A noter que certaines pages anciennes ne sont pas compatibles avec les smartphones. La version pour les mobiles est ICI

Yvan Marzin

TOUT EN BAS! Ascenseur expressDes chercheurs de Dalhousie sont les premiers à cloner un insecte

 

 

Vos réactions à ce sujet

Presse Canadienne | Le 2 novembre 2004

________________________________

Des chercheurs de l'Université Dalhousie ont annoncé mardi une première mondiale: le clonage d'un insecte, plus précisément une mouche à fruit.

Pour le Dr Vett Lloyd, biologiste et chef de l'équipe de chercheurs, il ne s'agit pas seulement de fabriquer de nouveaux insectes, mais d'aider à comprendre pourquoi le clonage des mammifères est aussi difficile comparativement.

Le clonage s'effectue normalement par l'insertion du noyau d'une cellule adulte dans une cellule reproductrice, après que le propre noyau cellulaire de celle-ci ait été enlevé ou détruit. Le nouveau noyau prend alors le contrôle de la reproduction cellulaire mais, pour des raisons inconnues, la plupart des clones ne survivent pas jusqu'à la naissance, ou meurent prématurément par la suite.

Les scientifiques en déduisent que le noyau provenant d'une cellule adulte a peut-être besoin d'être reprogrammé pour pouvoir développer un embryon normal.

"Avec le clonage de mouches à fruit, on peut facilement apprendre à manipuler les informations génétiques de façon à créer des clones en meilleure santé", explique Mme Lloyd qui, avec son équipe de dix étudiants chercheurs, tentent de mettre au point un organisme dont l'ADN peut être manipulé à volonté.

Outre le fait que les mouches à fruit sont étudiées en laboratoire depuis une centaine d'années, ces insectes comptent un autre avantage puisqu'ils partagent les deux tiers de leurs gènes avec les humains, ajoute Mme Lloyd.

"Si nous arrivons à prévenir les défauts génétiques en les clonant, on pourra ensuite se servir de ces informations pour mieux comprendre le clonage chez les mammifères", dit-elle.

La Dre Lloyd et son équipe ont cependant pris un raccourci biologique pour produire un grand total de cinq mouches à fruit vivantes. Au lieu d'insérer des noyaux de mouches adultes dans des oeufs de mouche, ils ont pris des noyaux d'embryons.

Ils auront quand même dû effectuer 800 tentatives pour produire cinq mouches adultes.

http://www.matin.qc.ca

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

L'actualité des clones

Le saviez-vous? "2.000 arbres des forêts tropicales humides sont abattus par minute dans le monde".


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


 










Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC