Yvan Marzin que nous remercions du fond du coeur pour son excellent travail bénévole (juillet 2002).

TOUT EN BAS! Ascenseur expressAppel pour l'adoption de mesures de protection
en faveur de la
Couleuvre de Montpellier
(Malpolon monspessulanus)

 

 

 

Noms usuels :  Français : Couleuvre de Montpellier - Anglais : Montpellier Snake - Allemand : Europaïsche Eidechsennatter - Arabe : Hanech aswad, Egypte.

Description :  Ce très beau serpent présente un dimorphisme sexuel important : les femelles toujours plus petites sont de couleur marron clair, avec des taches noirâtres et blanchâtres, alors que les mâles sont d'un vert olive clair ou foncé avec une rangée latérale d'écailles noires et bleutées. Dans les régions sahariennes, la selle noire caractéristique des mâles, présente en arrière de leur cou, s'étend sur la presque totalité du corps. Les mâles de ce grand serpent à fière allure dépassent parfois, bien que très rarement, les 2 m (au Maroc elle atteint exceptionnellement 2,17m). 
 
 Biologie : Très rapide, elle chasse généralement à vue et se nourrit d'autres serpents, de lézards, d'oiseaux, de petits mammifères qui peuvent être de la taille de lapereaux chez les grands individus. Opistoglyphe, c'est à dire possédant des crochets à venin situés à l'arrière de la mâchoire supérieure, elle peut tuer ses proies en les maintenant  fermement dans sa gueule pendant quelques minutes. Cependant, du fait même de la position de ses crochets qu'il ne peut par ailleurs redresser, ce serpent est  inoffensif pour l'homme comme en témoignent les innombrables morsures qui auraient pu être évitées et
que je comptabilise à l'occasion de nombreuses manipulations. Une seule avait provoqué une envenimation qui n'avait produit qu'un léger gonflement de la partie mordue, phénomène qui disparut au bout d'une ou deux heures. Cette envenimation avait été rendue possible parce que la morsure avait été particulièrement prolongée (le serpent avait maintenu et avalé le doigt pendant plusieurs minutes et je l'avais laissé faire...), chose impossible lors de morsures normales qui sont de l'ordre d'une seconde ou d'une fraction de seconde...


L'accouplement a lieu vers avril et mai et la ponte de quatre à dix-huit oeufs ovales fin juin,  juillet ou août.  L'éclosion se produit vers août, septembre et octobre. Les couleuvreaux mesureront alors environ 22 à 33 cm. L'espérance de vie des mâles comme des femelles varie entre 5 et 20 ans.  Le mâle jeûne pendant les mois de mai et de juin et défend, escorte et assiste la femelle pendant la chasse. Le couple formé est fidèle, mais peut accueillir un ou plusieurs mâles vassaux ou encore dominer d'autres couples.


Répartition
: Contrairement à son derivatio nominis, la Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus) est répandue bien au-delà de la ville qui lui a donné son nom. Originaire d'Afrique, on la retrouve sur presque tout le pourtour de la méditerranée, de l'Afrique du Nord  à  la péninsule Ibérique en passant par le sud de la France et ce jusqu'en Iran, exceptée dans la péninsule italienne. Elle parvient même à pénétrer l'étage saharien en profondeur ( au Maroc, elle descend jusqu'à Dakhla).

Conservation : En France, cette espèce court la malchance de subir les préjugés moyenâgeux qui sévissent à l'égard des serpents et notamment à son encontre. Sur Internet, par ex., on peut trouver des affirmations qui ridiculisent leurs auteurs : la "vipère" de Montpellier, comme la qualifie certains, serait "dangereuse" pour les chiens et même les chevaux (sic!), alors qu'en réalité il lui arrive d'être la victime des chiens et des chats. Elle est en outre fortement exposée à une circulation automobile abusive qui provoque de nombreuses victimes. De surcroît, la fermeture des milieux par la disparition progressive des milieux ouverts menace son habitat.


Au Maroc, elle est un des objets de convoitise préférés des montreurs de serpents, lesquels s'approvisionnent auprès des chasseurs spécialisés que sont les Aïssaoua et autres trafiquants qui vont jusqu'à entasser une soixantaine d'exemplaires dans une pièce où les plus grands spécimens n'ont plus comme recours pour survivre temporairement que le cannibalisme au détriment de leurs congénères plus petits. Une fois sur ce haut lieu du tourisme qu'est la place Jemaa-El-Fna de Marrakech,  je remarquais qu'une Couleuvre de Montpellier, laquelle avait été passée sans ménagement autour du cou d'une touriste italienne, vivait ses dernières heures. Surmontant mon indignation face à tant d'inconscience de la part de cette femme et de cruauté de la part du montreur de serpents et motivé par mon désir de lui expliquer que l'animal avec lequel elle s'était faite grandiosement photographiée était moribond,  j'allais voir la touriste. Dans l'espoir de l'aider à comprendre qu'il ne fallait pas encourager ce genre de pratiques aussi antiécologiques qu'insensibles. A mon grand dépit, elle me rétorqua avec ce qui ne peut être qualifié autrement que d'incommensurable stupidité : « Mais c'est la vie ! »  Heureusement, bien des personnes informées réagissent plus intelligemment...


Cette espèce, ainsi que les autres espèces de serpents du Maroc, devrait bénéficier d'aussi urgentes que rigoureuses mesures de protection, interdisant leur capture et leur commercialisation (voir Fiches d'identification, Diaporama, Forum etc. sur le Site Internet du GERES). Dans le sud de la France, il faudrait édifier des barrières à des points cruciaux entre passage de la Couleuvre de Montpellier et trafic routier et créer des "serpenducs" à l'exemple des crapauducs, de notoriété méritée. Ces canaux creusés sous la route permettraient le passage des serpents et autres espèces...

 

Par Michel Aymerich
Source : http://www.geos-nature.org/couleuvre_de_montpellier_fiche.html

Michel R. TARRIER
Apartado postal  15553, E-29080 Malaga (Spain)
Fax-phone : 34-952.960.182 ; GSM : 34-629.528.333
tarrier@ctv.es

________________________

 

 
    La Couleuvre de Montpellier est un remarquable représentant de la faune reptilienne de nos régions méditerranéennes. Bien qu'officiellement protégée à l'égal des autres serpents (il est interdit en France de les capturer et de les tuer), les mâles de cette espèce sont bien trop souvent la victime du trafic routier. Il est en effet devenu hélas plus aisé d'apercevoir un exemplaire écrasé que vivant et s'enfuyant rapidement comme elle en a l'habitude. Étant donné d'une part la tendance à la fermeture des milieux (disparition progressive de la garrigue qui est son biotope de prédilection), d'autre part la fréquence grandissante de la circulation dans les régions habitées par cette espèce, régions  particulièrement visitées par les touristes, nous ne pouvons que constater une diminution des observations de cette magnifique couleuvre originaire d'Afrique.

     Le contexte international est marqué par une pression humaine accrue, une raréfaction croissante des représentants de diverses espèces animales,  la disparition quotidienne de nombreuses espèces de par le monde (sixième  extinction massive d'espèces) et la destruction dramatique d'écosystèmes entiers. Ces phénomènes illustrent dramatiquement les menaces qui pèsent sur la plupart sinon toutes les formes de vie.

    Pour toutes ces raisons,  nous, signataires, demandons que des mesures urgentes de protection soient prises afin de stopper l' hémorragie que constitue l'écrasement de milliers de Couleuvre de Montpellier, hémorragie qui contribue à terme à mettre en péril l'existence de cette espèce en France.

    Nous demandons tout particulièrement que des barrières efficaces soient édifiées à des points cruciaux entre passage de la Couleuvre de Montpellier et trafic routier et que soient créés des "serpenducs" à l'exemple des crapauducs, de notoriété méritée. Ces canaux creusés sous la route permettraient le passage des serpents, mais aussi celui d'autres espèces.
 
 Je soutiens cet appel !
 

SVP: Copier dans un mail en remplissant tous les champs pour la validité de votre signature et les envoyer à l'adresse électronique du GEOS :
 

 michel.aymerich@club-internet.fr

 

Nom/Family-Name :WALTER
Prénom/First Name  :Michel
Qualité*/Occupation :Secrétaire général de Terre sacrée
Adresse/Address :,
Pays/Country :FRANCE

* facultatif)

 

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Biodiversité : l'hécatombe!

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS     nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC