Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Bien pire que l'Arnaque : la mort vous guette...

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 19 mars 2007

S. M., le 31 janvier 2007

Terre sacrée a testé pour vous:

L'arnaque du bout du monde

A Yawints' (ou Mura pour les intimes),

 

 

Y.A.M.I. Yawints' Arutam Mura Internacional

Palora Puyo Pastaza Morona Santiago Equateur

(Correo Central Puyo Amazonia)

Depuis janvier 2006 que nous alertons les autorités locales, le Ministère du Tourisme, Ambassades et Consulats des mauvais agissements de Tzamarenda Naychapi Estalin Abrán ou Tsamaraint, Tzamaren, etc... qui avec l'aide de sa famille ou simplement des shuars qu'il payait pour tenir un rôle, arnaque des touristes ou pire recrute des étudiants pour suivre des « Cours de Jungle », dans sa fausse université, UNCIA (UNiversidad de las CIencias Ancestrales)... Nos alertes n'ont pas empêché tant et tant d'autres victimes, mais pour ces deux-là du mois d'août 2006, ce fut bien plus qu'une simple arnaque.

Nous transmettons nos condoléances aux familles et amis d'Emiliano Eva et Denis Tronchin en deuil, qui n'ont pas pu revoir leurs fils chéris. Toutes nos pensées également pour la famille de Gilberto Yankuam, qui pour avoir mis le doigt sur quelque chose d'inimaginable, simplement d'avoir choisi ce qui est correct et juste, a payé de sa vie. Mais pour Jorge Tunki également, même s'il a oeuvré de son vivant pour rien qui soit utile à l'humanité, rien de constructible pour son peuple, pour sa famille, pour lui-même, c'est parce qu'il a choisi de se mettre au service de bandits, qu'il a payé de sa vie. J'espère que dans sa mort, son âme devenue lumière éclairera ceux qui en ont besoin pour trouver le bon chemin.

 

QUATRE ASSASSINATS QUI AURAIENT PU ÊTRE ÉVITÉS !!!

 

Nos mises en garde n'ont pas apaisé ces canailles, ne sont pas parvenues à Emiliano, 28 ans et Denis, 29 ans, deux amis italiens vivant l'un en Allemagne et l'autre à Rome et qui désireux de passer leurs vacances ensemble, ont décidé de faire cette expérience shamanique fatale. Et c'est à un autre « shaman » vivant à Rome, Francesco de Giorgio, qui organise des voyages vers un Hôtel tenu par un Italien à Puyo « El Colíbri », qu'ils se sont adressés par internet...

 

Des noms à retenir, Tzamarenda et ses cousins :

 

Tzamarenda Naychapi Estalin Abran

Raúl Elías Antúk Wajuyat,

Ramón Rafael Wajuyata Cunambi

Abel Lucio Naach Antuca

Samuel Efraín Antuca Wajuyata

 

Mais la liste de ses complices, famille, compagnes et compagnons est longue. Les trois derniers sont incarcérés, les deux premiers courent toujours...

 

Tout a commencé par l'assassinat du vice président de la Confenaie, Gilberto Yankuam. Jorge Tunki, accusé du meurtre a été capturé par un groupe 150 shuars, qui l'ont fait passer aux aveux, puis exécuté selon les rites shuar : décapité, sa tête réduite, son corps incinéré. Avant de mourir, il déclare avoir assassiné Gilberto Yankuam sur commandement de Tzamarenda Naychapi, car il avait découvert son trafic de « tzantzas », que Tzamarenda vendait aux musées étrangers et notamment aux Etats-Unis entre 40 000 et 70 000$ (la réduction de tête « tzantza » est interdite et son commerce illégal.

 

Ces deux shuars tués, des affrontements entre communautés shuar commencent (la vendetta est encore pratiquée par les shuars ! Non ce n'est pas une histoire ancestrale, cela s'est passé le 28 février 2007), ce qui amène la Police de Quito a se déplacer à Puyo pour mener l'enquête et notamment poursuivre des recherches concernant les parties manquantes d'un corps d'étranger, trouvé près de la rivière Pastaza...

 

Tzamarenda Naychapi Estalin Abran et Raúl Elías Antúk Wajuyat, recherchés !

 

Ce que dit la presse :

POUR LA MORT DE DEUX TOURISTES ITALIENS en AMAZONIE, DÉCOUPÉS A LA TRONçONNEUSE

Prison est demandée pour Tzamarenda!

Le shuar a voyagé en Allemagne et a procédé aux rituels de purification dans les stades où se jouait le Mondial. Actuellement trois détenus sont questionnés. Les étrangers seraient morts par surdose d'ayahuasca.

L'instruction a commencé le 22 mars par le représentant du ministère public de Morona Santiago, Ángel Villamagua, d'où il ressort que cinq indigènes seraient les présumés responsables du double meurtre de deux touristes Italiens, Emiliano Eva, de 28 ans et Denis Tronchin de 29 ans.

Ils ont disparu dans l'Amazonie le 6 août 2006 et leurs os ont été trouvés en décembre dernier et mars de cette année, coupés à la tronçonneuse.

Le mandat d'arrêt a été émis contre Stalin Abrahan Tzamarenda Naichapi, Raúl Elías Antuca Wajuyata, Ramón Rafael Wajuyata Cunambi, Abel Lucio Naach Antuca, Samuel Efraín Antuca Wajuyata. Les trois derniers sont détenus.

OPÉRATION

Les policiers, sur ordre du juge, sont entrés à la première heure dans les logements, situés à Palora et les ont capturés. Dans la maison de Abel Luicio Naach ils ont trouvé un sac à dos de marque « Quechua », qui avait les caractéristiques communiquées par la famille d'Emiliano lorsqu'ils ont donné l'alerte de sa disparition. De plus, ils ont trouvé des vêtements, qui seraient des cadeaux faits à Emiliano à l'occasion de son voyage pour l'Équateur.

LES DÉCLARATIONS DES TÉMOINS

Dans cette enquête réalisée par Villamagua, il y a plusieurs témoins qui confirment la participation des inculpés objet des mandats d'incarcération comme étant les acteurs ayant commis les assassinats.

Une de ces déclarations de Juan Carlos Castillo Iza, qui a confié à l'enquêteur que Emiliano Eva y Denis Tronchin ont séjourné dans les cabanes de Stalin Tzamarenda, dans le secteur de Yavinza Palora, en août.

D'autre part Víctor Castillo Bustos s'est rappelé qu'en août 2006, il a effectué un transport dans sa camionnette de la coopérative Tayos. Les passagers l'ont loué dans le secteur du terminus terrestre de Puyo. Il s'agissait des deux étrangers italiens qu'il a emmenés jusqu'à Palora, où il les a laissé avec Raúl Elías Antuca.

Ces détails et d'autres ont amené le détective à commencer une enquête sur les cinq shuars, accusés du double meurtre.

IL Y A EU OVERDOSE
Selon les recherches, c'est une overdose de ayahuasca qui a tué Eva et Tronchin.

Ils sont arrivés avec le but d'apprendre à connaître les indigènes du pays et le chamanisme. Ensemble ils ont contacté des guides natifs de Palora pour qu'ils leurs fassent goûter le tant convoité breuvage hallucinogène à base de plantes médicinales et pour cela ils se sont séparés du groupe de touristes avec lequel ils voyageaient.

Les deux étrangers ont été en contact avec des indigènes shuar dans le parc de Palora et de là ils se sont dirigés vers des cabanes à l'intérieur de la jungle, pour participer au rite chamanique.

La surdose aurait tué Emiliano Eva, alors que Denis Tronchin aurait perdu la raison. Avec le premier mort et l'autre fou, les guides natifs n'ont pas eu d'autre solution que de tuer l'autre pour que leurs mauvais agissements ne soient pas dévoilés.

ILS ONT DÉCOUPÉS LES CORPS

Avec les corps au milieu de la jungle, les présumés responsables ont décidé de les découper au milieu, apparemment avec une tronçonneuse, et cacher les parties dispersées près de la rivière Pastaza, pour que personne ne découvre les faits.

Néanmoins, quatre mois après la disparition, la moitié du corps (tronc et tête) d'Emiliano Eva a été retrouvé. Les ossements ont été analysés par la Médecine légale de Quito, qui a annoncé qu'il s'agissait de l'italien.

Plus tard, la preuve est faite par l'ADN et les résultats des médecins légistes ont été confirmés. Au mois de février dernier l'autre moitié du corps de Eva a été retrouvé, et au mois de mars les ossements de Tronchin (seulement les extrémités inférieures). Cette semaine les examens confirmeront son identité.

L'enquêteur qui s'occupe de l'affaire a été menacé de mort. Dans les prochaines semaines, une commission envoyée par les familles des victimes arrivera dans le pays pour examiner les faits.

Il A VOYAGÉ EN ALLEMAGNE

Abrahan Tzamarenda Naichapi est accusé d'être le présumé auteur de l'assassinat d'un dirigeant politique de l'Amazonie. Lui qui a voyagé en Allemagne pour procéder aux rituels de purification des stades mondialistes de juin dernier. De plus, il est le changeur de conscience avec ses sciences ancestrales de l'Orient. Et il est soupçonné d'être lié à l'affaire des présumés impliqués dans le trafic des têtes réduites (tzantzas) jusqu'à l'étranger. (MP) EXTRA-13/04/07-PUYO.

Isabelle Milheiro, Pour Terre Sacrée, le 13/04/07.

mpmi@libertysurf.fr

Pour en savoir plus : Tzamarenda: une grande farce?

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...vivant12@free.fr

 

Mise en garde contre le "messager" shuar Tzamarenda

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS     environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC