A noter que certaines pages anciennes ne sont pas compatibles avec les smartphones. La version pour les mobiles est ICI

Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

 
TOUT EN BAS! Ascenseur express

Les menaces d'effondrement de la biodiversité s'accumulent

 

S. M., le 19 mars 2007

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

LE MONDE | 29.03.07


Deux sénateurs de bords opposés, Pierre Laffite (UMP, Alpes-Maritimes) et Claude Saunier (PS, Côtes-d'Armor), ont lancé un cri d'alarme, mercredi 28 mars, au cours d'une journée d'audition publique au Sénat.

"La prise de conscience des autorités et de la société a eu lieu sur les risques liés au changement climatique, mais pas sur les conséquences de l'effondrement de la biodiversité, estime M. Saunier.

Le choc à prévoir est pourtant au moins aussi important."

"La biodiversité des écosystèmes, support du développement de
l'humanité, est en voie de dégradation accentuée", mettent en garde les deux élus, dans un rapport d'étape. "La vie dispose d'une extraordinaire capacité d'adaptation, pourvu qu'elle en ait le temps", a rappelé M. Saunier.

Or la disparition des espèces a aujourd'hui lieu à un rythme dix à cent fois supérieur à la normale, et, d'ici à 2050, il pourrait devenir de cent à mille fois supérieur. "Quand on évoque le sort des papillons, des oiseaux ou des microbes, les citoyens ne s'y retrouvent pas, a dit Robert Barbault, directeur du département d'écologie au Muséum national
d'histoire naturelle. Mieux vaut parler de la biodiversité comme du
tissu vivant de la planète. Ce sont des milliards d'espèces, dont les
hommes, qui ont une multitude d'interactions entre elles. Quand une maille saute, une deuxième lâche, et une troisième, et le tissu se désorganise."

"L'espèce humaine ne vit pas hors sol, a rappelé Dominique Dron,
professeur à l'école des Mines. Si les écosystèmes ne sont pas assez robustes pour encaisser le choc climatique, nous ne le serons pas non plus." Les causes de l'effondrement sont connues : surexploitation des ressources halieutiques, pollution des eaux douces, déforestation pour
l'exploitation commerciale du bois ou agricole, méthodes de culture
intensives, urbanisation... Sans oublier la "pollution biologique"
causée par le transport d'espèces exotiques dans de nouvelles zones, et l'impact du changement climatique.

"RESPONSABILITÉ PARTICULIÈRE"

Cette situation impose des initiatives "d'une autre ampleur que celles menées actuellement", selon les élus. La France a, sur ce point, "une responsabilité particulière", du fait de sa place dans les organisations internationales et de sa présence dans les zones tropicales, très menacées.



La création de réserves naturelles, si elle est indispensable, n'est pas
une réponse suffisante, selon les scientifiques : isolées, ces zones
sont condamnées. Pour eux, toutes les activités humaines devraient
prendre en compte la nécessité de protéger le vivant.

C'est l'esprit de la "stratégie nationale de la biodiversité", dont
l'objectif est de stopper la perte de biodiversité d'ici à 2010, grâce à
des plans d'action élaborés dans chaque ministère. Mais le comité
français de l'Union mondiale pour la nature (UICN) a récemment déploré
le manque de mesures significatives, en particulier en matière
d'urbanisme, de transports ou d'agriculture.

Gaëlle Dupont


Article paru dans l'édition du Monde du 30.03.07

http://www.lemonde.fr/

 

 

S. M.

 

 

 

 

 

 

 

 

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

 

Biodiversité : l'hécatombe!

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

 

Fil d'info RSS    environnement, nature, écologique, bioJardin

Retour au sommet de la page

Portillon de la base Entrez dans le jardin de la base


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete



 










Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC