Tout en bas!(Pas d'ascenseur)

OGM : la planète prise en otagePhoto anne.esperet@free.fr Autres oeuvres superbes sur le site

Les organismes génétiquement manipulés (ou encore modifiés : OGM) sont des organismes vivants (micro-organismes, plantes, animaux) dont on a modifié le patrimoine génétique afin de les dôter de propriétés que la nature ne leur a pas attribuées. Aujourd'hui, c"est plus particulièrement le développement des plantes génétiquement manipulées (ou transgéniques) qui est sujet d'inquiétude.

Mais au fait, pourquoi s'inquiéter?

Nous sommes les cobayes!Depuis que l'Homme a commencé à cultiver des plantes, il a toujours voulu améliorer la qualité des variétés utilisées : d'abord par des méthodes empiriques en choisissant les meilleures plantes et en les croisant avec des variétés différentes de la même espèce, puis par des méthodes plus systématiques depuis le XIXE siècle. Mais jusqu'à l'avènement du génie génétique, l'amélioration des plantes ne bouleversait pas "l'ordre de la Nature" : on ne croisait que des variétés de la même espèce ou d'espèces très voisines.

La barrière des espèces tombe dans les laboratoires

*Le génie génétique représente un saut qualitatif radical, puisqu'il permet de s'affranchir de la "barrière d'espèces". Il permet en effet, tout au moins théoriquement, de sélectionner des gènes d'intérêt dans n'importe que! organisme vivant (virus, bactérie, plante, animal, Homme) et de les insérer dans une plante. En cela il est fondamentalement différent de ce qui se faisait avant en matière d'amélioration des plantes. L'Homme interfère de manière très directe dans les processus mêmes de l'évolution. En effet, depuis que la vie existe sur terre, il y a 3 à 4 milliards d'années, l'évolution a justement consisté à fabriquer des êtres vivants de plus en plus complexes, des êtres qui se sont séparés au cours des temps de façon à ne plus pouvoir se croiser sexuellement, c'est-à-dire échanger leurs gènes. C'est la "spéciation", la formation d'espèces, une des caractéristiques majeures de l'évolution. La transgénèse, en rendant perméables les barrières entre les espèces, en créant de nouveaux organismes inconnus de la nature, sans passé évolutif, sans prédateur naturel, et imprévisible, représente donc une sorte d'évolution à l'envers.

Aucune étude de risques sur le long terme

Au regard de l'évolution, la transgénèse est un phénomène très récent. Watson et Crick ont montré la structure en double hélice de l'ADN, le support moléculaire de l'hérédité, il y a moins de 50 ans. Et ce n'est que dans les années 70 que l'on a découvert les enzymes de restriction, ces sortes de ciseaux chimiques à ADN, qui permettent de couper des portions d'ADN et de les insérer dans l'ADN d'un autre organisme vivant.

La première plante transgénique, un tabac résistant à un antibiotique, a été créée dans un laboratoire il y a quinze ans seulement et la première plante transgénique a été commercialisée en 1994, sans qu'il y ait eu de recul par rapport à des phénomènes qui peuvent avoir des conséquences écologiques (des risques potentiels), économiques, sociales et éthiques considérables. On doit également constater que malgré son caractère éminemment technique et complexe, la transgénèse s'apparente encore aujourd'hui à une sorte de bricolage : la technique est aléatoire et on ne sait exactement ni où se met le gène introduit, ni encore moins les effets potentiels non intentionnels.

Car il est économiquement impossible de tester correctement l'innocuité écologique ou sanitaire des OGM : les études des risques à long terme prennent en effet plus de temps que la durée de vie commercialisable des semences transgéniques. Le paradoxe est là dans toute son absurdité -. si ces nouveaux produits doivent être testés convenablement, ils perdent leur intérêt commercial ! Or les rênes de cette révolution agricole sont tenues par l'industrie privée multinationale qui cherche des retours rapides sur ses investissements. Les couts faramineux de recherche développement ont d'ailleurs conduit à une accélération des concentrations dans le domaine de l'agro-industrie et des semences - la recherche mondiale en biotechnologie est aujourd'hui dans les mains de 15 grandes firmes, dont 13 sont nord américaines. Les 10 premières couvrent 81 % du marché!

Le vivant confisqué

Pour ces compagnies des "Science de la Vie", la vie devient un assemblage de gènes que l'on peut monter comme un meccano. Et de plus en plus, une invention, que l'on va breveter comme n'importe quel procédé mécanique. Les entreprises de biotechnologie se ruent sur les brevets sur le vivant, brevetant des micro-organismes, des plantes, des animaux, et même des lignées de cellules humaines... et la brevetabilité du vivant rentre peu à peu dans le droit planétaire, sous la pression de ces firmes.

Ces entreprises se lancent dans ce qu'elles appellent la "bioprospection", qualifiée par les populations indigènes de "biopiraterie" : les chercheurs des multinationales ramènent dans les laboratoires du Nord des espèces qui seront étudiées et brevetées si elles recèlent un gène utile (voir Terre citoyenne N'3, page 6 sur le riz basmati).

Avec les manipulations génétiques, le bricolage sur la matière même du vivant et sa marchandisation, le monde agricole devient de plus en plus identique au monde industriel et perd la spécificité de sa relation avec le monde vivant. Comme la transgénèse pourrait permettre de faire fabriquer par les plantes (ou les animaux) des molécules à la demande, la plante elle-même perd de son importance. Les conséquences pour les économies des pays du Sud risquent d'être considérables lorsqu'il sera possible de faire produire par les plantes des pays du Nord du cacao, de la vanille ou de l'huile de palme: des dizaines de millions d'emplois agricoles seront menacés à travers le monde. Et en attendant, ce sont trop souvent les pays du Sud qui sont utilisés comme laboratoires bon marché pour la mise au point de ces plantes transgéniques, car la réglementation y est plus souple, voire souvent inexistante, et qu'ils permettent d'accélérer la mise au point des cultures, grâce à la contre-saison.

Se diffusant dans tous les secteurs liés à la production alimentaire et pharmaceutique, les quelques compagnies géantes des Science de la Vie se dotent avec les OGM de l'arme alimentaire et deviennent de plus en plus capables d'imposer leur volonté et leur politique à la plupart des États, Les OGM, loin de constituer une solution aux problèmes de la faim dans le monde, risquent en réalité d'accroitre l'insécurité alimentaire mondiale en soumettant la production alimentaire mondiale à la volonté d'une poignée de compagnies géantes.

Arnaud Apoteker Greenpeace France Arnaud.Apoteker@diala.greenpeace.org

"terre citoyenne " N°4 d'avril 2000, 8 grandes pages consacrées aux OGM. Programme Agricultures Paysannes, Société et Mondialisation. Fondation Charles- Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme (FPH), 38, rue Saint Sabin, 75011-PARIS France. Tel : 014147575. Fax : 0143147595. Terrecit@globenet.org

leuconeoeleuconeoeLa pollution génétique - Les risques sanitaires

Envoyer un courrier!Porte - https://www.terresacree.org

Pour revenir à cette page, prière d'utiliser ce bouton Sommaire simplifié - Le point sur les OGM - Les raisons de s'en méfier - Version avec frames - Barre de navigation - Jardin

Le point sur les OGM

Jardin de la base

Les OGM éthiquement et politiquement indigestes!

Retour au sommet de la pagePour revenir à la porte du site, cliquer ici!


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de demainlhomme.info, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - demainlhomme.info


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de demainlhomme.info

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de demainlhomme.info
Vous surfez sur mobiles, cliquez ICI