Yvan Marzin

TOUT EN BAS! Ascenseur express"La coexistence entre cultures transgéniques et cultures  conventionnelles est possible, sous certaines conditions" (Etude espagnole)

 

 

Vos réactions à ce sujet :

09/03/2004

 ________________________________

C'est ce que montre une nouvelle étude menée par l'IRTA (Institut de
recherche et de technologies pour l'agriculture et l'alimentation) sur un
essais mené à Lleida, (Espagne), concernant la coexistence entre une va-
riété de maïs génétiquement modifiée et une variété de maïs conventionnel.


Suite à l'expérimentation menée en 2003, un rapport intitulé "Buenas
Prácticas Agrícolas"* (Bonnes pratiques agricoles) recommande divers
aménagements en fonction de la surface du champs semé en variété OGM,
permettant une coexistance entre OGM et cultures conventionnelles.

La prémière de ces recommandations est de ménager un espace de 25 mètres de
large - soit 4 rangs de maïs conventionnel - autour des champs de maïs
transgénique de moins de 1 hectare.

Une autre recommandation est de semer 4 rangs « tampons » si le champ de
maïs conventionnel voisin fait moins de 1 hectare. Par contre, si la
superficie du champ voisin dépasse 1 hectare, la teneur globale en maïs
génétiquement modifié sera inférieure à 0,9 %**, et sa récolte de maïs
conventionnel n'aura pas à être étiquetée « OGM ».

Ces conclusions sont le résultat d'essais de plein champ*** réalisés à Ivars
d'Urgell (Lleida), en 2003. Du maïs Bt de la variété « Compa » a été semé
sur une superficie de 50 x 50 m (0,25 hectare), à l'intérieur d'un champ de
maïs de 7,5 hectares, soit l'équivalent de huit stades de football. Le reste
du champ a été semé avec du maïs conventionnel de la variété « Brasco ».

Les deux variétés sont totalement compatibles et elles ont été choisies pour
garantir un maximum de fécondation croisée entre les deux cultures. Toutes
deux ont le même cycle de vie et toutes deux fleurissent au même moment.
Après la pollinisation et la fécondation, alors que les grains de maïs
entamaient leur maturation, 205 échantillons de maïs ont été prélevés à 1,
2, 5 et 10 mètres de distance du « carré » de maïs Bt, sur ses 4 côtés ;
d'autres échantillons ont également été prélevés ailleurs dans le champ.
Chaque échantillon de grain a été broyé et analysé pour vérifier la présence
éventuelle du gène Bt.


Principaux résultats

- Dans le sens des vents dominants, les analyses montrent que la présence
moyenne de gène Bt dans les échantillons de maïs prélevés à 10 mètres du
maïs génétiquement modifié est inférieure à 0,9 %.
- Dans la direction opposée aux vents dominants, la présence moyenne de gène
Bt est inférieure à 0,9 % dans les échantillons prélevés à une distance de 2
mètres du maïs génétiquement modifié.
- En moyenne, la pollinisation croisée dans l'ensemble du champ est
inférieure à 0,2 %. A plus de 10 mètres du maïs génétiquement modifié,
aucune relation entre la direction ou la vitesse du vent et la dispersion du
pollen transgénique n'a pu être établie.


À propos des essais au champ

En juillet 2003, une équipe de chercheurs du département de génétique
végétale de l'IRTA, à Cambrils (Barcelone) a procédé à un essai au champ
afin d'évaluer l'importance de la fécondation croisée et, en conséquence, du
transfert des gènes entre des cultures de maïs génétiquement modifié « Bt »
et des cultures de maïs conventionnel.

Cet essai a été réalisé en partenariat avec l'IRTAgen et le ministère de
l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche du gouvernement catalan. La
société Syngenta, qui produit le maïs Bt utilisé dans l'essai, a également
coopéré en fournissant les semences et en assurant la gestion culturale du
champ.

Différents scenarii ont été étudiés, en fonction des vents dominants et des
tailles de parcelles considérées. Ils apportent des réponses concrètes quant
à la nécessité d'étiqueter « OGM » ou de ne pas étiqueter les récoltes des
parcelles de maïs conventionnel jouxtant une parcelle semée de maïs Bt.


Les essais à venir

L'essai au champ de 2003 a montré les effets des vents pendant la floraison,
la période où le pollen est disséminé. L'IRTA compte maintenant procéder à
d'autres essais pour consolider ses observations et étudier d'autres
variables comme la taille des plantes génétiquement modifiées, le
comportement des différentes variétés, la correspondance entre périodes de
floraison. Les effets d'autres facteurs tels que les interventions des
machines agricoles, le stockage, la présence dans le champ de grains
résiduels susceptibles de germer les années suivantes seront aussi étudiés.

Source : © Milfeuille Presse A.F. d'après la Fondation Antama
HTTP://www.terre-net.fr/actus/actus_detail.asp?id=37307&periode

Anne EsperetLogo de Terre sacrée. Louis Rocquin.environnement, nature, écologique, bio

   Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le point sur les OGM

Le saviez-vous? Selon le site de la Convention sur la biodiversité, 34.000 plantes et 5.200 espèces animales, dont un huitième des espèces d'oiseaux, sont en voie d'extinction.


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme