Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Trous noirs et supraconducteurs - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 13/06/2011 à 19h14 par progserv.

trous-noirs-et-supraconducteurs

 

Titre original:
Trous noirs et supraconducteurs, deux faces d'une même pièce ?

 

Il existe un lien subtil, d'une nature encore inconnue, entre la gravité et la physique des particules.

Personne ne comprend pourquoi, mais ça marche!

Des modèles mathématiques, comme celui publié ce 3 juin dans la revue Physical Review Letters, modélisent à l'aide de mêmes équations des domaines de la physique auparavant complètement séparés.

Le lien ?

La théorie des cordes.

Il s'agit d'une des voies pour expliquer l'univers, une théorie complexe qui expliquerait différent aspect de la physique, pour l'instant inconciliables.

Notamment la théorie des cordes promet de réconcilier la mécanique quantique, qui décrit l'infiniment petit, et la relativité générale, qui décrit -entre autres- les trous noirs.

C'est bien de ces deux domaines dong s'empare la publication de Gary Horowitz, de l'université de l'Institute for Advanced Study, à Princeton (Etats-Unis).

Son papier regroupe trois monstres de la physique : les trous noirs, les supraconducteurs, et la théorie des cordes.

Ce sont des domaines qui n'ont à première vue rien en commun.

Les trous noirs sont des astres monstrueux, si massifs que même la lumière ne peut échapper à leur gravité.

De l'autre, les supraconducteurs sont des matériaux qui, si on les refroidit, n'opposent plus aucune résistance au passage du courant électrique.

Ce que la théorie des cordes a permis à Gary Horowitz de montrer, c'est qu'un trou noir est en partie équivalent à un supraconducteur !

“Tout a commencé dans les années 50, explique Gary Horowitz, certaines personnes ont commencé à réaliser que la gravité dans la théorie des cordes pouvait aussi décrire des phénomènes non gravitationnels, comme les atomes au sein de certains types de matière.

Les équations utilisées sont les mêmes, mais on réinterprète le résultat.”

Ce lien extrêmement surprenant est aussi extrêmement prometteur.

“En regardant un phénomène quantique, comme la supraconductivité, avec un point de vue gravitationnel, on a un point de vue complètement nouveau.

Cela donne deux façons radicalement différentes de voir un même objet.

Le lien entre les deux est plus qu'une analogie ou une métaphore, c'est ce que l'on appelle une dualité.”
(...)

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article de Fabien Nicolas, publié par Sciences et Avenir

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Fabien Nicolas

Mots-clés déclenchant la recherche interne : trou noir , supraconducteur , josepson.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.