Sauvons les 10 platanes du parvis de la gare d'Ambérieu -en-bugey - Une pétition de change.org mise à jour au 06/11/22


Commentaires (0)

Cet événement a été ajouté le mercredi 26 octobre 2022 par Jean Giner  et a été consulté 40 fois

Description

Date : le

Lieu : Parvis de la gare, 01500 Ambérieu -en-bugey, Ain - France

Sauvons les 10 platanes du parvis de la gare d'Ambérieu -en-bugey - Une pétition de change.org     mise à jour au 06/11/22

Communiqué de presse du GNSA résumant la situation


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GNSA AIN ‼️
Le Progrès de l'Ain Le Progrès Bourg-en-Bresse, la Dombes et la Côtière Le Progrès Oyonnax, Ambérieu, Bugey, Haut-Bugey Le Journal du Bugey France 3 Rhône-Alpes


...Sur la base d’informations fausses, c’est encore une fois une tentative de passage en force pour porter atteinte aux platanes à laquelle nous assistons.

Pour rappel, cet été, il a été révélé à la population l’abattage des dix platanes du parvis de la gare au motif que leur état sanitaire n’était pas bon.
Monsieur le Maire s’appuyait pour cela sur un diagnostic que le collectif Sauvons les platanes a tardé à pouvoir voir, pour une raison toute simple
que les Ambarrois•es ont fini par comprendre : ce diagnostic n’existait pas !
Celui sur lequel s'appuyait M. le Maire remontait en fait à 2012. Et le tout dernier document a été finalisé le 28 septembre 2022 seulement.

Le lundi 3 octobre dernier, devant la résistance du collectif, M. Guyader (président de la communauté de communes) a fait en conseil communautaire
une « annonce surprise » (selon les termes utilisés dans le journal Le Progrès de l’Ain du 05/10/22) promettant que « cinq platanes seraient replantés ailleurs ». « J’entends que derrière ces arbres qui ont 80 ans, il y ait une histoire, je comprends cette nostalgie et c’est à respecter » a-t-il affirmé.
Ce compromis inattendu et cette parole du cœur ont montré M. Guyader sous un jour plutôt empathique et conciliant, dont la presse locale a largement fait l’écho.

Deux jours après, soit le mercredi 5 octobre, la municipalité d’Ambérieu-en-Bugey a ENFIN communiqué le dernier diagnostic très attendu au collectif Sauvons les platanes (le collectif a tout de même été obligé de saisir la CADA auparavant).

Alors, que dit ce diagnostic ? Et bien que « les arbres se trouvent, dans l’ensemble, dans un bon état physiologique et sanitaire ».
Pour aucun d’eux, il n’est requis d’abattage, AUCUN.

Le diagnostic mentionne explicitement que leur maintien est tout à fait possible : « Pour le maintien des arbres », il est juste préconisé pour UN platane « l’ablation d’une charpentière ».
M. Guyader connaissait-il les conclusions de ce rapport lorsqu’il a fait sa proposition en conseil communautaire, relayée dans la presse ?
D’après la chronologie des événements, c’est tout à fait possible, pour ne pas dire probable…

Pourtant, dans sa nouvelle communication, la CCPA persiste à affirmer que deux platanes infectés doivent être abattus.
Ce n’est pas ce qui est écrit dans le diagnostic.

Pour ce qui est des cinq platanes transplantés, soyons clair, il s’agit d’un écran de fumée pour ne plus avoir à dire que ces arbres seront abattus. La transplantation est une opération délicate et couteuse, dont les chances de réussite pour ces sujets mal entretenus sont relatives. Ces platanes ne pourront pas être repiqués comme des salades.
Il n’y a aucune raison de spolier les Ambarrois•es de ce patrimoine commun, auquel ils tiennent (M. Guyader le dit lui-même dans Le Progrès), pour aller le transplanter 15 km plus loin à Chazey-sur-Ain dans le parc de la CCPA.

Quand M. Guyader affirme dans Le Progrès que « tout a été accepté, il ne faut pas casser ce projet », « que la Région a donné son feu vert » et que les travaux doivent démarrer dès novembre prochain, la temporalité questionne.
Qu’en est-il de Madame la Préfète ? Comment a-t-elle pu donner l’autorisation d’abattage requise alors que le diagnostic sanitaire qui doit être fourni vient d’être effectué ?

Ces alignements d’arbres tombent sous le coup de l’article L350-3 du Code de l’environnement : "Le fait d'abattre ou de porter atteinte à un arbre ou de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l'aspect d'un ou de plusieurs arbres d'une allée ou d'un alignement d'arbres est interdit."

Pour ce qui est de « casser le projet », c’est une ritournelle qui a été utilisée à plusieurs reprises pour dénigrer le collectif Sauvons les platanes,
mais cela n’est l’intention de personne.

La restructuration du parvis est un bon projet dans son ensemble. Le collectif et les quelques 35000 signataires de la pétition demandent juste que les platanes y trouvent leur légitime place, des alternatives ayant même été proposées en ce sens par le collectif.


Pour lire la totalité, cliquer ici

Pour signer cette pétition, c'est par ici


Pour voir la mise à jour du 06/11/22, cliquer ici



Localisation

Parvis de la gare, 01500 Ambérieu -en-bugey, Ain
France

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de Demain l'Homme ?

Recommander cet événement

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'événement Sauvons les 10 platanes du parvis de la gare d'Ambérieu -en-bugey - Une pétition de change.org mise à jour au 06/11/22.

 Champs obligatoires

@
@