Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

  TOUT EN BAS! Ascenseur expressDémographie : le grand tabou

 

Vos réactions à ce sujet :

environnement, nature, écologique, bioDe Sylvette Maurin, le 22 octobre 2006 :

Bravo, bravo, bravo, et encore bravo, enfin du franc-parler, du parler-vrai,
du vrai-parler...

Il en existe donc quelques uns à ne pas tricher, à ne pas mentir, à avoir le
courage de dire haut et fort la vérité.
D'autant plus que la vérité, nous la connaissons tous et très bien.
Même ceux et celles qui sont en train de se servir, soudain, de tous les
thémes, absolument tous les thémes ( mais, bien entendu, pas les causes,
parce que pour cela, il faut se salir les mains, et y passer sa vie)
alternatifs et écologistes pour essayer de poser leurs jolies fesses bien
rebondies par des années de profit sur les coussins de l'Elysée.

Quelle pitié de voir et d'entendre cela ! Ils nous prennent vraiment pour
les derniers des couillons.

Etrange, quand même. Il ne me semblait pas pourtant que nous avions ainsi
des trombines de couillons.

Mais on s'en fout, parce que dans tout cet océan de catastrophe qui nous
fait nous coucher fort tard et nous lever très tôt, il y a quand même, parce
que nos coeurs sont purs, des récompenses vertigineuses, qui sont que nous
savons que la création est magnifique, qu'elle est notre amie, et que
quoiqu'il arrive, nous la défendrons, nous la soutiendrons, nous la
protégerons, jusqu'à notre dernier souffle de vie sur cette planète.

Sylvette pour Terre Sacrée, pour Michel et tous les autres..

M. Gérard  CHAROLLOIS

le dimanche 22 octobre 2006 :

 

 

Telle une écume sur la mer des indifférences, la préoccupation écologique est dévoyée par la publicité commerciale, le discours des  politiciens et des communicateurs professionnels : « le climat se dérègle, le pétrole va manquer et surtout l'eau, le cadre de vie des humains se détériore et les déchets s'accumulent ».

 

Mauvais acteur de cinéma burlesque, le ministre des finances inaugure le 9 octobre, porte d'ORLEANS à PARIS, une pompe  dans une station service distribuant du si « bon » carburant FNSEA, très économique et très sain pour l'environnement. Le ministre et ses caméras partis, l'Etat fait vider la cuve  de ce si tonique carburant parfaitement illégal.

 

 Mensonges éhontés, duplicités, effets d'annonces, bruits creux caractérisent l'époque et les gouvernants, syndics des firmes et de l'argent roi, valets de la croissance quantitative.

      

Quand  ils ont récité leur petit couplet écologiste, ils peuvent servir   la chasse des abrutis de la gâchette, le vrombrissement des intoxiqués du pot d'échappement, la marée de béton et d'asphalte qui stérilise les sols, l'écoulement continu des produits phytosanitaires, tous biocides.

 

Dormez en paix bonnes gens, on cause d'écologie dans le poste et continuez  à vous comporter en voyous de la Nature, en ennemi de la terre, en prédateur déprédateur.

 

C'est que cette écologie alibi, cette prise de conscience  de marchands de lessives n'a rien de radicale, ce qui ne veut dire extrémiste que pour les incultes. Elle ne va pas à la racine des choses.

 

Le problème est double : l'humain est trop nombreux et il se révèle trop nuisible par ses agissements amplifiés par les moyens de la technique.

 

Trop nombreux : un milliard en 1800, six milliards et demi aujourd'hui, et neuf milliards  en 2050.

 

Mais, rassurez-vous, la cohorte des  démographes, grands amateurs de proliférations des populations, jamais rassasiés de croissance, énonce doctement que l'humanité  va réduire l'accélération de son expansion numérique.

Rien n'est moins sûr, car quand bien même la fécondité baisserait, le taux de mortalité infantile compenserait ce possible processus limitatif.

 

Et la catastrophe n'est pas à venir. Elle est déjà advenue.

 

Quelle place reste-t-il pour les autres formes de vies ?

Quels espaces s'offrent encore ici aux loups, ours, lynx, aigles emblématiques, mais aussi aux amphibiens et reptiles, moins spectaculaires mais tout aussi menacés.

 

Quels espaces, sous d'autres latitudes, demeurent-ils accueillants pour les grands singes, les tigres, les éléphants, la forêt équatoriale ?

 

L'homme est omniprésent partout et partout étale son arrogance, sa cupidité, son instinct de mort.

Pour les forces de droite, imprégnées de traditions religieuses, le natalisme forcené est de mise « croissez et multipliez » sans freins, sans bornes, sans limites et recopiez à l'infini les images du dieu suprême. Pas question pour ces forces réactionnaires d'aborder l'explosion démographique et son incidence sur la biodiversité.

 

Pour les forces de gauche, version archaïque et anthropocentrique, le dogme de l'immigration sanctifiée interdit d'évoquer la surpopulation, source de tant de maux écologiques mais aussi sociaux, culturels, psychologiques.

 

Les uns et les autres se rejoignent pour passer sous silence l'invasion planétaire par l'espèce humaine et l'urbanisation corrélative des régions « prospères », phares attirant les misères du monde entier.

 

La surface de la terre se lèpre, se couvre de pustules, villes tentaculaires reliées par des réseaux denses d'infrastructures de transports.

 

Mais des hommes nombreux ne signifient  surtout pas des hommes heureux.

 

Les anthropocentriques  sont bien loin  d'être des philanthropes.

De grandes crises générées par cette prolifération  apparaissent inéluctables : choc des civilisations, Impossibilité matérielle absolue de donner aux neuf milliards de bipèdes le « niveau de vie » auquel ils aspirent tous.

 

La société humaine de ce jour est une catastrophe pour le vivant.

Que restera-t-il de la vie  au jour de l'effondrement ou de la grande mutation comportementale ?

 

Gérard  CHAROLLOIS

Président de la CONVENTION VIE ET NATURE POUR UNE ECOLOGIE RADICALE.

FRANCBAUDIE

24380  VEYRINES DE VERGT

TEL 05 53 54 70 46

www.ecologie-radicale.org

Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail bénévole (juillet 2002).

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?

Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Dignité humaine, violation des droits de l'homme, injustice, surpopulation...

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     b  nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC