Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Nucléaire : les infractions d'EDF au droit du travail - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 26/07/2012 à 10h48 par progserv.

nucleaire-les-infractions-dedf-au-droit-du-travail

 

Après dix-huit jours de grève sur le site de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche), les salariés de l'entreprise sous-traitante Essor ont obtenu, mardi 23 juillet, un renouvellement de leur contrat pour une durée de dix-huit mois, à partir du 1er janvier 2013. Leur combat illustre, pour la CGT, les conditions de travail pénibles des personnels de la sous-traitance, indispensables au fonctionnement du parc nucléaire.

Les 150 salariés de cette filiale du groupe Vinci travaillent dans les secteurs de la maintenance et du nettoyage-décontamination, sur le site de cette centrale qui emploie 1 245 agents EDF et quelque 1 000 personnels extérieurs en période de travaux. Reçus mardi par la ministre de l'écologie, Delphine Batho, les salariés d'Essor ont réclamé "l'élaboration d'un texte contraignant" leur garantissant de meilleures conditions sociales.

Les personnels des entreprises sous-traitantes ne sont pas les seuls à connaître des conditions de travail difficiles. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) s'est intéressée au temps de travail des agents d'EDF. Dans une récente note adressée à la direction de la Division production nucléaire d'EDF, elle a relevé de nombreuses "infractions".

"DES DÉPASSEMENTS DES DURÉES RÉGLEMENTAIRES DU TRAVAIL"

"Sur l'ensemble du parc en exploitation", l'ASN pointe "des dépassements, parfois extrêmement importants, des limites des différentes durées réglementaires du travail, et des insuffisances de repos caractérisées". Ce ne sont pas seulement des questions d'organisation, "mais aussi de santé et de sécurité", écrit-elle. Ses inspecteurs ont verbalisé plusieurs dépassements et dissimulations d'horaires, des "falsifications", des non-respects des temps de travail dans une douzaine de centrales.

L'ASN souligne que ce dépassement d'horaires n'augmente pas la productivité, mais "pourrait par contre porter atteinte à la sûreté des installations".
 

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Rémi Barroux, publié par lemonde.fr

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 


Auteur : Rémi Barroux

Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/25/nucleaire-les-infractions-d-edf-au-droit-du-travail_1738050_3244.html

Lien utile : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/25/nucleaire-les-infractions-d-edf-au-droit-du-travail_1738050_3244.html

Mots-clés déclenchant la recherche interne : nucléaire , EDF

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.