Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

La synthèse de Julie

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

 

De Julie, le 21 février 2007 :

Bonjour,

Tout d'abord félicitations pour ce site, et surtout pour la newsletter qui me nourrit régulièrement l'esprit.

Aprés avoir lu certaines des réponses faîtes à Salva, sa synthèse, celle de Cassi, celle de Daniel, je dois dire que je n'ai pas retrouvé ma façon de voir les choses et je souhaite donc moi aussi mettre ma pierre à cet édifice.

Dans vos réponses, vous considérez l'Homme comme un organisme à part entière, ayant des devoirs envers la nature, des responsabilités, ... il est en quelque sortes le "maître du monde".
Je ne vois pas la chose de la sorte.

Pour moi nous sommes un tout. Les animaux, les végétaux, la terre, l'univers, ... Nous avons tous été créés de la même manière, quelle qu'elle soit. Aussi, je suis convaincue qu'énormément de choses sont "codées" en nous. Nous n'avons pas vraiment de destin, mais nous sommes "programmés" pour réagir de telle ou telle manière face à telle ou telle situation. Cette programmation est faîtes de manière individuelle, peut-être, mais surtout au niveau du génome humain.

C'est ainsi, par exemple, que plusieurs hommes ont fait des découvertes scientifiques similaires à différents endroit de la planète à une époque où ils ne pouvaient pas communiquer entre eux. Simplement parce qu'ils étaient "mûrs" pour réaliser certaines choses.

C'est aussi par ce même processus que la population humaine tendra à se stabiliser, selon les spécialistes, car le taux de stérilité est en train d'augmenter de façon exponentielle sans que la médecine semble réussir à enrailler le phénomène. (Plus un pays est riche, moins on parvient à s'y reproduire)
http://fr.wikipedia.org/wiki/
Ce qui s'est passé ces cinquante dernières années est une étape clef de l'évolution humaine, celle qui permet aujourd'hui l'étape de la prise de conscience. En effet, nous sommes en train de réaliser l'impact de nos actes sur ce tout qui nous englobe.

La solution à tous ces problèmes est donc simplement enfouie en chacun de nous, et certains sont en train "d'éclore", de manière naturelle pour certains, contraints et forcés par les dégradations de notre environnement pour d'autres.
La prise de conscience est contagieuse, il faut simplement savoir la communiquer clairement.

Cette prise de conscience, illustrée parfaitement par ce site, est en définitive une étape "naturelle", inscrite en nous en réaction à un stimuli : la préservation de la race.

Le changement doit donc venir des individus. De chacun d'entre nous.

Je suis intimement convaincue qu'il ne s'agit donc pas d'adapter l'économie mondiale aux enjeux écologique, et de forcer les populations à se plier à certaines contraintes : On ne peut pas imposer la démocratie à un peuple, de même on ne pourra pas lui imposer le respect de la Terre tant qu'il n'aura pas compris que c'est là son avenir.

Voilà pourquoi ma vision tout à fait personnelle de cet élan mondial ressemblerait plutôt à ceci :
- Dans les pays riche actuels, prise de conscience d'une minorité grandissante des ravages de l'industrie et de la détérioration de l'écosystème
- Mise en place de gestes quotidien permettant la sauvegarde de parcelles de l'environnement (tri, baisse de la consommation d'énergie et d'eau, consommation de viande et de poisson amoindrie, commerce local, production biologique des végétaux, achat de végétaux de saisons, baisse de l'utilisation des transports polluants de toutes sortes, végétarisme, végétalisme, utilisation des énergies renouvelables)
- Education de la génération suivante, mise en place de module environnementaux à l'école, apprentissage des mécanismes de régulations de l'écosystème. La connaissance de notre environnement actuel, de la conséquence de chacun de nos gestes et son respect ne sont-ils pas prioritaires par rapport à toutes les autres matières apprises actuellement ?

Internet peut être un média intéressant pour répandre cette éducation, et surtout vérifier par la multiplicité des sources la véracité des éléments de connaissances avancés.

 

A partir de là, l'industrie saura adapter sa production à nos besoins. Pas l'inverse. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs.

Parallèlement, les énergies polluantes : pétrole, gpl, biocarburants (n'oublions pas que leur addition environnementale est aussi salée que celle du pétrole) seront de plus en plus difficiles à produire, donc de plus en plus chères. ( N.B. Le charbon reste pour moi problématique, car encore utilisé en chine massivement, disponible à foison et donc peu cher.)

Le cout des transports va augmenter de façon exponentielle. Le retentissement sur les produits vendus sera immédiat.

Ainsi, un produit acheté même à bas prix mais produit à l'autre bout de la terre sera plus cher qu'un produit local. Naturellement, les gens se détourneront du commerce mondial, exception faîtes des produits qu'on ne trouvera que dans certains pays et que les plus riches continueront à pouvoir se payer. A moins qu'un moyen de transport beaucoup moins cher, et certainement moins polluant soit mis sur le marché ?

Evidemment, les pays en voie de développement vont voir leur économie s'écrouler en même temps que la demande. Peut-être alors que la surexploitation verra sa fin et qu'ils seront prêt à produire pour eux seuls, des céréales et du bétails ? Peut-être alors auront-ils moins besoin de bruler des forets entières ?
L'économie mondiale pourrait alors peut-être s'équilibrer ?
Je ne pense pourtant pas que l'exploitation riche/pauvre soit modifiée, car elle est bien trop ancrée.

SI je suis convaincue que nous glisserons "naturellement" vers le respect de notre environnement, cela ne signifie pas qu'il ne faille rien faire cependant, car la tendance actuelle fait partie intégrante de ce "naturel". Nous répondons simplement à notre instinct de survie en réagissant. Il faut cependant qu'il ne soit pas déjà trop tard et que notre réaction soit suffisamment forte et rapide avant que l'on finisse de bruler la maison pour nous chauffer...

En guise de conclusion, je voudrais simplement agiter le drapeau de l'urgence.

Quel est le geste le plus efficace pour résoudre cette problématique ? Par quel moyen donnerons nous une chance de vie acceptable aux générations futures ?

En éduquant nos enfants !
Ce qu'il nous est difficile de faire aujourd'hui, car nous avons toujours vécu dans le confort, il nous faut l'apprendre à nos enfants. Respecter l'environnement, comprendre les systèmes de régulations naturels, anticiper la conséquences de leurs actes, même minimes, comprendre les enjeux majeurs, ne pas se fier aux traditions.

Nous pouvons limiter notre impact, eux devront affronter des problèmes qui nous dépassent aujourd'hui. Donnons leur les clefs qui leur permettront d'ouvrir des portes plus tard ! Apprenons leur à réagir face à un problème qui les concerne, transmettons leur notre expérience !

Ravie d'avoir pu exprimer mon opinion sur un sujet qui me tient tant à coeur, je souhaite une longue vie à Terre sacrée, ainsi qu'à notre Terre, sacrée.

Julie

 

Réaction de Laurence, le 22 février 2007 :

Bravo !
Bravo à vous Julie pour ce beau témoignage que je partage au fil des lignes et qui me réjouis à lire.
Bravo à "Terre Sacrée" de donner la possibilité et l'ouverture de ces
échanges.

Oui, je pense aussi que via le Net, la prise de conscience et la montée de
la force d'action peuvent être efficace pour sensibiliser les gens à cette urgence qu'est la sauvegarde de notre terre. Et de croire encore et surtout de transmettre cette valeur du "sacré" que l'on attribue à la terre sur laquelle on est arrivé et que sur laquelle on vit, sur laquelle on donne vie!!!!!

Terre sacrée, demande l'attention de chacun, de tous et ceci est une
question d'intention !

Je reçois avec grand plaisir vos informations et j'ai grand plaisir à les
transmettre largement.

Que ces graines de savoir, de conscience et d'ouverture puissent se multiplier et se diffuser au plus grand nombre dans ce monde,

Bravo !

Laurence

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

 

environnement, nature, écologique, bioVos nombreuses réponses à Salva : Comment agir pour demain?

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS       environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC