Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Communiqué du Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

 

13/03/07

Malgré une demande officielle d'audience avec la ministre de l'écologie et du développement durable formulée deux jours à l'avance auprès de la préfecture, le collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni, pourtant enrichi de la présence de l'autorité suprême des Wayana Gran Man Aïmaïpoti Touenké en personne, ne fut reçu que par un simple attaché parlementaire, accompagné du directeur de cabinet du préfet et ceci avec une heure trente de retard sur l'horaire prévu. La seule excuse de la Préfecture étant qu'ils n'ont reçu le mail qu'aujourd'hui ... à quoi bon les nouveaux moyens technologiques !!!

La délégation, composée du Grand Man et de deux chefs coutumiers wayana, de Brigitte Wingaarde et de Jean-Paul Ferreira, Maire de la commune d'Awala-Yalimapo et conseiller régional, de Philippe Aquila, Alexis Tiouka et Kumale Pleike, était venue réaffirmer la position officielle du Peuple Wayana. Elle a dû supporter une fois encore un discours jacobin, centralisateur, stéréotypé, formaté, promettant monts et merveilles à coup de millions d'€uro sans prendre en compte la dimension humaine et la notion de peuple autochtone.

La ministre a fait savoir qu'elle prévoyait une rencontre avec les chefs coutumiers wayana à Elahe mardi ... Pourquoi donc alors que ceux-ci étaient présents à Cayenne jusqu'à lundi, justement pour la rencontrer !

L'état continue à mépriser et à bafouer nos revendications les plus élémentaires. De notre côté nous continuerons donc à revendiquer nos droits : création d'une commune wayana, maintien de l'arrêté préfectoral de 1970, révision du zonage du parc amazonien, et rétrocession du foncier aux Amérindiens.

Cette revendication a pris la forme d'une requête déposée par le Gran Man auprès de l'attaché de la ministre.


COLLECTIF DE SOUTIEN AUX AMERINDIENS DU HAUT MARONI
Cayenne, le 11 mars 2007

à : Mme la Ministre de l'écologie et du développement durable, en déplacement en Guyane - Préfecture de Guyane, rue Fiedmont - 97 300 Cayenne



Madame la Ministre,

A l'occasion de l'enquête publique relative à la création du Parc national amazonien de Guyane, les amérindiens Wayana et Teko du Haut Maroni ont exprimé dans leur pétition un refus motivé.

Tout au long des travaux de préparation du projet, les Communautés amérindiennes ont souhaité être protégées du fléau de l'orpaillage. Au regard du contexte terrible que vous connaissez et que vivent ces citoyens depuis plusieurs années, la meilleure des réponses aurait été de délimiter le coeur de Parc à proximité de leurs lieux de vie, conformément à leur demande. Nous signalons à votre attention que la requête de ces populations a été rapportée par MM. Les Commissaires-enquêteurs, qui ont suggéré d'y donner droit.

Tout au contraire, dans le zonage finalement retenu par l'administration, les limites de la zone coeur de parc se situent à grande distance des lieux de vie et d'activité. Les villages se trouvent ainsi dans des espaces non protégés, où vous le savez, l'orpaillage pourrait bien être légalisé.

Nous vous interpellons également sur les incertitudes concernant les mutations que ne manquera de provoquer l'ouverture du Parc sur les sociétés traditionnelles, alors qu'il est évident que ces sociétés ne sont pas préparées à la mise en concurrence économique et culturelle qui va inévitablement s'établir dans un avenir proche. On n'a jamais abordé la question de la propriété foncière (les amérindiens ne sont pas propriétaires de leurs terres), on n'a pas abordé la question de la commune du très Haut Maroni. La pétition des amérindiens Wayanas contient ainsi de nombreuses interrogations, bien au delà de la douloureuse question de l'orpaillage. En prenant cette décision en déni de leurs demandes, l'Etat abandonne de nombreux problèmes aux générations à venir.

L'idée de consensus entretenue par l'Etat autour du projet de Parc national est factice : cette décision constitue un déni de solidarité. Elle n'est pas acceptable, car elle conduira à maintenir et aggraver l'insécurité sanitaire, mais également, à long terme l'amertume et le ressentiment.

Réunis en Collectif, nous vous demandons de bien vouloir reconsidérer la délimitation des zones de coeur et libre adhésion du Parc amazonien de Guyane, afin de déterminer de meilleures conditions de réalisation, en plein accord avec les populations concernées.

Nous souhaitons également que vous apportiez votre appui aux propositions suivantes :

le maintien des dispositions réglementant l'accès au territoire (arrêté de 1970/77) ;
la cession des terres du Domaine aux Communautés traditionnelles;
la création d'une nouvelle Commune sur le Haut Maroni.
Enfin, nous vous prions instamment d'agir en faveur de l'intensification de la répression de l'orpaillage clandestin.

En l'attente nous vous prions d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de nos salutations respectueuses.


Brigitte Wyngaarde, porte-parole
aruacay@nplus.gf


En savoir + sur le Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni :
http://www.blada.com:80/

 

S. M.

 

FRANCE : vient de paraitre : un dossier sur le Parc national de Guyane

 

Le Parc amazonien de Guyane a été créé le 27 février 2007 au mépris de l'avis des Amérindiens qui avaient clairement exprimé leur opposition à ce projet s'il ne protégeait pas leur territoire des dangers de l'orpaillage.
Survival vient de consacrer le dernier numéro de son journal trimestriel à la question du Parc.
Pour en savoir plus et télécharger le numéro complet des Nouvelles de Survival :
http://survivalfrance.org/
Agssez! Vous pouvez apporter votre soutien aux Amerindiens du Haut Maroni qui ont formé un collectif en envoyant un message à  soutien.hautmaroni@gmail.com

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Au chevet des derniers peuples premiers

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS     environnement, nature, écologique, bio   environnement, nature, écologique, bio   environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC