Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

La France refuse sept permis pétroliers du bassin parisien à Hess Oil - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 03/01/2014 à 15h01 par exo007.

la-france-refuse-sept-permis-petroliers-du-bassin-parisien-a-hess-oil

Le ministre de l'Ecologie et de l'Energie Philippe Martin,
le 13 novembre 2013 à Paris

 

Le ministre français de l'Ecologie et de l'Energie Philippe Martin a refusé jeudi de valider le transfert à l'américain Hess Oil de sept permis pétroliers situés dans le bassin parisien, comme le réclamaient des élus et des associations hostiles à l'extraction du gaz et du pétrole de schiste.

"Je refuse de signer la mutation (transfert de propriété, NDLR) de ces permis de recherche d'hydrocarbures qui avaient été octroyés par le précédent gouvernement à Toreador, dans le bassin parisien", a annoncé M. Martin dans un entretien au quotidien Le Parisien paru jeudi.

"Pouvais-je valider ces mutations de permis alors que leur objectif initial était exclusivement d'explorer des gaz de schiste et que la société américaine qui les a rachetés est spécialisée dans l'extraction de gaz de schiste ? Vu les couches géologiques visées par ces forages, cela implique forcément d'avoir recours à la fracturation hydraulique qui est un procédé interdit en France", a justifié le ministre.

M. Martin, lui-même un farouche opposant à l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste, assume au passage le risque que l'Etat doive payer des indemnités à Hess.

(...)

 

Forage contesté par les militants anti-pétrole de schiste
Jouarre (Seine-et-Marne)

 

Ces sept permis concernant des parties de la Seine-et-Marne, de l'Aisne, de l'Aube, de la Marne, de l'Yonne et du Loiret avaient été attribués à l'origine à la compagnie Toreador, mais ont depuis été rachetés par la société américaine Hess Oil. Ils faisaient l'objet, comme le prévoit le code minier, d'une demande de "mutation" auprès du ministère.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de l'AFP, publié par directmatin.fr et relayé par  

SOS-planete

 

Sur le même sujet : RESTONS MOBILISES

 

Notre Association défend la Vie et toutes ses espèces -dont l'Homme- qu'elle veut libres ! Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

Mon objectif, ce n'est pas de construire la société de demain, c'est de montrer qu'elle ne doit pas ressembler à celle d'aujourd'hui. Albert Jacquard

 

Des canisettes aux JO 2014 pour manifester

Carte postale de la ville olympique : dossier destiné à la Presse

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 


Auteur : AFP

Source : http://www.directmatin.fr/politique/2013-11-28/la-france-refuse-7-permis-petroliers-du-bassin-parisien-hess-oil-621957

Lien utile : http://www.directmatin.fr/politique/2013-11-28/la-france-refuse-7-permis-petroliers-du-bassin-parisien-hess-oil-621957

Mots-clés déclenchant la recherche interne : ministre , Ecologie , Energie , Martin , transfert , Hess , Oil , permis , pétrolier , gaz , schiste , mutation , Toreador , fracturation , géologique , forage , hydraulique , indemnité , Philippe

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.