TOUT EN BAS! Ascenseur expressAppel à  soutenir les paysans qui enfreignent la loi pour ne pas empoisonner les consommateurs,

 

appel à tous ceux pour qui un autre monde est possible

 

Vos réactions à ce sujet :

 

Fédération Internationale Nature & Progrès
siège :
16, avenue Carnot - 30100 Alès France.
Tél. : 04 66 91 21 94
Fax : 04 66 91 21 95
mél : np@nature-et-progres.org

 

Nature & Progrès Belgique www.natpro.be

Tout ce qui concerne l'alimentation, le jardinage et l'agriculture biologique en passant par un service librairie et la bioconstruction sans oublier les foires dont Valériane le premier week end de septembre

Anne Bonhiver, Nature & Progrès, 520 rue de Dave, 5100 Jambes Belgique. Tél. : 081/30.36.90. Fax : 081/31.03.06. Email : natpro.webmaster@skynet.be

 

Uzès le 6 juin 2003,

 ______________________________________________________

 

                                                                                             

La science agronomique, qui a mis au point les techniques modernes de l'amélioration des plantes, fondement de la régression agricole productiviste dite « révolution verte », a réduit la biodiversité des plantes cultivées à une addition de lignées pures et d'hybrides dont la durée de vie est de plus en plus éphémère.

 

Ces plantes ont été fixées, rendues homogènes et stables pour pouvoir devenir des marchandises standardisées, utilisables par l'industrie et la grande distribution, et couvertes par une propriété intellectuelle jusqu'ici réservée aux objets. Ces manipulations sont contraires à la vie qui est faite de diversité, d'échanges et d'évolutions, mais aussi d'organisation de ce mouvement permanent. Les dernières découvertes des physiciens nous apprennent que le chaos lui-même est une forme d'organisation.

 

Un organisme qui ne s'adapte pas à son environnement en perpétuel changement tombe malade, dégénère, puis meurt. C'est ce qui est arrivé à nos cultures qui ne peuvent plus survivre sans perfusions d'engrais et de pesticides, tous plus nocifs les uns que les autres. Les augmentations de rendements à l'hectare - dont se glorifient les sélectionneurs - se paient par un bilan environnemental (pollution par les pesticides, destruction des sols et de la biodiversité), énergétique (mécanisation, engrais...) et social (disparition des paysans, chômage, famines...) totalement négatif et qui en annule tous les bénéfices.

 

Les agricultures paysannes et biologiques nous montrent qu'une nourriture saine peut être produite en quantité suffisante dans le respect de l'environnement et des communautés rurales, à condition d'abandonner ces semences mortifères.

 

Aujourd'hui, la même science voudrait nous faire croire qu'un organisme vivant peut se réduire à une addition immuable et aléatoire de gènes manipulables à loisir. Elle ignore volontairement que le génome est  aussi  fait d'échanges respectant les barrières d'espèce et qu'il est le fruit d'une organisation rigoureuse des gènes entre eux. Les plantes génétiquement manipulées sont encore plus malades que leurs ancêtres fixées.

 

Si nous ne voulons pas être contraints d'avaler ces chimères, les paysans doivent pouvoir cultiver de vraies plantes saines et vivantes. Or, ils ne trouvent plus sur le marché que des semences et plants malades de leur dépendance aux pesticides : demain ils ne trouveront que des O.G.M ! Et la loi qui protège la propriété intellectuelle des plantes (Certificat d'Obtention Végétale) leur interdit d'échanger leurs semences. Bientôt, avec le brevet et la pollution génétique légalisée, elle leur interdira tout simplement de les produire.

 

Les paysans, qui veulent  offrir en quantité suffisante une nourriture saine aux consommateurs en refusant d'empoisonner l'environnement, doivent produire leurs semences eux-mêmes et les échanger. Mais pour ce faire, ils sont obligés de sortir de la légalité... Demain, avec le brevet sur le vivant et la généralisation inévitable de la pollution génétique de toutes les cultures par les OGM, volontairement disséminés par les firmes qui veulent les imposer, ces mêmes paysans seront complètement hors la loi. Eux seuls ne pourront pas changer cette législation aliénante. Mais avec le soutien et la mobilisation des consommateurs, cela est possible.

 

Dès aujourd'hui, Nature et Progrès s'engage à soutenir les paysans qui enfreignent la loi pour ne pas empoisonner les consommateurs et appelle tous ceux pour qui un autre monde est possible à s'engager sur la même voie.

 

Contact : a.harrouch@natureetprogres.org

  • Nature et Progrès:
16, avenue Carnot - 30100 Alès
Tél. : 04 66 91 21 94
Fax : 04 66 91 21 95
mél : np@nature-et-progres.org

Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

Logo de Terre sacrée. Louis Rocquin.   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

Comment va la Terre?

nature, environnement, écologie, bio, vertLe point sur les OGM       nature, environnement, écologie, bio, vertCauses nobles à soutenir

https://www.terresacree.org   Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le saviez-vous? 2 milliards d'hommes survivent avec moins d'un euro par jour


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC