TOUT EN BAS! Ascenseur expressBientôt dans les aquariums: Poisson fluo modifié génétiquement

 

 

Sommaire de la page : Le poisson fluo fait des vagues

Vos réactions à ce sujet :

"Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service."

Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service.

*Nos autres awards

[2003-11-22 13:08]

 ________________________________

WASHINGTON (Reuters) - Un petit poisson tropical rouge fluorescent va devenir le premier animal de compagnie modifié génétiquement, a annoncé la société texane qui entend le commercialiser cinq dollars pièce en janvier prochain.

Ce poisson zèbre devenait à l'origine fluorescent au contact de toxines dans l'environnement, pour détecter ces dernières. Mais la société Yorktown Technologies va maintenant le vendre au grand public.

Les scientifiques utilisent depuis des dizaines d'années dans leurs recherches un gène appelé "protéine vert fluorescent", qui provient d'une méduse.

Le poisson tropical, commercialisé sous le nom de GloFish, porte un gène similaire provenant d'un corail de mer, et qui le rend fluorescent tout le temps.

Sommaire de la page

Vendredi 30 janvier 2004,

Le poisson fluo fait des vagues

< SACRAMENTO, Californie (AP) - Le poisson fluorescent génétiquement
modifié a fait son apparition au début de l'année dans les
animaleries américaines, engendrant une polémique sur les possibles
dangers écologiques de telles manipulations du vivant.

Premier animal domestique génétiquement modifié, ce petit zèbre rouge
fluo ouvre la voie à la création d'autres poissons brillant de toutes
les couleurs sous la lumière d'une lampe noire ou des rayons
ultraviolets. Pourtant, ses détracteurs sont nombreux. La Californie
a ainsi interdit le "GloFish", de peur que les espèces transgéniques
ne se répandent dans la nature et ne fassent disparaitre les
populations autochtones.

Pour créer ce phénomène de foire, des chercheurs de l'Université
nationale de Singapour ont greffé un gène d'une anémone de mer sur un
simple poisson zèbre noir et argent, comme on en trouve dans les
aquariums du monde entier. Mais le potentiel marchand de l'animal a
rapidement été repéré.

"C'est une révolution dans l'industrie du poisson d'ornement. C'est
du jamais vu!", se réjouit Alan Blake, président de Yorktown
Technologies, une compagnie d'Austin (Texas) qui a obtenu la licence
d'exploitation du GloFish, en échange d'une rétribution
"significative" mais non précisée des chercheurs singapouriens.

Les poissons zèbres transgéniques sont élevés par deux sociétés de
Floride, où le ministère de l'Agriculture demande à la Commission de
pêche et de chasse de l'Etat de leur délivrer une autorisation
exceptionnelle de commercialisation.

Mais cette instance a récemment rejeté le "Frankenfish"
("Frankenpoisson"), opposant l'éthique au ministère de la Pêche et
aux scientifiques, qui assuraient ne déceler aucun danger pour les
eaux de l'Etat au cas où le poisson fluo s'échapperait. Cette
décision entrave fortement le développement commercial de l'animal,
la Floride représentant un huitième du marché américain du poisson
d'ornement.

Les partisans du GloFish espèrent convaincre les autorités et les
consommateurs de l'innocuité du petit fluo, même dans les
canalisations, une piscine ou l'estomac du chat. De leur côté, les
agences fédérales estiment que cette affaire d'animal domestique
transgénique non consommable n'est pas de leur ressort.

A Washington, la capitale fédérale, le Centre pour la sécurité
alimentaire voudrait obliger l'Agence du l'alimentation et du
médicament (FDA) à encadrer la commercialisation du poisson fluo,
explique Peter Jenkins, analyste auprès de cette organisation.

En l'absence de contrôle, le Centre explique, dans une lettre à la
FDA signée notamment par Greenpeace et l'Union des consommateurs,
qu'il craint "l'invasion" anarchique d'autres espèces transgéniques.
La Fédération des pêcheurs de la côte Pacifique ainsi que le sénateur
Byron Sher s'opposent eux aussi à la commercialisation du poisson
rouge fluo en Californie.

Jusqu'à présent, cet Etat n'a délivré que des licences limitées à 13
centres de recherche dont les mesures de sécurité garantissent que
les poissons ne s'évanouiront pas dans la nature.

Les équipes de l'Université du Minnesota et de l'Institut
polytechnique de Virginie qui développent le GloFish soulignent pour
leur part que bien que le gène de la fluorescence se transmette, on
ne brillera pas dans le noir si l'on mange de ce poisson. En outre,
"Frankenfish" évolue dans des eaux tropicales. Il ne peut survivre
dans les eaux salées ou froides et sa couleur voyante en fait une
cible facile.

Selon Alan Blake, sur les millions de poissons zèbres vendus aux
Etats-Unis, aucune population n'a jamais survécu en liberté. Pourtant
l'Institut géologique américain cite trois lieux -Floride, Californie
et Nouveau Mexique- où cette espèce a été découverte depuis 1968.

"Les eaux tropicales ne manquent pas dans ce pays", notamment à
Hawaï, en Floride ou dans des sources chaudes abritant des espèces
fragiles, rappelle Peter Jenkins, qui demande des recherches
indépendantes.

"Quand on commence à manipuler les gènes d'un animal, on ignore ce
qu'on affecte d'autre (...). Nous essayons d'être prudents", assure
Ed Pert, chef du programme halieutique au ministère de la Pêche de
Californie, favorable à l'autorisation du GloFish.

AP

Sommaire de la page

environnement, nature, écologique, bio

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le point sur les OGM

nature, environnement, écologie, bio, vertBiotechnologies 2003            nature, environnement, écologie, bio, vertHorreur, ces OGM existent!

nature, environnement, écologie, bio, vertJ'ai un poisson qui brille dans le noir

Le saviez-vous? Un Boeing 747 consomme entre Paris et New York autant d'oxygène que peut en produire la forêt de Fontainebleau en 1 an.


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme