Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Un autre hominidé en Sibérie il y a 40 000 ans ? - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 21/11/2013 à 12h30 par progserv.

un-autre-hominide-en-siberie-il-y-a-40-000-ans

 

Extrait d'une étude parue dans la revue Nature sur l'enfant de Denisova

 

Le site de la grotte de Denisova est connu depuis les années 70. Les différentes études montrent que la cavité a été utilisée par des hominidés depuis 125 000 ans. Le site est situé dans les montagnes de l'Altaï en Sibérie.

De nombreux éléments retrouvés proviennent de la transition entre le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur (- 35 000 ans) : outils en pierre, perles, pendentifs, aiguilles, une coquille d'autruche gravée et un bracelet vert. Ces artefacts sont de style Moustérien.

Seules preuves d'humanité, quelques dents et fragments d'une phalange d'auriculaire ont été exhumés en 2008 sur le site.

 

 

A qui appartiennent ces ossements ?

Jusqu'à présent ces restes pouvaient être attribués à deux espèces pouvant se trouver logiquement en Sibérie 40 000 ans en arrière : Homo sapiens ou Homo neanderthalensis.

Les scientifiques ne possédaient pas assez de données pour attribuer cette phalange d'enfant (environ 7 ans) à l'une ou l'autre espèce.

Une étude génétique

Sans rapport direct avec cette découverte l'Institut Max Planck (Anthropologie évolutionniste, Leipzig, Allemagne) avait engagé le projet de décryptage du génome de Néandertal : plus de 100 ADN d'Homo neanderthalensis et d'Homo sapiens ont ainsi été analysés. Les résultats montraient clairement que les deux espèces n'avaient pas de rapport et étaient distinctes.

Les fragments de phalange de Denisova ont été envoyés en Allemagne pour être analysés. Les chercheurs pensaient véritablement qu'ils allaient enfin pouvoir les attribuer à l'une ou l'autre des deux espèces...

Une nouvelle espèce !

Surprise de taille, l'étude de l'ADN mitochondrial de cette phalange révèle que cet enfant n'appartient à aucune espèce connue à ce jour... Alors qu'un génome de l'ADNmt de Néandertal diffère de celle de l'Homo sapiens de 202 positions nucléotidiques en moyenne, l'échantillon de la grotte de Denisova diffère en moyenne de 385 postes !

Une comparaison avec les autres ADN connus montre même qu'il faut remonter jusqu'à 1 million d'années dans le passé pour trouver un ancêtre commun à l'hominidé de Denisova, l'homme moderne et Néandertal.

(...)

 

 

Qui était l'homme de Denisova ?

Cet hominidé aurait vécu 30 000 ans à 48 000 ans en arrière (d'après la datation du sol de la grotte). Les éléments retrouvés à proximité (outils, parures) indiquent qu'il était aussi évolué que sapiens et Néandertal avec qui il partageait le même territoire.

Pour confirmer l'existence d'une espèce nouvelle, les chercheurs vont tenter de séquencer intégralement le génome de l'Homme de Denisova.

Plusieurs espèces il y a 40 000 ans...

Décidément, l'homme moderne qui se croyait seul représentant d'une humanité supérieure il y a encore quelques dizaines d'années doit admettre que cette solitude était fausse :

- d'abord la reconnaissance que Néandertal n'était pas une brute épaisse et "animale"
- puis la découverte en 2003 d'Homo Floresiensis en Indonésie qui a survécu jusqu'à -18 000 ans
- et maintenant une nouvelle espèce d'homme en Sibérie...

(...)

 

 

Pour lire l'intégralité de l'étude, cliquer ICI

 

Extrait d'une étude parue dans la revue Nature sur l'enfant de Denisova, publiée par hominides.com et relayée par  

SOS-planete

 

D'autres publications étonnantes sur hominides.com

 

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition, mais celui qui ne se connaît pas lui-même. Jiddu Krishnamurti

 

 

Opération Ru$$ie réussie : libération de 15 militants sous caution

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 


Auteur : Revue Nature

Source : http://www.hominides.com/html/actualites/nouvelle-espece-hominide-siberie-0288.php

Lien utile : http://www.hominides.com/html/actualites/nouvelle-espece-hominide-siberie-0288.php

Mots-clés déclenchant la recherche interne : hominidé , homme , homo , sibérie , denisova , os , découverte , origines , génétique , paléonthologie

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.