Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express

Petites nouvelles des grands changements climatiques

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

Tous les chiffres du réchauffement climatique



21 septembre 2006 Le Monde Citoyen

http://lemondecitoyen.com

Deux études séparées de la NASA, utilisant différentes technologies de surveillance par satellite, montrent toutes deux une très grande accélération, depuis deux ans, de la disparition de la couche de glace arctique.La première étude, celle du Jet Propulsion Laboratory, en Californie, montre que les glaces éternelles de la banquise arctique, qui, normalement, survivent à la saison estivale des fontes et subsistent toute l'année, se sont réduites de 14% en seulement 12 mois, entre 2004 et 2005.

L'autre étude, celle du Goddard Space Flight Centre, dans le Maryland, montre que la vitesse de fonte des glaces éternelles, qui a été en moyenne de 0,15% par an depuis le début des observations par satellite en 1979, s'est soudainement accélérée de façon considérable. Lors des deux derniers hivers, ce taux s'est accru de 6% par an - c'est-à-dire de 30 fois.


Si le changement climatique n'est pas freiné [selon les anciens modèles], la banquise disparaîtra totalement d'ici 2070. Mais si ces nouveaux taux de fonte sont confirmés, la banquise aura disparu entièrement [bien avant 2070
; en fait], plusieurs décennies plus tôt.

"La montée du niveau des mers, causée par les changements climatiques, qui menace de nombreuses zones côtières et des terres basses, du Bangla-Desh à l'Est de l'Angleterre, est plus rapide que les scientifiques de l'ONU le prédisaient (de 9 à 88cm, d'ici 2100, avec un pronostic autour de 50cm) il y a seulement cinq ans," a déclaré avant-hier le Professeur Chris Rapley, directeur du British Antarctic Survey.

"Les dernières études, d'une longue série récente, nous disent toutes que le changement climatique est plus rapide et plus méchant que ce que nous pensions", déclare Tom Burke, un ancien conseiller écologiste du gouvernement [britannique] et à présent professeur associé à l'Imperial College de Londres.
"Un abîme est en train de se creuser entre la vitesse à laquelle le climat change et celle à laquelle les gouvernements y répondent."Nous devons cesser de penser que ceci n'est qu'un autre problème environnemental qui pourra être traité lorsque le temps et les ressources le permettront. Et nous devons réaliser que ceci est une menace de plus en plus préoccupante contre notre sécurité et notre prospérité".

Hier, Jim Hansen, le chef climatologue et directeur du Goddard Institute for Space Studies, à New York, a émis une alerte de
type "c'est maintenant ou jamais" aux gouvernements du monde entier, y compris le sien, leur disant qu'ils doivent prendre des mesures radicales pour éviter une catastrophe environnementale planétaire. Il a déclaré qu'il n'était plus viable pour les nations d'adopter la position "on ne change rien" sur la consommation des carburants fossiles.

"Je pense que nous avons une fenêtre d'opportunité très brève pour nous occuper du changement climatique. pas plus de dix ans, au maximum", a-t-il déclaré.

John Ashton - le représentant spécial de Margaret Beckett, la Secrétaire britannique aux Affaires Etrangères - a déclaré, avant-hier, sur le site web de BBC News : "La première priorité de tout gouvernement est de fournirles conditions nécessaires à la sécurité et à la prospérité, en échange des taxes payées par les contribuables. Le changement climatique est potentiellement la menace la plus sérieuse jamais affrontée par ces deux contrats sociaux fondamentaux". Il a poursuivi : "Les conflits ont toujours des causes multiples, mais un climat qui se modifie amplifie tous les autres facteurs".

M. Ashton a conclu : "Nous devons considérer la recherche de la stabilité climatique comme un impératif qu'il faut assurer, quel que soit le cout de la construction urgente d'une économie globale émettant peu de gaz carbonique, parce que le cout, si nous ne le faisons pas, sera bien plus
élevé".

Sources : ce qui précède est une compilation de plusieurs articles datant de moins d'une semaine, parus dans le quotidien britannique The Independant (via Rezo.net).

PS qui a tout à voir - Le ministre de la justice de Californie poursuit six constructeurs automobiles, en raison des dommages causés par leurs véhicules à l'environnement, l'économie, l'agriculture et la santé. Les fumeurs vont se sentir moins seuls.

José Ferré

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?

Anne Esperetenvironnement, nature, écologique, bio

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Fièvre (réchauffement climatique)

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS      nature, environnement, écologie, bio, vertJardin

Retour au sommet de la page

 Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme