TOUT EN BAS! Ascenseur expresshautSOS-Pl(at)net, le site de Terre sacrée. Bannière réalisée bénévolement par Frédéric Schoenahl que nous remercions vivement. (Pas d'ascenseur)

Clonage humain : où s'arrêter?

21 avril 2001. On s'est habitué à la célèbre Dolly, mais peut-on imaginer s'habituer un jour à voir un être humain cloné? Telle est la question qu'il faut aujourd'hui se poser, de toute urgence. En Grande-Bretagne en tout cas, le cas a été tranché....

Hier, le gouvernement britannique a annoncé son intention d'interdire le clonage d'êtres humains. Le ministre de la Santé Alan Milbrun s'en est expliqué. «Le gouvernement britannique espère ainsi apaiser les craintes du public face à un secteur plein de promesses du point de vue scientifique, mais qui peut aussi donner lieu à des dérives.»

De fait, le clonage d'êtres humains soulève autant d'espoirs que d'inquiétudes. Le monde scientifique, fébrile à la perspective du potentiel du clonage, défend cette idée à des fins thérapeutiques. Et à raison, sans doute. Mais quand on clone des embryons humains afin d'utiliser leurs cellules comme pièces de rechange, ne risque-t-on pas de franchir un point de non-retour? Ne risque-t-on pas de se laisser tenter par l'expérience de la constitution d'embryons destinés à devenir... des individus? Chaque acceptation du clonage, aussi minime soit-elle, n'est-elle pas un pas vers une véritable démultiplication des individus?

C'est tout le débat. Un débat qui divise farouchement les hommes. Il y a ceux qui  défendent le clonage à usage médical mais refusent le «clonage pour le clonage». Il y a ceux qui défendent les deux, et puis ceux qui refusent les deux. Qui a raison?

En Belgique, la proposition sénatoriale de la Commission d'éthique estime que la  constitution d'embryons non destinés à devenir des individus est acceptable. Une opinon que partagent sans doute, et c'est bien compréhensible, ceux qui ont vécu de près le calvaire d'un malade incurable et qui ont payé au prix fort le manque de cellules saines que peut offrir le clonage d'embryons.

Mais peut-on s'empêcher d'imaginer un scénario catastrophe: un homme démultiplié?  Déshumanisé? Pire encore, on s'imagine que peut-être quelque part, en ce moment même, une équipe est à deux doigts de réussir ce défi scientifique ultime: le clonage d'un être humain.

Françoise GILSON

Menu Flash (portillon de la base)

 

Jardin de la baseL'actualité des clones

Cochons clonés pour usines à organes

 https://www.terresacree.org Retour au sommet de la pageEnvoyer un courrier!

- Jardin


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC