Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Non, le bio n'est pas une utopie ! Démonstration en 8 points - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 23/11/2012 à 16h42 par progserv.

non-le-bio-nest-pas-une-utopie-demonstration-en-8-points

 
François Veillerette, porte-parole de l'association Générations Futures, et Nadine Lauverjat, présidente du Rassemblement pour la planète, sont tombés des nues à la lecture de l'article "Utopie bio" publié il y a 15 jours dans "Le Nouvel Observateur". Ils y adressent ce droit de réponse, également co-signés par des associations et personnalités.

Nous avons lu avec stupeur l'article "Utopie bio" dans votre numéro du 1er novembre. Nous n'attendions pas du "Nouvel Observateur" un article à ce point rempli de contre-vérités, et qui ne cite comme sources bibliographiques que les écrits des adversaires notoires du bio que sont Gil Rivière-Wekstein – qui est membre de l'Afja (Association Française des Journalistes Agricoles), organisme qui a pour membre associé Bayer, ou encore le lobby des pesticides, l'UIPP –, Léon Guéguen – un adversaire déclaré de l'agriculture biologique depuis des décennies – et Gérard Pascal – favorable aux OGM et très critique de l'agriculture biologique.

Ils font tous les deux partie de l'AFIS, l'Association française pour l'information scientifique, souvent prompte à défendre les pesticides et les OGM.

Il nous semble important de souligner que ces chercheurs sont donc pro-OGM et pesticides. De même, ces derniers sont les auteurs du chapitre sur le thème santé dans le livre "Le tout bio est-il possible ?", très partisan dans ses conclusions.

Baser un article presque exclusivement sur les propos de ces personnes ne relève pas, à notre sens, d'un travail sérieux d'investigation inhérent à la fonction de journaliste.

Cet article ignore par contre les livres, récents et référencés, exprimant un autre point de vue, comme "L'agriculture biologique pour nourrir l'humanité", "Famine au sud, malbouffe au Nord" et "Manger bio, c'est mieux ! Nouvelles preuves scientifiques à l'appui", ce dernier ayant été écrit précisément pour répondre au type d'arguments exposés dans l'article de Fabien Gruhier et lui ayant été adressé en pdf, à sa demande, le 21 septembre.

Mais reprenons point par point les affirmations de cet article.

(...)
 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Francois Veillerette, publié par leplus.nouvelobs.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 


Auteur : Francois Veillerette

Source : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/701478-non-le-bio-n-est-pas-une-utopie-demonstration-en-8-points.html

Lien utile : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/701478-non-le-bio-n-est-pas-une-utopie-demonstration-en-8-points.html

Mots-clés déclenchant la recherche interne : agriculture , biologique

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.