hautdissemine.gif (3367 octets)

Tolérance zéro au Japon pour OGM non autorisés

TOUT EN BAS! Ascenseur expressEuréka de février 2001(Pas d'ascenseur) Cet article fait la démonstration que les filières OGM et non OGM ne peuvent coexister sur notre planète. La seule façon d'éviter la dissémination est d'arrêter les cultures transgéniques de pleins champs.

La pollution génétique ne connait ni frontières, ni espèces. Si rien n'est fait, elle est de plus irrémédiable.

On peut éviter que des champs d'organismes génétiquement modifiés ne « contaminent» d'autres champs, plantés de cultures classiques. Dans certaines proportions en tout cas. Deux chercheurs expliquent comment.

Peut-on garantir au consommateur que les aliments qu'il achète ne contiennent pas d'OGM du tout ? La réponse est non.  Des «pollinisations sauvages » peuvent se produire et le transgène passer ainsi à des cultures qui en étaient originellement dépourvues. Ce fut le cas en France, en mai et en août derniers, sur des champs de colza et de soja. Peut-on réduire ces risques de contamination ? Jean-Claude Meynard et Marianne Le Bail, chercheurs à l'Inra, se sont attelés à la question concernant maïs et soja. A l'aide de données expérimentales, ils ont développé un modèle biologique, couplé à des outils de simulation informatique, permettant d'estimer le taux de contamination de parcelles non OGM par d'autres qui en contiennent.

Dans le cas du soja, le risque de dissémination est très faible avec un seuil de présence en OGM de 0,01 %, lequel est extrêmement bas. Et ce, en raison de son mode de reproduction. Le soja est autogame, c'est-à-dire que la plante s'autoreproduit, la fécondation par du pollen étranger est donc infime. Le maïs, quant à lui, est allogame, la fleur mâle et la fleur femelle sont séparées, d'où une plus grande chance de dissémination et donc de contamination. Au seuil de 1 % - pourcentage en vigueur actuellement chez les industriels - une distance de 100 mètres entre les parcelles OGM et non OGM est nécessaire.Si l'on souhaite un pourcentage plus faible de l'ordre de 0,1 %,   la distance entre deux parcelles doit être de 400 mètres. Alternative à cette stratégie, celle qui consiste à décaler dans le temps le moment de la floraison du maïs : le risque de dissémination entre deux champs contigus, l'un OGM, l'autre non-OGM, peut être de 1 % seulement, à condition que l'un fleurisse avec huit jours de décalage par rapport à l'autre. Seules, ces dispositions ne garantissent pas l'étanchéité des filières. Le risque de contamination d'un lot par un autre exige aussi de considérer la collecte, le transport ou le stockage de ces marchandises d'où la nécessité de mettre en place un dispositif de séparation lors de ces phases.Peut-être verra-t-on se développer deux filières, si le surcout reste acceptable pour le consommateur.

Réponse de Terre sacrée : En ne les plantant pas!

Sommaire de la page

6 juillet 2001 : Frédéric Prat sur la liste du collectif OGM Danger :

Tolérance zéro au Japon pour OGM non autorisés

Bizarre quand même : les scientifiques européens nous disent : il faut autoriser la contamination minime par des OGM non autorisés en Europe car cette contamination est

inévitable. Conséquence : l'UE prépare des directives (semences, traçabilité, responsabilité...) dans ce sens... (autorisation de seuils de contamination fortuite...) Et au Japon, la loi vient de sortir (en avril) : zéro tolérance. Conséquence : déjà 3 rappels de produits contaminés en moins d'un mois.

L'article nous apprend aussi que certaines cargaisons de maïs américains qui arrivent certifiées "non Starlink" en fait en contiennent... Le ministre de l'agriculture japonais est cependant rassurant : on est passé de 60% de contamination avec du Starlink en 2000, à 26,7% de contamination dans les cargaisons arrivées entre janvier et mars 2001"... Fred

 

Le point sur les OGM

Retour au sommet de la pagePérimètres de sécurité Nouvelles

Le point sur les OGM - Trop tard pour la traçabilité

Menu Flash (portillon de la base)Sommaire de la page - Version avec frames - https://www.terresacree.org - Jardin

Nouvelles des biotechnologies Jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de demainlhomme.info, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - demainlhomme.info


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de demainlhomme.info

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de demainlhomme.info
Vous surfez sur mobiles, cliquez ICI