hLe 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

 

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Réchauffement climatique

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète Terre

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 19 mars 2007

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 31 janvier 2007

 

Donnez votre avis sur le sujet à

vivant12@free.fr

 

Vos réactions :

environnement, nature, écologique, bioDe Martin Gauthier, le 13 août 2008 :

Bonjour!
 
Un bonheur dans mon courriel en ce beau mercredi matin en terre québécoise, quelque chose qui mise sur notre intelligence et sur notre autonomie; Pierre Rabhi appelle ça la cohérence.
Probablement que jamais je n'aurai la chance de pouvoir vous le dire en personne que j'apprécie beaucoup le travail que vous faites pour nous tous.  Alors je profite des communications simplifiées, via internet, qui nous donnent l'impression d'être les habitants d'un grand village sur notre vaisseau porteur pour le faire.  
Je suis du monde de l'éducation.  Alors, je vais proposer votre texte à mes confrères et consoeurs de mon organisation scolaire. 
 
Il y a des choses qui ne se montrent qu'en les incarnant nous-mêmes.  C'est votre générosité que je reconnais dans tout le travail que vous nous proposer en lecture, pour plus de conscience du pouvoir que nous possédons tous pour changer à notre échelle beaucoup de choses, et tout d'abord ma façon de regarder le réel.  
 
Merci!
 
Martin Gauthier
Rimouski, Qc, Canada

Une exclusivité de Claudine Kervela

Auteur : kervella.clo@Orane.fr

 

La Terre se réchauffe, la Terre a la fièvre.

Que faisons nous lorsque nous avons de la fièvre ? Nous prenons notre température, pour faire un diagnostic correct.

Puis nous regardons nos autres symptômes. Douleurs ou pas ? Signes d'infections ou pas ? Blessures externes ou pas ?

Sans attendre, souvent un comprimé d'aspirine, ou autre médicament équivalent permet de faire baisser la température.

Si ce n'est pas le cas, si la température dure, nous allons voir un médecin. Nous faisons alors confiance au diagnostic de l'expert et nous adoptons tout traitement proposé n'ayant qu'une seule envie, qu'un seul besoin faire baisser cette température qui perturbe notre santé. 

Seuls ou avec un médecin nous intervenons, nous nous soignons pour retrouver la santé, un équilibre nécessaire à toute activité.

Aujourd'hui, la Terre est malade, elle a de la fièvre. Cela fait longtemps que nous le savons. Nous avons vu les experts, ils nous ont dit ce qu'il fallait faire, et pourtant rien n'a été fait. Pourquoi ?

Nous continuons de prendre la température, pour constater que celle-ci monte. La fièvre monte. Nous continuons de voir les experts, Ils continuent de nous dire de façon de plus en plus précise que faire. Et pourtant nous ne faisons toujours rien. Pourquoi ?

Pourquoi ne faisons nous rien ?

Est-ce un manque de confiance dans l'avis des experts ?

Est-ce un manque de confiance dans la thérapie proposée ?

Est-ce alors d'abord une incrédulité dans la notion de fièvre de la Terre ? Est-ce anormal ?

Avons-nous envie de soigner la Terre ? Oui, Non ?

Qui se sent responsable de la santé de la Terre ?

Les personnes et entités ayant les leviers du pouvoir pour agir à l'échelle planétaire se sentent-elles responsables de la santé de la Terre ?

Qui a vraiment le pouvoir d'agir ?

Aujourd'hui, dans nos sociétés lorsque les organismes sociaux pensent que les parents ne sont pas en mesure de s'occuper correctement d'un enfant ou peuvent mettre en péril la santé, voir la vie d'un enfant, alors ces parents sont démis de leurs responsabilités, et l'enfant confié à des personnes ou entités responsables.

Les personnes ou entités ayant les leviers du pouvoir, et donc des actions à mener pour lutter contre le réchauffement climatique, sont aujourd'hui inefficaces. Qui pourra juger de leur manquement à leurs devoirs, qui pourra les démettre de leurs responsabilités avant qu'il ne soit trop tard ?

Les associations agissent, sensibilisent, manifestent, des personnes connues prennent la parole, implorent, lancent leurs incantations mais apparemment dans le vide ou touchant si peu de responsables. Ils sont comme des voisins qui verraient un enfant maltraité, qui en parleraient entre eux, sans savoir à qui en parler pour faire cesser cela, sans pouvoir intervenir directement pour soustraire l'enfant à un mauvais traitement. Impuissants.

Impuissants ou poltrons ?

Quand il est question de la vie d'un enfant, quand il est question de vie,  l'instinct doit parler, l'action est légitime. Il n'y a pas de barrière possible. La vie avant tout.

Maintenant il est question du maintient des conditions de vie de milliards de personnes sur la Terre.

Si nous n'agissons pas, parce que nous pensons que la Terre elle n'est pas malade, si nous pensons que la Terre peut supporter une élévation significative de la température moyenne, alors agissons pour prévenir les problèmes de santé de milliards d'individus, pour maintenir la vie de milliards d'individus.

Nous sommes tous collectivement responsables de nos conditions de vie sur la Terre, nous sommes tous collectivement responsables de nos vies sur la Terre.

Nous n'avons pas d'autre maison que la Terre.

 Pourquoi les individus ne se sentent-ils pas concernés ou pas plus concernés ?

Pour que tous les êtres humains se sentent concernés par les conditions de vie sur Terre et donc par toutes les causes humaines du réchauffement climatique, il faut absolument que tous se rapprochent de la Nature tout simplement.

Aujourd'hui, les gens sont de plus en plus « civilisés » c'est-à-dire plutôt urbanisés. Or toutes ces personnes vivant en ville sont physiquement déconnectés des matières premières de la terre.

Les citadins vivent sur du béton, sur du goudron, sur toute sorte de matières synthétiques.

S. M.

En ville il est interdit de marcher sur les pelouses des espaces verts.

En ville il n'y a plus de fleurs des champs à cueillir, il y a très peu d'oiseaux, les rivières ou fleuves ont presque toujours des berges bétonnées.

Les gens se déplacent en véhicule les isolant de la terre par toute sorte de pneumatique, comme pour les faire flotter d'un point à un autre, dans leur monde virtuel.

En ville il devient impossible de sentir vivre la Terre, car il n'y a plus de contact avec la terre elle-même.

Même les salades chez le marchand de légumes sont lavées, sans la moindre poussière de terre sur ses feuilles.

En ville les gens ne touchent plus la terre mais ils ne touchent plus le ciel non plus. Ils ont toujours un toit sur leurs têtes quand ils ne sont pas dans les couloirs d'un métro ou d'une galerie marchande.

La nuit les éclairages publics les empêchent de voir les étoiles et les autres planètes dans le ciel. Seuls les astronomes amateurs savent se mettre dans les conditions pour les voir. Si on ne sait plus voir les autres planètes, on finit par oublier ce qu'est une planète, on finit par oublier que l'on vit sur une planète, que la Terre est une planète, et qu'à l'échelle de l'univers, la Terre est toute petite et encore aujourd'hui unique pour nous accueillir, nous, êtres humains. 

Comment les gens peuvent-ils rétablir un lien personnalisé avec la Terre lorsqu'ils vivent en ville et parfois même à la campagne?

Il faut déjà aller dans la nature, y prendre plaisir, ne pas avoir peur.

Des tendances positives sont pourtant là qui conduiront petit à petit les gens à se redécouvrir être humains habitant la planète Terre.

Pourquoi les responsables de tous les états du monde ne font-ils pas un référendum pour prendre le pouls de leur population sur leurs volontés d'actions pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Qui a le plus à gagner dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

Qui a le plus à perdre dans la lutte contre le réchauffement climatique ?
Il y a pourtant un moyen d'action simple et efficace

Pour que les individus n'ayant pas de pouvoir d'action globale puissent agir il y a pourtant un moyen d'action simple efficace qui obligera les empêcheurs de tourner en rond à se regarder dans un miroir.

Un moyen d'action simple, efficace qui fera en sorte que les véritables responsables du réchauffement climatique ne pourront jamais se défausser de leurs responsabilités sur les autres.

Ce moyen c'est l'exemplarité des plus petits, des plus faibles.
Car il arrive toujours un moment où la somme d'actions infinitésimales donne un résultat, une action d'une force infiniment plus puissante que tout ce qu'on pourrait imaginer initialement.

Ainsi les gens, les quidams ne se poseront plus la question de savoir s'ils sont incapables d'agir ou poltrons car ils auront pris conscience de la force d'action et de persuasion dont ils disposent.

Prenons donc le temps d'en faire l'inventaire cela nous permettra en même temps d'identifier l'impact que cela peut avoir.

Nous les quidams, nos actions s'identifient dans notre quotidien.

Alors parcourons une de nos journées.

Nous nous rendrons compte que nous agissons déjà beaucoup au quotidien et que si nous continuons à agir de plus en plus consciemment et non par automatisme, par vieille habitude, nous élargirons nos impacts.

Il est possible d'agir à tout moment.

Le réveil sonne, il est l'heure de lever. Mon réveil est un réveil mécanique ou fonctionnant à pile.

(pas besoin d'utiliser d'électricité pour cela, les piles sont recyclées).

Vite la douche pour finir de se réveiller, et pendant ce temps il faut aérer la maison.

(un économiseur sur la pomme de la douche pour consommer moins d'eau, ouvrir les fenêtres de la maison en ayant pris soin d'éteindre les radiateurs l'hiver, permet d'aérer la maison sans avoir besoin de système de recyclage d'air consommateur d'énergie).

Petit déjeuner pour tout le monde.

(si tous les habitants d'une maison utilisent de l'eau chaude pour leur p'tit déj' en faisant chauffer une seule fois de l'eau et en la mettant dans une bouteille thermos on n'utilise du gaz ou de l'électricité qu'une seule fois dans la journée, et pour le pain grillé maison c'est pareil en le faisant grillé au four une fois et en grande quantité pour un ou deux jour vous utilisez moins d'énergie et vous ne gaspillez pas de pain)

S‘habiller

(pour ce qui concerne la gestion des vêtements un chapitre entier peut donner des pistes de comportement responsable, autant dans le choix des vêtements, le renouvellement des vêtements, l'entretien des vêtements, le recyclage des vêtements)

et aller chacun vers ses occupations ou à l'école ou au boulot

(se déplacer, là aussi un chapitre entier est nécessaire et les trucs et astuces de chacun sont encore nombreux dans ce domaine, il va de soi que le plus responsable pour la planète et le plus sain est la marche à pied lorsque cela est possible)

Dans la journée, les différentes actions pour lesquelles nous sommes responsables en tant qu'individu vont être faire ses courses, de se nourrir et de recycler ses déchets, d'entretenir sa maison, de s'informer, de se soigner, d'avoir quelques loisirs.

Un chapitre entier traitera des comportements éco-responsables pour la nourriture, et les déchets y afférant.
Un autre chapitre traitera de l'entretien de sa maison et de façon plus large de l'équipement de sa maison ( intérieur et extérieur).

Aujourd'hui il est nécessaire de s'informer et les médias utilisés sont nombreux, nous pouvons également faire des choix écologiques dans nos comportements et dans la gestion des supports d'information.

Pour se soigner, nous pouvons aussi avoir des comportements et des actions volontaristes pour développer dans ce domaine l'écologie, beaucoup plus que l'on peut le croire.

Les loisirs sont bien sûr ceux que chacun préfèrent, nous pouvons nous donner une grille d'analyse de notre ou de nos loisirs pour voir s'il y a des pistes d'auto-amélioration écologique.

Je vous propose de traiter le jardinage dans le cadre des loisirs également.

Et le soir venu, arrive le moment de s'endormir.

Dormir : existe-t-il une façon de dormir écologique ?

On le verra, peut-être bien que oui.

Alors si nous conduisons nos journées, chacune et chacun, de façon responsable, comme nous conduirions un véhicule, nous pourrions devenir une force d'exemplarité qui ferait fléchir immanquablement les responsables des autres activités humaines et les amèneraient à leur tour à des comportements et des choix écologiques.

Et ce de façon directe et indirecte?

De façon directe car je suis persuadée de l'impact psychologique sur les décideurs, de façon directe car les responsables et autres dirigeants ne pourraient se cacher derrière l'impact des activités domestiques.

Et de façon indirecte car ces mêmes individus qui travaillent dans les entreprises, les industries de tout domaine, sont des individus qui auront adopter à titre privé des comportements écologiques consciemment, volontairement avec l'envie de faire changer autour d'eux et donc ils finiraient par faire infléchir les comportements dans leur quotidien professionnel.

Si un individu agit en toute conscience d'une façon à titre privé, il ne pourra pas agir différemment dans son milieu professionnel sans réaction, sans peser sur les choix de ses responsables.

De façon indirecte également car si les individus en tant que consommateurs axent leurs choix en éliminant les achats comportant des polluants irréversibles, ces fabrications disparaîtront et la demande d'autres produits non polluants augmentera en balance.

C'est pourquoi, je crois à la force de l'exemplarité des plus petits, et je suis persuadée que les effets peuvent être très, très rapides.

Certains diront qu'il faut pour atteindre cela une grosse campagne de sensibilisation, qu'il faut éduquer les gens, que les gens n'y sont pas prêts, etc etc,.

Non, tout ceci n'est pas nécessaire, je vous le répète la force de l'exemplarité, là est l'outil pédagogique.

Je fais et j'explique autour de moi ce que je fais, et je dis qu'il faut expliquer ce que l'on fait pour avoir un meilleur comportement écologique, afin que chacun puisse prendre exemple.

Ainsi en expliquant autour de soi une façon de faire, chaque fois que l'occasion s'en présente, on n'impose rien à personne on dit seulement ce que l'on fait.

Et à force de répéter, (il paraît qu'en pédagogie il faut répéter trois fois pour commencer à marquer les esprits et les mémoires), nos voisins, amis, contacts, connaissances, prendront modèle et deviendront à leur tour modèle, et sont sûrement déjà modèle sur une autre chose.

Ainsi les gens prendront l'habitude de partager plus encore qu'ils ne le font déjà, leurs bonnes pratiques écologiques, pour améliorer leurs conditions de vie personnelle, pour améliorer la vie de leurs voisins, de leur quartier, de leur ville de leur région, de leur état, de leur planète et donc de toutes les générations à venir.

Si chacun croit en son pouvoir personnel de faire avancer les choses par la force de l'exemplarité, alors l'ensemble de la population aura en ses mains le pouvoir infini et inattaquable de faire adopter des comportements écologiques par les plus pollueurs.

Les gens auront alors redécouvert leur appartenance à un tout plus puissant que le plus puissant des milliardaires, oui les gens auront enfin redécouvert leur appartenance à ce tout unique qu'est l'humanité.

Et dans leur oeuvre au quotidien pour transformer leurs conditions de vie, ils auront contribué à sauver l'humanité.

Seule l'humanité peut sauver l'humanité.

Je le répète c'est parce que les êtres humains auront redécouverts leur appartenance à l'Humanité qu'ils sauveront l'Humanité.

Dans cette oeuvre au quotidien pour améliorer leurs conditions de vie, pour créer les conditions de leur survie donc, les gens vont tous redécouvrir naturellement les vraies valeurs de la Vie.

L'oeuvre écologique de chaque minute, de chaque journée, de la vie de chaque individu, contribuera à la réussite de tous.

Et ce durablement. La force de cette oeuvre d'exemplarité aura été de transformer durablement les individus.

