Le 13 septembre 2006 : Un travail bénévole de Sophie M que nous remercions vivement.

AccueilL'entrepriseenvironnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreActionsservicesContact

Tout en bas!2004

Accueil du site

(Ordre chronologique)

Toutes les sources sont citées.

  • Thaïlande : l'UICN plaide en faveur d'un moratoire global
    L'UICN est la plus importante organisation mondiale pour la préservation de la nature. Lors du Congrès mondial de cette association qui s'est tenu à Bangkok et auquel ont participé plus de 1000 délégués, une résolution a été adoptée à une forte majorité des suffrages. Celle-ci demande un moratoire gobal sur la libération des OGM, en vue de protéger les ressources biologiques et la santé des espèces contre d'éventuelles conséquences nocives. (IUCN, 22.11.04)

 

  • Angleterre, Allemagne, Inde : génie génétique agricole en situation difficile
    Suite au retrait d'action en justice de l'industriel agroalimentaire Bayer, l'Angleterre ne cultivera pas d'OGM au cours des dix prochaines années. En Inde, Bayer renonce également à ses recherches sur les plantes génétiquement modifiées. En Allemagne, l'entreprise bâloise Syngenta abandonne les essais sur le blé transgénique. (Indep., 21.11.04; BZ, 18.11.04; MZ, 3.11.04)
     
  • USA : la ville d'Arcata décide de rester hors OGM
    Le gouvernement de la ville d'Arcata a adopté une résolution anti-OGM - et ceci, à l'unanimité. Commercialisation, culture et multiplication d'OGM sont désormais considérés comme »outrage public« et donc répréhensibles. Dans plusieurs autres districts et villes de Californie, à Hawaï et dans le Vermont, on assiste également à de telles interventions. (City of Arcata, 17.11.04)
     
  • USA : détectives contre paysans
    Dans le Nebraska, la firme agroalimentaire Monsanto engage des détectives pour espionner quelques 500 agriculteurs: les plantes génétiquement modifiées étant en effet protégées par un brevet, le paysan ne peut utiliser le produit de sa récolte à des fins de semences. Tout contrevenant viole le brevet et encourt une peine. (OWH, 5.11.04)
     
  • Thaïlande : nouvelle variété de riz résistant aux maladies - sans génie génétique
    Des chercheurs ont mis au point une nouvelle variété de riz appelée »Hom Mali«. Cette espèce résiste au redoutable champignon responsable du mildiou. Un tiers de la récolte annuelle de riz est menacée par le mildiou. La nouvelle variété devrait faire son apparition sur le marché d'ici la fin de l'année. Un rendement supérieur d'environ 60 % est attendu. (BP, 8.9.04)

 

  • Italie : les régions peuvent rester sans OGM
    L'Italie autorise l'entrée des OGM sur son territoire, en revanche, elle accorde explicitement aux régions le droit de rester des zones sans OGM. 13 des 20 régions ainsi que prés de 1'500 villes et communes se sont d'ores et déjà déclarées hors OGM. (Agence Française de Presse, 17.11.04)
     
  • Russie : Nestlé perd son procès - les chercheurs veulent un moratoire
    Une ONG russe a accusé la firme Nestlé d'utiliser des OGM dans les aliments pour nourrissons. Nestlé a engagé un procès - qu'elle a perdu. L'ONG déclare avoir fait réaliser des tests par 2 laboratoires indépendants. Entre temps, dans une lettre ouverte adressée au Président Poutine, des chercheurs notoires mettent en garde contre les risques liés aux OGM; ils demandent un moratoire sur la culture des plantes transgéniques. (Moscow Times, 2.11.04; MosNews, 14.10.04)

     
  • Canada : prix décerné à la première zone hors OGM
    Le district de Powell River se déclare hors OGM et obtient un prix. Au Canada, Powell River est la première zone sans OGM. (PRP, 9.11.04)

     
  • USA : chats transgéniques anallergiques
    La firme Allerca espère vendre chaque année, à partir de 2007, 200'000 chats transgéniques - prix de vente: 3500$ par animal. Selon la firme, ces chats transgéniques qui ne devraient plus déclencher d'allergies chez l'être humain, seraient les premiers animaux »life style« produits en série. (New Scientist, 6.11.04)

     
  • Le bio facteur de diversité
    La plus importante étude menée jusqu'ici le prouve: la culture biologique augmente la diversité de la chaine alimentaire à tous ses niveaux - depuis les bactéries jusqu'aux mammifères. Cette étude évalue des données en provenance du Canada, des USA, d'Europe et de Nouvelle-Zélande. Un exemple: en Grande-Bretagne, grâce à l'agriculture bio, vanneaux et chauves-souris menacés jusqu'ici ont une chance de survivre. (New Scientist, 9.10.04)

 

  • Les Etats-unis imposent les OGM aux Irakiens

    Une décision en faveur des multinationales de l'agro-alimentaire

    Les Etats-uniens ont bien du mal à assurer la sécurité en Irak, mais avant de transférer la souveraineté aux irakiens en juin dernier, ils ont pris le temps de légiférer sur la Protection de la Variété des Plantes (PVP). L'ordre 81, signé par l'administrateur de l'Autorité provisoire Paul Bremer et qui a force de loi, remplace la loi irakienne sur les brevets de 1970. Alors que les droits de propriété privée sur les ressources biologiques étaient interdits, la nouvelle législation introduit un droit de propriété intellectuelle pour le créateur d'une nouvelle semence. Il aura le monopole de production, reproduction, vente, exportation, importation et stockage, pendant 20 ans pour les plantes agricoles, 25 ans pour les plantes et les vignes. Pour conserver et planter des semences, les paysans devront désormais s'acquitter de droits à leurs propriétaires.

    Pour bénéficier de cette protection, une variété de plante doit satisfaire aux critères définis par l'UPOV (Union internationale pour la protection de nouvelles variétés de plantes, une organisation intergouvernementale composée de 53 membres) : la variété doit être nouvelle, distincte, homogène et stable. Des critères que ne remplissent pas les graines développées par les paysans, contrairement à celles des multinationales.

    L'ordre 81 fait les affaires des entreprises qui contrôlent le commerce mondial des graines, comme Monsanto, Syngenta, Bayer et Dow Chemicals. Il est également une porte ouverte à l'importation et l'utilisation d'OGM en Irak. Une décision lourde de conséquence qui n'a pas été votée par une instance souveraine représentative du peuple irakien.

    http://84.96.22.11/observabilis

     
  • Tasmanie : moratoire sur les OGM
    En Australie, la province de Tasmanie a décidé d'interdire jusqu'en 2009 la mise en culture de plantes OGM à des fins commerciales. Les cultures en plein air soumises à un strict contrôle sont autorisées. (ABC, 29.10.04)
     
  • Suisse : prés de 80% de non aux OGM.
    A la question: »des aliments génétiquement modifiés à bas prix: seriez-vous tenté?« 79,8% des personnes interrogées ont répondu non, 16,1 % oui et 4,2% ne savaient pas. (Weltwoche, 43/04)
     
  • USA : OGM et pesticides - bilan après les 9 premières années
    Une étude le prouve: pendant les 3 premières années (de 1996 à 1998), les cultures d'OGM sur de grandes surfaces ont réduit l'utilisation de pesticides. Mais depuis 1999 la quantité de pesticides nécessaire est en augmentation suite à la résistance acquise des mauvaises herbes ou parce que d'autres insectes nuisibles sont venus se loger dans la brèche. Globalement, la quantité de pesticides utilisés sur des cultures d'OGM s'est accrue de 4%.Cette étude s'appuie sur le matériel statistique de l'USDA. (NSEPC, 27.10.04)
     
  • USA : problèmes avec la punaise verte
    En Caroline du Nord, du coton transgénique a été planté pour lutter contre la chenille de la capsule (helicoverpa armigera, bollworm). A la suite de quoi l'envahissement de ce parasite a diminué. En revanche, d'autres ravageurs se sont multipliés: la punaise verte (nezara viridula, stink bug) cause de gros dégâts. (SFP, 25.10.04)
     
  • USA : aliment nutraceutique - sans génie génétique
    De nombreuses cures d'amaigrissement recommandent de réduire de manière drastique les hydrates de carbone. Aux USA, une nouvelle espèce de pomme de terre devrait bientôt faire son apparition sur le marché: sa teneur en hydrates de carbone serait inférieure d'un tiers. La pomme de terre »low carb« (pauvre en hydrates de carbone), créée sans génie génétique, serait en outre très goûteuse et résistante aux maladies. (AP, 22.6.04)
     
  • Consumers International : nécessité d'un moratoire global sur les OGM
    La culture des OGM doit être stoppée jusqu'à la mise en place de règles internationales et que les avantages pour les consommateurs, agriculteurs et environnement soient démontrés. Voilà ce que demande Consumers International, une fédération internationale d'associations de consommateurs qui lance une campagne globale en faveur d'un moratoire. (Food Nav., 11.10.04)

 

  • Kenia : Wangari Mathai hostile aux brevets sur les plantes
    Wangari Mathai, la lauréate du Prix Nobel de la Paix 2004 en est convaincue: les plantes transgéniques »mettent en péril la sécurité alimentaire des générations actuelle et futures.« Ce qui est particulièrement scandaleux, écrit-elle, c'est qu'en raison du génie génétique, les semences puissent être brevetées. (Green Belt Mov, 2004)

 

  • Irak : »déclaration de guerre US aux paysans«
    Avant la passation de pouvoir aux irakiens, les USA ont introduit une législation sur les brevets interdisant aux agriculteurs de multiplier et d'échanger les semences. Selon les experts, des traditions séculaires sont ainsi ébranlées au profit des seuls intérêts de l'industrie agroalimentaire. (Ecoterra,18.10.04)

 

  • Allemagne : brevet sur le sperme humain
    L'Office européen des brevets a délivré à la firme ARS un brevet incluant le sperme humain. Selon un porte-parole de Greenpeace, »l'Office des patentes ouvre ainsi la voie à la production d'êtres humains à des fins commerciales« et il parle même d' »exploitation industrielle« de l'humain. (taz,5.10.04)

