hautSOS-Pl@net, le site de Terre sacrée. Bannière réalisée bénévolement par Frédéric Schoenahl que nous remercions vivement.

La France lance le débat sur les finalités des essais d'OGM

TOUT EN BAS! Ascenseur expressGlavany veut faire un tri parmi les essais
Photo anne.esperet@free.fr Autres oeuvres superbes sur le site .http://www.larecherche.fr/

PARIS, 24 août 2001 (Agence Française de Presse) - Le ministre de l'Agriculture Jean Glavany a annoncé qu'il réfléchissait à un dispositif permettant de "faire un tri parmi les essais" de plantes génétiquement modifiées (OGM), dans un entretien au Journal du Dimanche.

"Je pense que l'on ne peut pas mettre tous les essais d'OGM sur le même
plan. Il faut donc établir un distingo entre les expérimentations
conduites par la recherche publique (...) et des essais menés par le
secteur privé qui visent le plus souvent une recherche de productivité",
a affirmé M. Glavany.

"Mon idée est de prendre en compte l'intérêt et les objectifs des essais
OGM avant d'accorder ou pas une autorisation d'expérimentation en plein
champ", a-t-il ajouté.

M. Glavany estime "nécessaire de préserver la recherche pour ne pas se
priver d'une technologie prometteuse en matière de santé et
d'environnement", mais refuse que l'on prenne "le moindre risque pour
des intérêts privés, lorsque ceux-ci ne relèvent que d'une course folle
au productivisme".

Son projet devrait être soumis au gouvernement et "s'il faut un acte
réglementaire ou législatif, nous le prendrons", a précisé le ministre.

La Confédération paysanne, syndicat de José Bové, a annoncé qu'elle
mènerait une série d'opérations de destruction d'essais de plantes OGM
jusqu'à la mi-septembre dans différents départements. Mercredi, une
première opération d'arrachage de plants de maïs transgénique a eu lieu
à Beaucaire (Gard).

M. Glavany a rappelé que ces actes étaient "passibles de poursuites
judiciaires", et s'est déclaré "prêt à dialoguer avec tous les opposants
aux [OGM]
                              © 2001 Agence Française de Presse.

Sommaire de la page

La France lance le débat sur les finalités des essais d'OGM

http://www.larecherche.fr/Agence Française de Presse/n010826155434.v6srd7tw.html

PARIS, 26 août 2001 (Agence Française de Presse) - La nouvelle campagne d'arrachage de parcelles
expérimentales d'OGM a fait naître en France un débat politique épineux:
faut-il faire un distinguo entre des essais aux finalités "éthiques",
donc acceptables, et d'autres à visées purement commerciales, qui
seraient à bannir?

Comme il l'avait annoncé après la publication fin juillet d'un rapport
révélant que les OGM se répandent, sous forme de traces infimes, dans
les cultures classiques, le syndicat agricole Confédération paysanne a
poursuivi dimanche dans la Drôme (sud-est) son calendrier de destruction
de plants d'essais d'OGM (organismes génétiquement modifiés).

Une parcelle de maïs de l'américain Monsanto a été arrachée à Salettes.
Puis, à Cléon d'Andran, un plant de la société Biogemma, filiale à 55%
de la coopérative française Limagrain, quatrième semencier mondial, a
connu le même sort.

Ces plants en extérieur sont exclusivement destinés à l'expérimentation.
Presque aucune plante transgénique n'est en effet commercialisée en
Europe depuis trois ans, en raison d'un moratoire de l'Union européenne
sur les nouvelles autorisations de mise en culture commerciale.

Au-delà de l'illégalité de ces actions, fortement dénoncée par les
semenciers et plusieurs membres du gouvernement, le ministre de
l'Agriculture Jean Glavany a cherché à apaiser la colère de la
Confédération paysanne en lançant une piste: "faire un tri parmi les
essais".

"Je réfléchis à un dispositif. Mon idée est de prendre en compte
l'intérêt et les objectifs des essais OGM avant d'accorder ou pas une
autorisation d'expérimentation en plein champ", a-t-il déclaré au
Journal du Dimanche.

La recherche publique, qui vise "essentiellement à évaluer les bénéfices
et les risques potentiels des OGM", n'est pas en cause aux yeux du ministre.

Pour la recherche privée, en revanche, M. Glavany entend faire des
distinctions. "Les multinationales qui veulent mettre au point des
plantes encore plus résistantes, dans l'intention de vendre encore plus
d'herbicides" ne semblent pas avoir son assentiment.

Mais faut-il pour autant condamner la recherche privée sur des OGM qui
pourraient produire des molécules thérapeutiques, ou rendre plus
fertiles des terres du tiers monde?, s'est demandé le ministre.

Son homologue de la Recherche, Roger-Gérard Schwarzenberg, a poursuivi
la réflexion dimanche en assurant à l'Agence Française de Presse que non. "La recherche privée,
il lui arrive de s'élever au-dessus des stricts intérêts commerciaux",
a-t-il assuré.

Et M. Schwartzenberg de blâmer "les militants anti-OGM", dont "le
discours est partiel et fragmentaire quand il fait silence sur les
perspectives ouvertes par les cultures transgéniques".

Des essais de la société française Meristem Therapeutics, qui visaient à
lutter contre la mucoviscidose, ont été arrachés dans la nuit du 10 au
11 août dans le sud de la France.

Si Jean Glavany a assuré être prêt à légiférer, les distinguos ne seront
pas simples, car une même société peut faire des recherches très diverses.

Ainsi Limagrain est-elle à l'origine de la naissance de Meristem
Therapeutics, tout en étant aussi l'actionnaire majoritaire de Biogemma,
dont des plants de maïs ont été arrachés dimanche à Cléon d'Andran.

Cette fois, le secrétaire général de la Confédération paysanne Bernard
Moser a assuré que "ce maïs transgénique n'est pas destiné à produire
des substances pour la médecine humaine" mais bien à "tester leur
résistance aux herbicides".

Ni Limagrain ni Biogemma n'ont pu être contactés à ce sujet.

Le point sur les OGM - Sommaire de la page

Dossier arrachage à Salettes et Cléon d'Andran dans la Drôme

flechhan.gif (4956 octets)Non aux brevets sur la vie (Autocollants à commander via http://www.resistanceisfertile.com)

Menu Flash (portillon de la base)https://www.terresacree.org   

Jardin

Entrez dans le jardin de la base

Retour au sommet de la page

 


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC