A vos plumes, les anges!Br

Tout en bas! Ascenseur express pour les habitués du site...

A vos plumes, les anges!

2002  Retour à la page d'accueil

  • u4valsmile(at)yahoo.com le 3 décembre 2002 : BONJOUR A VOUS,

    Je tenais a vous ecrire pour vous encourager dans votre action...puisse
    celle-ci devenir commune...
    Je me suis interressée depuis peu a l'univers des indiens en découvrant le
    chamanisme.c'est en effet une belle réalité.
    l'aide a l'autre est pour moi la plus belle facon de vivre.C'est en fait se
    sentir vivre a travers l'autre.
    Je suis commerciale et je cherche a exprimer mon amour pour les autres et
    mon respect pour Notre Mère la Terre.
    CONVAINCUE DE SON CARACTERE VIVANT ET SACRE.
    Je lance une demande générale à votre site pour offrir mes services à une
    organisation qui aurait besoin d'une personne
    pour travailler dans nue branche où j'aurais l'impression de me rendre utile
    pour une noble cause...

    Valérie

 

  • De Grégory Rigaud, le 9 décembre 2002 : Bonjour
    J'ai découvert votre site par un heureux hasard. L'esprit qui s'en dégage
    fait du bien. Notre terre en a besoin. Pour ma part j'apporte ma modeste
    contribution en accompagnant mes patients vers une conscience plus élevée
    d'eux même et du lien intime qui nous unit à notre Terre à tous.
    Cordialement et bonne route

    Grégory Rigaud
    http://membres.lycos.fr/larouedeletre/

 

  • De zouboug(at)hotmail.com le 3 décembre 2002 : Je ne vais pas m'étendre sur le bien fondé de ton (ou votre) action,
    beaucoup de gens partagent mon avis et l'ont fait ressentir. Ce qui motive
    cette missive relève plutôt de bon nombre de questions que je me pose vis à
    vis de toi (vous?). je tiens à préciser que je ne m'adresse que très
    rarement aux administrateurs de sites. Mais là, y a matière...
    parenthèse, j'adopte le "tu", c'est + pratique en attendant.

    - Je me suis lassée de chercher, qui es tu?
    - Un ou plusieurs?
    - De quoi estu constitué? (professionellement parlant)
    - Réponds-tu à tous les messages qui te sont adressés?
    - Quelle est ton évolution depuis la création de ton site?
    - Que penses-tu du web design, graphisme, etc?

    autant de question que je me pose, qui sur certains autres sites trouvent
    réponse. Vous me poussez dans mes retranchements, c'est à dire que lorsqu'on
    fournit ce niveau d'investigation, on cède toujours à la tentation de
    décliner clairement son identité. Là non. La cause peu justifier le fait,
    mais c'est une suggestion de ma part. k'en est-il?

    par ailleurs, il y a bien la curiosité de savoir la façon dont tu déniches
    toutes ces infos mais au delà, quel est l'objectif personnel, global,
    qu'obtiens tu de ce travail phénoménal?

    au plaisir de recevoir ta réponse

 

  • De Pierre RASTOIN pierre.rastoin(at)wanadoo.fr  le 11 mars 2002 : Votre site est génial, un des plus beaux que j'ai vus sur le sujet.

    Pour ne rien vous cacher, il est trop plein, il faut être retraité ou chômeur ou rentier,... pour le fréquenter !

    A l'occasion, j'y reviendrai, pour la beauté.
    _________________

 

  • De Nicolas nicolas.bodinaux(at)tvd.be   le 25 février 2002 :

    Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre site et je tenais à vous féliciter pour le travail que vous faîtes, votre site est une superbe mine d'information et de réflexion (peut-être juste un peu difficile a s'y retrouver). Il en faudrait plus de la sorte.

    Nous sommes à une si triste époque, notre mère à tous, la Terre, est couverte de plaies béantes qui, même si nous changons dés demain, mettront bien longtemps à se refermer et qui sans doute pour bien des siècles, bien des millénaires, laisseront les tristes stygmates d'une civilisation ignorante, inconsciente et inscouciante.

    L'histoire se rappellera, dans le meilleur des cas, de cette civilisation d'aujourd'hui comme le cancer qui a rongé la Terre. Qui a laissé aux enfants qui sommeillent un héritage honteux et horrible. Pourtant pouvons nous vraiment la blamer? Cette civilisation est tel un enfant, ignorante, inconsciente. Il ne sert a rien de blamer l'ignorance, il faut l'instruire, pour amener sagesse et savoir.

    Il y a bien eu un peuple respectable d'une grande sagesse et qui avait atteint la maturité de la conscience, ceux qui furent nommés sauvages et dont la culture fut assassinée. Seul aujourd'hui reste quelques lambeaux de cette si belle civilisation que quelques âmes eclairées ont pu réunir avant la bien triste fin.

    Nous pouvons crier de rage, pleurer de tristesse, blamé nos ancêtres mais à quoi bon aujourd'hui? Le mal est fait et persiste dans sa course effrénée. Il nous avait pourtant mis en garde contre nous même, nous avait pourtant exprimé l'absurdité de la quête que nous menions et menons toujours. Mais en vain, aujourd'hui nous voila, au bord d'un gouffre béant. Nos frères, les plantes et les animaux, notre mère, la Terre, suffoquent peu à peu de notre ignorance. Nous l'étranglons, nous étranglons notre famille, ce qui nous a fait, ce qui nous nourrit, nous nous etranglons nous même!

    Bien triste quête qui nous est donnée et que je n'aurais jamais aimé voulu avoir à entreprendre, si seulement ceux qui m'ont précédé pouvaient m'entendre, ils entendraient mes pleurs, ils entendraient mes cris de rage et de haine, eux qui m'ont laissé, du haut des mes 20 ans, un si triste héritage. Mais tout cela est vain.

    Nous ne pouvons faire qu'une seule chose en l'honneur de cette civilisation assassinée, en l'honneur de la vie qui sommeille, nous n'avons pas le droit ni le temps de nous lamenter, de crier de haine et de rage ou même de pleurer. Il faut nous lever, fiers comme des guerriers, solides comme du roc et combattre pour eclairer la conscience de l'humanité. Le temps presse et ne nous attend pas, chaque jour le cancer se repand et détruit un peu plus.

    Donnons à l'homme un but, celui d'être le gardien de l'équilibre, de l'harmonie, du bien être de la planète. Gardien de la Terre contre nous même, contre l'ignorance et l'inconscience.

    Notre devoir est là, en l'hommage et l'honneur de ce peuple merveilleux qu'était les indiens, en l'honneur et l'hommage des formes de vies disparues de notre faute, et en l'honneur des formes de vie qui sommeillent!

    Mais tout cela vous le savez sans doute autant que moi, reste la question dont la réponse dépend et qui ne cesse de me bruler le coeur:

    Quand peut-on enfin esperer le seul vrai progrès de l'humanité, celui qui éclairera sa conscience?!

    Voici deux textes d'Indiens pris au hasard dans le recueil de texte Indiens "Pieds nus sur la terre sacrée" fait par T.C. McLuhan. (Il faut absolument le lire si ce n'est déjà fait, c'est superbe!)

    "Les blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Losque nous, Indiens, chassons le gibier, nous mangeons toute la viande. Lorsque nous cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous construisons nos maisons, nous faisons de petits trous. Lorsque nous brûlons l'herbe à cause des sauterelles nous ne ruinons pas tout. Nous secouons les glands et les pommes de pin des arbres. Nous n'utilisons que le bois mort. L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout.

    L'arbre dit :"Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal."

    Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait.

    Il arrache les arbres et ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser des rochers et les laissent épars sur le sol. La roche dit: "Arrete, tu me fais mal."

    Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il laisse une plaie.

    Je me demande si la terre a quelque chose à dire. Je me demande si le sol écoute ce qui se dit. Je me demande si la terre est venue à la vie et ce qu'il y a en dessous. J'entends pourtant ce que dit la terre. La terre dit : "C'est le Grand Esprit qui m'a placée ici. Le Grand Esprit me demande de prendre soin des Indiens, de bien les nourrir. Le Grand Esprit a chargé les racines de nourrir les Indiens." L'eau dit la même chose: "Le Grand Esprit me dirige. Nourris bien les Indiens." L'herbe dit la même chose: "Nourris bien les Indiens." La terre, l'eau, l'herbe disent: "Le Grand Esprit m'a placée ici pour produire tout ce qui pousse sur moi, arbres et fruits." De même la terre dit: "C'est de moi que l'homme a été fait." Le Grand Esprit, en plaçant les hommes sur terre, a voulu qu'ils en prissent bien soin, et qu'ils ne fissent point de tord l'un à l'autre..."

    Au revoir,

    Nicolas.

  • De Mirabella(at)free.fr , le 19 novembre 2002 : OUI bien sur je vais faire ce que je vais pouvoir pour vous aider.
    je me bat pour tout ça depuis des années, les colorants, les additifs,
    l'amiante, ect ect mais là ça depasse tout !
    je viens de lire votre mail sur le lapin fluo, vous verrez qu'il y aura des
    gens pour trouver cela adorable et ils se l'arracheront pour noel.
    Ce qui me gene le plus dans tout cela c'est que nos enfants vont avoir une
    drole de vie, et que lorsque nous les avons mis au monde nous ne pouvions
    evidemment pas prévoir tout cela, irresponsables ils s'amusent avec les genes
    comme avec des joujous, heureusement a l'inverse ils y a des gens merveilleux
    qui eux cherchent a reparer ou a soigner par ces memes genes, avez vous encore
    des illusions sur vos congeneres ?:
    bien amicalement
    a bientot
  • De g.frances(at)noos.fr le 17 novembre 2002 Bonjour Michel,

      Je me présente, je me nomme Geneviève Frances récemment abonnée à la liste de diffusion de SOS PLANETE.

      Je suis touchée par votre association et vos dénonciations que vous clamez haut et fort. Vous défendez un bien vitale qui appartient à tous : Notre TERRE.
    Celle-ci mérite comme vous le savez tous les soins et toute l'attention que nous pouvons lui fournir mais ce n'est jamais assez. Il lui faut plus de prise de conscience et donc plus d'efforts et d'énergie pour reconstruire ce que nous avons si bien détruit.

      Je suis Biochimiste de profession mais je vais bientôt me réorienter dans la météorologie. Très bientôt, je vais immigrer au Québec avec mon conjoint.

      D'après votre mail "Adhésion à SOS Planète", vous recherchez des personnes qui peuvent vous aider pour maintenir votre association. Si je peux vous aider dans votre entreprise par l'intermédaire de l'internet,ce serait avec plaisir. Mon conjoint est informaticien, webmaster-webdesigner ( http://www.kamweb.fr.st   ) vous propose son aide, il peut s'occuper de serveur(s) linux ou d'autre chose dans l'informatique(dans la limite du possible).

      Dans peu de temps, je vais créer un site pour la Terre et tout ce qu'elle porte en son sein(faune, flore, biodiversité, écosystèmes, divers ethnies, scintifiques...).

      En attendant de vos nouvelles, je vous souhaite une bonne réception et vous prie d'accepter mes salutations les meilleures.
  • Bonjour, Cela fait un moment que je dois vous écrire un petit mail mais, je reporte toujours, faute de temps. Enfin, je ne me donne pas le temp ! Je voulais juste vous remercier d'avoir créer un site aussi diversifié et plein d'infos (ABOMINABLES !). Il est un peu déroutant lors des premiers visites car on peut cliquer partout et on arrive sur de . Je m'y suis un peu perdue les premieres fois mais, quelquepart, c'est un peu la découverte à chaque coin de page ! Merci aussi pour les mails que je reçois presque tous les jours ! dans ma boite. Je réalise le travail que cela doit être pour toutes les personnes qui rédigent ces infos. Je ne dors plus tranquille ! Est-ce-qu'avant, je dormais tranquille ? Mais, maintenant, je suis encore plus informée d'une quantité de scandales et tromperies qu'avant la découverte de votre site. Merci donc pour votre travail et merci aussi de nous ouvrir les yeux et d'oxygéner nos esprits engourdis !! Soizic

  • De zowie(at)fnac.net le 29 octobre 2002 Message:
    Bonsoir et merci pour ce site, un peu lourd sur la présentation, mais bon, Rome ne s'est pas faite en un jour.Merci, donc pour continuer le combat. J'ai connu un superbe magasine du nom de Jonas, auquel je m'étais abonnée dés le premier numéro. Hélas, il n'existe plus. Certainement qu'il n'a pas fait assez de recettes. Il est Vrai que face à des Elle ou Marie-claire, il ne pouvait pas faire le poids, pas assez futile. Je pense que les habitants de cette planète n'ont pas pris conscience de l'urgence de la situation. Auprès de ma famille et mes amis, je passe pour une étenelle révoltée,une enmerdeuse. Eux, sont résignés, et pensent que de toute façon on ne peut pas changer la situation. Je pense au contraire, qu'il restera toujours de l'espoir tant qu'il y aura des gens comme vous, moi ou des magasines comme Jonas pour dénoncer les abus, le non respect de la planète et de ses occupants. Longue vie à terre sacrée.
    Véronique
  • De Benefactor3(at)aol.com  le 29 octobre 2002

    Bonjour,
    Votre site est impressionnant de par la richesse des informations qu'il contient, informations que je partage d'ailleurs.

    Pour votre information, j'ai exposé mes idées dans le site www.de-la-vie.com
    à la rubrique "De la barbarie à la spiritualité".

    Cela représente ma compréhension personnelle des causes et conséquences des "erreurs de Dieu créateur" qui se traduisent sur terre par la loi du plus fort, la cruauté, le mensonge, la haine, la vanité, la tyrannie, les maladies, la folie, les microbes, les virus, les épidémies, etc...

    Sincères salutations

  • BOnsoir,

    Plus je lis les articles que je reçois et plus je suis désespérée.

    Jusqu'où ira l'humanité (qui n'a d'ailleurs plus rien d'humain que le nom).

    Ce qui me rend le plus dingue c'est que les gens ne savent pas (ou peut être ne veulent pas savoir). Comment les désinformer... et les informer .......... pour de vrai.

    J'ai beau tourner et retourner encore a dans ma tête je ne vois pas de solution.. alors je me dis et redis encore cette phrase célèbre dont j'ai oublié l'auteur "il faut savoir que les choses sont sans espoir, mais tout faire pour tenter de les changer"...

    A bientôt et merci encore pour ton super boulot.

    Brigitte

  • Bonjour,

    Je suis de près tous vos messages concernant la détérioration de la planète, ce qui me paraît très utile, j'ai pensé que sur le plan culturel, cette information pourrait apporter "de l'eau à votre moulin" qui dénonce bien toutes le bêtises en cours allant à l'encontre de l'intérêt de nos générations futures.

    Vous souhaitant bonne réflexion sur ces infos que vous ne voyez pas à la télé ni dans les journaux ou radios, mais qui existent bien.

    Cordialement.
    M.B.

  • Alors, ça y est, c'est la guerre ! Ou presque... Bientôt, il faudra quémander "please, gentleman" à son devancier en armes pour recueillir un peu de cette opale, la main vaillamment tendue en direction de la fontaine et du bassin sur la place du village. Bientôt, il faudra se battre pour l'or bleu.

    Tout ça parce qu'on la dilapide. Ben oui l'or noir, c'est poisseux, ça pue, mais tonique dans le carbu, on le savait enjeu économique patent, alors que la flotte, c'est le bien commun, une propriété collective et individuelle d'évidence ; notre organisme est très largement constitué d'eau et nous avons besoin d'hydrater ce corps pour survivre et du coup, on se méfie pas, on gaspille, on se la joue cow-boy à la grosse Dodge, celle qui fait du 20 litre au cent, plantée devant la pompe à essence.

    La soif nous apprendra-t-elle à devenir citoyens ? Un peu plus responsables, un peu moins farouchement individualistes. Car faut pas attendre que nos douches s'assèchent, sous nos latitudes confortables, on ne fréquente pas tellement la sécheresse, on a pas eu à vivre avec, à se réjouir quand la pluie tombe, enfin!  Y'a qu'à voir, dès qu'il pleut, notre premier réflexe et d'adresser notre prière au soleil et si celle-ci échoue, nous devenons rogues, clairement comminatoires... nous rêvons d'assassiner le vendeur de parapluies, parce que c'est sûr, c'est lui qui est dans le coup...

    D'ailleurs, t'as bien vu, il pleut que le samedi et le dimanche... Dis Gaïa, tu veux pas nous changer la météo ? Bref, ça nous engage tous au quotidien, et dès maintenant. Parce que pour nous, privilégiés, la pénurie d'eau potable est encore loin ! Ce sont des gestes simples. Ne pas laisser ouvert le robinet quand il n'a pas à l'être, ne pas arroser avec de l'eau consommable et ne pas transformer son jardin en marécage de peur que les zzzôlies fleurs flétrissent. Je ne parle même pas des pollueurs de masse, quelques(?) industriels qui s'attaquent aux nappes phréatques à grands coups de nitrates.

    Pauvres bretons et pauvres de nous, en fait. Ok, des "palliatifs" existent, vive l'eau transformée ! la désalinisation est possible mais les infrastructures de pointe requises sont atrocement couteuses et, encore une fois, uniquement accessibles aux pays les plus riches, types G8 ou... Emirats. Et si on remplissait d'eau potable nos oléoducs et que l'on desservait les zones arides et pourtant habitées des pays du Tiers-Monde ? 

    Une note pour l'humeur, on ne pourrait pas couper l'arrivée d'eau sur les champs de maïs transgéniques ? Non, simple suggestion...

    A part ça ? waouh ! Eh, ça vaut bien quelques louanges, vu le travail, (bah, pas  de bûcherons ! de replanteurs ! ) qui est visiblement abattu ici. Le site est une mine d'informations, pas toujours radieuses mais c'est bon de s'informer, surtout quand on a trouvé un filon de qualité, vous faîtes de la vraie Presse sur Terre Sacrée, merci les petites étoiles. Et donc, bravo à toi, Mich! Palme à l'artisan. Le site est toujours réactualisé. Et je pense que le webmaster a de bonnes chances d'être derrière... Le webmaster serait-il l'archange ?

    Ah oui, pas d'ascenseur. ça c'est top, ça exerce l'esprit, ça fait turbiner les méninges, mais oui! Une flopée de liens tiroirs qui coulissent en jouant Vegas tant ça brille! Des coffres qui s'ouvrent avec des surprises à télécharger. Les nouveaux articles, ça, c'est les combles archi combles de news (presse française et étrangère) laissées un peu sur le carreau par les médias, et on comprend pourquoi ! Un site actif, interactif, explosif, je crois qu'on tient le web "in progress". 

    L'ascenseur est donc résolument en panne chez vous mais reste qu'avec de bonnes jambes, par l'escalier, on peut encore gagner les archives qui recèlent de vrais trésors. Donc, passe le message à ton voisin, à tes amis, et à tes ennemis (pour les éduquer) sur Terre sacrée, on recycle, certes, mais on oublie pas de créer !

    Retour à Vinci, est-ce que l'on pourrait pas prolonger ce message pas écolo, non, mieux, humaniste! : "va prendre tes leçons de la nature", petit, mais n'oublie pas, jamais, d'aller lui rendre ce que tu lui dois. 

    Ps : avec le forum, les anges ont maintenant un espace pour se rebeller, bien vu!

    Très longue vie au site ! 

    Bises,

    Lisou.

 

  • Du Dr Tourrasse, le 27 juillet 2002 :

    Chapeau pour le bandeau pub merci Ducros.

    Que peut on faire pour vous aider?

    Vous allez bientot constituer un lobby qui va amener les pollueurs face à
    leurs responsabilités. Mais prenons garde aux dérives, tout n'est pas à
    rejeter dans ce que l'époque moderne nous apporte.

    Je suis médecin homéopathe et j'ai fondé http://www.hippocratus.com
    il s'agit d'un site de e-learning en thérapies naturelles. nous sommes bien
    entendu trés attentifs à tout ce qui touche la planète, et nous
    participerons, à notre manière à sa sauvegarde, en amenant aux
    professionnels de santé la possibilité d'apprendre les thérapies naturelles.
    Si nous nous développons comme nous le souhaitons, nous toucherons de + en +
    de monde et là notre magazine (que je vous invite à lire) jouera, comme
    vous, son role dans cette chaine indispensable de prise de conscience.

    Que chacun amène sa pierre à cet édifice. L'heure est à la prise de
    conscience.

    Meilleures salutations, et je vous souhaite beaucoup de succès.

    Dr Tourrasse
  • Il m'arrive de na pas toujours être d'accord avec les idées qui sont exprimées dans vos articles.

    Et pourtant, certains sujets nous rapprochent comme des aimants.

    Aujourd'hui, et je viens vers vous sur le sujet sensible du clônage, celui qui se distingue est celui qui a accès aux médias, et peu importe que ce qu'il a à dire soit une horreur ou pas, le seul élément qui guide les médias est qu'il leur permette d'inscrire à la une l'énormité.

    En clair, mon ventre se noue quand j'entends parler de clôner un être, humain ou animal. Cela me fait très mal aux tripes que de me dire que nous sommes tellement accrocher à rechercher la bonne affaire commerciale ou la célébrité que nous pouvons perdre à ce point tout esprit critique sur la démarche.

    Un "savant fou" avoue rechercher le double humain, il n'est pas seul quand on pense qu'une de ses proches est une enseignante française diplômée et en exercice à Dijon (si je ne m'abuse!!).

    Cet homme travaille pour qui?

    Peux t'on croire aujourd'hui que la science est, de nos jours, indépendante des marchés financiers?
    Qui lui donne l'argent pour mener à bien son projet?

    Qui est assez puissant pour que ce savant naïf, dans sa lubie dévastatrice, sûr de son protecteur, se dévoile à la face du monde aussi tranquillement?

    Qu'on le laisse continuer sans lui mettre la pression nécessaire pour le découvrir me laisse déjà perplexe!!

    Et pendant ce temps nous devrions disserter sur: "faut'il autoriser tout ou partie du clônage"?

    En effet, le clônage thérapeutique limité, encadré doit être le vecteur de guérison pour de noombreux malades que personne ne peut oublier, je parle de ses maladies dégénérescentes dont on ne connait pas le remède.

    il faut soigner nos malades, jeunes ou vieux.

    A partir de là, nous ne pouvons que refuser le clônage à des fins de ressemblance, à des fins d'élimination de la différence.

