hautSOS-Pl@net, le site de Terre sacrée. Bannière réalisée bénévolement par Frédéric Schoenahl que nous remercions vivement.

Sommaire de la page : Les frontières n'arrêtent pas les OGM

TOUT EN BAS! Ascenseur expressLe long voyage d'un pollen transgénique
Photo anne.esperet@free.fr Autres oeuvres superbes sur le site .Le Figaro - 30 novembre 2001

OGM Au Mexique, du maïs modifié aurait parcouru cent kilomètres

Fabrice Nodé-Langlois

L'étude parue hier dans l'hebdomadaire Nature est du pain béni pour les écologistes et les opposants aux organismes génétiquement modifiés (OGM).

Des gènes de bactérie ajoutés dans des variétés de maïs par les semenciers comme Novartis ou Monsanto pour les rendre résistantes aux insectes
ravageurs ont été retrouvés dans des grains de maïs traditionnels au
Mexique. Que les gènes d'une variété se retrouvent dans une variété
apparentée, par pollinisation, n'est en rien surprenant ni nouveau.

Mais dans le cas présent, les plants de maïs fécondés par des pollens
transgéniques se trouvaient à cent kilomètres des rares cultures
transgéniques autorisées les plus proches. Les variétés traditionnelles
étudiées poussent dans des parcelles isolées, dans la province d'Oaxaca, au
sud du Mexique. « C'était difficile de croire, au départ, que des plantes d'
une région aussi reculée pouvaient présenter des résultats positifs aux
analyses », commente David Quist, de l'Université de Californie, Berkeley,
coauteur de l'étude avec le chercheur mexicain Ignacio Chapela.

Pourtant, la méthode classique d'analyse, classique, employée par les deux
scientifiques, ne souffre pas de contestation, selon Pierre-Henri Gouyon
(CNRS-université Paris-Sud, Orsay), l'un des meilleurs spécialistes des OGM
en France. Les analyses ont été conduites dans deux laboratoires mexicains
et un aux Etats-Unis, et confirmés par une étude commandée par le
gouvernement mexicain. Il n'y a pas de doute, les séquences génétiques
identifiées dans les grains de maïs traditionnel d'Oaxaca appartiennent bien
à des gènes ajoutés artificiellement par les grands semenciers dans leurs
variétés transgéntiques. Quist et Chapela ne sont pas capables, en revanche,
de déterminer l'origine exacte de ces gènes étrangers.

Le résultat est d'autant plus étonnant qu'un moratoire sur le maïs
transgénique a été décrété par les autorités mexicaines en 1998. La présence
des transgènes sur les coteaux d'Oaxaca signifie donc qu' « il y a
énormément d'échanges génétiques entre variétés, et que les transgènes
persistent à travers les générations », déduit Pierre-Henri Gouyon, « ou qu'
il y a des cultures illégales ». Une explication n'étant pas exclusive de l'
autre.

En France et en Europe, le risque de dissémination de gènes de maïs
transgéniques à d'autres variétés ou espèces végétales cultivées ou sauvages
sont nuls, pour la bonne raison que le maïs n'a pas de cousin sur notre
continent. « Mais le cas du Mexique est très important », souligne
Pierre-Henri Gouyon. C'est en effet la contrée d'origine du maïs d'où ont
été exportées toutes les variétés cultivées dans le monde. C'est aussi le
seul pays où subsistent encre des variétés apparentées, ou des espèces
cousines comme le téosinte. Ces variétés servent de « ressources génétiques
pour améliorer les variétés de culture, par sélection naturelle ou
croisement. Et si cette diversité génétique était réduite, ce serait
grave », avertit le spécialiste français.

Pas du tout, rétorque Val Giddings, de la Biotechnology Industry
Oranization, une association américaine de semenciers, cité par l'agence
Associated Press. Les gènes étrangers dans les variétés d'Oaxaca ne menacent
pas la biodiversité, puisqu'ils aident les plantes à survivre, en les
faisant produire leur propre insecticide, par exemple.

Un trangène n'est pas mauvais en soi, concède Pierre-Henri Gouyon. Mais s'il
« envahit les populations traditionnelles, il le fait au détriment d'autres
gènes » qui peuvent avoir leur propre utilité. Le plus inquiétant, à son
sens, c'est que l'homme « n'a pas de maîtrise sur le processus de
dissémination une fois qu'il est enclenché ». Et à l'heure de la
mondilisation, raisonner à l'échelle nationale ou continentale n'a pas de
sens. Des semences de maïs transgéniques autorisées en Europe, parce que
jugées sans risque pour l'environnement local, finiraient par atterrir sur
le sol mexicain.

Les gènes étrangers retrouvés dans quelques graines de maïs d'Oaxaca
vont-ils persister sur plusieurs générations de plantes ? Vont-ils s'imposer
à l'ensemble de la variété ou disparaitre ? D'autres études seront
nécessaires pour répondre. David Quist, de Berkeley, a déjà forgé sa
conviction : « Les avantges des semences transgéniques ne contrebalancent
pas les risques qu'ils font peser sur la sécurité alimentaire. »

Merci à cyberfourmi : "bioventure@wanadoo.fr"

Des chercheurs mexicains confirment la contamination du maïs local par des OGM

Sommaire de la page

Les frontières n'arrêtent pas les OGM

Mardi 4 décembre 2001.
http://fr.news.yahoo.com/011204/23/2bje1.html

David Quist et Ignacio Chapela, de l'Université de Californie, à Berkeley,
ont analysé des grains de maïs traditionnels, prélevés dans la province
d'Oaxaca, au sud du Mexique, et se sont aperçus que les séquences génétiques de ces grains appartenaient à des transgènes.

Les chercheurs ont prélevé cinq échantillons extraits dans les champs et
collectés dans les réserves de semence de l'Agence gouvernementale mexicaine Diconsa. Ils ont constaté qu'ils étaient tous contaminés. Afin de tester la fiabilité de leurs analyses, réalisées dans deux laboratoires mexicains et un américain, David Quist et Ignacio Chapela ont comparé avec des variétés de maïs Bt et Rr. Ces variétés contiennent des gènes de bactéries, ajoutés par les semenciers comme Monsanto, pour les rendre résistantes aux parasites et aux désherbants.

Les scientifiques n'ont pas réussi à déterminer l'origine de ces transgènes.
Selon eux, il n'est pas surprenant de trouver des échanges génétiques entre
variétés apparentées, par pollenisation. Sauf qu'ici, les plants de maïs, fécondés
par des pollens transgéniques, se trouvent très éloignées des quelques cultures
transgéniques autorisées. David Quist s'est dit très surpris que ces plants soient
contaminés.

Ces travaux, publiés dans la revue Nature du 28 novembre, viennent confirmer
les résultats d'une étude réalisée en septembre dernier par le gouvernement
mexicain. Le Mexique a pourtant interdit la culture du maïs transgénique en 1998, mais en autorisant l'importation. Ignacio Chapela affirme que les 5 millions de tonnes annuelles de maïs américain, exportées vers le Mexique, sont contaminées par 30 à 40 % de semences transgéniques sans aucun étiquetage.

Le Mexique, d'où est originaire la céréale et d'où ont été exportées toutes
les variétés cultivées dans le monde, possède une grande diversité qui est
aujourd'hui menacée car quand les transgènes envahissent les cultures traditonnelles, ils le font au détriment d'autres gènes.

(Cybersciences)

 Des chercheurs mexicains confirment la contamination du maïs local par des OGM

Sommaire de la page   Les OGM frappent au Mexique

Logo de Terre sacrée. Louis Rocquin. Veuillez cliquer pour aller au portillon de la base.Pollution génétique : colza, maïs, soja : les OGM sont intenables!

Liste d'information sos-planete. Portillon de la base  Entrez dans le jardin de la base

https://www.terresacree.org   

Retour au sommet de la page      Jardin

 


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme