• Les rats télékinésistesTout en bas! Ascenseur express
    " Les neurobiologistes ont réussi à faire fonctionner un robot en le branchant directement sur des cerveaux de rats. Les rongeurs sont déjà capables de se faire servir à boire par les robots, par la seule force de la pensée."

 

  • Retour à la porte du site!Les puces aux protéines d'épinard
    « Les microprocesseurs fabriqués un jour en cellules d'épinard ? Une équipe de chercheurs du laboratoire national de Oak Ridge, dans le Tenessee, a isolé une protéïne des feuilles d'épinard qui transforme la lumière en énergie. Quand elle absorbe la lumière, des électrons traversent sa surface. Il suffirait de réutiliser ces électrons comme composants électroniques pour créer des puces mille fois plus rapides que celles en silicium amorphe ! »
       Plus bas!  

 

  • L'ordinateur vivant
    « Des chercheurs américains du Georgia Institute of Technology viennent de mettre au point un ordinateur conçu à partir de neurones de sangsues. Chaque neurone équipé de mini-électrodes dispose d'une activité électrique qui lui est propre. Il suffit d'attribuer un numéro à ces différentes réactions électriques puis d'établir une liaison entre les neurones pour pouvoir effectuer des calculs simples. 2+2, par exemple. Pour l'heure, la machine -surnommée Sangsuelateur- apprend à faire des multiplications.
     Plus tard» , affirme le professeur Ditto, directeur de recherches, « Nous réaliserons un cerveau électronique qui équipera le premier robot intelligent.»
       Plus bas!  

 

  • Le cryptage informatique à l'AdnCopyright Louis ROCQUIN. terresacree@francimel.com
    « Les chercheurs de la faculté de médecine Mount Sinaï à New York peuvent maintenant écrire un message secret dans nos molécules : chaque lettre de l' alphabet correspond à une combinaison des quatre éléments qui composent l' ADN. Leur code permet de fabriquer un brin ARTIFICIEL d'ADN qui contient la dépêche top secrète, dissimulé dans un échantillon d'ADN humain, où il est environné de milliards d'autres brins. L'ADN est ensuite déposé sur une feuille de papier, qui est transformée en microfilm, envoyé dans une lettre banale. Indétectable ! Car seul le destinataire connaît le code qui permettra de révéler (grâce à des techniques de biologie moléculaire) la séquence d'ADN marquée et de lire (après l'avoir décrypté) le message. »

    (NOVA N°60 décembre 1999. LE VRAI FUTUR)

RETOUR A LA PORTE Seattle : LA MONDIALISATION NE PEUT SE FAIRE ENVERS ET CONTRE LES CITOYENS DU MONDE  Plus bas!  


Retour au sommet de la page

A BAS LES PATATES PATATRAS, les pommes de terre qui rendent patraques!


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC