TOUT EN BAS! Ascenseur expressLes cultures d'OGM plus répandues

 

 

Vos réactions à ce sujet

"Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service."

Le site SOS-planete a obtenu l'Award 2002 pour l'ensemble des points suivants : Charte graphique d'une grande qualité, grande qualité du contenu présenté, rapidité d'ouverture, convivialité, rédaction et articles bien faits. L' ensemble du site est bien construit, original, agréable et mérite l'award 2002 de Web Net Visa Service.

*Nos autres awards

1er décembre 2003

 ________________________________

Malgré les réticences tenaces de l'Europe, la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) s'intensifie sur la planète.

Ce sont les États-Unis qui demeurent actuellement les plus grands producteurs et utilisateurs d'OGM avec 40 % du maïs qui y est cultivé, 81 % du soya, 65 % du canola et 73 % du coton, révèle un nouveau dossier du magazine scientifique Nature.

La culture d'OGM demeure cependant concentrée aux États-Unis avec 39 millions d'hectares qui y sont consacrés. Les trois autres plus importants producteurs d'OGM sur la planète sont l'Argentine (13,5 millions d'hectares), le Canada (3,5 millions d'hectares) et la Chine (2,1 millions d'hectares).

Cependant, de plus en plus de pays s'ouvrent à l'utilisation de semences génétiquement modifiées et leur utilisation se généralise notamment dans les pays où l'agriculture est en croissance, note Nature. En fait, de plus en plus de pays adoptent des politiques favorables à l'utilisation des OGM.

Par ailleurs, une nouvelle étude réalisée en Angleterre relance le débat sur les OGM dans ce pays où leur culture à des fins commerciales est toujours interdite. La recherche commandée par le ministre britannique de l'Environnement conclut que les cultures OGM de betterave et de colza sont néfastes pour la biodiversité. En effet, les abeilles, les papillons et les oiseaux sont moins nombreux à visiter les terres abritant des cultures OGM et arrosées d'herbicides puisque ces dernières sont moins riches en mauvaises herbes et en graines de toutes sortes. La situation est telle que les experts craignent même la disparition de certaines espèces d'oiseaux, telles que l'alouette des champs, si ce type de cultures devait se généraliser.

Paradoxe pour ce qui est de la culture de maïs transgénique : il semble que ces champs étaient plus riches en insectes de toutes sortes, révèle cette même étude. Les experts n'ont pas réussi à comprendre pourquoi.

L'objectif de cette étude était de comparer l'abondance de la faune vivant sur et en bordure des terres cultivées avec des semences traditionnelles avec celles où poussent des cultures OGM.

http://www.laterre.ca

environnement, nature, écologique, bio

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...vivant12@wanadoo.fr

Le point sur les OGM

 

Le saviez-vous? En 2003 un enfant meurt de la faim toutes les 7 secondes sur la terre. (Jean Ziegler Rapporteur spécial des Nations Unies pour l'Alimentation)


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  




Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus
Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin
S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete