Yvan Marzin

 

TOUT EN BAS! Ascenseur expressLe réchauffement global approche le point de non-retour

 

Vos réactions à ce sujet :

Source et datepar Geoffrey Lean 23 janvier 2005
http://www.commondreams.org/headlines05/0123-01.htm
Article original (en anglais, payant)

________________________

Le réchauffement global approche le point de non-retour, avertit un expert climatologique éminent

Le réchauffement global a déjà atteint le point dangereux que les tentatives internationales pour le limiter ont été conçues pour éviter, d'après le premier organisme de surveillance du climat.

Le Docteur Rajendra Pachauri, président du Comité Intergouvernemental sur le Changement de Climat (IPCC), a déclaré lors d' une conférence internationale suivie par 114 gouvernements à l' île Maurice ce mois ci que le monde a "déjà atteint le niveau de concentration dangereux de dioxyde de carbone dans l' atmosphère" et a appelé à des réductions immédiates et "très importantes" de la pollution si l' humanité doit "survivre".

Ses commentaires ont ébranlé l' administration Bush - qui a immédiatement essayé de le rembarrer - pas seulement parce qu' elle l' a mis à ce poste après qu' Exxon, la principale compagnie pétrolière la plus opposée aux actions internationales contre le réchauffement global, s' est plaint que son prédécesseur était trop "agressif" sur ce sujet.

Un mémorandum d' Exxon à la Maison Blanche début 2001 demandait spécifiquement que le précédent président, le Docteur Robert Watson, chef scientifique de la Banque Mondiale, soit "remplacé à la demande des États-Unis". L' administration Bush a alors fait pression sur les autres pays en faveur du docteur Pachauri - que l' ancien vice-président Al Gore appelait le candidat "traînons les pieds", et a obtenu son élection pour remplacer le docteur Watson, un anglais naturalisé américain, qui avait appelé de façon répétée à une action urgente.

Mais ce mois ci, à une conférence sur l' État du développement dans les Petites Îles sur l' île de l' océan indien, le nouveau président, un ancien dirigeant de l' Institut Tata de Recherche Énergétique Indienne, a lui-même posé ce que les officiels haut placés des Nations-Unis ont décrits comme un "très courageux" défi.

Il a déclaré aux délégués: "le changement de climat est réel. Nous avons seulement une petite ouverture sur une opportunité et elle est en train de se fermer plutôt rapidement. Il n' y a pas un instant à perdre".

Il a ensuite déclaré dimanche à The Independant que l' extinction très étendue des récifs coralliens et la fonte rapide de la banquise dans l' Antarctique l' avaient amené à la conclusion que le point dangereux que l' IPCC avait été établi pour éviter avait déjà été atteint.

Les récifs à travers le monde périssent parce que la mer se réchauffe: comme la température de l' eau augmente, ils perdent leurs couleurs pour un blanc laiteux. En partie à cause de ce résultat, jusqu' à un quart des coraux ont été détruits.

En novembre, une étude menée sur de nombreuses années par 300 scientifiques a conclu que l' Arctique se réchauffait deux fois plus vite que le reste du monde et que sa calotte glaciaire s' était réduite de 20 pour cent dans les trois dernières décennies.

La glace est aussi 40 pour cent plus fine qu' elle n' était dans les années 70 et l' on s' attend à la voir disparaitre complètement vers 2070. Et pendant que le docteur Pachauri parlait, des parties de l' Arctique étaient sujettes à une "vague de chaleur" de janvier, avec des températures 8 à 9 °C supérieures à la normale.

Il a aussi cité des mesures alarmantes, rapportées dans The Independant dimanche, montrant que les niveaux de dioxyde de carbone (la principale cause du réchauffement global) avaient bondi brusquement ces deux dernières années, suggérant que le changement de climat pourrait s' accélérer hors de contrôle.

Il a ajouté que, à cause de l' inertie des systèmes naturels de la terre, le monde ressentait maintenant seulement le résultat de la pollution émise dans les années 60, et que des effets beaucoup plus importants se produiraient comme l' augmentation de la pollution des dernières décennies continuait son chemin. Il a conclut en déclarant: "nous risquons la capacité pour la race humaine de survivre".

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

La fièvre de l'organisme Terre

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, écologie, bio, vert  bnature, environnement, écologie, bio, vert    nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

environnement, nature, écologique, bio   Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme