Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Les eaux de la Manche plus radioactives que celles de Fukushima (vidéo) - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 29/03/2013 à 10h37 par progserv.

 

Lors d'un prélèvement en octobre 2012, l'Association ACRO a relevé une concentration de tritium anormalement élevée dans l'eau de mer dans la baie d'Ecalgrain, à proximité de l'usine AREVA de La Hague (Manche).

C'est l'ACRO, «l'Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l'Ouest», un laboratoire indépendant d'analyse de la radioactivité, qui a fait cette annonce spectaculaire : il y a plus de tritium (hydrogène radioactif) dans les eaux de la Manche que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima.

L'ACRO effectue «une surveillance citoyenne» de la radioactivité dans l'environnement depuis de longues années. Elle effectue notamment des contrôles réguliers tout le long des côtes de la Manche afin de suivre l'impact des rejets en mer des installations nucléaires.

L'ACRO se base sur un prélèvement d'eau de mer effectué le 17 octobre 2012 dans la Baie d'Ecalgrain.

Une concentration record de tritium (isotope radioactif de l'hydrogène, qui est rejeté par les installations nucléaires) a été relevée : 110 Bq/L (becquerels par litre). Une concentration cinq fois supérieure à ce qui est relevé habituellement à cet endroit.

A titre de comparaison, à proximité de la centrale de Fukushima, on relève aujourd'hui des concentrations en tritium allant de 3 à 13 Bq/L.

Selon l'Association, on n'avait jamais vu une telle concentration dans la Manche.

«En dix ans de surveillance mensuelle à Goury, de 1998 à 2007 (ou 120 mesures), l'IRSN (l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) n'a JAMAIS mesuré de concentration supérieure à 33,3 Bq/L», explique l'association.

Selon l'ACRO, les relevés de l'exploitant nucléaire de la Hague ne mentionnent rien d'anormal le 17 octobre 2012. Que s'est-il passé ? L'association a posé la question aux autorités et attend des réponses.

De son côté, l'Autorité de sûreté nucléaire a demandé des explications à Areva. L'ARS qui précise qu'il n'y a pas de risque sanitaire.

 

Un reportage de Pierre-Marie Puaud et Cyril Duponchel, et un article publiés par basse-normandie.france3.fr, relayés par  

SOS-planete

 

Note de TS : Si si, l'information n'est transmise que plus de 5 mois après les analyses...

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association terresacree.org qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : France3

Mots-clés déclenchant la recherche interne : nucléaire , radioactivité , ACRO
Visiter ce module par catégories :

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.