Dossier complet

Tout en bas! Ascenseur express pour les habitués du site...Toute l'histoire du riz doré

  Je serai d'accord avec le riz "doré" lorsqu'il intègrera
  sel, poivre et curry.--
Michel Dussandier

Sommaire du secteur : 30 mars 2005 : Des scientifiques britanniques mettent au point un "riz doré" contenant 23 fois plus de bêta-carotène - Le "riz d'or", Frankenstein transgénique ou miracle - Nouveau riz "complet" pour le Tiers monde - Le riz-jonquille (dit "riz doré") boosté au béta-carotène pour asservir le Tiers Monde - Les enfants devraient en absorber 9 kilos cuit par jour pour couvrir leurs besoins en provitamine A - Le riz transgénique a mauvais goût - Golden rice pas pour tout de suite - Le riz "paddy" remède contre la cécité enfantine - Vitamine A : quelques indices... - Prix d'un comprimé de vitamine A - Tout savoir sur la vitamine A - Une patate douce non transgénique enrichie en vitamines - Est-ce légal de contaminer 80 pays sous couvert d'aide au tiers-monde? - Les alternatives au" riz doré" - L'amaranthe au lieu du riz-jonquille - Le Drumstick comme alternative - Le millet doré - Commentaires de Thierry Raffin, animateur d'OGM-Danger - La plante graal - Dossier complet d'INFOGM sur le riz doré en pdf - Suite

Les paris sont ouverts sur le séquencage du génome humain - Comment appliquer le principe de précaution, à propos d'une technique qui modifie radicalement, et éventuellement définitivement le Vivant? - Moratoire = piège à cons! - POUR EN SAVOIR PLUS (Format PDF) - Un riz transgénique fatal aux chenilles - Autre riz transgénique - Autres flashs - Salade biotechnologique du chef. Horreur : ces OGM existent! - Syngenta dresse la carte du riz - Les OGM peuvent-ils sauver le Tiers Monde? - Courrier des surfeurs - Le point sur les OGM

Publicité râtée pour les OGM : La firme multinationale Zeneca (qui, par ailleurs, refuse de céder à l'Afrique du Sud le droit de fabriquer des médicaments génériques pour sauver sa population) Zeneca donc propose de donner gratuitement au Tiers-monde un riz transgénique enrichi en bétacarotène pour participer à la lutte contre la cécité des enfants dans ces pays. Cette apparente noble intention cache en fait une grossière manipulation et une certaine précipitation. En effet, d'après Greenpeace, un humain devrait absorber 4 kilos de ce nouveau riz sec (soit 9 kilos cuit) pour couvrir ses besoins quotidiens en vitamine A. Les pauvres gosses du Tiers-monde vont-ils se modifier en oies?

Des scientifiques britanniques mettent au point un "riz doré" contenant 23 fois plus de bêta-carotène

[Date: 30 03 2005]

Des scientifiques britanniques ont mis au point une nouvelle souche transgénique de "riz doré" contenant 23 fois plus de bêta-carotène que la variété originelle, présentée en 2000.

Le bêta-carotène, ou "provitamine A", est converti en vitamine A par l'organisme. Cette vitamine est essentielle pour prévenir la cécité infantile qui, selon l'Organisation mondiale de la santé, affecte jusqu'à 500.000 enfants chaque année.

Lorsque la version originelle du "riz doré" a été mise au point il y a cinq ans, ses détracteurs faisaient valoir que ses teneurs en bêta-carotène (de l'ordre de 1,6 microgramme par gramme de riz) étaient insuffisantes pour avoir un impact bénéfique sur la santé humaine. La nouvelle variété, en revanche, contient jusqu'à 37 microgrammes de bêta-carotène par gramme de riz, ce qui, de l'avis des experts, pourrait être suffisant pour fournir la totalité de l'apport quotidien en provitamine A recommandé pour les enfants par le biais d'une alimentation standard à base de riz.

Cette percée a été obtenue par des chercheurs de la société Syngenta Seeds située à Cambridge (Royaume-Uni) qui, passant au crible la variété originelle de "riz doré", ont mis en évidence le rôle de goulot d'étranglement dans la production de bêta-carotène joué par l'un des deux gènes ajoutés (le phytoene synthase, obtenu à partir des jonquilles). En lui substituant un autre gène prélevé sur le maïs, le niveau de provitamine A a pu être substantiellement accru.

"Nous avons constaté un écart spectaculaire - avec une progression de facteur 20", déclare Rachel Drake, de Syngenta, qui a dirigé les recherches. "Je suis comblée, et je trouve cette histoire très stimulante."

Syngenta a fait don de la nouvelle souche à la Commission Humanitaire du Riz Doré (Golden Rice Humanitarian Board), qui chapeaute le projet éponyme. Dans une déclaration, la Commission a salué la découverte et appelé à approfondir la recherche pour déterminer dans quelle mesure cette nouvelle variété pourrait aider à lutter contre la déficience en vitamine A qui sévit dans les pays en voie de développement.

La Commission a également émis une note de réserve, déclarant: "Si la forte augmentation du bêta-carotène dans le riz doré constitue une avancée fascinante, il est important de garder à l'esprit que même avec des niveaux élevés de vitamine A, le "riz doré" ne constitue pas en soi la solution à la malnutrition dans les pays en voie de développement. La malnutrition est un problème enraciné au niveau politique, économique et culturel, que l'on ne peut résoudre d'un coup de baguette magique en ayant simplement recours à l'agrotechnologie."

La Commission estime plutôt que la nouvelle variété pourrait être une arme dans la lutte contre la carence en vitamine A, à côté d'autres efforts comme la supplémentation d'aliments de base en vitamine A, la distribution de compléments vitaminiques et la progression de la consommation d'autres aliments riches en vitamine A.

Les auteurs de la déclaration ajoutent: "Avant de se lancer dans la plantation à grande échelle de variétés nouvelles ou anciennes de riz doré, il conviendrait d'attendre que des évaluations scientifiques indépendantes aient été menées et que les autorités gouvernementales se soient prononcées dans les pays où leur culture est envisagée."

Certains observateurs tempéraient leur enthousiasme vis-à-vis de cette nouvelle découverte. Christoph Then, un porte-parole de Greenpeace, a déclaré: "De nombreuses questions restent sans réponse. Même après des années d'étude, les chercheurs ne savent même pas combien de provitamine A reste préservée après la cuisson du riz. Et aucune étude concernant les risques pour l'environnement ou la santé humaine n'a été menée."

Catégorie: Divers
Source des informations: The Golden Rice Humanitarian Board and news sources (New Scientist)
Référence du Document: D'après des informations communiquées par la Commission Humanitaire du Riz Doré (Golden Rice Humanitarian Board) et recueillies dans la presse (New Scientist)
Codes de Classification de l'Index des Sujets: Agriculture; Biotechnologie; Alimentation; Médecine, santé; Recherche scientifique

RCN: 23583

http://dbs.cordis.lu

Riz-jonquille pour le Tiers Monde

Source : Cybersciences du 17 mai 2000 (article de Philippe Gauthier)

Une société biotechnologique distribuera gratuitement des semences de riz transgénique auprès des agriculteurs des pays pauvres. Une bonne source de vitamine A ou de relations publiques? La firme européenne Zeneca distribuera bientôt du riz transgénique partout dans le monde. Les semences devraient être distribuées gratuitement aux agriculteurs d'environ 80 pays en voie de développement. Le principal attrait de ce nouveau riz, c'est sa teneur élevée en bêta-carotène, une substance apparentée à la vitamine A qui fait cruellement défaut dans les régions où l'alimentation ne repose que sur cette culture. On estime que 250 millions de personnes manquent de vitamine A dans le monde et que 500 000 d'entre elles deviennent aveugle chaque année pour cette raison.

Le riz doré

Le riz génétiquement modifié a reçu trois nouveaux gènes qui lui permettent de produire la bêta-carotène et qui lui confèrent, du coup, une couleur dorée inhabituelle. La nouvelle variété a d'ailleurs été baptisée "riz doré" (Golden Rice). Cette plante a été développée à l'Institut fédéral suisse de technologie, grâce, notamment à un don de la Fondation Rockfeller, un organisme philantropique américain.

La technologie a été transférée à la firme Zeneca, très active dans le domaine des biotechnologies, qui s'est engagée à distribuer le riz gratuitement dans les pays en voie de développement. Jusqu'ici, 80 d'entre eux ont été approchés. Leur réponse est enthousiaste, affirme Ingo Potrykus, l'un des chercheurs derrière cette nouvelle semence. Selon l'entente proposée, les fermiers seraient autorisés à aller chercher des revenus de 10 000 dollars avant de commencer à payer des redevances.

Les critiques des aliments transgéniques ont été prompts à dénoncer toute l'affaire comme une opération de relations publiques à grande échelle pour cette technologie controversée. Quoi qu'il en soit, la nouvelle variété de riz exige encore de nombreux tests, de sorte que les semences ne seront pas disponibles avant 2003.

Site où l'on peut trouver l'intégralité de l'article :

http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N1834.asp

Merci à Jean-Luc Franchomme, Professeur Educ. Nat., jl.franchomme@infonie.fr pour sa contribution.

Sommaire de la page

Le riz transgénique a mauvais goût

par Anne Lindivat
mis en ligne le 20 mars 2001

http://www.transfert.net/fr/techno/article.cfm?idx_art=4748&idx_rub=89
              
D
ans sa dernière campagne de publicité, la société Syngenta prétend que le riz transgénique qu'elle produit peut aider les enfants à lutter contre la cécité. Une affirmation démentie par les scientifiques et très critiquée par la presse outre-Atlantique.

C'est le grain de riz qui a fait déborder le paquet d'Oncle Ben's : avec sa dernière campagne de pub, Syngenta, qui voulait faire pleurer dans les chaumières, a réussi à énerver même ceux qui se montraient pourtant prêts à croire que le riz transgénique était la meilleure preuve de l'utilité des OGM. L'objet du délit : un spot TV signé par le spécialiste des aliments génétiquement modifiés. On y voit, sur fond de  rizières vertes et luxuriantes, des bambins asiatiques souriants et de gentils docteurs, tandis qu'une voix-off explique que le "riz doré" peut aider les enfants qui manquent de vitamine A à lutter contre la cécité.

Or, le riz produit par Syngenta contient un gène destiné à la production de bétacarotène. Mais d'après certains scientifiques, dont les études ont notamment été rapportées par le Guardian et le New York Times, un enfant de onze ans devrait manger plus de six kilos de ce riz par jour pour satisfaire ses besoins en vitamine A ! Et, si c'était le cas, cet enfant devrait   également absorber de la graisse et un certain nombre de protéines pour transformer le bétacarotène en vitamine A. Ce qui est loin d'être le cas dans les pays qui font pousser le "golden rice", censé répondre aux besoins des populations qui souffrent de malnutrition. Mais cette campagne de publicité ne constitue pas la première bourde de Syngenta. Le mois dernier, le Guardian rappelait que Syngenta avait annoncé, en signe d'alarme : "un mois de délai dans la commercialisation, c'est 50 000 enfants qui deviennent aveugles".

Lien(s) de l'article :
Syngenta :
http://www.syngenta.com
Motherjones :
http://www.motherjones.com
L'article du New York Times :
http://www.nytimes.com/2001/03/04/magazine/04WWLN.html?searchpv=site09
L'article du Guardian :
http://www.guardian.co.uk/Archive/Article/0,4273,4136244,00.html

Sommaire de la page

Riz doré transgénique : pas pour tout de suite

Si l'industrie des biotechnologies vante les mérites du riz doré, génétiquement  modifié pour être enrichi en vitamines A et devant éviter à des millions de personnes victimes de la malnutrition, de subir les pathologies générées par la carence en vitamine A, Greenpeace a démontré l'absurdité de l'argument en notant qu'un adulte, pour satisfaire ses besoins en vitamine A, devrait consommer environ 9 kg de riz cuisiné quotidiennement. Pour sa part l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) annonce qu'il faudra attendre encore 5 ans avant de pouvoir envisager des cultures expérimentales en champ, certains éléments du riz doré devant encore être éliminés ou modifiés. Interrogé par Greenpeace, les scientifiques de l'IRRI ont reconnu qu'il est probable qu'il existe des variétés naturelles de riz ayant une forte teneur en vitamines A, et à ce titre l'IRRI a récemment lancé un projet de recherche sur ce type de riz.

