Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Mercure sous l'oeil de Messenger - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 21/06/2011 à 22h19 par progserv.

 
Trois mois après sa mise sur orbite autour de Mercure, le 18 mars 2011, la sonde Messenger a produit des dizaines de milliers d'images détaillées de sa surface.

Des détails de 10 m à la surface de Mercure

Sur les images les plus fines, les détails atteignent 10 m et montrent des formations géologiques inédites dans le Système solaire.

Les taches brillantes observées jusqu'ici au fond de certains cratères sont en fait des cavités irrégulières de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres, souvent entourées d'un halo de matériau brillant. Ces structures sont probablement jeunes, mais leur origine reste débattue, a expliqué Brett Denevi, l'un des membres de l'équipe d'imagerie de la sonde.

De la glace aux pôles ?

L'altimètre de Messenger a aussi mesuré les reliefs de tout l'hémisphère Nord de Mercure, où les différences d'altitude peuvent dépasser 9000 m.

L'instrument, en particulier, a été utilisé pour mesurer la profondeur des cratères proches du pôle, en vue de tester l'idée selon laquelle leurs parties constamment plongées dans l'ombre seraient remplies de glace. Pour le moment, les données recueillies sont compatibles avec cette hypothèse.

Différente de la Lune

Enfin, un spectromètre à rayons X a déterminé les abondances relatives du sol de Mercure en magnésium, aluminium, calcium et silicium. Conclusion : quoique très ressemblante à l'oeil, cette surface n'est pas dominée par les mêmes roches (riches en feldspaths) que la Lune.

La mission de Messenger doit se poursuivre pendant encore au moins trois ans. C'est la première sonde jamais placée sur orbite autour de Mercure.

 

Un article de David Fossé, publié par Ciel et Espace

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Auteur : David Fossé

Source : http://www.cieletespace.fr/node/7365

Lien utile : http://www.cieletespace.fr/node/7365

Mots-clés déclenchant la recherche interne : Mercure , Messenger

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.