Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

L'Espagne interdit la méthode de fracturation hydraulique - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 07/04/2013 à 21h17 par .

lespagne-interdit-la-methode-de-fracturation-hydraulique

 

Titre initial :
L'Espagne interdit la méthode de fracturation hydraulique dans la région la plus riche en gaz de schiste

 

L'Espagne doit promulguer le premier projet de loi interdisant la production du gaz naturel au moyen de la fracturation hydraulique. Elle cède ainsi aux objections des écologistes qui n'ont eu de cesse de dénoncer les risques présumés de cette technique, en première ligne, la pollution de l'eau.

Dans le nord du Cantabrie, où les sociétés énergétiques estiment que la majorité du gaz espagnol est emprisonnée dans la roche, le parlement prévoit de voter le 8 avril un projet de loi pour la suspension de la technique de forage « tant que les doutes actuels au sujet de la technique subsisteront » peut-on lire sur le site du gouvernement.

Tous les partis politiques de la région ont approuvé le projet loi au cours du débat du 21 mars

Une grande désillusion pour les sociétés canadiennes BNK et R2 Energie qui espéraient pouvoir utiliser la méthode de fracturation pour extraire le gaz de schiste cantabrien et exploiter ce qui, selon certains groupes commerciaux, serait suffisant pour répondre à la demande nationale pour les soixante-dix années à venir.

Que les entreprises se rassurent cependant, tandis que les protestations des écologistes ont mené à une interdiction pure et simple de la méthode de fracturation hydraulique en France, en Espagne, les opposants ont échoué sauf à Cantabrie où l'on estime que les projets d'exploration prévus coûtent plus de 100 millions de dollars : « On parle de la seule région en Espagne où la plus grande partie des ressources pourrait être trouvée » a déclaré Angel Camara, doyen de l'Université de l'ingénierie minière à Madrid, ajoutant « [que le gouvernement] ferme la porte à ce qui pourrait être une très grande opportunité économique pour le pays .»

 

Un article de legazdeschiste.fr, relayé par  

SOS-planete

 

 
Afficher la source

 

SOS-planete, c'est environ 6000 visiteurs par jour ! 32 millions depuis son lancement en 1999. Pourtant, l'association terresacree.org qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 7 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 


Auteur : Rédaction legazdeschiste.fr

Mots-clés déclenchant la recherche interne : Espagne , gaz , schiste , fracturation , interdiction

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.