Ils seront tous redevenus êtres humains conscients de leurs coresponsabilités dans les conditions de vie sur notre planète Terre.

Nous aurons tous repris conscience d'être des terriens.
Peut-on dire aujourd'hui que la Terre se réchauffe car l'Humanité est malade ?

Ce n'est pas la Terre qui a la fièvre, c'est l'Humanité qui a la fièvre.

C'est pour cela que seule l'Humanité peut sauver l'Humanité.

La Terre a la gentillesse de nous servir d'alerte. La Terre est le meilleur expert pour diagnostiquer les problèmes de l'Humanité. Et la Terre a la générosité de nous offrir tout ce qu'il faut pour élaborer nos remèdes. La Terre est notre meilleur médecin, notre meilleur pharmacien.

Regardons ce que nous faisons à la Terre, nous verrons ce que nous sommes. Acceptons de voir ce que nous sommes.

La Terre nous offre aujourd'hui la possibilité de grandir.

Et alors la Terre qui nous accueille se réchauffera peut-être mais plus du fait de l'activité humaine.

Et si le réchauffement de la planète est naturel alors nous êtres humains nous nous adapterons physiologiquement à ce réchauffement, naturellement, car ce sera dans le cadre d'un équilibre général de la planète.

Et cette adaptation physiologique, nous n'y accéderons jamais si le réchauffement planétaire est le fait de l'activité humaine.

Alors je vous propose de nous promener dans nos journées pour commencer notre oeuvre personnelle et collective d'exemplarité. Pour cela nous allons reprendre les chapitres que je vous proposais de garnir quelques lignes auparavant.

Ecologie au quotidien.

Pour entamer notre oeuvre d'exemplarité, il nous faut d'abord bien prendre conscience de tout ce que l'on fait.

Car chacun d'entre nous fait déjà beaucoup de chose sans le savoir vraiment.

Je vais alimenter chacune de ces rubriques, au fil de l'eau, sans ordre particulier.

Ainsi tout lecteur pourra aller y piocher des idées ou rajouter les siennes de la même façon, comme si cela se faisait au gré d'une discussion sur le pas de la porte, dans la rue, au café, ...

Se nourrir, gérer ses déchets, gérer sa pollution

Se loger, équiper sa maison, gérer ses déchets, gérer sa pollution

Jardiner, gérer ses déchets, gérer sa pollution

Se vêtir, gérer ses déchets
Se déplacer, gérer ses déchets, gérer sa pollution

S'informer - Communiquer, gérer ses déchets, gérer sa pollution
Prendre soin de son corps, gérer ses déchets et sa pollution

Organiser ses loisirs, gérer ses déchets, gérer sa pollution 

A partir de ce point c'est maintenant votre livre d'écologie au quotidien.

Vous pouvez le copier le photocopier, le distribuer autour de vous, autant que vous le voulez. Copiez le vide ou copiez le plein, simplement parlez en autour de vous.

Il n'y a aucune manoeuvre politique simplement un acte de responsabilité citoyenne, dans le fait de donner ces quelques feuilles.

Ce que je peux dire de mes comportements écologiques au quotidien

Pour commencer une page par rubrique et si vous avez beaucoup de choses à montrer, rajouter des feuilles !

Faites cet inventaire en famille, entre amis, entre voisins, ..... et partout dans le monde !

Alors après cela n'oubliez pas :

Je prends conscience de ce que je fais,
j'en parle autour de moi,

et je dis autour de moi qu'il faut parler de ce que l'on fait.

Nous sommes tous à tout moment, en tout lieu, en toute circonstance une force d'exemplarité pour quelqu'un.

Se nourrir

Se loger

Jardiner

Se vêtir

Se déplacer

S'informer - Communiquer

Prendre soin de son corps

Organiser ses loisirs

Autres idées à partager

 

Claudine Kervela

S. M., le 28 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?

Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...vivant12@free.fr

 

Fièvre (réchauffement climatique)

environnement, nature, écologique, bioComment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS    environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

 Portillon de la base Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC