Yvan Marzin

TOUT EN BAS! Ascenseur expressArgentine : « jaguars » contre soja transgénique

 

Nourrir nos animaux d'élevage avec du soja transgénique de Monsanto  contribue à la destruction massive de la forêt amazonienne et sa biodiversité.

Vos réactions à ce sujet :

Samedi 31 juillet 2004

________________________________

Dans une région éloignée du Nord Ouest de l'Argentine, des militants de
Greenpeace utilisant des motos aux couleurs du jaguar, ont immobilisé des
bulldozers les empêchant de détruire la forêt. La forêt argentine est en train
d'être dévastée pour la culture du soja transgénique de Monsanto, soja
exporté vers l'Europe et la Chine et destiné à l'alimentation animale. (1)


« Nous sommes dans ces forêts pour stopper leur destruction et la
transformation des terres en désert de soja transgénique » a déclaré Emiliano
Ezcurra, coordinateur de la campagne biodiversité pour Greenpeace Argentine. «
Chaque heure qui passe, l'équivalent en surface de vingt terrains de football
de la forêt argentine est détruit. Pour trois tonnes de soja produit, un
hectare de forêt est perdu. L'expansion du soja se traduit par le même
proce ssus de déforestation au Paraguay, en Bolivie et dans le sud du Brésil. »

Les Yungas et la Gran Chaco constituent le second massif forestier des
Amériques après l'Amazonie. Ces forêts sont particulièrement riches en
biodiversité et abritent des espèces rares comme le jaguar qui, dans cette
région du monde, est menacé d'extinction. (2)

La production de soja connaît une progression record en Argentine depuis 1996,
année de l'introduction du soja transgénique de Monsanto. Elle a entrainé de
multiples problèmes sociaux et environnementaux. Les ensembles forestiers de
Las Yungas et Gran Chaco sont habités par des millions de personnes, et
notamment par des communautés autochtones dont la survie dépend de la forêt.
Les « barons du soja » payent la police locale pour évacuer par la force les
habitants de la forêt.

Ramón Ferriera, un habitant des forêts de Gran Chaco, témoigne : « Ils nous
ont forcé à qu itter notre région, souvent en nous menaçant avec des revolvers.
Ensuite, ils sont arrivés avec de grosses machines, et se sont mis à abattre
les arbres, à les bruler puis ont planté du soja. Nous ne tirons aucun profit
économique de cette destruction et nous avons perdu tout ce que nous avions. »

« Des gens y souffrent de malnutrition et leurs terres sont utilisées pour
alimenter nos élevages industriels de cochons, vaches et poules d'Europe et
d'Asie » a déclaré Yannick Jadot, directeur des campagnes à Greenpeace
France. « Les promoteurs des OGM promettent aux paysans une vie meilleure,
moins de malnutrition et un environnement protégé. L'Argentine montre le
contraire. Le gouvernement argentin doit mettre un terme à la destruction de
la forêt et reconnaître à ses habitants le droit de vivre sur leurs terres. »

Pourtant, 100 jours après l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation
européenne sur l'ét iquetage et la traçabilité des OGM, les consommateurs
européens continuent de rejeter les OGM. Depuis le 18 avril, les détectives
OGM de Greenpeace n'ont trouvé qu'une poignée de produits contenant des
produits étiquetés OGM : 12 aux Pays-Bas, 4 en Allemagne, 3 en Belgique, 17 en
France (2 huiles de soja et pour le reste des produits importés des Etats-Unis
et du Canada (3), 2 en Grande-Bretagne et en République Tchèque, 1 en Suède,
aucun en Italie, Grèce, Espagne, Danemark et Autriche.

« Néanmoins, les détectives Greenpeace et les consommateurs doivent continuer
à rester vigilants » a ajouté Yannick Jadot. « Ensemble, nous devons continuer
à exiger qu'une des failles de la réglementation soit comblée. En effet, les
produits dérivés d'animaux nourris aux OGM ne sont pas soumis à l'étiquetage
et le consommateur n'a donc aucun moyen de savoir ce qu'il consomme. La
transparence exigée par les européens n'est donc pas respectée. »

Notes :

(1) La production de soja cette année en Argentine devrait avoisiner les 14 M
d'ha, dont 98% de soja transgénique. Plus de 90% de cette production est
destinée à l'exportation vers l'Europe et l'Asie. Ref : J.J.Hinrichsen S.A.
Broker, Year Book 200

(2) La forêt Gran Chaco couvre 1 million de km2. Elle s'étend sur l'Argentine,
le Paraguay, la Bolivie et le Brésil. La forêt Las Yungas est entièrement
localisée en Argentine. Sa superficie est de 70.000 km2.

(3) Plus de détails sur : http://www.detectivesOGM.org

Source : http://www.greenpeace.fr

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le point sur les OGM

Le saviez-vous? " 2.000 arbres des forêts tropicales humides sont abattus par minute dans le monde".


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme