Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail b�n�vole (juillet 2002).

TOUT EN BAS! Ascenseur expressAmazonie : Le peuple oubli� des Kayapo

 

Cet article a �t� r�alis� gr�ce � l'interview de Rafael Pessoa Sao Paio, ethnologue Br�silien, traduit par Marie-Emmanuelle Tugler.

Rafael Pessoa a travaill� avec plusieurs ethnies am�rindiennes br�siliennes comme les Ramkokamekra et  Urubu Kaapor. Il est venu � Paris et � Choisy le Roi avec un groupe de 8 Kayapo (6 hommes et 2 femmes) pour leur permettre de pr�senter leur culture et parler de leurs conditions de vie.

 

Amazonia: Kayapo, the forgotten tribe

nature, environnement, �cologie, bio, vertAmazonia: Kayapo, the forgotten tribe

 

 

Vos r�actions � ce sujet :

De Catherine bourgeois pour Terre sacr�e, le 10 juin 2005.

________________________

 

Les Kayapo et les risques qui les menacent

 

 

La d�nomination Kayapo regroupe de nombreux sous-groupes comme Kayapo Gorotire, Xicrin, Metuktire, Kuben-Kran Ken, Txcucaramae... qui vivent sur des territoires indig�nes dans les �tats br�siliens du Para et du Mato Grosso.

Les Kayapo comme toutes les communaut�s indig�nes ont un rapport �troit avec la nature qui les entoure. Selon leur vision de l'univers, tous les �tres vivants, le cosmos, les plantes, l'eau, les animaux... sont intimement li�s et forment un tout indissociable. Chaque �tre vivant n'existe qu'� travers le maintien de cette relation.

Nous ne pourrons assurer la continuit� de notre vie et de la biodiversit� qu'en maintenant toute la plan�te �quilibr�e. Les insectes et les oiseaux par exemple sont essentiels pour assurer la dispersion et la fertilisation des plantes et des arbres. Les peuples am�rindiens d'Amazonie expriment leur compr�hension de cette relation avec la nature � travers leurs peintures corporelles, leurs rituels et leur vie quotidienne qui consiste � puiser sans �puiser. Pour les Kayapo, tous les indiens sont Mebengokre qui signifie dans leur langue: peuple venu de l'eau.

Dans la culture Kayapo, l'�l�ment eau est c�l�br� � travers un tr�s grand rituel d'initiation au cours duquel ils vont prouver leur r�sistance. Ce rituel se termine par une grande p�che � la nivr�e qu'ils r�alisent en utilisant des racines capables de r�duire momentan�ment la quantit� d'oxyg�ne pr�sente dans une partie de la rivi�re afin de permettre la capture d'une grande quantit� de poissons.

Leurs rivi�res, essentielles � leur survie et � celle de leur environnement, furent menac�es il y a une dizaine d'ann�es par les chercheurs d'or qui utilisent le mercure et mettent en p�ril la population et tout l'�cosyst�me. Malgr� les efforts entrepris pour mettre fin � ce fl�au, des invasions ill�gales de chercheurs d'or subsistent dans certaines zones de leur territoire. Elles  s'ajoutent aux p�n�trations ill�gales des exploitants de bois et des �leveurs de bovins.

 

Prot�ger la for�t, c'est pr�server une pharmacie non r�pertori�e

 

 

Le savoir botanique des Kayapo est extr�mement d�velopp� sur la plupart des esp�ces v�g�tales dont rec�le leur territoire. Sucupira, Copaiba, Urucum, et aussi herbes contraceptives et antidotes.... sont  quelques  exemples de plantes m�dicinales utilis�es par cette ethnie.  Les Kayapo ont travaill� dans le pass� avec l'ethnologue am�ricain Darrel Posey et le Mus�e Emilio Goeldi de Bel�m � la description et la classification de leurs connaissances. Plusieurs Kayapo dont le shaman Jos� Yt� Kayapo, ont d�crit l'utilisation qu'ils faisaient de ces plantes botaniques. Ce chercheur a d�velopp� un travail brillant avec cette ethnie pendant plus de vingt ans.


Malheureusement, avec la mort de Darrel Posey les recherches se sont arr�t�es. Pedro Paulo Kayapo, (pr�sent en France du 19 au 30 mai 2005) fils du shaman Jos� Yt� Kayapo cherche aujourd'hui � reprendre les recherches et � retrouver le travail descriptif d�j� fait.

Cependant, pour continuer, il est n�cessaire de trouver des ressources financi�res et de susciter l'int�r�t du Gouvernement pour prot�ger ce savoir et pour investir dans des projets de recherches qui impliquent ethnobotanistes et indig�nes afin d'aboutir � des r�sultats pratiques qui vont au-del� des publications. Le travail des chercheurs permet de prouver les principes actifs et de classifier les effets des plantes. Les Kayapo pensent notamment que le rem�de contre le SIDA est dans la grande for�t amazonienne. Ils souhaitent d�velopper un projet de laboratoire botanique sur leur territoire.

Il est fondamental de monter un programme entre les indig�nes, les chercheurs, le Gouvernement et les Universit�s et d'�tablir des conventions de divulgation et de protection afin de lutter contre la biopiraterie et la destruction de cette biodiversit�.  Rappelons, que si le Gouvernement Br�silien a pu porter plainte contre le brevet d�pos� sur la plante Ayahuasca c'est parce qu'elle avait d�j� �t� reconnue officiellement comme native du territoire Br�silien.

Cet appel est d'autant plus pressant que le Gouvernement commence � ouvrir un espace de discussion pour les Indiens. Au mois d'avril dernier, p�riode � laquelle on f�tait traditionnellement le jour de l'Indien, plus de 70 ethnies se sont r�unies � Brasilia pour une s�rie de rencontres avec les Ministres de l'Education, de la Sant�, de l'Int�rieur, de la Justice, de l'Agriculture etc. pour exposer leurs insatisfactions et leurs appels.
 
Malheureusement la plupart de ce qui fut conclut sur un document du Gouvernement F�d�ral en termes de changements n�cessaires pour la protection des territoires indig�nes, la pr�servation de leur sant� et  leur �ducation, se heurte aux d�saccords et aux conflits d'int�r�ts �conomiques des Etats F�d�raux.

 

Territoires indig�nes en p�ril malgr� la constitution br�silienne

 

 

La question de l'invasion ill�gale des terres indig�nes et de la destruction de l'�cosyst�me par les compagnies mini�res, les exploitants de bois, les �leveurs de bovins et les colons de toutes sortes fait partie des plus grandes pr�occupations de tr�s nombreux groupes indig�nes.

Les textes juridiques en vigueur pour d�marquer les territoires indig�nes br�siliens afin de leur reconna�tre officiellement  un espace de vie suffisant pour se nourrir et se soigner, sont inscrits dans l'article 231 de la constitution br�silienne de 1988 et par le d�cret 1775 de 1996 . Le processus est le suivant: Un territoire traditionnel est d'abord d�limit� avec les populations, puis apr�s de nombreux d�bats ce territoire ou partie de ce territoire est d�marqu� et ensuite homologu� et enregistr�.

La survie des populations traditionnelles d�pend d'un projet concret, � ce jour inexistant faute de volont� politique et de moyens financiers, pour lutter efficacement contre les invasions ill�gales.

Plus d'information sur les populations indig�nes et leurs territoires sur le site en portuguais : http://www.artedomito.com et sur les diff�rents liens existants sur ce site.

environnement, nature, �cologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement � la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

 

For�ts tropicales : le tr�sor dilapid�

nature, environnement, �cologie, bio, vertHuit indiens Kayapo du Br�sil en France pour faire partager leur culture

Au chevet des derniers peuples premiers

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, �cologie, bio, vert  bnature, environnement, �cologie, bio, vert    nature, environnement, �cologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aim� cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les r�seaux sociaux

Partager avec vos amis sur le r�seau social Google Plus Partager avec vos amis sur le r�seau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-m�re de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer � l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit � la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre r�colte d'infos vraies
(lesquelles seront v�rifi�es)
 


Cet annuaire est mis � jour r�guli�rement par C�dric, pr�sident de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme