Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Sauvons les éléphants d'Afrique - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 07/02/2013 à 22h18 par progserv.

sauvons-les-elephants-dafrique

 

STOP AU COMMERCE D'IVOIRE THAILANDAIS

Chaque année des dizaines de milliers d'éléphants d'Afrique sont abattus pour l'ivoire de leurs défenses. Dans de nombreuses régions, cet animal a été chassé jusqu'à son extinction. Si nous n'agissons pas maintenant, les éléphants sauvages appartiendront bientôt au passé.

Le braconnage d'éléphants est lié à la demande asiatique de sculptures et de bibelots en ivoire . Pour beaucoup de consommateurs, les "dents d'éléphants" tombent et repoussent sans blesser l'animal. En réalité, l'ivoire provient d'animaux le plus souvent abattus.

Pour en savoir plus sur la campagne

En Thaïlande, les éléphants sont considérés comme sacrés. Selon un dicton thailandais, ce pays n'existerait pas sans les éléphants. Pourtant, il est également le plus grand marché d'ivoire non réglementé au monde.

En effet, s'il est illégal de vendre de l'ivoire d'éléphants africain en Thailande, l'ivoire d'éléphants domestiques peut être vendu en toute légalité. Cette ambiguité permet au marché thailandais de blanchir d'énormes quantités d'ivoire illégal venant d'Afrique.

Pour sauver les éléphants d'Afrique, il est essentiel que la Thaïlande comble ce vide juridique. Rejoignez-nous pour demander à la Première Ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra d'interdire tout commerce d'ivoire en Thaïlande.

Du 3 au 14 mars, les réprésentants de 176 gouvernements se réuniront à Bangkok pour aboutir à un accord pour lutter contre le commerce des espèces sauvages, dont celui lié au braconnage des éléphants. Au moment où le monde entier aura les yeux fixés sur la Thaïlande, nous voulons présenter 1 million de signatures à Mme Shinawatra.

Signez la pétition et demandez au Premier Ministre thaïlandais de mettre fin au commerce d'ivoire et de sauver les éléphants d'Afrique !

"Madame le Premier Ministre Shinawatra, nous sommes particulièrement préoccupés par le niveau record de braconnage d'éléphants en Afrique. La demande en produits d'ivoire illégal pourrait mener l'espèce à son extinction en Afrique, et les éléphants thaïlandais seraient les suivants sur la liste. Nous vous invitons à interdire tout commerce d'ivoire en Thaïlande afin d'offrir aux éléphants une chance de survie. Vous avez le pouvoir de les sauver !"

 

Un article de WWF, publié par wwf.panda.org et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : WWF

Mots-clés déclenchant la recherche interne : ivoire , commerce , éléphant , Afrique , WWF , Thaïlande
Visiter ce module par catégories :

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.