Sommaire de la page

Vitamine A : 4 kilos de riz transgénique par jour ?

Le riz ProVitamin-A transgénique doit servir à pallier les carences en vitamine A dans le tiers-monde. “Nous pouvons sauver des millions de vies fait remarquer le “géniteur" Ingo Potrykus de l'ETH Zurich. L'entreprise Syngenta, qui détient de nombreux brevets sur le riz enrichi en vitamine A, note par ailleurs que le report de la commercialisation de ce riz coute chaque mois la cécité de 50.000 enfants.

Faux! rétorque Greenpeace qui a calculé sur la base des données du producteur qu'une personne devrait manger 4 kilos de riz sec (soit 9 kilos de riz cuit) pour couvrir son besoin journalier en vitamine A. Le riz transgénique contient 1,6 microgrammes de provitamine A par gramme de poids à sec. En comparaison, 1 gramme de carotte en terre en contient 46 à 125 microgrammes (soit env. 80 grammes par carotte). Une véritable “tromperie intentionnelle, c'est la seule manière de qualifier la campagne de propagande massive organisée pour ce riz transgénique, s'insurge Greenpeace. (Communiqué de presse, 9.2.01).

Sommaire de la page

Remède contre la cécité enfantine : le riz "paddy" qui contient de la vitamine A

Riz (Oryza sativa)

Graminée

Il en existerait plus de 3000 variétés.

(NDTS :  5 fois plus selon d'autres sources.)

Tel qu'il est récolté, on l'appelle "paddy".

Le riz "cargo" est le riz complet débarrassé de sa première enveloppe, la balle. Il correspond à 80% du poids du paddy. On trouve ensuite le riz "demi-complet" (75% du paddy) qui a subi un premier usinage, le riz "blanc" ou "blanchi" (60% du paddy) débarrassé de l'ensemble de l'écorce et de l'assise protéique.

Principaux constituants connus : Vitamines A, B1, B2, B6 (qui disparaissent au polissage), hydrates de carbone, matières grasses et azotées, calcium, phosphore, fer, potassium, sodium, soufre, magnésium, manganèse, chlore, iode, zinc, fluor, arsenic.

NB : Ne consommer que le riz complet ou demi-complet (et non le riz glacé ou poli). Il est plus long à cuire, aussi le fera-t-on tremper au préalable.

Dans les pays où le riz constitue la base de l'alimentation, l'usage du riz poli provoque régulièrement des "épidémies" de béribéri. Le traitement consiste en général à remplacer le riz poli par du paddy, c'est à dire le riz non décortiqué.

(source "Traitement des maladies par les légumes, les fruits et les céréales" de J. Valnet (Ed. Maloine 1985)

Sommaire de la page

USA : patates douces riches en vitamine A, sans génie génétique

18 janvier 2001 : Ruddy est le nom donné à une nouvelle variété de patate douce non seulement excellente au goût mais aussi très rentable. A forte teneur en provitamine A, vitamine C et acide folique, elle est par ailleurs la première patate douce à résister contre de nombreux insectes, nématodes et maladies. Ruddy est issue de cultures réalisées par l'Université Clemson (USA), sur la base de méthodes ultramodernes mais sans manipulation génétique (donc sans risque). (GENET-news)

Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants, sur le site  http://www.blauen-institut.ch Merci à Frédéric Prat pour cette info.

Sommaire de la page

----- Message d'origine -----
De : Michel Dussandier "midier@wanadoo.fr"
À : "ogm@egroups.com"; "sos-planete@club.voila.fr"
Envoyé : mardi 23 mai 2000 13:58
Objet : [OGM] Vitamine A : quelques indices...

Salut.

La résolution du "problème de la vitamine A" peut très bien passer me semble-t-il par "l'éducation des masses" sur le fait que cette vitamine A se trouve dans les fruits (Orane, clémentine) ou légumes (carote, tomate) par exemple, voire dans les huiles de poisson.

Faire consommer du jus d'Orane et une tomate de temps en temps
ne devrait pas être un obstacle indépassable pour nos professionnels
du commerce. Ils arrivent bien à faire boire du CocaPepsi aux foules
alors que... ;-)

D'autre part, la culture de ces fruits ou légumes naturellement
chargés en carotène (converti en vitamine A par l'organisme)
donnerait l'occasion d'une diversification aux agriculteurs locaux.

Ceci dit, il est vrai que du "riz doré", ça présente mieux.
Et en plus nos scientistes peuvent passer pour les Sauveurs
de l'Humanité tout en se faisant une campagne de pub pour
les Merveilles Techno-Scientistes.

Vendredi 2 juin 2000 10:15 (Liste OGM)

frederic.prat@geyser.asso.fr : La France a longtemps fabriqué des mines antipersonnelles, interdites en france mais vendues à l'étranger. Les pays du Nord fabriquent encore des pesticides dans greux interdits chez eux mais vendus à l'etranger. Et maintenant, on continue avec le riz transgénique... Question : est-ce légal ? Est-ce légal de contaminer (même gratuitement !) 80 pays sous couvert d'aide au tiers-monde ?... Que faire ? Fred

Un riz transgenique pour le Tiers Monde

La firme europeenne Zeneca distribuera bientot du riz transgenique partout dans le monde. Les semences devraient etre distribuees gratuitement aux agriculteurs d'environ 80 pays en voie de developpement. Le principal attrait de ce nouveau riz, c'est sa teneur elevée en beta-carotène, une substance apparentee a la vitamine A qui fait cruellement defaut dans les regions ou l'alimentation ne repose que sur cette culture.   http://www.monsanto.fr/

Sommaire de la page

Les alternatives au riz doré

Liste OGM Danger du dimanche 4 juin 2000 16:53 : J'ai trouvé cet article dans le numéro 138 de février-mars du Gen-ethischer InformationsDienst (GID). atlandes@magic.fr

Auteuse (le féminin des métiers est obligatoire en Suisse): Florianne Koechlin, biologiste suisse, très crtique depuis des années sur les  biotechnologies et responsable de la coordination européenne pour la  campagne "No patents on life".

L'article est très complet sur les différents aspects de ce riz. Il démontre très bien ce qui est souvent souligné par de nombreuses intervention sur ce site: une fois de plus, la solution génétique a la priorité sur des solutions moins "prestigieuses et modernes" mais en fin de compte plus efficaces mais moins rentables. L'intervention génétiste fait l'impasse sur la complexité du vivant biologique et  social...

Malheureusement, je ne crois pas qu'il y ait une édition française ou anglaise de cette revue. Je vous traduis quelques passages en espérant ne pas faire de contre sens.

A l'école supérieure de Zürich (ETH), un groupe de travail dirigé par  Ingo Potrykus a fabriqué un riz manipulé génétiquement et qui contient  de la provitamine A. Trois constructions génétiques ont été inséréesdans le patrimoine génétique du riz, à cette fin. Le projet a été  financé conjointement par la fondation Rockfeller et l'Union  Européenne.(...)

Pour combattre les problèmes sanitaires liés au manque de vitamine A  qui peuvent mener jusqu'à la cécité, la FAO avait jusqu'à présent 3  stratégies:

- enrichir les aliments (margarine avec vitamine A dans les Philippines ou sucre avec de la vitamine A dans les Pays d'Amérique du sud)

- distribution de vitamine A : deux fois par an, des capsules de vitamine A à fort dosage été distribuées

- projet d'alimentation comme par exemple des campagnes d'information ou les projets des petits jardins. La provitamine A est présente en particulier dans les légumes verts à feuilles et dans les fruits. Dans la pluspart des pays cette troisième solution a été longtemps délaissée mais commence à être reconnue.(...)

Bengladesh: La FAO et la fondation Hellen Keller International ont commencé en 1993 un projet pour favoriser les petit jardins domestiques. Ce sont les femmes qui furent encouragées à les cultiver avec des conseils pour améliorer les méthodes traditionnelles de culture. Les familles sans terre plantent des vignes le long des murs de leur maison et y font grimper des haricots, des citrouilles et une cucurbitacée particulière la "bottle gourd". Toutes ces plantes produisent des feuilles qui sont habituellement consommées. Les femmes qui ont vu la santé de leurs enfants s'améliorer ont pris le projet en main, et il se développe avec un effet boule de neige.En 1998, ce sont  600 000 familles, soit près de 3 millions de personnes qui participent à ce projet.

Dans une étude scientifique de 1996 M W Bloem et son équipe notaient:

- la santé s'est améliorée.

- même des jardins très petits peuvent suffire à couvrir les besoins en provitamine A.

- un résultat surprenant était que plus l'apport de provitamine A est diversifié par des fruits et des légumes différents, plus le corps semble mieux l'assimiler.(...)

Thailande: dans ce pays, ce fut une autre cucurbitacée riche en feuilles vertes et en provitamine A qui servit de déclencheur pour la campagne, la "ivy gourd". Le programme a été mené par des mères, des écoliers, des infirmiers/ères et des paysans...

Au Mali, nigeria et de nombreux autres pays africains où la saison est très courte, la FAO met en place des sécheurs solaires de façon à pouvoir conserver les légumes et les fruits avec une perte minimum de provitamine A.(...)

Après 10 ans de différents programmes, la FAO a tiré les conclusions de ces expériences: Les projets alimentaires doivent être absolument prioritaires, car seule cette stratégie promet une amélioration durable. Les barrières biologiques contre un apport isolé de provitamine A sont très diverses. La provitamine A doit être absorbée par les intestins et ensuite transformée en vitamine A par le corps. Pour cela, il faut la présence de graisses car la provitamine A ne se dissout que dans la graisse. Le régime alimentaire de beaucoup de populations pauvres comprend très peu de graisses. Ces personnes élimineraient donc la provitamine A, sans avoir pu la digérer. Les diarrhées et les infections parasitaires empêchent aussi son assimilation. Comme le dit un expert de l'OMS, "en fait des facteurs importants de l'apparition de la déficience en provitamine A, sont l'absence de conditions d'hygiène correctes et l'eau souillée."

De plus l'assimilation de la provitamin A est très complexe. Les carottes par exemple produisent de la provitamine A sous une forme cristalline à la limite de la digestibilité. C'est pour cela qu'il faut les faire cuire et les servir avec de l'huile; la provitamine A de l'Orane est par contre très facilement digérable.

Comme le montre l'expérience du Bengla-Desh, il est très important de varier les sources de provitamine A. Et puis, il n'y a pas que la vitamine A. Des manques en iode, fer, ainsi qu'en vitamine C et D, en folates, riboflavine ou calcium peuvent conduire à des maladies.

Comme le dit Franz Simmersbach de la FAO: "C'est comme si les recherches sur la vitamine A rendaient les chercheurs aveugles!". Barbara Underwood spécialiste des déficiences en provitamine A plaide dans son étude de 1999 pour un changement de paradigme:"

Le paradigme des institutions responsables de l'alimentation ou de la santé doit passer d'une intervention verticale à une intervention systémique, holistique et flexible, s'appuyant sur les compétences et la participation active des communautés villageoises et tenant constamment compte des changements au niveau local."Elle rajoute:" Les interventions couronnées de succès dans les pays en voie de développement, montrent toutes, que des solutions durables ne peuvent être obtenues que lorsque tous les participants sont engagés en partenariat, y compris les pauvres."

Floriane Koechlin termine son article en soulignant le caractère ambigu du personnage Potrykus qui d'un côté veut faire don de ce riz au tiers-monde et d'un autre côté a travaillé à la mise au point d'une trentaine de brevets sur des plantes qui appartiennent en majorité à Novartis, le dernier brevet ayant été accordé en 1999.

Apparemment, il a aussi déposé une demande de brevet pour ce riz. Même si Novartis prétend vouloir renoncer à ses droits sur ce brevet, que se passera-t-il lorsque, en 2000, Novartis aura fusionné son secteur agricole avec le géant suédo-britannique, Astra-Zeneca.

http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20000523marza.html

Sommaire de la page

L'amaranthe et les centaines d'autres raisons de détruire le riz doré

(Extraits d'un courrier reçu le 11 juin 2000 de Dominique, association kokopelli)

Au Bangladesh, de 1961 à 1997, la consommation de légumes a chuté d'un tiers et la consommation de fruits a chuté de moitié. C'est dans les fruits et les légumes que sont les micro-nutriments, dont la vitamine A. En Inde, dans un seul verre d'infusion de feuilles de Moringa oleifera, un arbre, il y a la ration quotidienne de vitamine A pour 10 personnes!!! Nous avons des tomates Oranes dans notre collection qui ont 12 fois plus de béta-carotènes que les tomates rouges. On pourrait également parler des amaranthes à grains et à feuilles.

Les grains des amaranthes à grains contiennent jusqu¹à 19 % de protéines alors que le riz n'en contient que 8 %. Qui plus est, sur l¹échelle de 100 de l¹équilibre en acides aminés, c¹est l¹amaranthe qui vient en tête avec une valeur de 87 (alors que la valeur est respectivement de 57 pour le blé, de 44 pour le maïs, de 68 pour le soja et de 72 pour le lait de vache). Le grain de l¹amaranthe est donc presque parfait quant à l¹équilibre en acides aminés. Il contient également beaucoup de calcium, de potassium, de zinc, de fer, de vitamine E et de vitamines B...

Les feuilles d¹amaranthes sont une excellente source de carotène, de fer, de calcium, de protéine, de vitamine C et autres oligo-éléments. A titre de comparaison, il y a par exemple, dans les feuilles d¹amaranthe, trois plus de vitamine C, 10 fois plus de carotènes, 15 fois plus de fer, 40 fois plus de calcium que dans les tomates. Les feuilles d¹amaranthe contiennent trois plus de vitamine C, trois plus de calcium et trois fois plus de niacine que les feuilles d¹épinard.)

Ne nous laissons pas bercer par les discours hypocrites issus du paradigme occidental : ce paradigme a fait ses preuves depuis quelques siècle et il détruit tout ce qu'il touche.

En Inde, 50 000 à 100 000 variétés de riz avant la révolution verte : il en reste maintenant 50.

A Sri Lanka, 100 % des légumes sont des hybrides F1. Au Népal, ce sont 80 %, etc...

L'Association Kokopelli s'engage présentement, avec les ONG de l'Asie du sud, dans la création d'un réseau de production et d'échanges de semences (Annadana), en dehors de tout concept de commercialisation. Il n'y a que peu de temps, à l'échelle de l'agriculture humaine, que les semences sont un objet de négoce.

Je n'ai pas le temps de développer mais pour ceux qui souhaitent lire un peu plus d'arguments, nous pouvons envoyer des extraits d'un long texte issu du document de présentation du réseau Annadana (qui signifie en sanscrit "don de la nourriture") et qui met bien en valeur que par de telles initiatives, nous luttons justement pour réparer les énormes catastrophes générées par la trop célèbre révolution verte.

Pour la Libération de la Semence et de l'Humus.

Merci pour cette excellente contribution de kokopelli.assoc@wanadoo.fr - Kokopelli : arche de semences d'autrefois - Merci de continuer dans cette voie.

Sommaire de la page

Le "Drumstick" comme alternative au riz doré

De Monique Lamperière thedevigne@aol.com le 22 février 2001 sur la liste d'information OGM-Danger :

"Hervé Le Meur a cité un arbre, le "Drumstick" comme une alternative (parmi d'autres) au riz génétiquement "machiné".

Drumstick = Moringa oleifora (Moringacées)

Le nom savant est conservé en français. Le Moringa oleifera appartient à la famille des Moringacées. C' est un arbre très commun, de 4 m de haut environ, qui pousse  dans les pays tropicaux (Arabie, Inde et Afrique notamment). Il se distingue par une très grande résistance à la sécheresse.

A cause de son goût piquant, le Moringa peut être utilisé comme condiment. D'une façon générale, les fleurs, les fruits et les feuilles sont appréciés par l'homme et par le bétail.

Ses feuilles sont très riches en vitamine A (liposoluble) et il contient une huile comestible, ce qui le rend doublement intéressant. En Inde, un seul verre d'infusion de feuilles de Moringa fournit la ration journalière de vitamine A pour 10 personnes.

De plus, toute la plante (racine, feuilles, fruits) a des propriétés bactéricides. Elle soigne de nombreux maux (dermatose, bronchite, béribéri, hypertension, scorbut, dysenterie).

Monique Lamperière thedevigne@aol.com "

Pour plus d'information sur cet arbre
http://www.fao.org/docrep/r7750f/r7750f04.htm

Sommaire de la page

Millet doré produit naturellement

Des chercheurs indiens ont cultivé une nouvelle sorte de millet jaune d'or, à partir de variétés de millet provenant d¹Afrique, qui contient de la provitamine A en grande quantité. Le «millet doré» constitue une alternative fascinante pour pallier aux carences en vitamine A, a déclaré William Dar, Directeur de l¹ICRISAT en Inde. (ICRISAT, avril 2002)

Sommaire de la page

Quant aux illuminés (les résistants aux OGM), poussés par on ne sait quel lobby"..

Frédéric PRAT : Selon vous, quel serait le lobby qui les pousserait ? Autant il est évident que des lobbies puissants, politiquement écoutés, qui ont mis beaucoup d'argent en jeux, poussent à ce que des OGM soient cultivés sur toute la planète (sans trop d'études d'impacts réellement à la hauteur des enjeux), autant - me semble-t-il - ce sont des individus, des citoyens responsables qui se posent des questions en tant qu'habitant de cette planète si fragile qu'ils voudraient conserver pour leurs enfants, et si possible pour les autres espèces.

Comment appliquer le principe de précaution, à propos d'une technique qui modifie radicalement, et éventuellement définitivement le Vivant..?

Il ne s'agit plus d'une technique anodine. La transgenèse n'est comparable à rien de ce que l'humanité avait inventé... et en 20 ans, on devrait accepter les yeux fermés que l'on expérimente grandeur Nature.

Sommaire de la page

MORATOIRE = PIEGE A CONS d'Hervé Le Meur : Suite à une discussion avec un sélectionneur/semencier, il me disait que puisqu'on a institue un moratoire, il continue ses recherches. Si on lui avait dit clairement qu'on n'en voulait pas il aurait commencé des recherches dans d'autres directions... Encore un argument contre le moratoire qui est, lui aussi, un beau piège a cons. Car si on fait un moratoire, que les résultats scientifiques disent qu'on peut régler le problème, alors on sera malhonnetes de dire aux industriels que, de toute façon, on n'en veut pas! Desolé pour ceux qui défendent un moratoire, mais vraiment, plus on avance, moins ça m'apparait comme une bonne idée. Et même, je la trouve pas honnête envers les industriels.

"Au cours de l'évolution, la nature s'est donné un mal extrême pour que chaque individu soit différent de tous les autres.(...) Physiquement et mentalement, chacun d'entre nous est un être unique. Toute civilisation qui, soit dans l'intérêt de l'efficacité, soit au nom de quelque dogme politique ou religieux, essaie de standardiser l'individu humain,   ommet un crime contre la nature biologique de l'homme."

Aldous Huxley PPS, ASIS

Sommaire de la page

Dans la série pognon et délire, les paris sont ouverts sur le séquencage du génome humain.

Les 5 plus grosses multinationales de la biotech (Monsanto, Aventis, Dupont, AgrEvo...) viennent de créer une cagnotte commune de 50 millions de $/an pendant 5 ans pour faire de la publicité sur les OGM et convaincre le grand public... Spot TV, placards dans la presse...

40 000 ou 140 000? A la mi-juin 2000, les laboratoires publics révéleront une ébauche couvrant 90 % du génome humain. En 2003, on connaîtra enfin le nombre des gènes humains.

En attendant, lors d'une réunion de travail sur le séquencage, au laboratoire de Cold Spring Harbour à New York, à la mi-mai, les chercheurs ont ouvert les paris, rapporte Science. La mise est fixée à un dollar cette année, cinq dollars en 2001 et 20 dollars en 2002. 228 chercheurs ont déjà pariés. L'estimation la plus basse, aux dernières nouvelles, est à 27 462, la plus haute à 200 000. Le lauréat remportera, outre le jackpot, un exemplaire relié cuir de la Double Hélice du Nobel James Watson.

En 1997, on comptait 48 plantes transgéniques commercialisées dans au moins un pays. Douze espèces sont concernées. Il s'agit principalement de plantes destinées aux grandes cultures (soja, maïs, colza, coton, lin, tabac) mais aussi d'espèces potagères et maraîchères (tomate, pomme de terre, courgette, melon, papaye, chicorée).

Sommaire de la page

Prix d'un comprimé de vitamine A

La vue coute 4 cents par an. (...)

LE CHIFFRE ...... 1 million, c'est le nombre d'enfants qui ont échappé à la mort depuis 1998 grâce à de fortes doses de vitamine A, qui renforce le système immunitaire.

Selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), « un comprimé à forte dose de cette vitamine, qui coute 2 cents, administré 2 fois par an,  peut offrir la protection nécessaire ». 70 pays, presque tous situés en  Asie et en Afrique, souffrent de carence en vitamine A mais le nombre de  pays bénéficiant d'un programme de soutien est passé, en 5 ans, de 6 à plus  de 40 pays, notamment grâce au Canada, qui a offert 1 milliard de comprimés de vitamine A à l'UNICEF au cours des 3 dernières années.

Le Petit Bouquet (C) 2001.

Sommaire de la page

Tout savoir sur la vitamine A

Un dossier de thedevigne@aol.com

Médecins et biochimistes réservent généralement le terme de vitamine A à la vitamine préformée (rétinol) qui se trouve dans les produits d'origine animale. Cependant, il y a souvent un amalgame entre la vitamine A au sens strict et au sens large  (vitamine A + provitamine A + pigments caroténoïdes d'activité vitaminique A).

La vitamine A

Le rétinol (forme biologiquement active de la vitamine A) provient de la  transformation de l'ester de rétinol des aliments par les enzymes du  pancréas. Le rétinol est réestérifié dans l'intestin avant d'être acheminé  vers le foie. Sources de rétinol : foie, poissons gras, huile de foie de  morue, beurre, laitages, jaune d'oeuf... Risque de surdosage.

La provitamine A ou bêta-carotène

Est l'un des 10 caroténoïdes (sur   560) qui peuvent se transformer en rétinol au niveau de l'intestin. A cause de sa structure chimique - apparentée à deux  grosses molécules de rétinol soudées par le milieu - le bêta-carotène est le  plus efficace des caroténoïdes.

Sources : aliments Oranés (carottes, abricots, potirons, mangue, huile de
palme rouge). Pas de surdosage possible, mais risque d'avoir un teint "carotte".

Pourquoi le flamant est-il  rose ? Parce qu'il mange des plantes à  caroténoïdes. Comment le saumon d'élevage devient-il rose ? Par  supplémentation en caroténoïdes de synthèse.

Quelques autres caroténoïdes

Alpha-carotène, gamma-carotène, bêta-cryptoxanthine,  bêta-carotène-5,--époxyde. Le lycopène (non précurseur de la vitamine A) est un anti-oxydant 2 fois plus efficace que le bêta-carotène.

Comment mesure-t-on la vitamine A ?

Au termes d'études menées sur le rat, le contenu des aliments en vitamine A et les apports conseillés ont d'abord été mesurés en UI   (1UI=0,30 mcg* de rétinol=0,60 mcg de bêta-carotène).

Après évaluation sur l'homme, ce standard a été  abandonné par l'OMS au profit d'un nouveau standard plus conforme à la réalité : 1 ER  (équivalent-rétinol)=1 mcg  de rétinol=6 mcg de bêta-carotène.

Conversion  : 1 UI=0,3 ER,  1 ER=3,33 UI

Apports conseillés (vitamine A et provitamine A confondues) : 800 à 1100  mcg-ER/jour  (soit environ 85g. de carottes, ou 250g de pulpe de potimarron, ou 15g de foie de veau).

S'il n'y a pas de carences dans les pays développés, on y constate  fréquemment des déficiences en vitamine A. Un quart des Françaises  avoisineraient la cote d'alerte (à cause de régimes sans graisse notamment).

Chez les femmes qui prennent des contraceptifs, les fumeurs et les grands
buveurs, le taux de bêta-carotène dans le sang est sensiblement  inférieur à la normale.

D'après Le guide des vitamines, T. Souccar et Dr. J.P.Curtay, 1996

* mcg=microgramme

_____________

Il y a plus de 4000 ans, les médecins perses prescrivaient un régime à base de carottes en cas de déficience visuelle. Cinq siècles av. J.C, Hippocrate prescrivait du foie de veau.

Aujourd'hui, les médecins et les scientifiques prônent les alicaments. Les  nutritionnistes, plus partagés, donnent en général la priorité à une  alimentation équilibrée.

Sommaire de la page

Une "supervariété" de riz transgénique pour le Tiers-Monde

LE NOUVEAU RIZ "COMPLET"

Pauline Gravel

Le devoir du samedi 22 décembre 2001.

Paris - Le fameux «riz doré» enrichi de vitamine A par les techniques du
génie génétique, qui a déjà fait couler beaucoup d'encre, ne serait qu'une
première ébauche, bien incomplète, de ce dont rêve son inventeur, Ingo
Potrykus, et que s'appliquent actuellement à mettre au point les
scientifiques d'un laboratoire de recherche publique de l'Institut de
technologie suisse.

Dans le cadre d'un colloque international sur les OGM et leurs avantages
tenu cette semaine à l'Institut Pasteur de Paris, Ingo Potrykus a décrit les
nouvelles caractéristiques que l'on cherche à ajouter à la céréale de base
des Asiatiques en lui greffant plusieurs nouveaux gènes destinés à enrichir
le riz en fer, en vitamine E et en acides aminés essentiels.

Il est clair que cette supervariété de riz transgénique s'adresse aux
populations du Tiers-Monde qui souffrent de malnutrition et auxquelles le
professeur Potrykus est visiblement très sensible puisqu'il n'a pas manqu
de rappeler que «la moitié de la population mondiale souffre de malnutrition
et que les carences alimentaires conduisent à des maladies très graves». Par
exemple, des insuffisances en vitamine A et en fer peuvent entraîner
respectivement la cécité et de graves anémies. La frange la plus pauvre de
la population asiatique, dont le riz constitue presque l'unique denrée
alimentaire, est frappée de plein fouet par de telles maladies puisque le
riz est dépourvu de vitamine A et contient très peu de fer.

Les chercheurs suisses avaient créé, il y a quelques années, le riz doré en
insérant dans le génome de la plante les trois gènes nécessaires à la
fabrication du bêta-carotène qui, en plus d'être le précurseur de la
vitamine A, colore le riz en jaune. Plus récemment, les scientifiques se
sont appliqués à greffer cinq autres gènes destinés à accroitre la
disponibilité du fer.

Ainsi, un premier gène issu d'une variété de haricot est destiné à augmenter
la teneur en fer des grains de riz. Selon les premiers résultats obtenus, la
greffe de ce gène doublerait le contenu en fer de la céréale, a précisé le
père du riz doré.

Un deuxième gène permet la synthèse d'un facteur qui favorise l'absorption
du fer par l'intestin tandis qu'un troisième gène permet la dégradation d'un
inhibiteur (le phytate, naturellement présent dans le riz) de l'absorption
du fer. Un quatrième gène aide quant à lui les racines de la plante à tirer
plus efficacement le fer du sol. Enfin, le cinquième facilite le transport
de cet élément depuis les racines jusqu'aux grains de riz.

Les chercheurs prévoient également d'ajouter au patrimoine génétique du riz
la séquence codante de l'alpha-tocophérol, ou vitamine E, sachant que la
présence de cette dernière substance devrait également accroitre la teneur
du riz en vitamine A.

Plus révolutionnaire encore, les biologistes moléculaires suisses ont
construit de toutes pièces un gène capable de synthétiser une nouvelle
protéine constituée d'un mélange équilibré des neuf acides aminés essentiels
(que le corps humain est incapable de fabriquer et que l'on doit puiser dans
l'alimentation). Ce gène a ensuite été introduit dans le riz doré.

«Il serait absolument impossible d'obtenir de tels avantages par les
méthodes traditionnelles d'hybridation, soutient Ingo Potrykus. De plus,
toutes ces caractéristiques intéressantes pourront être transférées à la
pomme de terre, au maïs, au colza, au blé, à la patate douce et aux autres
denrées de base de l'alimentation.»

Toutefois, même si la technologie est actuellement en expérimentation au
Vietnam, aux Philippines, en Inde et en Chine, les effets bénéfiques de ce
nouveau riz sur la santé n'ont pas encore été prouvés. «Nous n'avons ét
autorisés à cultiver ce riz qu'en serre et, pour cette raison, nous n'en
avons produit que quelques kilogrammes, qui sont bien insuffisants pour
mener des études cliniques, précise Ingo Potrykus. Mais nous espérons
l'expérimenter dans quelques années.»

Difficile alors de connaître la véritable efficacité du riz doré et de
savoir qui a vraiment raison dans le débat entre Greenpeace et Ingo
Potrykus. Greenpeace affirme en effet que les enfants devront consommer neuf
kilos (!) de ce riz par jour pour ressentir les bienfaits de l'apport en
vitamine A alors qu'Ingo Potrykus soutient que 300 grammes par jour
suffiront.

Pour le professeur Potrykus, la future variété de riz doré représente
incontestablement un bon moyen de venir en aide aux populations pauvres de
la planète. «Pour rendre cette variété accessible sans frais et sans
restrictions aux pays en développement, nous, les inventeurs [qui ont dépos
70 brevets], avons cédé les droits d'exploitation commerciale de ce riz à la
compagnie Zeneca [devenue Syngenta]», explique le professeur à la retraite.
«En échange, la compagnie doit soutenir ce projet humanitaire et rendre la
technologie libre de droits pour les institutions publiques de recherche.»

Lylian Le Goff, membre de la mission Biotechnologies de France Nature
Environnement, reconnaît la sincérité de la démarche du professeur Potrykus
mais croit que le riz doré, tout comme les autres OGM, «évite de remettre en
cause les dérives passées de l'agro-industrie. Depuis que l'on pratique le
raffinage du riz, précise-t-il, les grains ne contiennent plus que l'amidon
de la céréale. L'enveloppe des grains, que l'on élimine au cours du
processus de raffinage, contient des protéines, des fibres et des
oligoéléments tels des minéraux et des vitamines du groupe B1».

Pour sa part, Bernard Chevassus-au-Louis, directeur de recherches
l'Institut national de recherche agronomique (INRA) et président de l'Agence
française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), est d'accord avec
l'objectif du riz doré, sachant qu'il vise à corriger les problèmes de
cécité et d'anémie. Il s'interroge toutefois sur le temps qui sera
nécessaire pour obtenir une variété cultivable et adaptée aux exigences
locales.

«En tant que généticien améliorateur, il me semble que ce sera assez long
avant que tous les agriculteurs ne puissent cultiver le riz doré dans leurs
champs», avoue-t-il avant de soulever de multiples questions d'ordre
technique. «Ce riz sera-t-il stable du point de vue génétique? La plante
fera-t-elle des recroisements? Perdra-t-elle des gènes? Il faut également
considérer toute la question de l'adapter aux variétés locales.»

«La distribution de suppléments vitaminiques aux enfants ne couterait
sûrement pas plus cher, avance-t-il. Serait-il néanmoins plus équitable de
diffuser la variété de riz doré? Permettrait-elle d'atteindre davantage de
gens qu'une distribution de vitamine A dans les écoles? Serait-il préférable
d'encourager les petits jardins où on cultive quelques fruits et légumes?»

http://www.ledevoir.com/

Sommaire de la page

En réponse de la diffusion de l'article ci-dessus, nous avons reçu, le 23 décembre 2001, de Thierry Raffin thraffin@altern.org, animateur de la liste OGM-Danger :

"Merci à Michel pour l'envoi de cet article qu réinterroge encore une fois le
lien entre
OGM et faim dans le monde.

Bien sûr on ne peut qu'être d'accord pour lutter contre la faim dans le monde.

Cette générosité est tellement peu contestable qu'elle constitue un vecteur
de promotion des OGM puissant.

Cependant on est impressionné par l'ambition de ces  chercheurs suisses qui
veulent introduire dans le riz doré bien d'autres gènes que celui précurseur
de la vitamine A, pour faire de ce petit grain de riz une véritable usine de
compléments nutrionnels (dont on se doute bien quand même que sa mise au
point sera sans doute plus rentable sur le marché occidental prêt à payer
pour sa santé (j'imagine déjà les publicités ventant les qualités
"naturelles" du nouveau riz "complet" sur les compléments vitaminiques
traditionnels en poudre ou en pillules - on n'arrête pas le progrès ou du
moins le commerce. )

Mais je proposerais pour que les choses soient plus efficaces pour les
populations souffrant de malnutrition que nos chercheurs suisses s'efforce
d'introduire le "gène manquant" dans leur grain de riz : celui qui
permettrait à lh'omme de dépasser son état animal par lequel se maintient la
reproduction des inégalités.

Car il est bien clair que grâce "au riz doré complet", les restaurants du
coeur pourront enfin fermer en France. Je veux rappeller simplement qu'au
moment où les fêtes de Noël et de fin d'année, font exploser les ventes de
saumon et de fois gras, des milliers de personnes souffrent aussi de la faim
et de la malnutrition dans nos pays développés et que ce n'est pas le
développement de l'agriculture transgénique qui régleront ces problèmes.
Cela se saurait : à moins que le saumon transgénique le rende encore si peu
cher qu'on puisse le mettre dans la ration de noël pour "nos pauvres
nous"...

Rappeller le problème de la faim dans les pays développés là où la
nourriture ne manque pas puisque les grandes surfaces bennent chaque jour
des centaines de tonnes de nourriture (et au moment de noël ce sont des
centaines de kilo de langoustes etc...), permet de comprendre que tout cela
a peu à voir avec le sous développement de l'agriculture. ON pourra
augmenter la production agricole des pays en voie de développement, cela ne
réglera rien sans l'invention du gène manquant à l'homme : celui de
l'intelligence vraiment humaine ou de la sagesse civilisationnelle."

Thierry Raffin

Sommaire de la page

"Même si le Complexe génético-industriel peut, avec les biotechnologies doûteuses actuelles, fabriquer un riz concentré en vitamine A, est-ce bon de le commercialiser? A ce compte-là qu'est-ce qui va empêcher Mon$anto de créer une céréale miracle dotée de tous les meilleurs gènes empruntés au règne végétal, animal ou à l'homme. Cette plante ("Soleil Vert"?) remplaçant tout, gorgée de tout l'alphabet des vitamines et parfaitement équilibrée en acides aminés essentiels, soignerait au passage rhume des foins, arthrose, mal de tête, cyrose et cécité... Et pourquoi pas la bêtise? Les (eh oui! Domaine public oblige!) de ce qu'on pourrait appeler aussi la "créature-graal" vaccineraient les familles les plus riches contre virus et bactéries, à l'exclusion -puisque tout semble permis- par exemple de ceux qui possèdent à la naissance des gènes éthniques considérés comme indésirables.

Bref, la plante-graal répondrait à tous les besoins de l'humanité... (extrait de
 La plante-graal)

Sommaire de la page

 

NB : "Ainsi, 39 laboratoires exigent-ils de sacrifier des millions de vies humaines à leurs actionnaires. Ils intentent un procès à l'Afrique du Sud qui refuse (avec le Brésil et l'Inde) de laisser sans soins ses malades du sida au nom du profit que garantit le brevet. Profits monstrueux : l'Inde produit des traitements antisida coutant 400 dollars par an, contre 20 000 à 30 000 dans les pays industriels !" (Jean Pierre Berlan, chercheur)

Matrix (La Matrice), film de science fiction : Les humains sont cultivés comme du maïs.Sacrée Terre! (association loi 1901) https://www.terresacree.org -  - Parce qu'on la massacre!

Dossier complet d'INFOGM sur le riz doré en pdf

Il y a une célèbre figure de rhétorique qui s'appelle "reductio ad absurdum" : la réduction à l'absurde. C'est caricaturer l'idée de l'adversaire pour la rendre absurde. Michel Dussandier

Le point sur les OGM - Version avec frames - Sommaire de la page - Jardin

Le point sur les OGM

Portillon de la base  Entrez dans le jardin de la base

Retour au sommet de la pagePour revenir à la porte du site, cliquer ici!Horreur : ces OGM existent! - Porte

 Mais où est passée l'éthique de la génétique?


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de demainlhomme.info, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - demainlhomme.info


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de demainlhomme.info

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de demainlhomme.info