    Chaque exemplaire unique d'humain serait donc remplacé par un plus beau, un plus grand, un plus mignon, un plus bleu, un peu plus toujours.

    Il n'y a pas que les humains, on veut aussi clôner les animaux, de compagnie ou autres. Pour avoir son compagnon stéérotypé, pour nourrir, aussi et soi-disant, la planète alors qu'avec toute la bouffe que nous avons jeté, gaspillé, entassé, nous n'avons même pas réussi à éliminer la faim dans le monde, ne serait ce qu'un instant.

    J'ai appris par la presse que des enfants porteurs de ce qui manque à leurs frères et soeurs vont ou sont déjà nés pour apporter un répit à leurs parents et ce sujet, lui, mérite toute l'attention du monde.

    je ne souhaite pas me trouver à la place de ces familles obligées d'user de ce système pour voir vivre leur enfant, ni dans leur tête ni dans leurs baskets, oh non.

    je ne peux qu'être compréhensif sur ce point car j'ai, moi-même, bénéficié des progrès de la médecine par la pose d'une valve aortique en métal.

    Sans cela je serais mort à 30 ans, j'en ai aujourd'hui 46 et j'ai vu nâitre, depuis, mes deux enfants de 4 et 10 ans.

    Cela a été une nouvelle vie et je ferais ce qu'il faut pour que mes enfants connaissent, respectent et entretiennent la terre, la nature et tout ce qui va avec.

    Pour cela? LE PRINCIPE DE PRECAUTION DOIT ËTRE ENCLENCHE CONTRE LES ABUS DE CERTAINS CRIMINELS PAR INCONSCIENCE? D'AUTRES PAR INCITATION FINANCIERE A PROCEDER AU CRIME.

    Ceci est de la mêmle racine que les OGM et les autorisations qu'ils entraînent. Ceci n'est qu'une affaire de gros sous pour certaines compagnies et les dégâts que cela peut entraîner sur les vivants, cela ne les concerne pas. AUSSI , NOUS DEVONS NOUS ELEVER FORTEMENT CONTRE CES PRATIQUES EMPIRIQUES.

    IL FAUT UN MORATOIRE MONDIAL et une action concertée pour lutter contre les vampires du gêne.

    Dominique Mignot
    40 rue de savigny 91170 Viry-chatillon
    06 89 29 72 22/01 69 21 81 70
    domignot(at)wanadoo.fr

 

  • De Alexandre Rafalovitch alexrafa(at)free.fr le 31 mai 2002 : Ce site est formidable. Je croyais que Hanz Yonas était le seul. Je découvre que bien d'autres philosophes ont commencé à penser une métaphysique qui prenne acte du changement complet des rapport homme - nature

    Je m'ennuie dans mon métier de médecin généraliste.
    Moi aussi, je désespère de voir h'humanité courir vers le précipice,
    emmenant avec elle une grande partie de la biosphère.
    Ignorance et vanité. Une telle destruction pour une si mauvaise raison!
    Je voudrait disparaitre vingt pieds sous terre de honte et de chagrin.
    Il est interdit de baisser les bras. Mon coeur devra donc encore grossir
    de sanglots.

    A mesure que je lis, j'apprends que c'est pire que ce que je pensais. Je
    ne pensais pas qu'encore pire pouvait exister. J'apprends en même temps
    que le désespoir ne tue pas, au contraire! Bon débaras! L'espérance
    n'est peut-être qu'une consolation pour les ignorants. Les sages n'en
    ont pas besoin. Continuons.

    Nous sommes peu nombreux à avoir résisté à l'idéologie du progrès, a
    avoir traversé sans s'arrêter le jardin des promesses, à n'avoir pas
    cédé à l'individualisme rageur, élevé le temps d'une mode au rang de
    valeur commune.

    Voici donc une poignée de résistants. Prenez moi avec vous.
    Je ne me sents pas encore prêt pour monter à la tribune et me faire
    l'avocat des générations humaines à venir, des espèces qui
    disparaîssent, des forêts...

    Pourtant de tout mon coeur je voudrais me préparer à devenir cet avocat.

    Cette pensée me hante jour et nuit.

    Alexandre,  banlieue de Lyon. le 31/05/2002
  • De "aurore aubail" "nowowe(at)caramail.com"
    Sent: Wednesday, May 22, 2002
    Subject: site merveilleux
    Hé bah j'dois dire que là, je suis littéralement sur le
    cul, enchantée que beaucoup s'efforcent à concrétiser ce
    que je ressens et à l'expliquer à ce monde d'insensés, je
    suis pas très ordi mais là mon frère a vu dans le mil',"va
    voir sur ce lien, tu verras, ca t'interessera surement",tu
    parles, ca c'est de l'info comme on aimerait en lire au
    quotidien (mais comme l'on n'en trouve bien évidemment
    jamais), alors niveau participation active, pour ma 1ere
    heure de découverte, je peux juste vous remercier d'exister
    et surtout de persister .
    Amicalement,une nouvelle adhérente

  • De Helene Menissier h.menissier(at)free.fr, le vendredi 10 mai 2002 : Bonjour, je ne comprends pas pourquoi tous ces élans de vie et de renouveau "alternatif" dont votre site et votre mailing sont à la fois reflet et partie prenante - ce pour quoi je vous félicite grandement - ne donnent pas naissance à un parti politique international d'un tout nouveau genre...
  • Bonsoir

    Je prends connaissance ce soir de votre site. Je n'ai que des félicitations à vous exprimer. Votre travail est gigantesque et méritoire

    J'aimerais apporter un petit peu d'eau à votre moulin en vous interrogeant sur le fait suivant : À première vue, je n'ai pas trouvé de textes qui traitent du transport en commun comme alternative à la pollution. Peut-être n'ai-je pas suffisamment exploré votre site !

    Avec toutes les ressources minérales disponibles par la récupération des carcasses automobiles, en redistribuant les lieux de travail, en ramenant l'industrie à un niveau correspondant à l'humain, il y aurait possibilité de mettre en place un réseau très satisfaisant de transport en commun déservant tant la ville que le milieu rural, même éloigné.

    Comme vous le dites si bien, c'est le sol vivant et ses êtres vivants qui importent. Ce ne sont pas les kilomètres de bitumes, les mégaplaces industrielles, ni ces tours d'habitations ou autres. Ce sont les lieux qui servent à nous alimenter, à nous protéger de l'environnement, ce sont les sources d'eau potable qui valent quelque chose pour l'être vivant.

    Quand nous regardons la répartitions des tâches de l'humain, nous constatons que moins de 10% de la population mondiale occupent leur temps aux activités premières (agriculture, mines, etc) Le secteur de la transformation en emploie un certain nombre encore. Mais ce sont les secteurs tertiaire (enseignement, santé) et quaternaire (tous ce qui s'appelle finance, bourse etc.) qui occupent la plus grande partie du monde.

    Au nom de l'économie, nous avons concentré les trois dernières activités autour des centres urbains ou c'est le contraire qui s'est produit...

    Il serait si facile aujourd'hui de promouvoir l'éloignement des grands centres urbains en développant le NET, en diminuant la taille des industries et en la ramenant près de petits centres urbains. Et en développant un bon système de transport en commun. Nous avons les connaissances, nous pourrions diminuer énormément les couts énergétiques, et nous procurerions à notre humanité une meilleure qualité de vie. Utopie ? Peut-être ! Et pour reprendre un slogan utilisé lors du sommet des Amériques de Québec 2001 : Utopistes debout

    Au plaisir de vous lire régulièrement et qui sait, de vous suggérer un petit texte à l'occasion

  • Cher Ami,

    Je prends enfin le temps de revisiter ton site, il est formidable pour faire prendre conscience aux gens et je suis fier de le faire connaître à tous mes amis, c'est avec un tel outil que l'on peut faire bouger les mentalités...

    e publié sur le forum le 05/04/2002 par Hélène De luxe

  • Tout d'abord merci! MERCI pour avoir créer ce super site qui m'a ouvert les yeux.
    Je suis élève en première S et mon rêve c'était de devenir un maillon de la chaine du génie biomoléculaire et grâce à ce site je me suis rendue compte de mon erreur.
    Tant de millions dépensés pour garnir le musée des horreurs de ces très chers scientifiques. Je suis choquée, consternée et tellement deçue. Je vois l'întéret de vacciner des populations , je conçois celui qu'on aurait à améliorer la texture ou la couleur d'un aliment mais pourquoi rendre un lapin fluorescent, faire une chèvre araignée ou d'autres inepties dans le genre de celles que j'ai pu découvrir sur ce site!
    En tout cas je vais en parler autour de moi et votre cause sera défendue au sein même des scientifiques. Bonne continuation et encore un grand merci pour m'avoir ouvert les yeux. Peut être à bientôt.
    Hélène

  • De Vincent MANDRILLY   http://vmandrilly.free.frle 23 mars 2002 : Génial. Bravo. Question : Pourquoi ceux qui en font le plus pour l'humanité n'osent jamais dire qu'ils veulent consacrer leur vie pour cette cause ? Existe-t-il une association de personnes voulant consacrer leur vie pour l'humanité ? J'ai 21 ans, et je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi l'humanité cherche toujours plus de moyens pour se détruire au court et long terme... Je trouve bizarre d'avoir tant de mal à trouver une union de tous ceux qui se donnent pour but la préservation de l'humanité dont les liens seraient plus forts qu'au sein d'une famille et oeuvrant ensemble pour leur objectif commun.
  • Pour ne rien vous cacher, il est trop plein, il faut être retraité ou chômeur ou rentier,... pour le fréquenter !

    A l'occasion, j'y reviendrai, pour la beauté.

  • De Nicolas nicolas.bodinaux(at)tvd.be  le 25 février 2002 : Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre site et je tenais à vous féliciter
    pour le travail que vous faîtes, votre site est une superbe mine
    d'information et de réflexion (peut-être juste un peu difficile a s'y
    retrouver). Il en faudrait plus de la sorte.

    Nous sommes à une si triste époque, notre mère à tous, la Terre, est
    couverte de plaies béantes qui, même si nous changons dés demain,
    mettront bien longtemps à se refermer et qui sans doute pour bien des
    siècles, bien des millénaires, laisseront les tristes stygmates d'une
    civilisation ignorante, inconsciente et inscouciante.

    L'histoire se rappellera, dans le meilleur des cas, de cette civilisation d'aujourd'hui comme le cancer qui a rongé la Terre. Qui a laissé aux enfants qui sommeillent un héritage honteux et horrible. Pourtant pouvons nous vraiment la blamer? Cette civilisation est tel un enfant, ignorante, inconsciente. Il ne sert a rien de blamer l'ignorance, il faut
    l'instruire, pour amener sagesse et savoir.

    Il y a bien eu un peuple respectable d'une grande
    sagesse et qui avait atteint la maturité de la conscience,
    ceux qui furent nommés sauvages et dont la culture fut assassinée. Seul
    aujourd'hui reste quelques lambeaux de cette si belle civilisation que
    quelques âmes eclairées ont pu réunir avant la bien triste fin.

    Nous pouvons crier de rage, pleurer de tristesse, blamé nos ancêtres
    mais à quoi bon aujourd'hui? Le mal est fait et persiste dans sa
    course effrénée. Il nous avait pourtant mis en garde contre nous même,
    nous avait pourtant exprimé l'absurdité de la quête que nous menions
    et menons toujours. Mais en vain, aujourd'hui nous voila, au bord
    d'un gouffre béant. Nos frères, les plantes et les animaux, notre mère,
    la Terre, suffoquent peu à peu de notre ignorance. Nous l'étranglons,
    nous étranglons notre famille, ce qui nous a fait, ce qui nous
    nourrit, nous nous etranglons nous même!

    Bien triste quête qui nous est donnée et que je n'aurais jamais aimé voulu avoir à entreprendre, si seulement ceux qui m'ont précédé pouvaient m'entendre, ils entendraient mes pleurs, ils entendraient mes cris de rage et de haine, eux qui m'ont laissé, du haut des mes 20 ans,
    un si triste héritage. Mais tout cela est vain.

    Nous ne pouvons faire qu'une seule chose en
    l'honneur de cette civilisation assassinée, en l'honneur de la vie qui
    sommeille, nous n'avons pas le droit ni le temps de nous lamenter, de
    crier de haine et de rage ou même de pleurer. Il faut nous lever, fiers
    comme des guerriers, solides comme du roc et combattre pour eclairer la
    conscience de l'humanité. Le temps presse et ne nous attend pas, chaque jour le cancer se repand et détruit
    un peu plus.

    Donnons à l'homme un but, celui d'être le gardien de
    l'équilibre, de l'harmonie, du bien être de la planète. Gardien de la
    Terre contre nous même, contre l'ignorance et l'inconscience.
    Notre devoir est là, en l'hommage et l'honneur de ce peuple
    merveilleux qu'était les indiens, en l'honneur et l'hommage des
    formes de vies disparues de notre faute, et en l'honneur des formes de
    vie qui sommeillent!

    Mais tout cela vous le savez sans doute autant que moi, reste la
    question dont la réponse dépend et qui ne cesse de me bruler le coeur:
    Quand peut-on enfin esperer le seul vrai progrès de l'humanité, celui
    qui éclairera sa conscience?!

    Voici deux textes d'Indiens pris au hasard dans le recueil de texte Indiens
    "Pieds nus sur la terre sacrée" fait par T.C. McLuhan. (Il faut
    absolument le lire si ce n'est déjà fait, c'est superbe!)

    "Les blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Losque nous,
    Indiens, chassons le gibier, nous mangeons toute la viande. Lorsque
    nous cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous
    construisons nos maisons, nous faisons de petits trous. Lorsque nous
    brûlons l'herbe à cause des sauterelles nous ne ruinons pas tout. Nous
    secouons les glands et les pommes de pin des arbres. Nous n'utilisons
    que le bois mort. L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les
    arbres, détruit tout. L'arbre dit :"Arrête, je suis blessé, ne me fais
    pas mal." Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait.
    Il arrache les arbres et ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les
    arbres. Cela leur fait mal. Les indiens ne font jamais de mal, alors
    que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser des rochers et les
    laissent épars sur le sol. La roche dit: "Arrete, tu me fais mal."
    Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent
    les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur
    feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme
    blanc?... Partout où il la touche, il laisse une plaie.

    Je me demande si la terre a quelque chose à dire. Je me demande si le
    sol écoute ce qui se dit. Je me demande si la terre est venue à la vie
    et ce qu'il y a en dessous. J'entends pourtant ce que dit la terre. La
    terre dit : "C'est le Grand Esprit qui m'a placée ici. Le Grand Esprit
    me demande de prendre soin des Indiens, de bien les nourrir. Le Grand
    Esprit a chargé les racines de nourrir les Indiens." L'eau dit la même
    chose: "Le Grand Esprit me dirige. Nourris bien les Indiens." L'herbe
    dit la même chose: "Nourris bien les Indiens." La terre, l'eau,
    l'herbe disent: "Le Grand Esprit m'a placée ici pour produire tout ce
    qui pousse sur moi, arbres et fruits." De même la terre dit: "C'est de
    moi que l'homme a été fait." Le Grand Esprit, en plaçant les hommes
    sur terre, a voulu qu'ils en prissent bien soin, et qu'ils ne fissent
    point de tord l'un à l'autre..."

    Au revoir,
    Nicolas.
  • De Audjanv88(at)aol.com le 21 février 2002 : C dingue dans quel état est la planète, et encore nous ne savons pas tout. Heureusement! Bien sûr ce n'est pas moi fillette de 13 ans qui pourra faire quelque chose si la forêt disparait, l'écosystème sera complètement chamboulé. Je n'imagine même pas le désastre des milliers d'espèces animales qui disparaitront.
    L'homme est tellement bête et avide d'argent...
    J'aimerais pouvoir faire quelque chose  vous allez me trouver bête mais j'aimerais + tard créer une association. C bête non, mais est ce possible? Le seul air que nous respirerons sera pollué.
    Je ne veux pas laisser une terre mauvaise à mes enfants mais si nous continuons comme ça nous n'aurons plus très longtemps à vivre.
    Je remercie les personnes qui défendent la nature et je les encourage.
    Merci
    .
  • Bonjour. Aujourd'hui que nous reste-t'il comme alternative?

    Face à la désinformation volontaire des puissants qui nous dirigent nous sommes livrés à nous même. Contre l'empoisonnement de la planète les jeunes que nous sommes sont désinformés, désintéressés face à des problèmes mals expliqués par les médias. Découragés par la moindre tentative de réaction tant les politiques sont  indifférents, voir hostils aux cris d'alarme poussés par les bénévoles qui essaient de faire bouger les choses.

    En France quand quand on ose ouvrir la bouche, on s'arrange pour vous faire taire....

    Mais s'en est terminé, l'heure de la révolution  a sonné, terminé les actes inconcients sans prise en compte de l'Homme, L'Humanité et la Vie!!! Finis!!!

    Ensemble nous allons faire bouger les choses, encore merci de créer des sites aussi explixites sans aucune langue de bois!

    Ensemble nous pouvons encore tout changer, ce n'est pas le moment de se décourager!!!

                          Utena.miaou

  • Je vais surement pas vous étonner si je vous dis que je suis perdue dans votre site, mais alors complètement !

    Comme je le suis dans la vie, face à tous les mensonges qu'on arrête pas de nous balancer à longueur de journées. Je suis un peu soulagée de voir que je ne suis pas la seule à m'en rendre compte!

    Ca m'angoisse et me rend honteuse d'être un être humain! Vous semblez bcp parler des OGM, du clonage, et de l'état de notre planète, et je me rends bien compte que c'est catastrophique, mais que dire de tout ce que peuvent subir les enfants dans le monde entier? (entre autre)

    Dans presque tous les domaines, si on gratte un peu, on découvre les pires saloperies! que dire de la télé qui est la pire de toutes les menteuses! Elle nous montre des émissions style Ushai, en oubliant de signaler que ces émissions sont financées par des laboratoires pharmaceutiques, qui derrière ces belles images, font les pires des crapuleries- et on arrive tjrs au mm résultat: argent et pouvoir. Et que peut-on faire à ça? Adhérer à des oeuvres humanitaires? mais elles sont dans le mm lot! Faire du bénévolat qui ne profitera qu'aux têtes des sociétés de benevolat?

    Alors, vous savez à quoi je suis arrivée? A rester chez moi, à lire ou écouter de la musique et surfer- Je sais que c'est pas une solution, mais si vous pouvez me renseigner des gens qui sont pas pourris, je serai ravie.

    Mais je tenais à vous dire, que je vais prendre mon courage à deux mains, et apprendre à connaître votre site, parce que vous m'avez donné une lueur d'espoir.

    Puis-je suggérer la lecture du livre de John Le Carré, "La Constance du jardinier" - Même s'il met une notice à la fin disant que tout est inventé, je peux vous dire qu'il y a énormément de choses vraies, il suffit de l'appliquer dans d'autres lieux.

    Bien à vous,

  • De Lisou W.ALTER(at)wanadoo.fr le 15 février 2002 : Le site est de plus en plus extra, extraterrestre, extralucide, extraordinaire, animé d'icônes étranges, de carquois sans sioux, de flèches qui vont droit à l'info et de p'tits bonhommes verts qui vous rappellent que la science sans éthique c'est pas si loin de ce que nous annonce les romans s.f les + alarmistes.
  • J'ai trouvé particulièrement intéressant l'article portant sur la colonisation prochaine de l'Afghanistan par les ogm du bon vieux oncle Sam.

    A une prochaine, l'ami. Lisou.

  • Je vais de temps en temps faire un tour sur "sos planète" de "terre sacrée"et vous m'envoyez souvent des mails sur ce qui se fait de mieux en matière de connerie humaine environnementale. C'est bien, il faut des sites comme le votre...

    Pour ma part mon action est plus ciblée sur le domaine de la répartition globale de l'eau mais je partage les idées qui vont dans la défense de l'environnement.Je me méfie cependant des récupérations en tout genre de certains qui surfent sur le sujet pour utiliser la peur d'un monde qui est en danger pour tirer des "adeptes" de l'argent pour se donner les moyens d'agir en promettant des lendemains meilleurs.....

  • Je suis particulièrement heureux de découvrir votre site moi qui fréquente depuis plusieurs années le festival "Science Frontières", http://www.sciencefrontieres.com , je découvre de plus en plus de gens qui vont dans la même direction après avoir fait le constat que les hommes politiques, quelqu'ils soient, nous emmènent dans le mur !

    L'Europe des consciences nous dit qu'un autre monde est possible:

    "Aucune mesure, aucune tentative d'intervention demeurant à l'intérieur des paradigmes scientifiques et politiques actuels, n'évitera la grande implosion. Le salut ne peut venir que d'un bouleversement culturel radical, totalement imprévu pour l'instant, mais qui commence à germer dans les mentalités d'innombrables hommes et femmes, emportés par le courant général dans une direction où ils ne veulent plus aller, et même dans l'esprit de certains hauts responsables et décideurs. La gravité de la situation actuelle n'est ni économique, ni financière, ni politique, elle est spirituelle.

    Elle concerne l'idée même que nous nous faisons de l'homme..." (Arnaud Desjardins. Regards sages sur le monde fou.)

    (...) Je crois bien qu'Arnaud Desjardins avait raison, nous sommes en plein dedans, voir maintenant comment l'on peut travailler ensemble efficacement afin d'adoucir le choc...!

    J'avoue que je n'ai pas tout vu de votre site, qu'il reste à étudier toute forme de collaboration.

    Très cordialement.

    Michel Bonnet

  • De Snoocat snoocat(at)club-internet.fr le 26 janvier 2002.

    Je trouve votre liste et votre site passionnants, l'info qu'on y trouve fait souvent froid dans le dos, on se sent même impuissants dans ce "monde de brutes", mais pour ma part je préfère ne pas mourrir idiote... Alors merci et encore bravo !

     

  • De Yan HENRY "yann_h(at)libertysurf.fr" le dimanche 20 janvier 2002 :

    Je suis profondément touché par ce site et surtout par ce qu'il contient. Je remercie dieu qu'il y ait des gens comme vous qui s'intéressent au sort de notre planète et surtout à son peuple qu'il soit animal ou végetal.

    Je vois donc que je ne suis pas seul a m'en soucier.

 

Retour au sommet de la pagevivant12(at)free.fr

Abonnez-vous à la liste d'information SOS-planete. C'est GRATUIT!

Maison

L'entreprise - Contact - Accès rapide! - Jardin

   Jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete



 










Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimestrielle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC