Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Une étude démontre les effets nocifs des ondes GSM - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 13/07/2012 à 20h09 par progserv.

une-etude-demontre-les-effets-nocifs-des-ondes-gsm

 

Une étude réalisée par une équipe de recherche de l'Université Libre de Bruxelles met en évidence les effets nocifs des ondes GSM sur les fourmis et les protozoaires, des organismes unicellulaires couramment utilisés lors de travaux scientifiques. Il s'agit d'une première en Belgique, annonce l'ULB mercredi dans un communiqué.

Les ondes GSM affectent la membrane cellulaire des protozoaires et dégradent la mémoire et la réponse aux phéromones des fourmis, révèle l'étude de l'équipe de recherche de l'ULB. Les chercheurs les avaient exposés à un générateur d'ondes, "dans des conditions similaires à celles générées par un GSM ou une antenne", précise Marie-Claire Cammaerts du département de Biologie des Organismes.

Au terme de plusieurs séries d'expériences, les chercheurs ont constaté que les capacités d'apprentissage olfactif et visuel des fourmis étaient affectées. Leur capacité d'organisation s'est également dégradée, les rendant entre autres incapables de rentrer au nid après avoir trouvé de la nourriture. Les fourmis marchaient avec difficulté, mangeaient peu et mourraient, révèle encore l'étude.

 


 

Inquiétant

Les résultats se confirment pour les protozoaires. Placés à proximité d'un GSM en état de communication, ils se déplacent mal et gonflent. Tous ces dysfonctionnements pourraient provenir de dégâts survenus aux membranes cellulaires, d'après l'étude.

Ces résultats inquiètent la biologiste Marie-Claire Cammaerts. "Si les ondes GSM sont nocives pour les protozoaires, c'est-à-dire pour une seule cellule, le principe devient alors universel. Et toutes les fonctions qui ont besoin de la membrane cellulaires sont affectées, le système nerveux en premier."

 

Un article de 7sur7.be

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 


Auteur : 7 sur 7

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/1468285/2012/07/11/Une-etude-demontre-les-effets-nocifs-des-ondes-GSM.dhtml

Lien utile : http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/1468285/2012/07/11/Une-etude-demontre-les-effets-nocifs-des-ondes-GSM.dhtml

Mots-clés déclenchant la recherche interne : GSM , fourmis , protozoaires

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.