 

  • USA : soja anallergique - sans recours au génie génétique
    Des méthodes modernes ont permis à des chercheurs d'analyser 15'000 espèces de soja parmi lesquelles ils en ont trouvé une dans laquelle manquait la protéine P34 responsable de la plupart des réactions allergiques. (AP,29.9.04)

 

  • 26 juin 2004 : La Direction du développement agricole de Trikala (à 450 km d'Athènes), en coordination avec le ministère grec de l'Agriculture, ont découvert des cultures de maïs génétiquement modifié et interdit en Grèce, a rapporté mercredi l'Agence de presse d'Athènes (ANA, semi-officielle).

 

  • La Grèce a renforcé en 2001 sa réglementation sur le contrôle et la commercialisation des produits contenant des OGM.

    Les militants de Greenpeace-Grèce avaient protesté en mai dernier contre deux cargos transportant en Grèce plusieurs tonnes de soja, de maïs et des aliments pour animaux à base de soja génétiquement modifié et avaient exigé leur contrôle par les autorités grecques.

 

  • EN l'absence de directive européenne portant sur la culture des OGM, l'Allemagne vient de se doter d'une loi destinée à protéger les consommateurs mais aussi les paysans souhaitant maintenir une culture conventionnelle.

    Approuvée vendredi par le Bundestag, la loi, pionnière en Europe, prévoit que les agriculteurs cultivant des organismes génétiquement modifiés (OGM) soient tenus responsables si des champs cultivés de manière conventionnelle sont contaminés pas des cultures OGM : par les sols ou si des pollens de plantes génétiquement modifiées interfèrent avec des plants traditionnels. Pour éviter cette contamination, ils seront tenus de protéger les champs traditionnels avoisinants par toute une série de mesures.
    La loi précise aussi les recours judiciaires en cas d'abus et exige des agriculteurs qu'ils inscrivent dans un registre public l'emplacement de leurs cultures OGM. En Allemagne, la culture d'OGM ne recouvre que 300 hectares.
    Levant un moratoire de cinq ans, la Commission européenne a autorisé le 19mai l'importation d'un aliment génétiquement modifié, le maïs doux «BT-11». En ce qui concerne l'agriculture, elle a laissé aux pays membres la responsabilité de fixer un cadre à ce type de production agricole.
    (Source La Voix du Nord)

 

  • Le blé OGM aux États-unis seulement

    http://www.laterre.ca/
    le=1656
    laterre.ca 22 juin 2004

    La Food and Drug Administration tranchera sur l'innocuité du blé
    génétiquement modifié de Monsanto.

    Tel qu'annoncé, la firme de biotechnologie Monsanto renonce à commercialiser
    son blé génétiquement modifié au Canada. Mais elle ne jette pas son projet
    aux oubliettes puisqu'une demande d'autorisation de ses semences de blé OGM
    a été déposée auprès des instances américaines de la Food and Drug
    Administration (FDA). Il s'agit là d'un changement de stratégie puisque
    Monsanto s'était d'abord tournée vers l'agence de protection du ministère
    américain de l'Agriculture (US Department of Agriculture ans the
    Environmental Protection Agency) pour autoriser la culture de la semence
    génétiquement modifiée.

    Par contre, une certification de la FDA pour le blé génétiquement modifié ne
    permet pas, à elle seule, de commercialiser la semence. Cette certification
    confirme l'innocuité de la semence pour fins de consommation humaine et
    animale. Si jamais Monsanto devait revenir sur sa décision de
    commercialisation du blé OGM, «ce serait une autorisation réglementaire de
    moins à obtenir», a confié la firme de biotechnologie.
     

 

  • La fidélité ne tient qu'à un gène

    En jouant sur un seul gène, les chercheurs de l'Emory University
    (Georgie) ont réussi à modifier le comportement sexuel du
    campagnol des champs, Microtus pennsylvanicus. Celui-ci se
    caractérise par sa polygamie il aime changer de partenaires. A
    l'inverse, son cousin le campagnol des prairies (Microtus
    ochrogaster) est monogame. En étudiant la chimie cérébrale de ces
    deux mulots, les scientifiques ont constaté une différence importante.
    Chez le rongeur monogame en effet, les récepteurs de la
    vasopressine, une molécule liée au comportement social, sont situés
    dans le même centre que la dopamine, hormone du plaisir sécrétée
    dans le cerveau au moment des amours. Chez le campagnol des
    champs en revanche, les deux types de récepteurs sont séparés ;
    l'animal n'établit pas de relation entre son plaisir et un individu
    particulier. Pour tenter de "corriger" cette tendance au vagabondage,
    les chercheurs ont injecté à celui-ci un gène codant pour le récepteur
    à la vasopressine dans la même zone que les récepteurs de la
    dopamine. Résultat : le rongeur cavaleur est devenu parfaitement
    monogame. Chez l'homme, des mécanismes plus complexes sont
    évidemment en jeu. Il est toutefois possible que ce gène intervienne
    dans certains troubles du cerveau comme l'autisme dans lesquels la
    capacité à établir des liens sociaux est altérée. USAT 16/06/04
    (Report : rodents may offer insight to monogamy)

    cité par : Ambassade de France aux Etats-Unis -
    http://www.france-science.org
    Info Science (France) -  http://www.infoscience.fr

 

  • Suisse : 1000 personnes protestent contre le génie génétique agricole A Lindau, où l'EPFZ fait un essai en plein champ de blé transgénique, 1000 personnes ont manifesté en faveur d'une Suisse sans OGM. (Tages-Anzeiger, 6.6.04)
     
  • Allemagne : pour des semences naturelles Le parlement allemand veut que les semences contenant plus de 0,1% d'OGM soient déclarées. Le Danemark, l'Italie, l'Autriche et le Luxembourg veulent la même chose. En Suisse, la limite de détection se situe à 1%. (SOS, 27.5.04)
     
  • Italie : »les plantes transgéniques modifient la fonction hépatique de la souris «Des chercheurs italiens ont constaté une altération de la fonction hépatique sur des souris nourries au soja transgénique. (Cell Structure and Function, 27,02)
     
  • Angleterre et Australie : les firmes se méfient du génie génétique En Angleterre, la chaine de supermarchés Sainsbury n'offre plus que du lait de vaches nourries avec du fourrage sans OGM. En Australie dans la région du New South Wales, en raison de l'opposition constante, la firme Bayer renonce aux essais en plein champ de colza transgénique. Monsanto abandonne aussi. (The Times, 1.6.04; ABC, 3.6.04)

 

  • Un café naturellement décaféiné
    Pour pouvoir être labellisé ''décaféiné'', le café subit un processus qui le
    prive d'une partie de son arôme. Trois chercheurs brésiliens apportent une
    solution aux amateurs de café qui rechignent à boire un déca. Paulo
    Mazzafera et ses collègues ont découvert un plan d'arabica éthiopien
    naturellement dépourvu de caféine -ou presque.

    Ses grains contiennent moins de 0,76 mg de caféine par gramme de matière
    sèche, contre 12 mg pour une espèce de Coffea arabica couramment cultivée
    (Mundo novo), expliquent les chercheurs dans la revue Nature publiée aujourd
    'hui. Ils estiment que par le procédé d'hybridation intraspécifique cette
    caractéristique pourrait être facilement passée à des variétés commerciales
    d'arabica.

    L'arabica est le café le plus cultivé et le plus consommé dans le monde. Le
    déca représente cependant près de 10% de la consommation mondiale de café,
    selon Mazzafera. Après l'identification de caféiers sauvages dépourvus de
    caféine à Madagascar, à la fin des années 70, des chercheurs ont déjà tenté
    de transférer cette caractéristique à des plants d'arabica. Mais la barrière
    des espèces s'est avérée infranchissable -notamment parce que le Coffea
    arabica est autogame (les plantes se fécondent avec leur propre pollen).

    Une variété transgénique de café appauvri en caféine a plus récemment été
    mise au point. Son étiquette OGM risque cependant de détourner certains
    consommateurs.

    Cécile Dumas
    (24/06/04)

 

  • Australie : Monsanto abandonne le colza transgénique
    Les états d'Australie occidentale et méridionale, de Tasmanie et de Victoria ont décidé d'interdire les OGM. En fonction de cette opposition, Monsanto renonce à la production de colza transgénique. (AAP, 12.5.04)

 

  • UE : Le maïs transgénique de Syngenta est indésirable
    Selon une décision de la Commission UE, Syngenta a autorisé la commercialisation en boite de conserve du maïs doux génétiquement manipulé. De nombreux pays de l'UE y sont hostiles. Pour sa part, la France menace de ne pas autoriser ce maïs compte tenu des réserves émises par ses experts. En fonction de la forte «opposition des consommateurs», Syngenta renonce pour le moment à introduire le produit. (Agence Française de Presse, 20.5.04; EurActiv, 25.5.04)
    Pour en savoir plus

 

  • Allemagne : L'office des brevets révoque le brevet contesté
    De nombreux chercheurs ont fait opposition au brevet sur le «gène du cancer du sein» - il entrave le développement de la recherche. L'Office européen des brevets (OEB) à Munich a maintenant révoqué une grande partie de ce brevet. Le PS Suisse a déposé une opposition à un autre brevet sur le «gène du cancer du sein»; les débats auront lieu en janvier 2005. (SZ, 19.5.04)
    Pour en savoir plus

 

  • Angleterre et Irlande : Dernières nouvelles sur le rejet des OGM
    Le parlement du Comté anglais Hertfordshire a décidé de rester zone sans OGM. De grands cuisiniers irlandais ont sollicité le gouvernement: toute l'Irlande doit rester sans OGM. (FoE press release, 11.5.04; Irish Times, 3.5.04)
     
  • Lundi 17 mai 2004 : Des chercheurs anglais ont fait produire des acides gras "omega3" à un proche parent du choux. " Puisqu'il n'y a bientôt plus de poisson où trouver ces acides gras, il faut en mettre dans les plantes. " Evident, non ? Plus de biotech, mais de moins en moins d'intelligence... (source Michel Dussandier )

 

 

  • Argentine : »Le cauchemar des mauvaises herbes transgéniques«
    L'Argentine avait misé sur le soja transgénique résistant aux herbicides. Mais voilà que les mauvaises herbes, elles aussi, résistent aux herbicides. Les paysans sont donc obligés de pulvériser davantage d'herbicides, conséquence: les sols sont abîmés et les paysans ont des problèmes de santé - une spirale sans fin. (Daily Mail,15.4.04; New Scientist, 17.4.04)

 

  • UE : Plus de 200'000 signatures en faveur des semences sans génie génétique
    SOS (Save Our Seeds) a remis à la Commission UE une pétition en faveur du maintien des semences sans OGM. Cette pétition exige que les semences génétiquement contaminées soient déclarées et ceci, dés le seuil de 0,1%. Cette limite a déjà fait ses preuves, en Autriche par exemple. (Article de presse SOS, 3.5.2004)

 

  • USA : La Californie interdit le riz transgénique
    Grâce à une protéine, le riz transgénique aurait dû permettre de lutter contre certaines maladies de l'être humain. En raison des risques qu'il implique, il ne peut être cultivé en Californie. (SFC, 10.4.04)

 

  • Global : Redécouvrir les espèces anciennes: adaptées, riches en substances nutritives, saines
    Le quinoa et la canahua sont 2 céréales anciennes qui poussent sur les hauts plateaux des Andes à une altitude de 3000 à 4000 mètres. Dans le Pacifique, le taro est cultivé pour son tubercule. Au Mali et au Sénégal, la roselle donne des feuilles, des capsules séminales et des tiges utilisées pour la cuisine locale et la médecine. L'E-Leisa (Institut de low-tech et d'agriculture durable) est persuadé que ces cultures menacées d'extinction jouent un rôle capital pour la sécurité alimentaire. (E-Leisa 04/1)

 

  • France : le maïs transgénique provoque des lésions chez le rat
    En France, une étude de la Commission du génie biomoléculaire (CGB) le prouve: des malformations ont été observées sur des rats nourris au maïs transgénique (entre autres, affections rénales, augmentation des lymphocytes, élévation du taux de glycémie). Cette étude devait rester confidentielle. (Le Monde, 23.4.04)

 

  • France et Belgique : le maïs de Syngenta refusé en fonction de ses risques
    Deux Commissions d'experts en France et en Belgique rendent un avis négatif sur le maïs Bt11: les tests d'évaluation de Syngenta ayant été pratiqués presque uniquement sur des animaux et non sur l'homme, alors que le maïs doux est destiné à être consommé par l'homme. (Le Monde, 24.4.04)

 

  • Europe : Zones sans OGM toujours plus nombreuses
    Dix régions européennes situées dans 7 pays (GB, F, D, A, I, GR, E) ont constitué le »Réseau des régions sans OGM«. En France, plus de 1'000 maires se positionnent contre les OGM dans leurs communes, en Angleterre, 44 régions se sont déclarées sans OGM et en Italie, plus de 500 villes veulent rester sans OGM. Les initiatives se multiplient de jour en jour. (IPS, 22.4.04)

 

Suite

 

La plupart des articles ci-contre sont extraits du Gen-Lex News.

Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gen-Lex-News français" du site http://www.blauen-institut.ch.

Les articles sont mentionnés sans commentaire, le bulletin est rédigé par Florianne Koechlin du Blauen Institut (en collaboration avec le Groupe suisse de travail sur le génie génétique GTG).

 

Suite

 

 

  • Russie : Grande industrie agroalimentaire contre le génie génétique
    Deux importantes entreprises agroalimentaires (Ostankino Meat Processing à Moscou et Darya à St. Petersbourg) renoncent aux produits transgéniques. (Rosbalt News Agency, 9.4.04)

 

  • Allemagne : »Healthy beef« grâce au pâturage
    Les bovins élevés en pâturage, se nourrissant d'herbe, sont particulièrement sains pour l'homme: leur viande contient jusqu'à 3 fois plus d'acides gras non saturées que celle des boeufs nourris aux aliments concentrés. En outre, le pâturage garantit une viande plus aromatique grâce à la vitamine E contenue dans l'herbe. (idw, 23.3.04

 

  • Le Venezuela interdit la culture des OGM
  • laterre.ca 22 avril 2004

    Un important contrat liant le pays à la multinationale Monsanto se trouve par le fait même annulé.

    Le président du Venezuela, Hugo Chavez Frias, vient d'annoncer la suspension de la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) sur tout le territoire national.

    Bien que les détails de cette nouvelle réglementation ne soient pas encore disponibles, la déclaration du président met fin à l'entente conclue entre ce pays et Monsanto, qui prévoyait la culture de plus de 500 000 acres en soya transgénique, selon le mouvement Greenpeace.

    Le président Chavez Frias a par ailleurs annoncé que du « yucca », une plante indigène, serait cultivée à la place du soya transgénique.
    redaction@laterre.ca

 

  • Australie : De nombreux Etats restent des zones sans OGM
    Successivement, les Etats d'Australie Occidentale, Victoria, Tasmanie, Australie Méridionale et Territoires du Nord ont décidé d'interdire la culture des plantes transgéniques à des fins commerciales. Victoria, par exemple, a décidé d'imposer un moratoire de 4 ans et l'Australie Méridionale un moratoire de 3 ans. (NHZ, 24.3.04; AAP,25.3.04; ABC, 27.3.04)

 

  • Angleterre : Pas de cultures transgéniques à des fins commerciales pour les 5 ans à venir
    En Angleterre, Bayer a obtenu l'autorisation de cultiver en plein air le maïs transgénique (ChardonLL). Pourtant, en raison des conditions imposées par le gouvernement, la firme renonce à son projet. Cette décision met un terme aux cultures transgéniques à des fins commerciales dans ce pays pendant au moins 5 ans. (The Independent, 31.3.04)

 

  • Allemagne : »Nous voulons rester propres !« - campagnes et manifestation
    En Allemagne, les régions désirant rester zones sans OGM sont de plus en plus nombreuses. Une journée d'action nationale en faveur d'une agriculture et d'étalages sans OGM a eu lieu le 17.4. A Stuttgart, une grande manifestation s'est déroulée le 18.4: »Nous voulons rester propres!«. (Appel de mars 04)

 

  • USA : Nouvelle recherche en matière d'armes biologiques - »Arsenal de la mort«
    Le gouvernement US investit plus de 7 milliards de $ dans la recherche contre le bioterrorisme. Des laboratoires se créent en de nombreux endroits dans lesquels les chercheurs mettent au point des virus tueurs. Les risques sont considérables, mettent en garde les détracteurs: il se pourrait que les germes mortels soient involontairement libérés ou que les résultats de la recherche tombent dans de fausses mains. (Der Spiegel, 13, 04)

 

  • Suisse : »Filets anti-insectes« - biologique et économique
    Beaucoup d'insectes nuisibles s'introduisent dans les cultures maraîchères en volant tout juste au-dessus des plantes. La FiBL a testé avec succès des clôtures faites de filet fin: elles interceptent les insectes dans leur vol en les retenant dans les fines mailles du filet à la limite du champ. A partir de cette expérience, il s'agit de mettre au point une méthode biologique efficace qui remplacerait l'utilisation d'insecticides toxiques. (bioaktuell, 2,04)

 

  • La culture de pommes de terre OGM destinées à l'industrie du papier vient d'être autorisée en Suède.
    ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU MONDE DU 14 Avril 2004
    http://www.lemonde.fr

    La culture de pommes de terre génétiquement modifiées destinées à
    l'industrie et au traitement du papier vient d'être autorisée en Suède par
    la direction de l'agriculture. Cette dernière n'a pas encore reçu l'aval de
    l'Union européenne.

 

  • L'entreprise Ventria s'est vu refusé une autorisation de culture de riz génétiquement modifié en californie. La demande concernait une surface de 120 Ha, à objectif commercial, d'un riz génétiquement modifié avec des gènes humains. La société possède néanmoins encore, les autorisations pour les "essais en champs" de ce riz. Le gène humain concernait code une protéine présente dans le lait maternel, les larmes et la salive. Cette protéine permet de lutter contre les diarrées et l'anémie.
    L'entreprise envisage d'explorer les possibilités de culture commerciale à Hawai ou ailleurs dans le sud des etats-Unis.

    http://www.cp.org/

 

  • Coup d'arrêt au "riz pharmaceutique"

    Les autorités californiennes ont décidé de bloquer la demande
    d'autorisation, déposée par la société Ventria Bioscience, visant à
    démarrer la culture des premières semences génétiquement modifiées
    à des fins médicamenteuses aux Etats-Unis. La petite compagnie de
    Sacramento espérait planter plus de 48 hectares de riz transgénique
    créé pour produire deux protéines humaines : la lactoferrine et le
    lysozyme, utilisés pour le traitement de l'anémie et de la diarrhée.
    Un comité de la California Rice Commission avait pourtant
    recommandé, le mois dernier, l'approbation rapide du projet de
    Ventria Bioscience, à condition qu'il concerne l'un des 10 comtés
    situés au sud de la principale zone de culture de riz de l'Etat, à plus
    de 160 kilomètres, afin de minimiser les risques de contamination.
    Mais les responsables de l'agroalimentaire en Californie ont conclu
    qu'il n'y avait aucune raison d'accélérer la procédure d'agrément, ce
    qui laisse peu de chance à la société - qui doit en plus obtenir un feu
    vert au niveau fédéral - d'être prête à temps pour les récoltes de cette
    année. SJMN 10/04/04 (Genetically modified rice crop blocked)
    http://www.mercurynews.com


    source : Ambassade de France aux Etats-Unis - http://www.france-science.org
    Info Science (France) -  http://www.infoscience.fr

 

  • Vendredi 9 avril 2004,
    Des mauvaises herbes qui prennent la mouche!l
    C'est l'histoire de généticiens qui voulaient en finir avec les désherbants chimiques. Pour permettre au tabac de se défendre contre une herbe parasite des Etats Unis, ils l'ont modifié génétiquement pour que la plante fabrique une toxine.
    Et devinez d'où elle vient ? De la mouche. Pour tuer les mauvaises herbes, il suffit de regarder dans la nature. Elles cachent des trésors de bienfaits surprenants, là où on s'y attend le moins ! Folle idée ? Non. Noureddine Hamamouch et ses collègues, du Département de Science de la Vie de l'Etat de Virginie, ont en effet trouvé dans une humble mouche américaine, - Sarcophaga peregrina- un gène capable de détruire sur le champ une mauvaise herbe ressemblant aux genêts. Leur découverte ne pouvait en rester là.
    Ni une ni deux, nos savants ont eu l'idée de transférer ce gène dans les cultures habituellement infestées par cette terrible plaie agricole. Et voici qu'un jour, au terme de manipulations génétiques diverses et variées, ils repèrent dans leur éprouvette un tabac transformé. Clichés à l'appui, ils démontrent que le tabac a bel et bien intégré dans son patrimoine
    génétique le gène de la mouche. Quelle trouvaille !

    Car la plante transgénique possède, à ne pas y croire, toutes les qualités :
    elle pousse à merveille sans herbe parasite qui pourrait l'étouffer. Et les
    chercheurs de regarder de plus près le mécanisme d'action de ce fameux gène.
    " Il code pour la fabrication de la sarcotoxine IA, une substance qui a la propriété de tuer les mauvaises herbes, mais aussi les bactéries " précise Noureddine Hamamouch. C'est elle qui permet au tabac de se défendre.
    Naturellement ou artificiellement ? A vous de juger.

    Sources: 227ème Congrès national de l'American Chemical Society, 28 mars, 1er avril 2004, Anaheim.

 

  • Suisse : Critique interne des essais en plein air de L'EPFZ
    24 collaborateurs de l'EPFZ s'élèvent contre les essais en plein air de blé trans-génique. »Les conséquences éthiques de tels essais ne sont pas claires«, écrivent-ils. (Tages-Anzeiger, 24.3.04)

 

  • Japon : Pas de blé transgénique en provenance du Canada
    Si le Canada autorisait le blé transgénique, le Japon n'importerait plus de blé en provenance de ce pays: 400 organisations et firmes japonaises mettent en garde. Le Japon représente l'un des plus gros marchés pour le blé canadien. (Reuters, 22.3.04)

 

  • Philippines : Anticorps contre le maïs transgénique
    Un chercheur a décelé dans le sang de 39 agriculteurs philippins des taux élevés d'anticorps contre le maïs transgénique de Monsanto. Il se trouve que ces agriculteurs vivent dans la zone de production de ce maïs. Le chercheur met en garde: si ces premières constatations venaient à se renforcer, ce serait un appel à la prudence. Monsanto rejette ces reproches. (Searice, 1.3.04; Reuters, 24.2.04)

 

  • Suisse : Marché de l'alimentation animale à 99,83% exempt d'OGM
    Les chiffres récents le prouvent: Grâce à la pression exercée par le public, en Suisse, l'absence d'OGM dans l'alimentation animale atteint presque les 100%. (Communiqué VKMB, 19.2.04)

 

  • Plus de 24'000'000 hectares en bio
    A l'échelle mondiale, plus de 24 millions d'ha sont conformes à la norme de certification Bioland. En outre, la majeure partie de l'agriculture biologique se pratique dans les pays du Sud, sans être certifiée. En Suisse, 2003 206 exploitations sont passées au Bio. (Tages-Anzeiger, 23.3.04)

 

  • USA : Le Mendocino est exempt d'OGM
    Les électeurs en ont décidé ainsi : situé au nord de la Californie, le Comté du Mendocino sera une zone sans OGM. La culture des plantes transgéniques y sera interdite. (taz, 4.3.04; C. of Mendocino, 2.3.04)

 

  • USA : le Vermont rend les trusts responsables
    Quand les pollens transgéniques contaminent involontairement les cultures conventionnelles ou biologiques, la responsabilité incombe principalement aux entreprises. C'est par 28 voix contre 0 que le Sénat de l'Etat du Vermont a adopté ce »projet de loi historique«. (GEfree VTMedia Release, 10.3.04)

 

  • USA : des contaminations génétiques partout
    Une étude récente de l'Union of Concerned Scientists (UCS) témoigne: les espèces traditionnelles de maïs, soja et colza sont déjà contaminées sur de vastes étendues par les gènes de plantes transgéniques. Ce qui n'est pas sans risque pour la santé. (New Scientist, 28.2.04)

 

  • Puissance des trust à l'échelle mondiale : chiffres de 2003
    A l'heure actuelle, plus de la moitié des plus importants complexes économiques mondiaux sont des groupes privés et non d'Etat. Le monopole exercé par les entreprises sur le système alimentaire mondial s'amplifie de manière constante. Dans ce processus, le génie génétique joue un rôle important car les semences transgéniques peuvent être brevetées. Ce qui garantit à une entreprise le contrôle intégral. L'OGN canadienne ETC a recherché les chiffres pour l'année 2003. (ETC, déc. 03; The Guardian, 9.3.04)

 

  • Tanzanie : insecticide bon marché et respectueux de l'environnement
    La chenille Spodoptera exempta est capable de décimer des récoltes entières de maïs. Des chercheurs ont découvert un virus qui ne s'attaque qu'à cette chenille. On va donc infecter des chenilles avec ce virus puis l'on transformera le tout en bouillie. Produite à la tonne, cette bouillie constitue un bon aérosol pour lutter contre ce fléau. (New Scientist, 13.12.03)

 

  • Infos en provenance d'Australie, d'Angleterre et d'Allemagne sur le rejet des OGM
    En Australie, des sondages montrent que la population est de plus en plus hostile à l'alimentation transgénique. En Angleterre, l'Ecosse et le Pays de Galle rejettent le maïs transgénique. En Allemagne, le nombre de producteurs alimentaires désirant éviter les produits transgéniques est en augmentation. (sources diverses)

 

  • Allemagne : pas de nouveaux produits transgéniques
    La mise sur le marché de plantes transgéniques qui présentent un avantage pour les consommateurs que nous sommes, sera pratiquement stoppée au cours des 5 prochaines années. Tel est le résultat d'une étude récente. (Communiqué de presse WWF, 17.2.04)

 

  • Angleterre : gènes étrangers dans les bactéries intestinales
    Les gènes contenus dans les produits alimentaires transgéniques s'éliminent au niveau de l'estomac et ne parviennent pas dans l'intestin: voilà pourquoi, selon leurs partisans, les aliments transgéniques ne sont pas dangereux. Or, des chercheurs ont décelé de tels gènes étrangers dans l'intestin d'individus qui avaient auparavant ingéré du soja transgénique. Une partie des gènes a même été assimilée par les bactéries intestinales. (Nature Biotechnology, février 04)

 

  • Afrique : un groupe d'experts recommande un moratoire sur les OGM
    Les Etats membres devraient envisager un moratoire sur l'introduction des plantes transgéniques jusqu'à ce que les connaissances en la matière soient suffisantes. Telle est la recommandation d'un groupe d'experts de l'Union africaine. (African Centre for Biodiversity, SA, 29.1.04)

 

  • Les carottes bio présentent une organisation de cristaux particulière
    Des chercheurs ont mis au point plusieurs méthodes pour distinguer les aliments conventionnels des aliments bio. La cristallisation au chlorure de cuivre notamment, a fait apparaitre des cristaux de type très différents dans les carottes et dans le blé, suivant qu'il s'agissait de plantes cultivées selon des modes de production biologique ou conventionnel. (Communiqué de presse idw, 26.1.04)

     
  • Infos en provenance du Japon, de Grèce, d'Italie, d'Autriche et d'Angleterre sur l'abandon des OGM
    Au Japon, la dissémination expérimentale de riz transgénique et de melon est stoppée. En Grèce, les régions qui souhaitent rester exemptes d'OGM sont de plus en plus nombreuses. En Italie, ce sont les vignerons qui refusent les vignes transgéniques. En Autriche et en Angleterre, les plus importantes chaînes de supermarchés ne veulent pas de génie génétique sur leurs rayons. (sources diverses)

 

  • Suisse : fête pour célébrer l'opposition au blé transgénique
    Greenpeace organise une »tournée blé transgénique« dans toute la Suisse. Une fête de protestation sera célébrée le 6 mars à Lindau. Il faut s'opposer aux essais de blé transgénique en plein air. (GP, février 04)

 

  • Kenya : les pommes de terre transgéniques sont un flop
    Au Kenya, la firme US Monsanto a testé sa pomme de terre résistante aux virus: cela n'a pas marché. Manifestement, les résultats obtenus aux USA ne peuvent s'appliquer à l'Afrique. (The Nation, Kenya, 29.1.03)

 

  • La Banque mondiale imbriquée dans l'industrie transgénique
    Selon certaines critiques exprimées, on redoute que les multiples imbrications entre la Banque Mondiale et l'industrie transgénique avec ses lobbies soient utilisées pour diffuser les OGM sur les marchés du tiers-monde. (DNR, Janvier 04)

 

  • Premiers indices de la pollution généralisée à venir : Selon l'Université de Glamorgan (Pays de Galles) 40% des produits contenant du soja vendus dans les magasins diététiques de Grande Bretagne contiennent des traces importantes d'OGM.

    Ils ont utilisé une méthode de détection dite ELISA, approuvée par l'UE. 10 produits sur 25 testés ont été détectés positifs, y compris dans certains étiquetés 'sans OGM' ou 'Bio'. L'agriculture bio est donc déjà touchée...

Le point sur les OGM   L'actualité des clones

Envoyez vos infos à

Retour au sommet de la page

Jardin

 

Liste d'information sos-planete.     Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme