"... le principal défi à relever pour l'humanité est d'être encore là pour le troisième millénaire." Hubert Reeves, astrophysicien, Avril 1997

TOUT EN BAS! Ascenseur expressNB : Les liens contenus dans cette longue page de Christophe VIEREN vous propulsent directement sur le site http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/

    Pour qui connaît Hubert REEVES, astrophysicien de renom et excellent vulgarisateur, cette sentence fait frémir. En effet, Hubert REEVES ne peut être soupçonné de prononcer des phrases chocs à des fins de médiatisation. L'humanité serait-elle réellement menacée de disparaitre dans un avenirUn p'tit coin d'paradis... proche?       Plus bas!

    L'homme existe sur Terre depuis près de 2 millions d'années. Comment en moins d'un siècle pourrait t-il disparaitre ? On imagine mal que nous -ou au mieux nos enfants- connaissent une catastrophe qui rayent définitivement l'humanité de la Terre. Il est vrai qu'au cours des 3,85 milliards d'année de son existence, la vie a déjà connu cinq grandes extinctions, la plus populaire d'entre elles étant celle des dinosaures, il y a 65 millions d'années. Alors pourquoi pas une sixième extinction ? On peut raisonnablement penser que la vie sur terre disparaîtra avec l'extinction du soleil dans 4 milliards d'années. On peut aussi imaginer qu'un astéroïde de taille conséquente percute la terre. Mais non, l'ennemi de l'humanité serait l'Homme lui-même !!!     Plus bas!

       Véridique : Maintenant, on leur met la télé pour qu'elles stressent moins!L'homo sapiens sapiens responsable de sa propre mort ? Certes, il y a encore quelques années, on imaginait possible un conflit nucléaire qui conduirait à la destruction d'une grande partie voire de la totalité de l'humanité (le stock d'armes nucléaires permet encore aujourd'hui d'anéantir plusieurs fois la vie humaine). Cette menace semble s'être considérablement réduite depuis la symbolique chute du mur de Berlin. Alors, comment l'homme peut-il s'auto-détruire autrement ? Nombreuses sont les personnalités scientifiques, de toutes disciplines confondues, les Organisations Non Gouvernementales, les multiples associations de sauvegarde de l'environnement à pousser le même cri d'alarme qu'Hubert REEVES (cf. Ils ont dit). Faut-il prendre toutes ces voix au sérieux ? Ou ne sont-ce que des amis des animaux à la sauce Brigitte Bardot ?     Plus bas!

    Assurément NON, mille fois NON. D'ailleurs, pour les démentir, l'on ne rencontre quasiment plus en face d'eux que des organisations gouvernementales, des pouvoirs publics, des complexes militaro-industriels, des multinationales pétrolières, automobiles ou chimiques. Et pour cause : selon toutes les personnes poussant ce cri d'alarme, l'humanité serait menacée par ses propres activités économiques. Ces activités économiques sous leur forme actuelle induisent, des menaces multiples à plus ou moins long terme. Ces menaces ont pour nom : épuisement des ressources naturelles, bouleversement des conditions climatiques, augmentation des radiations nocives et ont pour causes profondes l'explosion démographique et un développement économique basé sur le très court terme. Elles sont plus connues sous les termes de :    Plus bas!

      L'étoile Bételgeuse vue par HubblePollution de l'eau - Pollution de l'air - Changements climatiques - Diminution de la couche d'ozone - Prolifération des produits toxiques etVegetation cancérogènes - Epuisement des ressources naturelles - Radioactivité - Organismes Génétiquement Manipulés (OGM)

    Cette liste est évidemment non exhaustive. Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. D'autres menaces pour la survie de l'humanité peuvent se révéler d'un moment à l'autre. De nombreux scientifiques s'inquiètent de l'amenuisement de la biodiversité, plus insidieux et peu médiatisé : quelles peuvent être les conséquences de la disparition de nombreux écosystèmes ?    Plus bas!

    Embryon humain au bout d'une aiguilleDe nos jours, 70 espèces vivantes disparaissent chaque jour, soit près de 26 000 par an, 25 % des espèces de mammifères sont en voie de disparition. 17 millions d'hectares de forêts tropicales disparaissent chaque année, soit plus de 1 % de leur surface, soit la superficie de la France d'ici l'an 2000. A ces rythmes, sans cesse croissants, de 25 % à 50 % des espèces vivantes et 50 % des forêts tropicales millénaires seront d'ici 2050, rayées dé-fi-ni-ti-ve-ment de la planète.

    Quelles seront les effets de la désertification liée à cette déforestation ? Quelles seront les conséquences de cette biodiversité réduite à une peau de chagrin ? Tant de questions sans réponses. Et pourtant de nombreux pseudo-scientifiques ou industriels affirmeront avec assurance que depuis plus d'un siècle que les activités humaines modifient de manière très sensible les écosystèmes, aucun effet néfaste important n'a été réellement prouvé. C'est vrai, mais c'est oublier un peu vite que l'absence de preuve n'a jamais constitué la preuve de l'absence?    Plus bas!

    Qui peut prétendre appréhender de tels effets en quelques dizaines d'années alors que la vie évolue depuis 3,85 milliards d'années et que 99,9 % des espèces apparues sur terre à un moment donné ont disparu faute de n'avoir su évoluer suffisamment "vite". Les Grenouille. Elle n'est pourtant pas transgénique.récentes explosions de bombes à retardement telles que l'amiante, les hormones de croissance, la vache folle, le sang contaminé, les premières pilules contraceptives cancérogènes,... tendent à démontrer que l'homme affirme un peu rapidement qu'un produit est inoffensif, qu'une activité est sans danger pour l'environnement.

    C'est oublier un peu vite qu'il aura fallu plus de quatre siècles, de 1560 à nos jours, pour estimer les effets réels du tabac sur la santé : ce n'est que depuis 1994 que l'on sait pourquoi le tabac provoque le cancer, qu'un fumeur régulier sur deux meurt de l'une des vingt maladies causées par le tabac; que ceux qui meurent avant 70 ans ont perdu, en moyenne, environ vingt années de leurs vie... . Notons que celui-ci est toujours aisément accessible aux enfants ! Ne me dites pas que c'est pour des raisons économiques et parce que le tabac rapporte plus à l'état qu'il ne coute, je ne vous croirais pas.    Plus bas!

    Le Soleil et la LuneComment en est-on arrivé là ?

    Depuis la Conférence de Stockolm sur l'Environnement Humain en 1972, après la paix, les droits de l'homme et un développement socio-économique équitable, la sécurité écologique a émergé comme quatrième préoccupation majeure des Nations-Unies. Depuis cette date, il semblait que l'homme avait compris l'importance de se préoccuper de l'environnement. Malheureusement, depuis cette date peu de conventions et traités internationaux majeurs ont vu le jour. Les principales furent la Convention sur le Commerce International des Espèces de la Faune et la Flore menacées d'Extinction (1975) et la Charte Mondiale de la nature (1982). Ce n'est que récemment que sont apparues la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques et la Convention des Nations-Unies sur la Biodiversité (1992). Certains mettaient ce peu de volonté d'agir sur le compte de l'énergie dépensée par chacun des deux blocs Ouest-Est pour affirmer la supériorité de leur système économique respectif dans tous les domaines (armements, conquête spatiale, croissance, sport, ...)    Plus bas!

    Dolly, la première brebis clonée, et Bonnie, clone de deuxième génération.Depuis l'effondrement du bloc communiste, on pouvait espérer que la sécurité écologique deviendrait alors la préoccupation majeure des états et que ceux-ci mettraient les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu. En 1992, la Déclaration de Rio sur l'Environnement et le Développement associée à l'Agenda 21 (Programme d'Action pour le Développement Durable, un instrument juridique de 40 chapitres) et signée par 177 gouvernements et l'Assemblée Générale des Nations-Unies, soulève un immense espoir. On y parle de développement durable, de droit des générations futures, de protection de la biodiversité, d'aide au pays en développement.... Cinq ans plus tard, le deuxième sommet de la terre, appelé RIO+5 dresse un bien triste bilan des actions réalisées de par le monde en faveur de l'environnement et du sous-développement.

    Les timides résolutions prises au sommet sur les changements climatiques de Kyoto (Décembre 1997) vont-ils concrétiser un tournant dans l'histoire des activités humaines ? Peu probable car le sénat américain n'est pas disposé à ratifié ce protocole, le rendant ainsi caduc.    Plus bas!Vous ne la verrez peut-être bientôt plus!

    Retour au sommet de la pageL'avenir semble bien sombre. L'avenir de nos enfants ne résiderait-il pas dans la capacité de chacun d'entre nous d'agir et de réagir dans le sens du développement durable ?

             Christophe VIEREN  Christophe.Vieren@univ-lille1.fr     


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme