral, les acteurs du Protocole de Kyoto s’engagent à poursuivre leurs efforts pour trouver un nouvel accord, 100 milliards de dollars seront mobilisés pour combattre le réchauffement, un Fonds vert sera créé pour le climat, la lutte contre la déforestation est réaffirmée, et les transferts de technologies propres Nord-Sud se poursuivront. Bref, les négociations internationales ont retrouvées leur légitimité après l’échec de Copenhague… Et la Chine et l’Inde se sont impliquées comme jamais !

« Ce qui s'est passé à Cancún est aussi inespéré que plein d'espoir. Même si l'on est encore loin du compte pour éviter une hausse de la température au-dessus de 2°C, il faut se réjouir de l'accord de Cancun, qui marque la reprise du processus multilatéral de l'ONU. Cet accord est une claque aux climato-sceptiques et à tous les lobbys qui ont cherché à entraver la marche des peuples du monde vers une gestion collective du plus grand défi auquel ils sont confrontés », a de son côté réagi Corinne Lepage, présidente de Cap 21 et membre de la délégation officielle du Parlement européen.

Timides progrès

Pour autant, et Mme Lepage le fait remarquer, rien n’est gagné : pour l’instant, l’ensemble de ces mesures ne suffira pas à stopper l’emballement de la machine climatique. Depuis 1990, les émissions de CO2 ont augmenté de 37 %, et les températures pourraient encore grimper de 4 à 6 °C d’ici à la fin du siècle. Aucun accord global n’a en effet été conclu au Mexique.

« L'accord adopté à la Conférence des Nations unies sur le climat à Cancun a échoué à faire des progrès sur le point le plus essentiel : des réductions fortes et contraignantes pour les pays développés. Les Amis de la Terre International mettent en garde contre cet accord qui fournit une plateforme pour l'abandon du protocole de Kyoto, le remplaçant par un faible système de promesses et de révision hérité de l'Accord de Copenhague, qui conduirait à un réchauffement climatique dévastateur de 5 degrés celsius », a fait savoir l’ONG.

L’humanité parviendra-t-elle à éviter le pire à Durban, en Afrique du Sud (28 novembre au 9 décembre 2011) ?


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : developpementdurable.com
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

BARROSO REJETTE L'INITIATIVE CITOYENNE SUR LES OGM

Postée le 14/12/2010 à 22h44
Barroso rejette l'initiative citoyenne sur les OGM


Première bougie pour le Traité de Lisbonne et premier coup de canif dans ce qui était vendu comme une avancée démocratique.

José-Manuel Barroso refuse de prendre en compte la première initiative citoyenne qui sous la forme d’une pétition de plus d’un million de signatures issues de vingt-sept états membres demande à l’UE de “décréter un moratoire sur l’introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe“et l’instauration d’un “organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l’impact des OGM et déterminer leur régulation“.

Instaurée par le traité de Lisbonne, l’initiative citoyenne est censée instiller un peu de démocratie participative dans le très technocratique mode de fonctionnement des institutions européennes.

Elle permet à des citoyens européens, au nombre d’un million au moins, et ressortissants d’un nombre significatif d’États membres, d’appeler directement la Commission à soumettre une proposition sur des questions présentant pour eux un intérêt et relevant des domaines de compétence de l’UE.

Ça, c’est le côté pile, le plus vendeur destiné à rassurer les peuples sur le mode d’élaboration démocratique de l’UE. Le côté face n’est pas sans rappeler les mauvaises habitudes françaises par lesquelles on bloque l’application d’une loi, faute de décrets d’application.

Peu empressée de voir le dispositif entrer en application, la Commission a entamé dans un premier temps une large consultation qui se terminera le 31 janvier destinée officiellement “à permettre à toutes les parties intéressées de s’exprimer sur la façon dont l’initiative citoyenne devrait fonctionner concrètement“.

La mise en vigueur de la procédure d’initiative populaire devrait intervenir fin 2011. Son poids restera toutefois très limité car soumis au bon vouloir de la Commission européenne et du Parlement européen qui décideront ou non d’en faire une loi.

S’appuyant sur cet échéancier, J-M Barroso a déclaré irrecevable la pétition lancée par les associations Greenpeace et Avaaz sur les OGM à la suite de l’arrivée d’un nouvel OGM sur le marché européen. Même si celle-ci est prématurée au regard des canons du droit communautaire, l’initiative des deux ONG confirme qu’une partie de la population européenne est majoritairement opposée aux OGM.

Tel n’est pas le cas de la Commission qui après avoir autorisé en 1998 la culture du maïs transgénique MON810 a donné son approbation en mars 2010 pour cultiver Amflora, la pomme de terre génétiquement modifiée créée par BASF, principalement pour servir à fabriquer du papier et à alimenter des animaux. StopOGM accuse cette patate modifiée de présenter un gène résistant aux antibiotiques.

Les relations entre la Commission et les opposants aux OGM tournent au dialogue de sourds. L’AFP rapporte que José Manuel Barroso a refusé de recevoir la pétition en main propre et a délégué le commissaire à la Santé John Dalli sur ce dossier.

En réaction à l’initiative citoyenne, la commission a surtout publié le 9 décembre un recueil destiné officiellement à informer les Européens sur les organismes génétiquement modifiés. Selon les conclusions, très orientées, de l’étude il n’a pas été établi que “les OGM entraîneraient des risques plus élevés que les cultures et les organismes traditionnels pour l’environnement ou pour la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux“.

Elle abonde surtout dans le sens d’une utilisation contrôlée des OGM dans l’agriculture, notamment pour réduire la malnutrition dans le monde, pour augmenter les rendements des agriculteurs et les aider à s’adapter aux changements économiques. Des arguments régulièrement mis en avant par les producteurs d’OGM.


Devenez lanceur d’alertes


Combat pacifique pour la Vie

Auteur : Henry Moreigne
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

LE FORMAMIDE, COURANT DANS L'INDUSTRIE MAIS INTERDIT DANS LES JOUETS DES 2013

Postée le 14/12/2010 à 22h39
Le formamide, courant dans l'industrie mais interdit dans les jouets dès 2013


PARIS - Dérivé de l'acide formique produit à l'état naturel par les fourmis, les abeilles ou les orties, le formamide est couramment utilisé dans l'industrie pour assouplir les gommes comme celles des tapis-puzzle, le papier et les colles animales, ou comme solvant.

Le formamide fait d'ailleurs partie des substances dites "CMR" (cancérogènes et/ou mutagènes et/ou toxiques pour la reproduction) pour l'Union européenne, en tant que reprotoxique.

L'utilisation des substances CMR dans les jouets sera interdite dans tous les pays de l'Union européenne à partir de juillet 2013, en vertu d'une directive entrée en vigueur à l'été 2009.


Pour lire la suite de l’article, cliquer sur « Source ».


Devenez lanceur d’alertes

Combat pacifique pour la Vie

Auteur : AFP
  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

DEVERSEMENT PETROLIER DANS L'ARCTIQUE: PERSONNE N'EST PRET

Postée le 14/12/2010 à 22h19
Déversement pétrolier dans l'Arctique: personne n'est prêt


S’il devait se produire une catastrophe environnementale dans l’Arctique, personne ne serait prêt à y faire face :

ni les Américains, ni les Canadiens, révèlent deux rapports produits des deux côtés de la frontière.

Une météo extrême, la noirceur plusieurs mois par année et bien sûr les glaces en mouvement :

ces trois facteurs sont le cauchemar d’une expédition qui aurait à colmater une fuite de pétrole.

Ils pourraient retarder jusqu’à six mois tout effort pour répondre à un déversement.

Du côté américain, c’est le Pew Environment Group qui a publié ce rapport en novembre.

Sans surprise, il précise que les compagnies ne sont pas préparées à faire face à un déversement dans le Grand nord.

Du côté canadien, c’est le commissaire à l’environnement qui a publié le sien le 7 décembre.

Et cette double publication n’est pas une coïncidence : cette année plus que jamais, l’industrie a fait des pressions pour que cette portion de l’océan Arctique, désormais libre de glaces pendant plusieurs semaines d’affilée, soit ouverte à l’exploitation pétrolière, au même titre que le Golfe du Mexique.

Le rapport américain précise aussi que le pétrole demeure sur place, dans les eaux froides, beaucoup plus longtemps que dans les eaux chaudes, une nouvelle que n’apprécieront pas les baleines, ours polaires et autres morses.




« La catastrophe du Golfe du Mexique nous a montré les conséquences d’une supervision déficiente et d’une capacité de réponse inadéquate. »

Langage similaire du côté canadien : dans son rapport annuel —et dans le chapitre qui porte spécifiquement sur l’adaptation aux changements climatiques— le Commissaire à l’environnement et au développement durable Scott Vaughan reproche au gouvernement conservateur son laxisme en matière de politiques environnementales.

Les risques qui pèsent sur l’Arctique en sont une des conséquences, a-t-il dit en entrevue au réseau CTV :

S’il y avait un déversement de pétrole majeur, le gouvernement canadien ne serait pas prêt.

La raison qui nous fait dire cela est que nous avons des plans d’urgence démodés, qui remontent à 12 ans.

[Le gouvernement] a des analyses de risque vieilles d’une décennie. Il y a des problèmes liés à leur équipement, à leur degré de préparation...

Scott Vaughan reproche également à Ottawa son absence de plan pour répondre aux impacts des changements climatiques —de la fonte du permafrost aux tempêtes majeures du côté atlantique— en dépit du fait que le gouvernement a sous la main deux importants rapports, publiés en 2008... dans la plus grande discrétion.


Devenez lanceur d’alertes
 
 
SOS-planete, le site monstre ! … Etat de santé réel de la planète


  • Partager :
  • FaceBook
  • MySpace!
  • Twitter
  • del.icio
  • Viadeo
  • Wikio
  • Digg
  • Reddit
  • Linked in

Nos trois fils d'infos

- Comment va la belle bleue?
- Une nouvelle Humanité
- Mondialisation matérialiste


sont maintenant à cette adresse :
https://www.terresacree.org#titres



Bon surf à toutes et à tous!

Bien amicalement.


Unités carbone 12
(at)ssociées

________________________________

Le site monstre SOS-planete, base vivante mise à jour continuellement
par des bénévoles : https://www.terresacree.org

(15 000 visites par jour sur nos sites et flux! 23 millions depuis 1999)

Sauve la Terre : https://www.terresacree.org

Une nouvelle Humanité :
Gazette basique HEBO (gratuite) :
https://www.terresacree.org/newsletter.html
Liste d'informations scientifiques Big Bang (gratuite) :
https://www.terresacree.org/googlebigbang.htm 
Cercle de discussion :
https://www.terresacree.org/googlegroupe.htm
Agenda des évènements :
https://www.terresacree.org/agenda/
3 widgets fils RSS :
https://www.terresacree.org/widgetsgadgetsGRATUITdecontenupourenrichirvotresiteblogoureseausocial.html
Sans nature, pas de futur! Aidez-nous à diffuser le message :
https://www.terresacree.org/radios.html

 
 










Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC