hYvan Marzin

TOUT EN BAS! Ascenseur expressCes citoyens non violents qui agissent contre les cultures d'OGM se battent pour nous tous

Eloge des faucheurs volontaires

 

 

Vos réactions à ce sujet

Pour contacter le Collectif des faucheurs volontaires :
-par courriel : faucheurs.ogm@laposte.net
-par courrier : 4 place Lucien Grégoire 12100 Millau
-par téléphone : 05 65 59 14 36

Libération, jeudi 30 septembre 2004

________________________________

http://www.liberation.fr/page.php?Article=242308
 

par François ROUX

Mais qui sont-ils (elles), ces «faucheuses et faucheurs volontaires»
d'OGM ? Il s'appelle Jean Baptiste et il a plus de 70 ans ; elle
s'appelle Candis et a tout juste 7 ans... Ils sont paysans,
fonctionnaires, professions libérales, chômeurs, artistes, élus, connus
(José Bové, Noël Mamère, Gilles Lemaire, Gérard Onesta) ou inconnus du
grand public. Ils forment ce mouvement de résistance né lors du
rassemblement du Larzac 2003, suite à l'appel lancé par Jean Baptiste
Libouban de la Communauté non violente de Lanza del Vasto. Ils ont
choisi d'agir par la désobéissance civile non-violente. Face au diktat
des pouvoirs publics et des firmes agroalimentaires qui, pour des
questions de compétitivité, de brevets, de profits, ont choisi sans
concertation de prendre le risque d'essais, et donc de contamination,
d'OGM en plein champ, ces citoyennes et citoyens ont estimé qu'il était
de leur devoir d'agir. Les protestations, manifestations, pétitions
n'ayant abouti à rien, ils ont décidé de passer à l'action et
d'empêcher concrètement que ces essais, comme c'est leur finalité,
«interagissent» dans l'environnement, au risque de polluer les cultures
traditionnelles, et notamment les cultures biologiques.

Une question : combien de vies auraient-elles été sauvées si, il y a
quinze ans, un tel mouvement, agissant avec les mêmes moyens, était
allé détruire les stocks de sang contaminé par le virus du sida et
transfusé pour des questions de profit aux hémophiles ? Se serait-il
trouvé un ministre pour accuser ces militants de «brutalité» ? ! Où est
la brutalité monsieur le Ministre, quand vous envoyez vos forces de
l'ordre surarmées face à ces militants aux mains nues et au visage
découvert, quand vos forces tirent à tir tendu (ce qui est
rigoureusement interdit) des grenades lacrymogènes et assourdissantes,
sur des citoyens non-violents qui n'ont pour eux que la force de leur
engagement ? Les images des télés parlent d'elles-mêmes et il faudra
bien que vous expliquiez à la justice quelles «armes» ont été
utilisées, qui à Auch ont même tué le chien policier que les forces de
l'ordre avaient lancé contre les faucheurs.

Qu'il nous soit permis face à un tel déchaînement de violence policière
d'exprimer notre solidarité et notre admiration à ces femmes et ces
hommes qui, avec abnégation et détermination, se révoltent en notre
nom, qui prennent pour nous le risque de subir d'indignes brutalités.
Leur résistance par l'action non-violente mérite notre respect et je
leur dis : merci. Merci pour nos libertés, merci de prouver qu'il est
encore possible de lutter pour défendre nos droits et qu'il est
possible de le faire sans utiliser soi-même la violence. Merci des
victoires que votre engagement a déjà permis d'obtenir.

Car quoi que fasse ce gouvernement autiste, les OGM ont déjà perdu en
France. Les sondages prouvent que 70 % des Européens n'en veulent pas
et, grâce aux actions menées depuis plusieurs années, notamment par la
Confédération paysanne et José Bové, les essais en plein champ ont
considérablement diminué sur le territoire français.

Messieurs les chercheurs, s'il vous plaît, laissez la nature indemne ;
rentrez en vos laboratoires poursuivre en milieu confiné les essais sur
ces chimères, que les firmes abandonneront d'elles-mêmes dès que ce ne
sera plus rentable pour elles... et laissez les militants rentrer chez
eux «entiers». D'autres rendez-vous, judiciaires cette fois-ci, les
attendent, puisque, outre le risque de subir des violences, ils savent
que leurs actions de désobéissance peuvent les conduire devant les
tribunaux, voire en prison ; José Bové notamment en connaît le prix,
ainsi que tous ceux qui ont déjà des peines de prison avec sursis.

Et cela pour nous tous, pour que nous puissions avoir demain une
nourriture de qualité, produite par une agriculture de qualité et par
des femmes et des hommes de grande qualité !

François Roux avocat à Montpellier.

Une quinzaine de blessés dans une action anti-OGM dans la Vienne

Les "Faucheurs" dénoncent une "répression disproportionnée"< /p>

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org/   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le point sur les OGM

CE FIL D'INFO GRATUIT SUR VOTRE SITE

nature, environnement, écologie, bio, vertNo frames   bnature, environnement, écologie, bio, vert   nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

     Portillon de la base    Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme