Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Tzamarenda: une grande farce?

 

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

D'Isabelle, le 25 avril 2007 :

Bonjour à tous,

En rentrant du Sud j'ai reçu un message de ce journal, sur le lien suivant vous trouverez la version espagnole :

http://www.diario-extra.com

Et voici la traduction :

L'ex secretaire de son association de france a MIS A JOUR LES mensonges du chamán ecuatoriano
Tzamarenda: ¿une grande farce?


Il est impliqué dans la présumée vente illégale de Tzantzas, et la mort de deux touristes italiens qui ont été coupés en morceaux avec une tronçonneuse. La justice le recherche 20/04/07.

"nous nous proposons de vivre 5 mois à l'autre bout du monde, en Équateur exactement, avec les membres du peuple shuar (Jivaros), et de vous enseigner les mystères de le jungle, dans ce qui est nommé l'Université des Sciences Ancestrales, le tout pour seulement 750 euros non compris le voyage. Vous êtes tentés par l'aventure et vous y allez ingénument", dit la dénonciation publiée par Michel Walter sur la page Internet Terre Sacrée, contre le supposé directeur de ladite « université », Estalin Abraham Tzamarenda Naychapi.

UNE ÉNORME FARCE


Mais celle-ci n'est pas l'unique plainte contre l'autoproclamé "Guerrier Shuar". Isabel Milheiro, qui jusqu'en octobre 2005 a occupé les fonctions de secrétaire de l'Association Tzamarenda de France, qu'elle a créée avec d'autres personnes en octobre 2004. Elle a avisé, à travers de multiples lettres publiées sur internet "a toutes les personnes, des peu crédibles et mensongères activités de Tzamarenda".

Selon Milheiro, l'association à laquelle elle a appartenu avait été créée suite au voyage de Tzamarenda Naychapi en France, en provenance de Palora, avec un groupe de danseurs et musiciens Shuars.

Durant son séjour en France il a participé à diverses conférences au cours desquelles il demandait de l'aide au nom du peuple Shuar.

"Il nous a fait croire qu'il était le messager du peuple Shuar qui vivait en Amazonie équatorienne dont le futur était menacé par l'exploitation abusive de la forêt par les pétroliers", explique Milheiro, qui dit avoir vu des vidéos des supposées communautés menacées montrées par Tzamarenda, lequel s'identifie comme un messager ethnologue qui pratique le chamanisme depuis petit, hérité de ses ancêtres dans le secteur de la montagne sacrée de Yawints, à Morona Santiago.

C'est donc à ce moment-là, face à tant de désastres qu'ils ont décidé de créer l'association dont les objectifs ont été d'aider le peuple Shuar. « Principalement les enfants et les étudiants de YAMI (Yawints' Arutam Mura International), ainsi que l'université des Sciences Ancestrales, qui selon les dires de Tzamarenda était légalement inscrite à Quito, en tant qu'école Équatorienne, ce qui était inexact ».

OU SONT PASSÉS LES DONS ?


Explique Milheiro qui entre tous ceux qui étaient en contact ont envoyé des dons "de plus de 40 mille euros en un an".

L'argent qu'apparemment demandait Tzamarenda affirme la dénonciatrice était d'une extrême urgence, pour faire face à une pandémie de grippe dans les communautés Shuar.

Ainsi il a demandé 9 mille dollars pour le paiement de comprimés contre la fièvre, "mais la somme a été renégociée avec une pharmacie de la localité à 7 mille". Comme un cas de vie ou de mort il a demandé entre 1000 et 4000 dollars pour se soigner de prétendues maladies d'estomac et hospitalisations en vue d'une opération du coeur.

"Nous avons en toute bonne foi cru à ses inventions et lui avons envoyé de l'argent, mais il ne nous envoyait pas les justificatifs attendus relatifs à ses dépenses. Il disait qu'il manquait de temps, ou que le courrier était parti mais n'arrivait pas et donnait de multiples excuses...", dénonce Milheiro, qui s'est mise à rechercher des informations concernant le supposé shaman, connaissant une quarantaine de pays et qui dit parler six langues et se vante de posséder quatre femmes étrangères « dont une suisse et une belge ».

La dénonciatrice dit avoir découvert que « chaque fois que le mythomane hypocondriaque recevait l'argent il quittait l'Équateur pour d'autres horizons » Le trouvant au moment les plus critiques de maladies et invasions de territoires faisant des conférences dans des forums latino-américains ou internationaux tels que celui d'Uruguay et Brésil ou chantant, jouant ou bénissant et purifiant Londres ou « les stades allemands de la coupe 2006, d'où il chassait les esprits et enterrait des plumes..."
Mention est faite de la possession des bordereaux d'envoi des transferts de fonds comme preuve de ce que tout ce qu'ils disent est vrai.

Elle a souligné qu'un groupe a visité la communauté et a vérifié les nombreuses incohérences, contradictions et mensonges entre le discours de Tzamarenda et les actions réellement menées.

Finalement elle dit que suite à tous ces mensonges, il faut ajouter tous ceux des nombreuses personnes avec qui elle est en contact et à qui il est arrivé la même chose "conséquence des activités déplorables de Tzamarenda s'adjoignant à leurs déclarations".

Isabel Milheiro a décidé d'écrire à notre journal pour informer un plus large public des agissements de Tzamarenda, après avoir lu sur notre page web l'article paru sur la supposée participation dudit sujet dans la mort des touristes italiens. Dennis Tronchin ET Maximiliano Eva.

"Je souhaite vous faire connaître que depuis janvier 2006 notre groupe a prévenu les autorités équatoriennes des mauvais agissements de cet arnaqueur. Et après l'avoir encore vu purifiant les stades du Mondial, nous avons prévenu la Ministre du Tourisme, tout comme les ambassades d'Équateur en Suisse, Allemagne, France... mais personne ne nous a jamais répondu. J'ai envoyé 753 lettres d'information par deux fois.

Je vous demande de me permettre de faire paraitre votre article -des italiens assassinés- sur la page avec nos informations, pour qu'un maximum de personnes puissent connaître le risque qu'ils prennent en se confiant à cette famille et leurs acolytes", c'est la demande que fait Milheiro a EXTRA.

Eric Gerber:

"Le messager Tzamarenda a résonné avec nos espérances et nous avons décidé d'organiser le voyage dans sa communauté à l'été 2005. Nous avons effectivement été touchés par les conditions de vie de ce peuple et ayant été sollicités par Tzamarenda et son beau-frère Tsere pour la récupération des titres de propriété de leurs territoires, nous avons fait une donation de 10.000 dollars. De plus, nous avons pu apporter à la communauté des matériels de premières nécessité, couvrant certains besoins des femmes, nous avons créé un système de parrainages pour les étudiants et financé l'achat d'un panneau solaire et une pompe à eau.

« J'ai pu vérifier les nombreuses incohérences entre le discours de Tzamarenda et les actions de celui-ci. Je suis retourné début 2006, j'ai fait une petite enquête auprès des autorités officielles à Quito et je me suis rendu compte des nombreux abus de confiance de Tzamarenda. A savoir, que l'argent envoyé, avait été utilisé à des fins personnelles par ce personnage, et cela au détriment du peuple... »

Piedad Coello:

"Je suis propriétaire du Centro Musical Andin à Quito et j'ai connu Tzamarenda en 1996 où il est venu me solliciter, me demandant de l'aider à faire connaître sa musique ancestrale. Je l'ai aidé pour l'enregistrement de cds et cassettes et pour qu'il effectue son premier voyage en Europa je lui ai également remis une somme d'argent en termes de prêt. Depuis cette date il a toujours le même discours avec sa communauté, et ne m'a jamais remboursée. C'est très important que ces détails soient connus des autorités, spécialement la Ministre du Tourisme. Ainsi que les autres ambassades pour arrêter ce type de tromperies et faux représentants d'un peuple humble. Lorsqu'il se sent poursuivi, il disparaît dans la jungle et n'en sort pas avant que les animosités des préjudiciés se calment".

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...vivant12@free.fr

 

Bien pire que l'Arnaque : la Mort vous guette...

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS        environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme