Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Scruter le ciel depuis la Terre comme dans l'espace - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 26/08/2013 à 22h02 par .

scruter-le-ciel-depuis-la-terre-comme-dans-lespace

 

Cette nouvelle technique permet aux astronomes d'observer des objets dans le ciel avec une netteté sans précédent.

Netteté - Les astronomes de l'université de l'Arizona, l'observatoire d'Arcetri près de Florence, en Italie et l'Observatoire Carnegie ont développé un nouveau type d'optique qui permet aux scientifiques de prendre des images plus nettes du ciel nocturne que jamais.

 

 

La technique date de plus de 20 ans mais pour la première fois elle a été adaptée sur un télescope de grande dimension, l'un des deux télescopes Magellan installés à l'observatoire de Las Campanas au Chili, doté d'un miroir de 6,5 mètres.

La vibration pour contrer les turbulences atmosphériques

Le nouveau système optique appelée Magao pour "Magellan Adaptive Optics" permet d'observer le ciel depuis la Terre en évitant les désagréments dus au scintillement atmosphérique, phénomène qui limite fortement la qualité des images obtenues par les observatoires terrestres.

Il s'agit en fait d'un miroir déformable installé quelques mètres au-dessus de l'optique primaire. Il peut changer de forme en 585 points de sa surface jusqu'à 1000 fois par seconde et contribue par sa déformation à contrer le flou atmosphérique.

 

 

HUBBLE. « C'était très excitant de voir ce nouvel appareil faire une photo du ciel nocturne plus nette que cela n'a jamais été possible », a déclaré Laird Close, chercheur principal du projet. Ces images sont également au moins deux fois plus nette que ce que le télescope spatial Hubble peut faire, car avec son miroir d'un diamètre de 6,5 mètres, le télescope Magellan est beaucoup plus grand que le télescope spatial Hubble et son miroir de 2,5 mètres.

Jusqu'à présent, Hubble avait toujours produit les meilleures images en lumière visible car les grands télescopes terrestres pâtissaient des turbulences atmosphériques. « Aujourd'hui, c'est presque comme si on avait un télescope avec un miroir de 6,5 m dans l'espace » conclut Laird Close.

 

Un article de Joël Ignasse, publié par sciencesetavenir.nouvelobs.com et relayé par SOS-planete

 

Et si certains parents commençaient par s'éduquer eux-mêmes ?

 

 

Notre Association a recueilli 560 euros depuis le 1er juillet. Merci aux )at(nonymes ;o)

 

 

Hier, 4857 internautes ont visité SOS-planete

Je ne fais pourtant de tort à personne en suivant les chemins qui ne mènent pas à Rome George Brassens

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Auteur : Joël Ignasse

Source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130823.OBS4162/scruter-le-ciel-depuis-la-terre-comme-dans-l-espace.html

Lien utile : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130823.OBS4162/scruter-le-ciel-depuis-la-terre-comme-dans-l-espace.html

Mots-clés déclenchant la recherche interne : Espace , astronomie , atmosphère , optique , UNIVERS , observation , telescope , Hubble , turbulences , atmosphérique

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.