Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail bénévole (juillet 2002).

 

TOUT EN BAS! Ascenseur express

La malédiction du pétrole

 

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette page : Texte de la pétition - Equateur - La fin des forêts anciennes

 

Source : Isabelle.Milheiro mpmi@libertysurf.fr  - 06 74 24 42 33 - Faites un geste pour l'environnement, ne jetez rien sur le chemin.

En août 2005, le World Rainforet Movement publiait dans son bulletin n°97 le texte suivant :

________________________



Des milliers d'autochtones sont déplacés de leurs terres, militarisés et expropriés, dans des génocides sans fin. L'exploitation pétrolière a lieu en produisant des dommages qui ne sont pas compensés par des indemnités, sans consulter les communautés et avec la connivence des gouvernements du moment. Des entreprises transnationales comme Shell, Repsol ou Maxus s'approprient des territoires sous le prétexte de « l'utilité publique » ; elles contaminent des réserves d'eau et des bassins hydrographiques, déboisent la forêt vierge et produisent des effets destructeurs de l'avenir.

En Colombie, les activités pétrolières ont anéanti les Guahíbo, qui habitaient la savane d'Arauca : ils ont été balayés par l'entreprise Occidental Petroleum. Les Yariguis et les Aripis ont été exterminés en 1915 par la Standard Oil ; en 1931, les entreprises Gula, Mobil et Texas Petroleum ont attaqué avec force le peuple Bari-Motilón, par des meurtres que rien ne pouvait justifier, des clôtures électrifiées et des paquets de sel empoisonné que des avions lançaient en guise de cadeau. En 1960, les populations Inga, Siona et Cofán ont été désarticulées et leurs fleuves transformés en égouts de l'industrie pétrolière. En 1980, Occidental et Shell ont soumis les peuples Sáliva et Sicuani, Betoyes, Hitnu ou Macaguanes, Hitanú ou Iguanitos et Dome Jiwi, en expropriant entre 70 et 95 % de leurs territoires et en les laissant dans la misère la plus indigne. En 1991, 243 dirigeants indigènes des peuples Zenú, Koreguajes, Pastops et Pijao ont été assassinés. En 1992, l'entreprise de prospection Fronteras entreprend le génocide du peuple Nukak ; à la fin des années 90, Occidental attaque de front le peuple U'wa.

Il ne s'agit pas de cas isolés. En Équateur, des entreprises comme Texaco ont anéanti la population Tetete et attaqué les Signas, Secoyas, Cofanes et Huaoranis, qu'elles ont presque exterminés. Au Pérou, Shell a mis en péril d'extinction le peuple Nahua. »

Le problème reste d'actualité puisque la partie équatorienne du bassin de l'Amazone fait l'objet de toutes les attentions de la part de compagnies pétrolières telles que la CGC Petrol Company, Burlington Petrol Company, Southern Cross Group, Clipper Energy Supply, Sundown Energy LLC Corp., AGIP et quelques autres grands  acteurs du réchauffement climatique et de la pollution pétrochimique. Des gisements petroliers pourraient en effet être exploités dans ce qui subsiste des territoires des communautés amérindiennes. 

La communauté shuar de Washints' a déjà adressé une lettre ouverte aux directeurs de plusieurs compagnies ainsi qu'à plusieurs personnalités politiques états-uniennes et équatoriennes, les informant qu'ils n'accepteraient pas d'intrusions et encore moins de destructions des territoires dont ils sont les gardiens.

La lettre précise que leur position n'est pas négociable (cf. https://www.terresacree.org/shuarsdeyawints3.htm ).
La communauté Kichwa de Sarayacu est confrontée au même problème et a engagé des actions judiciaires
ainsi qu'une campagne de pétitions.

Vous pouvez vous y associer en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://www.thepetitionsite.com/takeaction
ou à partir du site de la communauté : site : http://www.sarayaku.com/

A ce jour, 3241 signatures ont été recueillies, l'objectif étant d'adresser à la Présidence de l'Equateur un minimum de 5000 signatures. Des personnes de toutes les nationalités ont déjà exprimé leur soutien à cette communauté et nous pouvons contribuer au succès de cette cyberaction en la diffusant le plus largement possible.

 

Sommaire de la page

 

Vous trouverez ci-dessous le texte de la pétition :

HALTE A LA DESTRUCTION DE NOTRE FORET SACREE


(Communauté kichwa de Sarayacu)
 
A Monsieur le Président de l'Equateur;  A Monsieur Pablo Tera,, Ministre de l'Energie et des Mines; à Messieurs les membres du gouvernement,
 
Nous savons que l'Equateur dispose d'une biodiversité naturelle et culturelle dans la forêt pluviale de l'Amazonie, et qu'il est un « poumon de la terre ». Pour nous, il est consternant d'apprendre que les compagnies pétrolières, avec votre accord, sont sur le point de détruire complètement l'Amazonie et tout particulièrement la zone du « block 23 ».

Il est de la responsabilité morale de tous les habitants de la planète de veiller à la protection de cette région. De nombreux pays ne disposent pas d'espaces naturels aussi riches que l'Equateur. Nous vous demandons d'arrêter de toute urgence les tueries et massacres qui sont sur le point d'y être commis à l'encontre des populations locales et de la nature. Nous vous demandons instamment de respecter et de soutenir les droits accordés aux peuples indigènes par la convention n°169 de l'O.I.T., signée par votre pays.

En espérant que notre pétition sera reçue, nous vous remercions par avance de sauver une région aussi vitale et importante pour l'ensemble du monde.

 

Sommaire de la page

 


Équateur


Selon les agences de voyage : 270 670 KM² d'incroyables contrastes, une destination forte en émotion, vous y découvrirez des traditions andines encore très fortes, des paysages aux écosystèmes très contrastés avec vallée des volcans, hauts plateaux, Amazonie, côte, Galápagos. Les zones de forêts primaires abondent et les oiseaux y sont nombreux...
 
La réalité c'est 1/3 côte, 1/3 montagnes andines, 1/3 Amazonie de forêt ancienne, enfin, ce qu'il en reste :
 
...le tiers amazonien n'est plus qu'une association de pétrolières, qui se partagent la destruction des peuples et des espèces. Leur participation quotidienne à la pollution de l'air et de la mer, affecte directement les besoins vitaux européens...
 
C'est pourtant là qu'est née la géographie botanique, climatologique et physique du globe avec Alexandre Von Humboldt, qui grâce à ses recherches dans cet endroit a fait naître ces nouvelles sciences. Les scientifiques d'aujourd'hui sont incapables de dénombrer les espèces disparues au quotidien, entre 50 et 300... (Toutefois, il conviendrait d'ajouter le nombre de peuplades indigènes disparues au fil des ans, mais personne ne sait dire combien non plus...)
 

 

Sommaire de la page

 

La fin des forêts anciennes

Les forêts originelles subsistent sous la forme de vastes étendues de forêts encore intactes : les forêts anciennes.

3 pays (Russie, Canada et Brésil)
abritent 70% de ces forêts anciennes

Sur la carte ci-dessous :

En rouge : surface de forêts anciennes détruites.
En vert : surface de forêts anciennes encore intactes.


Source : World resources Institute, Washington D.C.

 

Sommaire de la page

 

En rouge : surface de forêts anciennes détruites. En vert : surface de forêts anciennes encore intactes.

 

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

environnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Forêts tropicales : le trésor dilapidé

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, écologie, bio, vert  bnature, environnement, écologie, bio, vert   nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme