Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail bénévole (juillet 2002).

Pile à hydrogène de 300W

TOUT EN BAS! Ascenseur expressDes chercheurs découvrent un vilain défaut de plus à l'hydrogène

 

 

Dommage!

 

Les dossiers de Transfert toujours en ligne malgré l'arrêt des mises à jour :

 

 

Autre article en bonus :

Canon travaille sur la pile à hydrogène

Canon indique préparer lui aussi l'avenir en dévoilant les résultats des ses recherches en matière de batterie a hydrogène.

La firme dispose pour l'instant de 3 prototypes de sa pile a hydrogène. Cette technologie devrait a terme remplacer les batteries lithium-ion actuellement utilisées pour alimenter l'électronique grand public.

Chaque prototype a une taille différente adaptée au produit qui l'accueillera : appareil photo, imprimante, et téléphone portable. La firme avance que l'autonomie de ce nouveau type d'accus devrait multiplier l'autonomie de ces appareils par 3 ou 5.

La pile fabriquée par Canon mélange hydrogène et oxygène pour générer de l'électricité. Contrairement à la technologie utilisée par Toshiba fonctionnant au méthanol, la solution retenue par Canon ne rejette pas de CO2. Un bon point en matière d'écologie.

Le système de recharge sera basé sur des cartouches à hydrogène. Un point intéressant pour les baroudeurs qui n'ont pas toujours une prise électrique à proximité.
 

http://www.photozim.com

Source Transfert http://www.transfert.net/a8964

Etats-Unis 13/06/2003

________________________

 

Un carburant alternatif qui déchire... la couche d'ozone

 

Selon des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech), la généralisation du moteur à hydrogène provoquerait une extension du trou de la couche d'ozone. Et ce, en raison des fuites de gaz inévitables que cela engendrerait.

Alors que nombreux sont ceux qui doutent que ce combustible soit une solution à l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre (Voir Le moteur à hydrogène, une solution miracle contre la pollution ?), cette découverte indique que l'hydrogène pourrait se révéler encore plus néfaste pour l'environnement que les énergies fossiles qu'il est censé remplacer.

Simulation informatique
Dans un article paru dans Science, Tracey K. Tromp, Run-Lie Shia, Mark Allen, John M. Eiler, Y. L. Yungont, chercheurs au Caltech, estiment l'impact qu'aurait sur l'environnement une économie basée sur l'hydrogène. Pour cela, ils se sont servis d'une simulation informatique qui leur a permis de tester plusieurs scénarios, en fonction de paramètres comme la production totale d'hydrogène ou la quantité de ce gaz qui peut être fixée par les organismes et les minéraux.

En se basant sur un taux de fuite de 10% - bien inférieur à celui aujourd'hui constaté pour les moteurs à hydrogène, l'équipe du Caltech estime qu'en cas de passage à une économie tout-hydrogène, 60 à 120 millions de tonnes de ce carburant seraient relâchés dans l'atmosphère. Soit 4 à 8 fois plus qu'actuellement.

En s'accumulant et en se transformant en eau dans les couches supérieures de l'atmosphère, ce gaz provoquerait une "humidification" de la stratosphère, ce qui aurait pour effet de fragiliser la couche d'ozone en interférant avec les réactions chimiques qui entretiennent cette dernière.

Selon les chercheurs, un passage brusque au tout-hydrogène entraînerait une rétraction de 7 à 8% de la couche d'ozone aux deux pôles.

Stabilisation fragile
La couche d'ozone permet de filtrer la plupart des rayons ultra-violets solaires, qui sont responsables, entre autres, de cancers de la peau. Dès les années 1970, on s'était aperçu que l'accumulation dans l'atmosphère des composés CFC, utilisés dans les aérosols et les réfrigérateur, avait entraîné une "fonte", puis un déchirement de cette couche d'ozone.

Au milieu des années 80, ce problème avait provoqué une prise de conscience mondiale et entraîné, contrairement au problème des gaz à effet de serre, une réponse volontariste globale d'élimination des CFC. Quinze ans plus tard, ces mesures semblaient porter leurs premiers fruits : des clichés satellites montraient en effet que la couche d'ozone avait cessé de se désagréger. Une stabilisation fragile, et qui pourrait être remise en question par l'utilisation du carburant hydrogène si les craintes des scientifiques du Caltech se confirment.

Yaroslav Pigenet Transfert

 

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

nature, environnement, écologie, bio, vertEtat du bouclier d'ozone

Energies propres, énergies sales

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC